La petite histoire d’une loi Française

La petite histoire d’une loi de sa préparation à sa promulgation.

Beaucoup d’entres vous ne savent pas comment elles se crées, comment elles en viennent à être promulguées, je vais essayer d’être brève et précise pour que vous compreniez comment çà se passe, aujourd’hui sur les réseaux sociaux, j’entends tout et n’importe quoi, essayez d’être factuels, et précis, rien ne sert à faire des supputations de savoir si elle passera ou pas.

Juste savoir comment çà se passe et surtout de rester confiants rappelez vous de la loi AVIA, qui est devenue un flop magistral.

Il y a 7 étapes du processus de l’élaboration puis jusqu’à son vote et à sa promulgation.

Bien des Français ne savent pas qu’est ce qu’une loi, qui la propose qui la vote, quelles assemblées etc….

Elle passe par 7 étapes principales, parfois elle met des années avant d’être promulguée, voir tout simplement oubliée, donc elle passe aux oubliettes.

1. L’initiative de la loi

Elle peut provenir du gouvernement, d’un ministre, ou de n’importe quel parlementaire (député ou sénateur). On parle de projet de loi lorsque l’initiative provient du gouvernement, et de proposition de loi lorsque qu’elle provient d’un député ou d’un groupe de députés.

2. Le dépôt de la loi

Les projets ou propositions de loi doivent être examinés par les deux chambres parlementaires (Assemblée Nationale et Sénat), qui exercent le pouvoir législatif, c’est-à-dire l’adoption des lois et le contrôle du pouvoir exécutif. Le dépôt d’un projet de loi peut s’effectuer au Bureau de l’Assemblée nationale ou du Sénat. Une proposition de loi doit être obligatoirement déposée sur le Bureau de l’assemblée du parlementaire auteur de la proposition. Le gouvernement peut s’opposer à une proposition de loi qui réduirait des ressources publiques, ou qui créerait ou aggraverait une charge publique.

3. L’examen en commission

Le texte est ensuite examiné par la commission parlementaire compétente dans le domaine concerné (ou par une commission spéciale mise en place pour réunir les commissaires de plusieurs commissions compétentes sur le domaine). La commission concernée par l’examen d’un projet ou d’une proposition de loi désigne un rapporteur chargé d’étudié le texte, de rédiger un rapport et d’émettre des avis sur les amendements proposés par les députés. Le rapporteur peut également amender le texte de la loi. La commission saisie sur le fond pour examiner le projet ou la proposition de loi auditionne généralement des experts afin d’entendre leurs avis et opinions sur les lois examinées.

4. Le vote en première lecture

Après inscription à l’ordre du jour, au moins six semaines après le dépôt, le projet ou la proposition de loi est examiné, par l’Assemblée où il aura été déposé. Avant de voter les articles de loi, les députés ou sénateurs peuvent déposer des amendements. Le texte amendé et voté est ensuite examiné par la seconde assemblée ; c’est ce qu’on appelle la navette parlementaire.

5. La navette parlementaire

Au moins quatre semaines après la transmission de la loi entre Sénat et Palais Bourbon, ou l’inverse, les articles sont à nouveau modifiables par le biais d’amendements déposés, et seuls les articles modifiés sont mis à l’étude.

6. L’adoption de la loi

Le projet ou la proposition de loi est adopté(e) lorsqu’il est voté dans les mêmes termes par les deux assemblées. En cas de désaccord, une commission paritaire est convoquée (appelée CMP pour Commission Mixte Paritaire) . Elle est composée de 7 députés et 7 sénateurs, qui cherchent un compromis pour proposer un texte faisant consensus. En cas d’échec, une nouvelle lecture du texte est engagée. Le dernier mot revient à l’Assemblée nationale.

7. La promulgation de la loi

Une fois la loi votée, le Président de la République la promeut dans les 15 jours. Entre temps, le Conseil Constitutionnel peut être saisi pour vérifier la constitutionnalité de la loi. La loi entre en vigueur après adoption au Journal Officiel.

Qui peut proposer un projet de loi ?

L’initiative des lois appartient au Premier ministre et aux membres du Parlement, députés et sénateurs. Mais si le Gouvernement le demande, c’est l’Assemblée nationale qui statue en dernier lieu, disposant ainsi du  » dernier mot « . L’initiative des lois appartient au Premier ministre et aux membres du Parlement.

Je vais remettre comme je le dis souvent l’église au milieu du village avec son clocher.

Dans une proposition de loi il y a toujours des élus qui sont contre ci ou ça, donc il y a des amendements qui viennent un peu perturber la lecture et la réalisation de la loi par son contenu, sa véritable entité, la façon dont elle va être appliquée dans la vie courante du citoyen.

Un projet de loi est un texte législatif présenté à l’Assemblée nationale. Il est étudié par les députés en plusieurs étapes, à l’Assemblée et en commission parlementaire. Une fois adopté par les députés et sanctionné par le lieutenant-gouverneur, le projet de loi devient une loi.

Qu’est-ce Qu’amender une loi ?

L’article 44, alinéa premier, de la Constitution de 1958, dispose que « les membres du Parlement et le Gouvernement ont le droit d’amendement », c’est-à-dire le droit de proposer des modifications à un texte (projet ou proposition de loi ou de résolution) dont est saisie une assemblée.

Quand est appliqué un amendement ?

Pour les amendements en séance, la loi organique du 15 avril 2009 impose qu’en tout état de cause, les amendements des députés soient déposés avant le début de l’examen du texte en séance.

Comment Appelle-t-on la modification d’un texte de loi ?

Un amendement est une modification, soumise au vote d’une assemblée, en vue de corriger, compléter ou annuler tout ou une partie d’un projet ou d’une proposition de loi en cours de délibération ou d’une loi pré-existante.

Vous pouvez lire le lien suivant sur l’encadrement de la modification, son encadrement, son processus de contrôle, les restrictions etc….

Lien à lire…… Fiche de synthèse n°37 : L’exercice du droit d’amendement.

Le Parlement Français se constitue de 2 Assemblées.

  • L’Assemblée Nationale
  • Le Sénat

L’Assemblée nationale, chambre élue au suffrage universel direct, et du Sénat, élu au suffrage universel indirect et chargé par la Constitution de représenter les collectivités territoriales de la République, le Parlement français est bicaméral.

Lien à lire…. Fiche de synthèse n°4 : L’Assemblée nationale et le Sénat – Caractères généraux du Parlement

Donc comprenez bien que la proposition de loi, ce n’est pas encore une loi, va faire des aller et venue et retour, entre la commission, les amendements puis par le Sénat, retour à l’Assemblée Nationale puis au Sénat puis retour à l’Assemblée Nationale, etc çà peut durer longtemps.

Ce qui me parait un peu bizarre c’est que Macron aurait pu la faire passer par ordonnance ou le 49/3 dont il a usé et abusé tout au long de son mandat, ainsi que les décrets cinq mois et 26 jours en moyenne, pour les lois sept mois et six jours. Au total, on peut dire qu’il faut en moyenne 13 mois à une loi, pour entrer en vigueur.

Voyez vous le temps, voyez vous comment çà se passe, au mois d’août les deux Assemblées seront en vacances, d’ailleurs les ministres aussi ainsi que Macron.

Mr Macron veut aller vite, il veut que la loi du pass sanitaire et la vaccination obligatoire aillent à la vitesse d’une fusée en à peine quelques jours, ce n’est pas possible quand on regarde de plus près, le temps, le fonctionnement, etc.

Mercredi 21 juillet 2021, soit même pas 24 heures après le début de la lecture, il y a eut 650 amendements, puis jeudi 22 juillet 2021 au matin plus de 900, je me demande demain matin vendredi 23 juillet 2021 combien y’en aura t’il qui vont encore grossir celles ci.

Mr Macron veut et exige que cette loi soit votée le plus rapidement possible, si bien que le 25 juillet 2021 au soir elle soit votée par les deux Assemblées et puis on n’en parle plus.

Et bien non car avec la lecture, les amendements, les coupures de séances etc…. elle arrivera peut être après le 1er Août voir bien après soit après le 15 août 2021.

Soyez confiants car dans la précipitation le gouvernement de Macron n’a pas mesuré l’impact, c’est David contre Goliath, le colosse aux pieds d’argile, le talon d’Achille en passant par Hercule et Samson etc vous savez bien; les histoires de ces soient disant forces de la nature qui en fait on été battu par plus petit que soit.

La loi a été pondu en catimini par un gouvernement qui se croit au dessus des lois Républicaines, de la Constitution, et surtout au dessus du Peuple Français.

Le peuple est souverain rappelez vous de ces mots, personne ne peut vous obliger à vous faire injecter un produit encore en expérimentation, il y a des lois qui nous et vous protègent, nul n’est censé ignorer la loi, même Macron ses ministres toute sa clique, les forces de l’ordre, votre patron, votre voisin, votre famille, etc…

Je ne suis pas juriste, je suis juste une chercheuse de vérité, une personne qui aime l’humanité, l’humain, les femmes et les hommes qui se battent pour la vérité, qui veut vous faire comprendre qu’ils agissent par la peur, manipulation de masse.

Restez confiants, prenez soin de vous et de vos proches, ne craignez pas la peur, courage à vous.

Bien à vous

LaddyMarie

1940 nouvel ordre moral 2021 nouvel ordre mondial.

Hier au soir j’ai visionné ce beau film « LA RAFLE »

La Rafle est un film dramatique et historique écrit et réalisé par Roselyne Bosch, sorti en 2010.

Il relate la rafle du Vél’ d’Hiv’ des 16 et 17 juillet 1942 lors de laquelle la police française a arrêté à leur domicile treize mille personnes fichées comme juives dont 4 000 jeunes enfants, parmi lesquels Anna Traube et Joseph Weismann deux des rares survivants à la déportation à Auschwitz qui s’en est suivie.

Le film a fait près de trois millions d’entrées en salles dans le monde, bien que la critique se soit montrée très partagée, à l’instar de Libération qui l’a qualifié de « lourd mélo historique », ce à quoi la réalisatrice a répliqué en comparant à Hitler ceux qui n’avaient pas été émus par son film.

Comment ne pas être en colère en regardant ces images, en étant projeté dans cette drôle de guerre de 39/45.

Comment ces policiers/gendarmes ont pu parce qu’ils avaient des ordres d’arrêté et déporté 13 000 personnes ? plus tous les autres de 1940 à 1944.

75 721 Juifs, dont près de 11 000 enfants, ont été déportés de France, 74 convois en direction des camps de concentration ou d’extermination ; pour la plupart, ils sont partis de la gare du Bourget (1942-1943) ou de la gare de Bobigny (1943-1944) ; le premier, en date du 27 mars 1942, est parti de Compiègne et le dernier, le 18 août 1944, de Clermont-Ferrand,  90 % de ces 76 000 Juifs ont été déportés vers Auschwitz,  l’opération d’arrestation a été exécutée par les forces de police françaises.

À la demande du Troisième Reich, dans le cadre de sa politique d’extermination des populations juives d’Europe, l’État français organise, en juillet 1942, une rafle à grande échelle de Juifs (l’« opération Vent printanier », parallèlement menée par les nazis dans plusieurs pays européens).

Ces arrestations sont menées avec la concours de 9 000 policiers et gendarmes français, sur ordre du gouvernement de Vichy, après des négociations avec l’occupant menées par René Bousquet, secrétaire général de la Police nationale.

À la suite de ces négociations, entamées par Pierre Laval, les Juifs de nationalité française sont temporairement exclus de cette rafle qui concerne essentiellement les Juifs étrangers, ou apatrides, ou déchus de la nationalité française par la loi du 22 juillet 1940, ou encore ceux ayant le statut de réfugié, dont plus de 4 000 enfants, le plus souvent français nés de parents étrangers.

  • 14 mai 1941 : première rafle de 5150 juifs étrangers et apatrides à Paris.
  • 20 août 1941 : deuxième rafle de 4000 juifs à Paris. Ouverture du camp de Drancy.
  • 6 décembre 1941 : un millier de notables juifs est à son tour envoyé à Drancy.
  • 1er mars 1942 : première déportation de juifs vers Auschwitz.
  • 16-17 juillet 1942 : rafle du Vél’ d’Hiv.
  • 26-28 août 1942 : rafles en « zone libre ».
  • 17 août 1944 : départ de Drancy du dernier convoi de déportés juifs.

Je vous laisse lire ce récit c’est horrible

https://www.lumni.fr/article/vel-d-hiv-comment-a-ete-organisee-la-rafle

  • Février 1939 : le premier camp d’internement français ouvrait ses portes à
    Rieucros, en Lozère.
  • Mai 1946 : les derniers internés quittaient le camp des
    Alliers, en Charente. Entre ces deux dates quelque 600 000 personnes furent
    internées, pour un temps variable, dans quelque 200 camps,
    à la durée et au
    statut variables. Ce qui frappe au premier abord c’est à la fois l’ampleur du
    phénomène et sa durée, puisqu’il a concerné tous les départements sans
    exception et qu’il a traversé trois régimes, la Troisième République finissante,
    l’État français sous tutelle et la République renaissante.
  • https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00362523/document

Pourquoi ai je commencé par ce récit pitoyable de notre histoire de France ?

Pourquoi des hommes qui ont une autorité ne se sont pas ligués voir rebellés contre cette autorité ?

Prestation de serment des agents de police, au palais de Chaillot, à Paris, en janvier 1942 (photographie interdite par la censure). ajouter copyright

 «La France est le seul pays à signer avec le vainqueur un armistice. Et celui-ci est la clé de tout ce qui va se passer ensuite. Un armistice engage un État avec ses instruments: police, justice, armée.» Dans ces conditions, la majorité des policiers obéira à l’institution soumise au régime de Vichy et aux Allemands.

Le maréchal Pétain s’appuiera d’emblée sur une police qu’il veut moderniser afin d’attirer de nouvelles recrues et d’asseoir sa révolution nationale.

En France, la Police nationale est une police d’État. Elle est rattachée au ministère de l’Intérieur. Les policiers titulaires et adjoints de sécurité qui la composent sont des fonctionnaires de l’État.

Elle naît le 14 août 1941, sous le régime de Vichy, par un décret signé par Pétain, texte d’application de la loi du 23 avril 19413,4 portant création de la Police nationale.

Le décret no 2002-313 du 26 février 2002 fixe l’attribution d’un drapeau au « ministère de l’Intérieur – Police nationale »40. Sa devise : « Pro patria vigilant » : « Ils veillent pour la Patrie ».

Dans son expression latine, cette maxime qui se rattache à la longue histoire de la Police française, symbolise la mission de ses agents.

« Ils veillent » : verbe qui rappelle tout d’abord la mission première de saint Martin, choisi comme patron des policiers de France le 26 avril 1993. Le 22 mars 1993, la Conférence des évêques de France approuvait la proposition qui lui était faite de choisir Martin, évêque de Tours, comme saint patron des policiers (cette décision était entérinée le 26 avril de la même année par le ministre de l’Intérieur).

Les différences sont nombreuses entre la Police nationale et la Gendarmerie. On peut noter, tout d’abord, le statut : les policiers nationaux sont des fonctionnaires (civils) à la différence des gendarmes qui sont des militaires.

Leur zone géographique d’exercice est sensiblement différente : si les deux forces ont compétence sur l’ensemble du territoire, la Police nationale exerce essentiellement dans les grandes villes et leur périphérie quand la Gendarmerie nationale officie quant à elle en zone rurale et périurbaine.

Je ne vais par revenir sur l’histoire de la police et de la gendarmerie cet article n’est juste qu’un condensé de leur histoire.

Effectif en 1941 :  la gendarmerie et les GRM, la police nationale compte alors plus de 120 000 hommes pour une population de 39 420 000 habitants ce qui fait 1/328,.5 par habitants. (mais les chiffres disent qu’il y avait 200 000 personnel policiers et civils), je me suis basée sur les chiffres de Wikipédia.

Elle compte aujourd’hui en 2021 environ 140.000 policiers, femmes et hommes exerçant des fonctions variées : police administrative, technique et scientifique, etc et 99 000 militaires plus 2000 civils dans divers tâches, pour une population en 2020 presque 67 millions d’habitants ce qui fait 1/278 par habitants.

Le comportement de la police française en 1940/2021

Les déportations mentionnées plus haut n’ont pu se faire que grâce à la collaboration quasi-générale des fonctionnaires de police.

Au musée de la Police, un cadre est consacré aux « morts pour le devoir » de la ville de Paris et du département de la Seine, de 1940 à 1944 ; il est possible d’y relever trente-six noms:

  • 1 en 1940 ; 2 en 1941 ; 8 en 1942 ; 13 en 1943 ; 12 en 1944.
    Il est impossible de savoir si ces 36 « morts pour le devoir” ont été tués par des truands ou des résistants.

Sur 200 000 fonctionnaires (policiers et civils), on répertorie pour la durée de la guerre 19 policiers fusillés, morts en captivité ou tués dans les maquis, une soixantaine de déportés et un millier de combattants volontaires blessés. D’autre part, 167 fonctionnaires de police sont morts dans les combats pour la libération de Paris, et font liste à part.

Pendant la durée de l’Occupation, la police française s’est acquittée des tâches suivantes, sans encourir de critiques majeures de la part des autorités allemandes ni de la population française.

  • Le recensement des Juifs en octobre 1940, effectué dans les commissariats de police. De même l’apposition du cachet « Juif » sur les cartes d’identité.
  • Les rafles des 14 mai et 20 août 1941.
  • Le respect du couvrefeu imposé aux Juifs, à partir du mois de février 1942.
  • L’obligation pour les Juifs de rendre leur poste récepteur de TSF.
  • Les étoiles jaunes distribuées dans les commissariats de police et la vigilance apportée par les gardiens de la paix à ce que cet « insigne spécial » soit porté bien visiblement.
  • L’obligation faite aux abonnés juifs du téléphone de rendre leur récepteur dans les commissariats de police.
  • La surveillance attentive de ceux des Juifs qui ne respectaient pas l’interdiction qui leur était faite de paraître dans les lieux publics et de ne plus voyager que dans la dernière voiture du métro parisien. (Source : Les Silences de la Police: 16 juillet 1942 – 17 octobre 1961, Jean-Luc Einaudi et Maurice Rajsfus, Editions L’Esprit Frappeur – 2001)
  • D’un côté 77 615 résistants tués en 4 ans. De l’autre 30 à 40 000 exécutions sommaires en moins d’un an (si l’on retient l’estimation intermédiaire, qui est celle de Robert Aron)…
  • Un simple calcul montre que l’Épuration, bien française, a tué avec deux fois plus de férocité que l’occupation allemande.
  • Le terme « Épuration » est finalement assez mal choisi. Les hommes de l’Épuration ont, en fait, autant souillé qu’épuré. Les témoignages de tortures préalables à l’exécution, très souvent d’ordre sexuel, sont innombrables.

A la lecture de cet article vous êtes en droit de vous posez cette question ??? mais pourquoi cet article ??

Il est vrai que l’histoire nous parle toujours, elle est le pilier de notre conscience, pourquoi, pour ne plus recommencer, PARDON ne plus recommencer ah oui ???

Mais que ce passe t’il donc aujourd’hui ???

La même chose, comment çà ??? je vais vous expliquer pourquoi ???

L’univers est binaire comme l’informatique, je cesse de le répéter et de l’écrire, oui l’univers est binaire comme l’informatique, il est conçut et régit par des lois, 7 principales :

  1. :La loi du mentalisme. Cette loi indique que l’univers est une construction mentale.
  2. La loi de la correspondance. Elle indique : « Comme en haut, ainsi en bas ; comme en bas, ainsi en haut ». …
  3. La loi de la vibration. …
  4. La loi de la polarité …
  5. La loi du rythme. …
  6. La loi de la cause à effet. …
  7. La loi du genre.

Les chiffres les lois universels, sont donc régit TOUTES par lui, où est ce que je veux en venir ??? ici oui puisque la numérologie nous parle, nous donne des signes et des indications.

1939 année en 4 comme 2020

1940 année en 5 comme 2021

  • 1939 c’est la résolution la défaite comme 2020 a été une année de résolution sanitaire , 1939 c’était dans la guerre la défaite l’humiliation la débâcle dépossession de la liberté couvre feu autorisation de sortie, ne l’appelle t’on pas la drôle de guerre , les 11 et 12 juillet 1940 quatre actes constitutionnels sont promulgués permettant à Pétain de cumuler les pouvoirs législatifs administratifs diplomatiques du président de la république et du conseil ainsi que les pouvoirs judiciaires ???etc.
  • comme 2020 macron a bien dit que nous étions en guerre ?? non contre un ennemi physique mais un ennemi qui s’appelle le covid19, regardez les événements depuis qu’il est président de la république, il a le pouvoir de l’assemblée nationale comme Pétain en son temps en 1940.

En cherchant un peu sur le net j’ai trouvé un excellent article « Illégitimité de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron ». https://www.vududroit.com/2020/01/emmanuel-macron-illegalite-illegitimite-et-imposture-2e-partie/

dixit l’article : Nous allons voir que de la même façon que son arrivée au pouvoir était illégale et par conséquent illégitime, Macron exerce celui-ci dans un cadre qui n’a plus grand-chose à voir avec la légalité institutionnelle d’une démocratie représentative.

Une Assemblée nationale non représentative ce serait déjà grave, mais le problème c’est sa composition.

Pour LREM, recrutés sur CV par Jean-Paul Delevoye (!) y voisinent commerçants faillis, aventuriers, opportunistes sans principe, incompétents notoires et parfaits ahuris dont la seule caractéristique est d’obéir au doigt et à l’œil aux gardes chiourmes nommés par Macron pour les surveiller. Et les punir si jamais ils renâclent.

Ce parlement croupion humiliant pour la France, est fort utile à Emmanuel Macron qui l’a complètement enrégimenté. Il n’est que de voir comment sont fixés les ordres du jour, proposés des textes liberticides adoptés sans aucune discussion véritable pour mesurer l’ampleur du désastre. Et si jamais le Sénat qui n’a pourtant aucun pouvoir directement normatif s’avise de rechigner, en totale violation de la séparation des pouvoirs Macron lui-même suivi de ses aboyeurs crétins se permet de l’insulter

Pour des raisons sociologiques idéologiques, économiques et politiques, l’appareil judiciaire et la magistrature ont massivement rallié le pouvoir macroniste et se sont mis spontanément à son service. Même si on peut sentir quelques frémissements dans les juridictions d’appel depuis quelques semaines et espérer peut-être un certain ressaisissement, la confiance de l’opinion publique dans cette justice est tout simplement détruite. Et pour longtemps.

La mise au service d’Emmanuel Macron s’est faite de quatre façons :

  1. l’instrumentalisation de la justice pénale à l’égard des opposants politiques, François FillonMarine Le PenJean-Luc Mélenchon, et Gérard Collomb en savent quelque chose, on n’y reviendra pas.
  2. La protection des amis du président soit carrément par des refus de poursuites, soit par une mansuétude grossière. D’Alexandre Benalla à Richard Ferrand, en passant par Muriel Pénicaud, Patrick Sztroda, Alexis Kohler, Ismael Emelien, Lionel Lavergne, François Bayrou, Isabelle Goulard, etc. Etc.
  3. Le pire de tout par la mise en œuvre sans aucun état dame d’une répression de masse sans précédent contre le mouvement social des gilets jaunes qui a vu se multiplier procédures et gardes à vue illégales, procédures de comparution directe abusives ayant abouti en un semestre à plus de 3000 condamnations et à plus de 1000 peines de prison ferme. Parfois complètement absurde. Cette violence judiciaire a été exécutée avec un zèle intraitable sans probablement avoir besoin d’être encouragé par le pouvoir en place.
  4. Enfin l’autre catastrophe de cette violence policière totalement débridée et qui a complètement effaré les observateurs étrangers, et dont des centaines de vidéos témoignent de la violence. Ce dévoiement gravissime n’a pu être possible que parce que la justice judiciaire est l’organe qui doit contrôler l’usage du « monopole de la violence physique » par l’État n’a pas voulu remplir cette mission. Cette défaillance qui est aussi une honte essentiellement la responsabilité magistrats du parquet couvrant systématiquement les excès.

Référence de l’article : https://www.vududroit.com/2020/01/emmanuel-macron-illegalite-illegitimite-et-imposture-2e-partie/

Voilà le in fine de mon article, avez vous lu en 4 la catastrophe de cette violence policière ??? totalement débridée et à qui appartient cette défaillance parce que la machine justice est ralliée à ce président de la république.

A la lecture de cet article comment ne pas entrer dans une grande colère, puisque les plus hautes instances de ce pays sont des fantoches incapables d’intervenir pour le bien des concitoyens français, Le Conseil constitutionnel, Le Conseil d’État, La Cour des Comptes, et la fin du fin le 4ème pouvoir celui de la presse grassement payée par des aides de l’état, les chiffres sont pharaoniques : l’Humanité  3 590 875 € soit 0.36 euros par exemplaire etc, au total 326 médias de la presse qui sont aidées par l’état aides supplémentaires de 483 millions sur 2 ans montant auquel viennent s’ajouter les 840 millions d’euros d’aides habituelles à la presse pour l’année 2020, ce qui fait la somme de 1 323 millions d’euro.

Conclusion

Cette description démontre que sous Emmanuel Macron, il n’existe plus en France de réelle séparation des pouvoirs et de mécanismes d’équilibres et de contrôles. Le dispositif nécessaire à une démocratie représentative ne fonctionne plus. Il n’est donc n’est pas excessif de considérer que les trois, voire les quatre pouvoirs qui devraient être séparés ont fusionnés sous l’autorité et dans l’intérêt du chef de l’exécutif.

Cette situation inouïe range la France dans la catégorie des pays où il n’y a pas de séparation des pouvoirs. La fusion du « bloc élitaire » concept avancé par Jérôme Sainte-Marie qui a été réalisé par Emmanuel Macron a mis fin à la « fausse alternance » de deux blocs droite et gauche qui se succédaient au pouvoir depuis 1980.

Les deux épiciers concurrents, se fournissant au même grossiste selon l’heureuse formule de Philippe Séguin permettaient cependant, un certain équilibre et cahin-caha, préservait un peu la séparation des pouvoirs.

C’est terminé.

Or que nous dit l’article 16 de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 :

« Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ».

Par conséquent, le cadre juridique et institutionnel dans lequel Emmanuel Macron exerce son pouvoir n’est plus constitutionnel. C’est la condition de légalité constitutionnelle nécessaire à sa LÉGITIMITÉ qui manque cette fois. En conséquence, à cause cette façon de gouverner et du régime qu’il a mis en place, il ne dispose pas non plus de la reconnaissance sociale nécessaire à la légitimité.

Par son arrivée au pouvoir illégal et l’exercice de celui-ci qui l’est tout autant, Monsieur Macron est doublement illégitime à occuper la charge de président de la république française. Il nous a imprudemment proposé sa définition de la dictature :

« Une dictature, c’est un régime ou une personne ou un clan qui décide des lois. »

Désolé Monsieur Macron, mais c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui en France. Les Français ne pensent peut-être pas vivre dans une dictature mais ils savent désormais leur président illégitime et ne l’acceptent plus.

Ils aspirent à retrouver leur démocratie représentative républicaine.

Et pour cela il est nécessaire qu’Emmanuel Macron et sa bande s’en aille.

Maintenant vous savez comment ce plagiat est devenu président de la république française, par le pouvoir des médias des banques et des gens qui se sont couchés sur les institutions de notre pays pour pouvoir arriver là où il est,  la politique mise en œuvre, la corruption qui l’entoure, sa nullité politique, ses traits de caractère insupportables et son arrogance personnelle. Toutes ses interventions quelles qu’elles soient, sont immédiatement disqualifiées avec une rage surprenante, il apparaît maintenant d’évidence qu’il ne pourra pas gouverner sans le recours à une répression féroce à l’aide de sa justice, sa police et les lois liberticides que son Assemblée nationale croupion adopte en cadence. Interpellé sur les dérives de son régime Emmanuel Macron a voulu imprudemment nous donner une petite leçon en lançant à la volée « essayez la dictature et vous verrez! », en définissant en parallèle dictature et démocratie. Le problème est que sa description de la dictature colle à son système.

Et celle de la démocratie entretient avec le macronisme des rapports étonnamment lointains. Quand par exemple il dit :

«Une dictature, c’est un régime ou une personne ou un clan décident des lois »,

on a envie de lui répondre « mais Monsieur Macron c’est exactement ce qui se passe avec votre Assemblée nationale croupion complètement caporalisée et qui n’a aucun état d’âme à piétiner nos libertés publiques à votre demande. Et quand les sénateurs essaient d’utiliser leurs maigres prérogatives de contrôle, vous et vos hommes de main les insultez et les menacez. »

Depuis 2016 j’avais averti sur cet énarque sorti de la banque des Rothschild voir mon article à ce sujet, les détails nécessaires de cet étonnant hold-up dans trois ouvrages que je vous recommande ici : « Les réseaux de secret de Macron » de Marc Endeveld et « Opération Macron » d’Eric Stemmelen qui décrivent les méthodes assez stupéfiantes d’Emmanuel Macron et de sa bande et le formidable soutien financier médiatique dont il a bénéficié de la part du Capital français.

Quand on compare macron à pétain oui c’est sur que la relation est intime entre les deux hommes n’a t’il d’aileurs pas fait son éloge ??? le 10 novembre 2018 « hommage aux chefs militaires de la Grande Guerre, de Joffre à Pétain ».   On peut avoir été un grand soldat durant la Première Guerre mondiale et avoir conduit à des choix funestes pendant la Deuxième. » ne prépare t’il pas son histoire dans l’histoire.

Maintenant c’est trop tard il faut boire la lie jusqu’à l’hallali.

A moins que 10 % de l’Assemblée Nationale et du Sénat fassent preuve de réalisme et prennent l’article 68 de la Constitution pour destituer marcron.

Rappelez vous que c’est moi nous vous qui avons élu ces gens.

Bien à vous

LaddyMarie

REVEILLEZ VOUS

POURQUOI UN PAYS COMME LE PORTUGAL RÉSISTE FACE A L INVASION MIGRATOIRE ? LISEZ CET ARTICLE….Pour qu’un étranger reste au Portugal il doit avoir un travail. S’il le perd, il a 6 mois pour en trouver un autre, sinon c’est la porte de sortie….Au Portugal les lois visant l’immigration sont appliquées et respectées Les lois portugaises sur l’immigration sont respectées et font l’objet d’une application ferme et stricte.

Polémia continue son tour d’Europe du Grand Remplacement. Après avoir étudié l’emblématique cas de la Suède puis l’inquiétante submersion démographique de la Belgiquel’espoir d’une réaction politique au Danemarkle désastre multiculturel britanniquele suicide de l’Allemagneles tentatives de résistances de l’Autrichel’espoir naissant en Italiela spirale infernale en Espagne et l’islamisation galopante des Pays-Bas… C’est au tour du Portugal d’être étudié par Nicolas Reilhac, qui prend le relais de Paul Tormenen sur ce cas spécifique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les inquiétudes sont bien moins importantes au Portugal que dans le reste de l’Europe de l’ouest…

Une vision globale de la tragédie migratoire de l’Europe tend à distinguer les pays d’Europe occidentale, envahis, occupés et pour certains d’entre eux, en proie à une islamisation à marche forcée et promis à un avenir de soumission, et d’autre part les pays de Visegrád qui font le choix de prendre le parti de la Résistance.

Et pourtant il existe à l’ouest de notre continent un pays discret et petit par sa taille mais grand par son histoire, qui ne connaît pas pour l’instant une invasion migratoire et des menaces de Grand Remplacement. C’est le Portugal.

Dans ce pays, en effet, les lois font l’objet d’une application empreinte de fermeté. La population éprouve une certaine méfiance envers les migrations économiques. Il existe une société qui n’est pas en cours de décomposition comme en Grande-Bretagne ou chez nous dont l’exemple accablant est salutaire aux Portugais. Enfin, point important, les pompes aspirantes aspirent peu. À ce titre la présence maghrébine apparaît comme non significative.

Le contexte portugais peut être considéré comme favorable à l’immigration

Un pouvoir politique bienveillant qui veut davantage de migrants

Le premier ministre socialiste a pris des positions très favorables à l’immigration. « Nous avons besoin de plus d’immigration et nous ne tolérons aucun discours xénophobe » a-t-il affirmé lors du congrès de son parti en 2018. Il a également rappelé lors d’une réunion à Bruxelles en 2018 que son pays prônait une politique « responsable et solidaire » à l’égard des migrants.

Le Portugal qui a renoué avec la croissance manque effectivement de main-d’œuvre et, selon une étude d’une fondation portugaise proche du pouvoir, le pays aurait besoin de 75 000 nouveaux arrivants par an pour maintenir une population active stable.

Enfin le Portugal qui se veut un bon élève en la matière, se positionne au premier rang des pays volontaires pour accueillir des « réfugiés » du type Aquarius.

Une réglementation proche des normes européennes et de l’humanitarisme international

Sans entrer dans un exposé juridique, on peut avancer que la réglementation de l’immigration, dont l’application est confiée au « Servicio de Estrangeiros e Fronteiras » (SEF), est globalement comparable à celle que veut imposer l’Union européenne.

Elle vise notamment à encourager l’accueil des immigrés et des « réfugiés ».

Des lois et des décrets parus en 2018 appliquent des directives européennes pour faciliter l’octroi de permis de résidence notamment en faveur d’étudiants lusophones de haut niveau et d’entrepreneurs.

Si le « droit du sang » demeure la règle, depuis 2018 les règles ont été assouplies. Les enfants d’étrangers deviennent Portugais si un des parents est au Portugal depuis au moins 2 ans et non plus 5 ans comme précédemment.

Enfin, des lois interdisent les discriminations raciales dans les services domestiques, commerciaux et de santé.

Une expatriation portugaise significative et un besoin de main-d’œuvre

Tout le monde se souvient de l’émigration massive des Portugais dans les années 60 et 70, notamment vers la France où tout le monde a apprécié – et regrette – leur gentillesse, leur capacité de travail et leur respect de nos lois. Pas de délinquance portugaise ; pas de trafiquants de drogue ni de maquereaux ; pas de violeurs ni de surineurs à 10 contre 1.

Ce type d’émigration est terminé. Cependant au cours des trois années de récession qui ont suivi la crise financière de 2011, plusieurs centaines de milliers de Portugais ont quitté leur pays parmi lesquels de nombreux jeunes diplômés. Ceci explique largement le besoin de main-d’œuvre.

De plus la population portugaise est vieillissante et pâtit d’une natalité déprimée, d’où un besoin réel de main-d’œuvre.

Un outre-mer présent

Le Portugal a gardé des liens étroits avec ses anciennes colonies et les échanges avec des pays comme le Brésil, l’Angola, le Cap vert sont nombreux et constants. Il n’existe apparemment pas de raisons de désaccords profonds ou d’inimitié. Il convient de noter que, d’une manière générale, ces populations sont lusophones et chrétiennes.

Les chiffres de l’immigration ne reflètent cependant pas à ce jour une invasion migratoire

Les étrangers : 4,6 % de la population portugaise

En 2018, le SEF a décompté 480 000 étrangers au Portugal soit 4,6 % de la population portugaise.
Un quart sont Brésiliens, dont beaucoup sont descendants de Portugais, d’Allemands ou d’Italiens.
84 000 viennent d’Afrique noire soit 1 % (certains disent 149 000) et 60 000 sont des Asiatiques.
Finalement le plus gros contingent est celui des Européens : autour de 200 000.

Cette population étrangère est en forte progression : +17 % en 2018 par rapport à 2017.

Des naturalisations en nombre limité

De 2008 à 2016, on compte 225 000 naturalisations, dont 60 000 Brésiliens, 83 000 Subsahariens et 47 000 Européens de l’Est.

En 2017, il y a eu 18 000 naturalisations. Un chiffre en baisse par rapport aux années précédentes, dont un tiers de Brésiliens et un autre tiers venant d’Afrique noire. Les demandes sont cependant en hausse.

Une immigration clandestine limitée

On ne peut pas dire que le Portugal affronte une immigration clandestine débridée comme la France. Le SEF dénombrait 1 839 immigrants illégaux en 2018.

Cependant, le président d’une association d’aide aux réfugiés parle de 30 000 illégaux. Par ses décrets de 2018, le gouvernement a assoupli les règles pour permettre leur régularisation.

Des réfugiés évanescents

Dans le cadre d’un programme de réinstallation qui courait de 2015 à mars 2018, le Portugal a accueilli 1 552 réfugiés. Seule une moitié d’entre eux est restée dans le pays pour s’y fixer, les autres préférant des cieux d’assistance plus cléments. Devinez lesquels !

Des Maghrébins absents

Voilà une nouvelle qui va réjouir les affreux identitaires. L’immigration maghrébine est faible. Parmi les 480 000 étrangers, le seul pays maghrébin cité est le Maroc qui arrive en 31e position avec 1 539 ressortissants.

Pourquoi ne peut-on pas parler aujourd’hui d’invasion migratoire ?

Au Portugal les lois visant l’immigration sont appliquées et respectées

Les lois portugaises sur l’immigration sont respectées et font l’objet d’une application ferme et stricte.

On ne rentre pas comme on veut au Portugal. Par exemple, pour demander une autorisation de résidence de travailleur salarié, il faut avoir un visa valide, présenter un contrat de travail, bénéficier de moyens de subsistance et d’un compte bancaire, disposer d’un hébergement, ne pas avoir commis de crime puni par une peine de prison supérieure à un an, être enregistré à la Sécurité sociale et auprès du fisc. Si ces conditions ne sont pas remplies, la résidence n’est pas autorisée et on doit quitter le pays, voire être expulsé.

Pour qu’un étranger reste au Portugal il doit avoir un travail. S’il le perd, il a 6 mois pour en trouver un autre, sinon c’est la porte de sortie.

Les « demandeurs d’asile spontanés » qui se présentent aux frontières sont « detained » ou plutôt retenus dans des centres d’accueil. Ils y sont gérés et doivent s’y rendre périodiquement pour leur suivi administratif et des formations. Leur présence est donc contrôlée et ils ne peuvent pas se disperser dans la nature portugaise.

Cela ne veut pas dire que leur requête est acceptée et il est le plus souvent constaté que leur dossier ne réunit pas les conditions pour recevoir le statut de réfugié. Dans ce cas, ils sont expulsés s’ils n’ont pas trouvé du travail au bout de 6 mois.

De même, les mineurs non accompagnés sont dirigés sur un centre d’accueil qui leur est spécialement dédié et nulle part ailleurs. On essaye de les former. En cas d’échec ils sont renvoyés chez eux ce qui ne pose aucun problème avec les pays d’origine.

Au Portugal, l’expulsion est une réalité

Tout demandeur d’asile débouté, tout étranger sans titre de séjour ou sans travail ou qui se montre agressif envers les forces de l’ordre, peut être expulsé. Et l’expulsion est une réalité. Si nécessaire, un personnel du SEF accompagne l’intéressé dans l’avion jusqu’à sa destination. Et si l’on pose la question de savoir si l’administration portugaise connaît des difficultés avec le pays d’origine, on vous répond d’un air étonné qu’il n’y en a jamais.

L’immigré doit travailler

Un emploi est indispensable pour rester au Portugal. C’est une condition sine qua non. C’est à l’immigré de conclure un contrat de travail au Portugal ou de procéder à une recherche d’emploi. Il ne peut espérer aucune allocation de chômage.

Certains créent leur propre emploi et sont acceptés. Une communauté afghane est citée mais pas seulement. Visiblement ceux-là ne sont pas des assassins déséquilibrés comme en d’autres lieux.

Il est vrai que le Portugal connaît actuellement une expansion intéressante et que le taux de chômage est bas (autour de 6 %). En revanche les salaires sont peu élevés et leur niveau est de nature à décourager les impétrants. C’est d’ailleurs ce qui se passe.

Les aides sociales sont particulièrement faibles

Le Portugal est un des pays de l’UE où les aides sociales, du fait de leur faible montant, ont le moins d’impact pour réduire le risque de pauvreté. C’est en particulier le cas des aides sociales pour les familles.

Quant aux migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, ils n’ont droit qu’à très peu d’aides sociales ce qui à l’évidence est très décourageant puisqu’ils savent comment cela se passe en France et ailleurs.

Les formalités administratives ne suivent pas

Les délais du processus d’autorisations de résidence et de travail sont tels qu’en 2018 on comptait 100 000 dossiers en attente !

Les étrangers doivent parfois attendre des années pour être régularisés ou obtenir la nationalité portugaise du fait de procédures longues et complexes.

Cette lenteur administrative soulève les protestations de la CEDH et d’Amnesty International, ce qui en soi parait un bon signe.

Une opinion publique très partagée

Il existe au Portugal un courant immigrationniste qui exerce une forte pression à caractère gaucho-islamophile mais qui n’est pas aussi puissant que le nôtre.

Les Portugais, peuple charitable, se montrent plutôt favorables aux demandeurs d’asile. En revanche, il semble qu’ils éprouvent beaucoup moins de sympathie pour l’immigration économique qui leur apparaît comme une concurrence. Le fait que le Parti communiste portugais n’est pas dans la réalité favorable à l’immigration mérite d’être souligné.

Conséquences

Une immigration mesurée et maîtrisée

Jusqu’à aujourd’hui cette immigration est étroitement liée aux besoins en travailleurs du Portugal et à la volonté réelle des immigrés de trouver du travail et de le garder. On ne vient pas au Portugal pour les aides sociales. Il n’y a pas de pompe aspirante. Ce sont d’ailleurs les raisons pour lesquelles une moitié des « réfugiés » du type Aquarius quittent le pays.

On ne peut pas aujourd’hui qualifier l’immigration en direction du Portugal de submersion migratoire.

Les immigrés doivent s’intégrer

Le Portugal attend des immigrés non lusophones qu’ils fassent les efforts nécessaires pour s’intégrer, en particulier en apprenant la langue et en respectant les lois et les us et coutumes portugais.

La société portugaise demeure encore assez largement une société traditionnelle attachée à sa religion : le catholicisme, à qui cet État laïque reconnaît la primauté religieuse, et aux valeurs du travail et de la famille. Des écarts ou des contestations de la part d’immigrés ne sauraient être tolérés par la population.

Au Portugal, c’est aux immigrés et aux étrangers de s’adapter à la société portugaise et non l’inverse comme le souhaitent en France Terra Nova, le rapport Tuot et la gauchosphère. Ceux qui ne sont pas d’accord s’en vont.

Une présence très faible de l’islam

La mosquée de Lisbonne avance le chiffre de 50 000 musulmans au Portugal, mais elle est la seule. Le chiffre le plus probable se situe entre 15 000 et 20 000 personnes soit 0,2 % de la population.

Le Portugal a connu le joug musulman pendant plusieurs siècles et ne souhaite pas son retour.

Cette situation n’est pas étrangère au climat de sécurité qui caractérise le pays.

Un grand climat de sécurité

Selon le Global Peace Index, le Portugal est le 3e pays le plus sûr au monde. Il n’y a eu que 87 homicides sur tout le territoire en 2018.

Il y a eu 408 viols en 2017, c’est-à-dire le même chiffre quotidien qu’en France si l’on en croit Obertone.

Conclusion

Au Portugal, l’immigration existe mais apparaît maîtrisée. Il ne semble pas pertinent de la qualifier de submersion migratoire et d’évoquer un Grand Remplacement.

Ce constat est valide aujourd’hui mais pourrait évoluer en fonction de l’évolution de la politique gouvernementale à venir et surtout de la problématique démographique du pays.

Le détestable exemple de l’Europe occidentale, et notamment de la France qu’ils observent avec intérêt, semble soulever chez les Portugais de l’ironie mais aussi de l’inquiétude. Sur la question migratoire, nous sommes devenus leurs Ilotes que peut-être ils n’ont pas envie d’imiter.

Nos gouvernements, quant à eux, pourraient se référer à l’exemple portugais : respect strict par les immigrés des lois et des us et coutumes du pays qui les accueille, exigence d’un emploi, expulsions effectives et pas de pompes aspirantes. Contrairement à l’idéologie qui prévaut en France, c’est aux immigrés de s’adapter à la société portugaise et non l’inverse.

Nicolas Reilhac
14/09/2018 – V

Secrets de santé bien gardés du Président Macron

lego toy in clear glass container

Que décide pour vous le Président Macron sur votre santé ?

Y a t’il lieu de s’inquiéter, de vous inquiéter sur ce que vous réserve celui ci ?pour

  • pourquoi la vaccination des bébés moins de 2 mois contre l’hépatite B, alors que c’est une maladie qui touchent les toxicomanes, (les 18-29 ans parmi les plus touchés, lire le lien) que ce vaccin contient de l’aluminium dangereux neurotoxiques, (L’ALUMINIUM, CE MÉTAL QUI NOUS EMPOISONNE, lire le lien )
  • pourquoi l’homéopathie n’est plus remboursée ? sans effet indésirable ? pourquoi nommer un ministre de l’agriculture qui n’en a rien à faire des agriculteurs et des pesticides ? (Il déclare son opposition à l’instauration de zones sans pesticides dans un rayon de 150 mètres autour de toute habitation que réclament certains maires de communes et associations)
  • pourquoi des naissances de bébés sans bras, sans mains dans toute la France. (Le toxicologue André Cicolella, président du Réseau environnement santé, souligne, lui, « la faiblesse criante » du volet environnemental de l’enquête. « On aurait pu regarder en priorité les substances connues pour induire des malformations », estime-t-il).
  • pourquoi continuer à soigner contre le cholestérol et prendre des médicaments qui ne servent à rien ??? (Le toxicologue André Cicolella, président du Réseau environnement santé, souligne, lui, « la faiblesse criante » du volet environnemental de l’enquête. « On aurait pu regarder en priorité les substances connues pour induire des malformations », estime-t-il.) (lire l’article le traitant de complotiste)
  • pourquoi installer au ministère de l’écologie une ancienne lobbyiste du groupe alimentaire Danone (Une des 25 entreprises françaises qui épuisent le plus la planète) qui aime fait l’éloge de l’huile de palme, n’a jamais milité, le clan des énarques même promo que le 1er ministre, article à lire.
  • pourquoi le scandale sur le Lévothyrox ? Dans les déclarations de l’Agence du médicament, il y a la justification du remplacement du lactose parce qu’il dégraderait le Levothyrox et en pertuberait la stabilité. On constate que 5% des Européens sont intolérants au lactose. Mais on constate aussi que plus de 80% des Asiatiques, notamment les Chinois, sont intolérants au lactose. C’est un immense marché. Et l’on constate également que l’usine Merck  de Nantong, en Chine — pour laquelle le laboratoire a investi des dizaines et des dizaines de millions d’euros — fabrique le Levothyrox avec la molécule mannitol, mannitol qui est également produit en Chine. On se demande pourquoi, alors que pendant des années les patients européens et français ont pris du Levothyrox sodium avec du lactose, on leur trouve soudainement un impératif à ce qu’ils prennent un autre excipient que le lactose, et que parallèlement l’entreprise Merck développe une énorme usine en Chine qui fabrique du Levothyrox sans lactose, mais avec du mannitol. Et je trouve très étrange aussi que les autres pays européens comme l’Italie et l’Espagne conservent le lactose comme excipient et n’aient pas du tout les mêmes désirs que l’Agence française du médicament. La France serait’elle laboratoire de tests ???

Bonnes gens le pire de cette liste non exhaustive est à venir.

  1. la vaccination obligatoire et forcée pour la grippe saisonnière malgré son inefficacité
  2. les huiles essentielles vont disparaître par une réglementation drastique
  3. la destruction de notre système de santé, hôpitaux publics, fermeture de 69 000 lits en 15 ans,  la France au 19ème rang mondial sur le nombre de lits de réa, soit 3,1 pour 1000 habitants affligeant (article à lire, merci)
  4. les médecins homéopathes n’ont plus le droit de le mentionné ni sur leur feuilles de prescriptions ni sur leur plaques professionnelles qu’ils sont homéopathes. « Ces médecines soignent l’inutile en surmédicalisant la population » Article à lire.

Hélas la liste est longue de tout ces éradications, suppressions, voir assassinat à petit feu de la santé des Français, un petit cercle de personnes veillent sur notre santé, non physique, non mentale, mais sur leur santé à eux celle de la finance

Macron cet homme inconnu, avec un culot et une détermination à toutes épreuves, un opportuniste, dans une France fracturée, les qualités requises pour conquérir le pouvoir ne suffisent pas à l’exercer, Macron a le goût du secret, du contrôle et décide souvent seul. De quoi douter de sa promesse : « Je ne veux pas gouverner, je veux présider. »

Le 14 mai 2017 lors de la cérémonie de prise de pouvoir de Macron, tradition de recevoir dans les salons de l’Elysée, les proches, les personnalités qui ont compté pour lui. Macron fend la foule pour aller saluer un homme, c’est Serge Weinberg, le PDG de Sanofi, c’est un vieil ami, à qui il doit tant. Retour sur cette histoire d’amour…

2007. Rapporteur de la Commission Attali « pour la libération de la croissance », Emmanuel Macron, jeune inspecteur des Finances, fréquente alors les patrons de Nestlé, du Crédit agricole, de Essilor, etc. Et Serge Weinberg, aujourd’hui PDG de Sanofi, qui lui conseille de s’enrichir avant d’entrer en politique.

2008. Grâce à Serge Weinberg, il part pantoufler comme banquier d’affaires chez Rothschild & Cie. En charge de fusions-acquisitions, il gère des deals, entre autres, pour Sofiprotéol, pour Nestlé ou pour Lagardère. Et fait fortune.

2010 fin d’année, il est promu, associé au sein de la banque, après avoir travaillé sur la recapitalisation du journal Le Monde et sur le rachat par Atos de Siemens IT Solutions and Services. Il bat ainsi le record de jeunesse d’âge de Grégoire Chertok. Cette ascension rapide apparaît comme un « mystère » pour certains commentateurs

2012  il conseille Philippe Tillous-Borde, le PDG de Sofiprotéol qui prend 41 % du capital de Lesieur Cristal. La même année, il est nommé gérant et dirige l’une des plus grosses négociations de l’année, le rachat par Nestlé de la filiale « laits pour bébé » de Pfizer. Cette transaction, évaluée à plus de neuf milliards d’euros, lui permet de devenir millionnaire. François Henrot dira de lui qu’« il aurait été, s’il était resté dans le métier, un des meilleurs en France, sans doute même en Europe ». L’expression « Mozart de la finance », parfois utilisée, est cependant critiquée par certains observateurs.

C’est à ce moment là qu’il entre dans les sphères de l’Elysée après avoir été éjecté par les adhérents socialistes de Picardie qui s’opposent à sa candidature élections législatives de 2007.

En 2008 il renonce à se présenter aux élections municipales de 2008,  Il indique avoir « décliné une offre au cabinet Woerth en 2007 » car « cela n’était pas conforme à [ses] opinions ». En 2010, il décline la proposition, portée par Antoine Gosset-Grainville et validée par le palais de l’Élysée, de devenir le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, François Fillon. Il confie avoir songé à quitter son poste à l’automne 2013, estimant que la réforme des retraites présentée par l’exécutif n’était « pas à la hauteur ». Il apparaît dans la liste des invités à la réunion du groupe Bilderberg de 2014 en sa qualité de secrétaire général adjoint de la présidence de la République.

Le , l’Élysée annonce qu’il quitte le cabinet de François Hollande, Après avoir visité des start-ups en Californie avec Xavier Niel,  « À l’époque, il essayait de monter une start-up dans le conseil stratégique. Il nous a demandé de l’accompagner sur les aspects juridiques »

Par un coup de baguette magique alors que le Président Hollande n’en voulait pas dans son gouvernement en raison de son absence de mandat électoral, le revoilou…. Le , il est nommé ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Résultat de recherche d'images pour "le casse du siècle macron"

Le casse du siècle, Macron vidéo à visionner.

2016. Lancé dans la course à l’Elysée, Emmanuel Macron reçoit le soutien, implicite ou explicite, de nombreux patrons, dont des patrons de presse : Vincent Bolloré, Bernard Arnault, Arnaud Lagardère… et bien sûr Serge Weinberg.

8 janvier 2017, Nevers. Alors que Mélenchon et Hamon, mais aussi Asselineau, Lassalle, Poutou, etc., veulent « mettre fin à la rente des labos », Emmanuel Macron leur déclare sa flamme. Il affirme ne pas vouloir « sacrifier l’industrie pharmaceutique pour essayer de faire des économies sur son dos ». Et estime qu’il « faut payer les médicaments au juste prix quand il y a derrière des innovations, quand il y a des investissements pour avoir une grande industrie pharmaceutique ».

4 juillet 2017, à l’Assemblée. Discours de politique générale du Premier ministre :
« Des maladies que l’on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire. Des enfants meurent de la rougeole aujourd’hui en France. Dans la patrie de Pasteur ce n’est pas admissible. L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires. »

20 juillet, Vitry. Édouard Philippe, Premier ministre, rend une visite à Serge Weinberg, sur un site de Sanofi. Mais fait original : le chef du gouvernement n’a prévenu ni les syndicats ni les médias, ni les salariés ni les Français. Cette rencontre s’effectue en catimini, discrète sinon secrète. Elle se déroule, semble-t-il, à l’initiative du « Cercle de l’industrie » : un lobby patronal, qui comprend Areva (dont Édouard Philippe fut lobbyiste), Alstom, L’Oréal, Peugeot, etc., et bien sûr Sanofi.

Les liens sont liés entre Macron, Sanofi,  Pfizer etc….

Au cours de sa campagne Macron choisit un conseiller santé le cardiologue Jean-Jacques Mourad il est accusé par la candidate du Front national et Florian Philippot de rouler pour le lobby pharmaceutique, qui s’était notamment dite « inquiète de voir le programme santé de M. Macron dicté par Servier »

L’association Formindep a découvert soixante interventions du cardiologue par le laboratoire Servier, plus 80 000 euros de frais de restaurant et de transport. Après ces révélations, il démissionne. À Nevers, Emmanuel Macron avait notamment plaidé pour un meilleur remboursement des médicaments contre l’hypertension artérielle sévère… précisément le domaine de spécialité de Servier ! (Au passage, ajoute Marianne : « Jean-Jacques Mourad est le frère de Bernard Mourad. Cet ancien banquier conseil de l’homme d’affaires Patrick Drahi a rejoint Emmanuel Macron en octobre 2016. Il est devenu l’un des plus proches conseillers du candidat. »)

Venons en à Agnès Buzyn ex ministre de la Santé, ex épouse de Monsieur Pierre-François Veil, Avocat fils de Simone Veil, épouse de Yves Lévy directeur général de l’INSERM  

Le lien de mon précédent article sur le Coronavirus, prenez soin de vous.

COVID19 TOUTE LA VÉRITÉ….

Le , elle est nommée ministre des Solidarités et de la Santé, petit clin d’œil à la Macron pour satisfaire BigPharma, celle qui  a été rémunérées par tous ces lobbys elle déclare avoir été directement rémunérée pour diverses activités (organisation de congrès, interventions en conférences, « cours » dispensés à des médecins et professionnels de santé…) par le laboratoire Genzyme, désormais filiale de Sanofi, dès 1998, puis par les laboratoires Bristol Meyers-Squibb (BMS) et Novartis à compter de 2005. À partir de 2007 chez BMS et 2008 chez Novartis elle siégeait même au comité consultatif (Advisory Board en anglais) en charge du développement de plusieurs molécules anticancéreuses. Siéger au « board » d’un labo consiste en réalité à occuper une position-clé de conseil en stratégie marketing ainsi qu’à intervenir lors de colloques dans l’optique d’une mise sur le marché des différents médicaments. Selon Mediapart certains professeurs peuvent être rémunérés 2000€ la journée pour une seule réunion. Ce qui choque particulièrement c’est qu’elle était dans le même temps membre du conseil d’administration et vice-présidente de l’Institut national du cancer. Un conflit d’intérêts flagrant, comme le soulignait déjà Mediapart en 2016 lorsqu’elle a pris la tête de la Haute autorité de santé.

Ces deux laboratoires ainsi que Pierre Fabre et Schering-Plough (filiale de Merck) ont également financé entre 2005 et 2011 l’association Robert Debré, que dirigeait Agnès Buzyn. L’ex ministre a finalement jugé nécessaire de mettre un terme à l’ensemble de ses contrats avec l’industrie pharmaceutique en mars 2011, juste avant d’être nommée présidente de l’INCa.

De fait il est légitime de se poser plusieurs questions. Peut-on accepter qu’une ministre de la Santé présente de tels conflits d’intérêts avec « Big Pharma » ? Comment peut-on imaginer que la médecine puisse être libre et indépendante vis-à-vis des intérêts financiers colossaux des laboratoires pharmaceutiques ? Selon Anne Chailleu, présidente du Formindep, association pour une médecine indépendante, « la conception de l’expertise d’Agnès Buzyn va à l’encontre du sens de l’Histoire mais également de la rigueur scientifique ».

Références :
1. Déclaration publique d’intérêts d’Agnès Buzyn à l’IRSN : http://www.libreactu.fr/wp-content/uploads/2017/06/DPI_Agn%C3%A8s-Buzyn.pdf
2. Déclaration publique d’intérêts d’Agnès Buzyn à l’INCa : http://www.libreactu.fr/wp-content/uploads/2017/06/Agn%C3%A8s-BUZYN-2014-10-10.pdf
3. Les petits arrangements de la nouvelle présidente de la Haute autorité de santé : https://www.mediapart.fr/journal/france/070316/les-petits-arrangements-de-la-nouvelle-presidente-de-la-haute-autorite-de-sante?onglet=full
4. Décision contentieuse du Conseil d’Etat concernant la vaccination obligatoire : http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Vaccination-obligatoire

“Entre 2009 à 2011, après avoir été nommée membre du conseil d’administration puis vice-présidente de l’INCA, Agnès Buzyn a pourtant continué à participer aux conseils d’administration des laboratoires Novartis et Bristol-Myers Squibb.”

Et Buzyn en grand manitou de la santé oblige les bébés à se faire vacciner, 11 vaccins de 3 mois à 18 mois,  obligatoires pour les enfants (ajoutant aux vaccins contre la poliomyélite, le tétanos et la diphtérie, ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, l’infection par la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C).

Le Dolder, club ultra-discret de la « big pharma », a rendez-vous lundi à Paris, Juillet 2018. Le Dolder tire son nom d’un grand hôtel de Zurich, le Dolder Grand, sorte de château alpin avec des tourelles semblant tout droit sorti d’un film de James Bond, où ce cercle s’est réuni pour la première fois à partir des années 1970.

Ce petit sommet d’environ 25 patrons est encore plus confidentiel que son modèle, le club Bilderberg, qui réunit chaque année à huis clos une centaine de personnalités du monde des affaires et de la politique. Car à l’inverse du Bilderberg, le Dolder n’a pas de site officiel divulguant au moins le lieu et la date du rendez-vous, les thèmes des discussions et la liste des participants. Ainsi, nulle mention du Dolder sur le site de la fédération internationale des fabricants pharmaceutiques (IFPMA), basée à Genève, qui en est pourtant l’organisateur.

C’est grâce à ces méthodes mafieuses que les laboratoires pharmaceutiques sont devenus, en quelques années à peine, l’industrie la plus rentable au monde. Elle est même plus rentable que les secteurs du luxe, du pétrole, de la banque et… du crime organisé. En tout, ce sont 826 MILLIARDS d’euros de chiffre d’affaires qui se sont assis à table avec le Président Macron le 9 juillet 2018.Qu’est-ce que les membres du Club Dolder ont-ils demandé à Emmanuel Macron ? Qu’est-ce qu’Emmanuel Macron leur a-t-il promis ?

 Et surtout…

Et vous allez voir qu’il existe des liens d’intérêt flagrants entre Emmanuel Macron et certains de ces puissants patrons :

  • Olivier Brandicourt, directeur de Sanofi, le géant pharmaceutique français dont le PDG est Serge Weinberg, un ami et soutien d’Emmanuel Macron depuis 2007, lorsqu’ils ont tous les deux collaboré dans le cadre de la commission Attali
  •  Ian Read, PDG du géant pharmaceutique américain Pfizer, pour qui Emmanuel Macron, alors jeune banquier chez Rothschild, a réalisé une transaction financière de 9 MILLIARDS d’euros. Emmanuel Macron avait alors touché une commission rondelette de 2 MILLIONS d’euros ! [4];
  • Et la liste continue avec : Kenneth Frazier, PDG de Merck, l’autre géant américain du médicament ; Emma Walmsley, PDG de GSK, le monstre pharmaceutique britannique ; Lars Fruergaard Jørgensen, PDG de Novo Nordisk, laboratoire n°1 mondial dans le traitement du diabète ; Stefan Oschmann, PDG de Merck en Europe ; David Ricks, PDG du laboratoire Eli Lilly, mastodonte américain du médicament ; Kåre Schultz, PDG de Teva Pharmaceutical Industries, le n°1 mondial des médicaments génériques ; Pascal Soriot PDG français de AstraZeneca, géant pharmaceutique anglo-suédois ; Michel Vounatsos, PDG de Biogen, leader mondial dans les biotechnologies ; Christophe Weber, PDG français de Takeda, le géant pharmaceutique japonais.

Aucune information officielle n’a filtré suite à cette rencontre entre Emmanuel Macron et les géants de l’industrie pharmaceutique. Pourtant, les décisions prises dès le lendemain de ce dîner ne laissent place à aucun doute…

 … Emmanuel Macron a promis aux puissants patrons de ces laboratoires pharmaceutiques un monopole TOTAL sur votre santé, leur assurant ainsi des MILLIARDS de profits pour les années à venir (avenir).

 PREUVE : le lendemain de ce dîner, le Président Macron a fait sauter des procédures de contrôle sur les nouveaux médicaments.

Il sacrifie publiquement la santé des Français au profit des laboratoires pharmaceutiques alors que Big Pharma a réalisé, tenez-vous bien, 71,5 MILLIARDS de dollars de profits en 2017.

Pourtant, malgré la gravité de cette mesure pour votre santé, le pire est à venir. Car Emmanuel Macron prépare un coup de force inédit contre la santé des Français : il veut mettre à genoux les médecines naturelles afin d’offrir à Big Pharma le contrôle TOTAL sur VOTRE santé.

La mafia du médicament dîne avec Macron et c’est vous qui payez l’addition.

 Pourquoi cette rencontre fait peser une menace gravissime sur votre santé ?

Ensuite Macron a déclaré la guerre contre les médecines naturelles, l’homéopathie, les plantes médicinales, en fait tout ce qui est naturel.

Au jour d’aujourd’hui le 23 mars 2020, le coronavirus fait rage surtout en Europe, l’Italie, l’Espagne dénombre beaucoup de personnes qui sont décédées, ce gouvernement nous ment, vous ment, sur le nombre de décès, il ne comptabilise pas les personnes décédées chez elle ou en maison de retraite ou ailleurs du coronavirus.

La preuve avec cet extrait d’un journal Mantois, que j’ai publié sur Tweeter

Image

PRENEZ SOINS DE VOUS.

Restez chez vous.

Bien à vous

Laddy Marie

 

Face à l’info : Christine Kelly quitte le direct de CNews, Eric Zemmour en nette hausse d’audience

Face à l’info : Christine Kelly quitte le direct de CNews, Eric Zemmour en nette hausse d’audience

Ce lundi 28 octobre, Christine Kelly a inauguré la troisième semaine de diffusion de Face à l’info, dont la notoriété est due à la présence d’Eric Zemmour du lundi au jeudi. Inévitablement, le compère d’Eric Naulleau a déjà énormément fait parler de lui après une arrivée déjà houleuse puisqu’elle avait suivi sa sortie controversée lors de la Convention de la Droite.

Lors de la première partie, Marc Menant, Jérôme Béglé, Dimitri Pavlenko et Eric Zemmour ont débattu de l’arrivée de Christine Lagarde à la tête de la Banque Centrale Européenne. Une première pour une femme. Dimitri Pavlenko a assuré que les emprunteurs ont bénéficié de la politique de Mario Draghi tout au long de ces huit années. En revanche, les épargnants ont été victimes des taux bas. Après un deuxième sujet centré sur le nucléaire, le décès d’Al-Baghdadi et les propos de Donald Trump très crus sur la fin de vie du terroriste ont conclu la première partie. Jérôme Béglé a noté que le 45e Président américain avait remercié de nombreux alliés, sans citer la France ni l’Union Européenne.

BFM TV et CNews au coude-à-coude en access

La deuxième partie de Face à l’info a été consacrée au débat mettant aux prises Eric Zemmour et Odon Vallet, un spécialiste français des religions. L’ordination des hommes mariés et le penchant « gauchiste » de l’église catholique ont animé les propos des deux hommes.

Avec des scores très inégaux, le talk-show a fortement démarré sa semaine en réunissant 248 000 Français et 1.3% d’entre eux devant la petite lucarne. Un pic à 316 000 téléspectateurs, atteint à 19h40, a constitué le pic d’audience de la journée de CNews. De 18 heures à 20 heures, BFM Story et le 19 heures / 20 heures de Ruth Elkrief ont attiré, en moyenne, 195 000 inconditionnels et 1.2% du public âgé de 4 ans et plus.

À compter de ce mardi 29 octobre, pour éviter de nouvelles polémiques, CNews supprime le direct de Face à l’info avec un enregistrement en décalage de trente minutes avec sa diffusion.

 

 

http://www.toutelatele.com/face-a-l-info-christine-kelly-quitte-le-direct-de-cnews-eric-zemmour-en-nette-hausse-d-audience-114387?fbclid=IwAR3YErUKxRh9muBsnGHwUBj3hybVyXWS3zMVc_m7OteJtpMGQukbqwDUwVs

Il veut le Sénat, macron et les élections municipales.

arc de triomphe

La stratégie de La République en Marche est double : gagner des villes et… conquérir le Sénat en 2020-2021.

macron tire la couverture à lui même au sujet des élections municipales de 2020. Les dates des municipales de 2020 sont fixées au dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour et au dimanche 22 mars 2020 pour le second. Ces dates ont été annoncées par le ministère de l’Intérieur le 16 juillet 2019.

Vote des étrangers

Il est possible de voter aux municipales sans être français. Les étrangers citoyens de l’UE qui résident en France peuvent ainsi voter aux municipales dès lors qu’ils sont inscrits sur les listes électorales. En revanche, les étrangers originaires d’un pays non-membre de l’UE ne peuvent pas voter aux municipales.
Le programme de François Hollande aux présidentielles 2012 prévoyait d’introduire le droit de vote des étrangers non-ressortissants d’un pays membre de l’UE aux élections locales. Mais cette réforme électorale n’a pas été mise en oeuvre sous l’ancien quinquennat et le président Macron n’a pas évoqué cette mesure dans son programme présidentiel.

Vote blanc

Le vote blanc sera comptabilisé lors des municipales 2020,  la comptabilisation du vote blanc aux élections. Les municipales de 2014 étaient les dernières élections françaises au cours desquelles le vote blanc n’était pas reconnu, puisqu’une loi adoptée en février 2014 prévoit désormais la comptabilisation du vote blanc.

La rémunération des maires dépend du nombre d’habitants de leur ville ou de leur village. Voici les montants des indemnités mensuelles brutes touchées par ces élus pour lesquels les français voteront aux prochaines municipales 2020.

A lire combien gagne le maire de votre ville ou de votre village…. Ici à lire….

Si 49% des maires ne se représenteront pas en 2020, le gouvernement a voulu faire un petit geste pour les maires des petits villages et villes. ici à lire l’article sur la nouvelle loi.

Un petit geste de la part de macron à ces maires, si 58% des Français souhaitent la réélection de leur maires, sous quelles étiquettes ces maires seront réélus, puisque macron mène la bataille pour gagner le Sénat, il a déjà l’Assemblée Nationale, alors il aurait les pleins pouvoirs.  Enquête sur les élections 2020.

Le 1er mars 2019 , la France comptait : 34 968 communes dans les 101 départements, dont 34 839 en Métropole dans les 96 départements métropolitains et le Grand Lyon ; 50 communes dans les collectivités d’outre-mer (2 à Saint-Pierre-et-Miquelon et 48 en Polynésie française) ; 33 communes en Nouvelle-Calédonie.

Donc tout ce petit monde va élire les Sénateurs, cela s’appelle « élection au suffrage  universel indirect ». Les 348 sénateurs sont élus par environ 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d’élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux, élus à leur poste au suffrage universel. Un sénateur est élu pour un mandat de 6 ans.

Le nombre de sénateurs élus dans chaque circonscription varie en fonction de la population : 1 sénateur pour la Lozère, 5 dans le Bas-Rhin et 12 à Paris.

Chaque renouvellement permet d’élire environ la moitié des sénateurs répartis en deux séries. La série 1 qui comporte 170 sièges sera renouvelée lors des élections sénatoriales de septembre 2017. Les 178 sièges de la série 2 ont été renouvelés en septembre 2014.

Les modes de scrutin

Selon le nombre de sièges à pourvoir, les sénateurs sont élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours (circonscriptions désignant 1 ou 2 sénateurs) ou au scrutin de liste à la représentation proportionnelle (circonscriptions désignant 3 sénateurs ou plus.) A lire la répartition par ville, nombre d’habitants etc…

Pour l’instant les sièges de LAREM c’est 23 sièges, la moitié des sièges du Sénat seront disponibles ce qui fait 174 sièges, comme macron veut la majorité du Sénat il lui en reste donc au moins plus de 151 à gagner pour avoir la majorité absolue, voir plus de sièges.

Le 9 juin 2019 : Soixante-douze maires et élus locaux de droite et du centre signent la tribune de soutien à Emmanuel Macron que le Parisien-Aujourd’hui en France dévoilait jeudi. Diffusée sur le site du Journal du dimanche, la liste des signataires compte notamment Christophe Béchu, maire ex-LR d’Angers, qui comme nous l’écrivions porte le texte, mais aussi Delphine Bürkli, maire LR du IXe arrondissement de Paris, Olivier Carré, maire ex-LR d’Orléans, Alain Chrétien, maire Agir de Vesoul, François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan, ex-LR, Brigitte Fouré, maire d’Amiens, Laurent Hénart, maire de Nancy et coprésident du Mouvement radical.

Ce n’est pas une surprise, Olivier Carré (Orléans), Christophe Bouchet (Tours), Luc Bouard (La Roche-sur-Yon), Franck Le Bohellec (Villejuif), Louis Vogel (Melun), David Robo (Vannes) ou encore Marie-Hélène Thoraval (Romans-sur-Isère), qui entretiennent d’excellentes relations avec le Premier ministre Édouard Philippe, signent aussi le texte.

« Nous sommes de ceux qui souhaitent la réussite impérative de la France, c’est pourquoi nous voulons la réussite du président de la République et du gouvernement car rien ne se construira sur leur échec », écrivent ces élus, issus de 34 départements et 12 régions. Article à lire en entier.

Voilà donc à quelques mois des élections municipales, ne vous laissez pas berner ni bercer d’illusions par des bonimenteurs de bas étages, qui veulent avoir le pouvoir dans sa totalité régner en macronisme, ne pas écouter ce que le peuple a à dire, nous laisser dans notre mouise pendant que ces élus sont bien gros bien gras vivement sur le dos de la république de l’état.

La guerre entre les deux Assemblées ne sont que de la poudre aux yeux, car chacune et chacun veut garder son statut. Il est vrai que le Sénat est un gouffre financier, mais n’est’il pas le garant de notre individualité vis à vis de la politique et de la France ??? du gouvernement etc…

Considéré par ses détracteurs comme un doublon dans l’élaboration de la loi, sur laquelle il n’a pas le dernier mot, le Sénat est au contraire considéré comme le lieu du contre-pouvoir – même symbolique – par ses défenseurs. Les sénateurs font remonter les problèmes des élus locaux, évaluent l’action du gouvernement et peuvent amender ses réformes. Ils l’ont fait récemment, par exemple, avec le projet de loi relatif à la sécurité intérieure et à la lutte contre le terrorisme, en apportant des garanties en termes de libertés publiques et de respect de l’autorité judiciaire… Retoquées certes par leurs collègues députés lorsque le texte est revenu à l’Assemblée. Enfin, le Sénat peut prendre l’initiative de propositions de loi, même si ces dernières aboutissent très rarement.

Le Sénat est en revanche incontournable dans l’élaboration d’une réforme constitutionnelle, puisque l’adoption de cette dernière nécessite une majorité des 3/5e du Parlement. Emmanuel Macron, même s’il dispose d’une vaste majorité à l’Assemblée, sait qu’il aura besoin des voix des sénateurs pour mener le projet de réforme… du Sénat et de l’Assemblée nationale. DONC NOUS Y VOILA, macron et le Sénat.

En 2017, le Sénat et ses 348 élus ont coûté 323,5 millions d’euros à l’Etat (sur un budget total de 350,9 millions). La même année, l’Assemblée nationale a coûté 517,9 millions d’euros pour 577 députés. Soit un coût supérieur par sénateur. A sa décharge, le Sénat consacre 12,2 millions d’euros à l’entretien du jardin du Luxembourg, qui est mitoyen. Le montant brut mensuel de l’indemnité d’un sénateur est le même que celui d’un député, à savoir 7.209,74 euros, pour un net mensuel de 5423,18 euros. Les parlementaires des deux chambres bénéficient des mêmes avantages, comme par exemple la gratuité des transports.

Les sénateurs ont souvent été épinglés pour leur taux d’absentéisme. Comme à l’Assemblée, le président du Sénat Gérard Larcher a fini par instaurer des sanctions financières pour les récidivistes. La très faible activité d’un certain nombre d’entre eux est recensée sur le site Nossenateurs.fr.

Le Sénat par sa constitution a toujours été à droite, mais comme macron a tout balayé sur son passage, il n’existe plus qu’au Sénat des partis politiques presque moribonds, qui ne sont que l’ombre d’un passé presque oublié.

Dans son pognon de dingue, macron en a oublié tout ce joli petit monde…. Pourquoi parle-t-on de « pognon de dingue » lorsqu’il s’agit des aides sociales mais de simples émoluments lorsqu’on parle des logements de fonction, des salaires exorbitants et d’autres avantages en nature en faveur des ministres, députés, sénateurs, chefs de cabinet, charges de mission et j’en passe. Les plus précaires et les plus fragiles sont ouvertement désignés comme les responsables de la déliquescence des comptes publics alors que toutes les institutions de la république sont chacune un gouffre financier pour le contribuable.

Je fais les calculs ne tombez pas raides… sourires…

  • Le Sénat coûte à lui seul 338 millions d’euros,
  • l’Assemblée Nationale 521 millions d’euros,
  • la chaîne Public Sénat 18,5 millions d’euros,
  • la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité)  11,9 millions d’euros
  • la Cour des Comptes elle-même censée donner l’exemple, coûte 214 millions d’euros

= 910,4 millions….. tellement indécent quant on sait que toutes ces institutions pour certaines d’entre elles purement et simplement inutiles sont un fardeau pour nous qui sommes ponctionnés sur nos salaires pour financer des mastodontes bureaucratiques qui ont plus de vertus décoratives qu’une réelle valeur ajoutée citoyenne et démocratique.

Alors Mesdames et Messieurs les 15 et 22 mars 2020 pensez à vous à ce que vos maires feront de votre village, de votre ville, si c’est un maire, qui aime ses concitoyens ou un maire qui n’est là que pour engranger un pognon de dingue, se faire du gras sur le dos des contribuables ou vous aider parce que c’est aussi son rôle ???

Il faut voter, allez voter, merci… notre Belle France est à nous, elle nous appartient de cœur, c’est notre amour pour elle qui la rendra forte, ensemble soyons forts.

M E R C I

Bien à vous….

LaddyMarie

Le débarquement en Provence, qui sont ces Africains ?

action aim ancient architecture

Nous sommes aujourd’hui à fêter le débarquement en Provence, 75 ans après Emmanuel Macron lance un appel aux maires pour honorer les héros africains, mais qui sont ces hommes qui ont débarqué sur les côtes Françaises ?

« Je lance aujourd’hui un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l’Afrique et disent de la France ce qu’elle est profondément : un engagement, un attachement à la liberté et à la grandeur, un esprit de résistance qui unit dans le courage », a lancé le chef de l’État lors de son discours, en présence de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, ainsi que les présidents ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé,  à la nécropole nationale de Boulouris, dans le Var, où reposent 464 combattants de la 1ère armée française. Traditionnellement, cet anniversaire est l’occasion de saluer la contribution des soldats des anciennes colonies françaises à la Libération, hommage aux 450.000 soldats qui participèrent à l’opération menée par les forces Américaines et Françaises, parties d’Afrique du Nord, de Corse et d’Italie du Sud. Lire l’article….

Remontons dans l’histoire pour bien comprendre qui sont ces hommes qui ont donné leur vie, à la France. Qui étaient-ils vraiment ? Quel fut leur rôle dans les conflits qui ont émaillé le XXe siècle ?

Le terme « tirailleur » désigne un « combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tire en dehors du rang ». Il s’applique aussi bien aux soldats servant comme fantassins, cavaliers ou artilleurs qu’aux auxiliaires, conducteurs et infirmiers. On les qualifie initialement en fonction de leur région d’origine… L’appellation « tirailleurs coloniaux » est utilisée un temps avant que l’expression « tirailleurs sénégalais » s’impose à tous, le Sénégal étant le premier pays à avoir fourni des soldats.

Un peu d’histoire sur ce corps d’armée, bien souvent on fait l’amalgame avec d’autres corps d’Afrique, comme ceux des tirailleurs d’Afrique du Nord, Algériens et Marocains. Ce corps a été créé en 1857 par Louis Faidherbe, gouverneur du Sénégal sous Napoléon III. Il s’agit alors de formaliser le recrutement local qui existe depuis le XVIIe siècle. En pleine expansion coloniale, la France a besoin de ces soldats pour asseoir ses premiers établissements coloniaux et affermir sa domination sur l’Afrique. Ils sont, au départ, utilisés exclusivement dans le cadre de la conquête coloniale, au sud du Sahara mais aussi au Maroc, en Algérie et à Madagascar.

Les tirailleurs sénégalais ne sont pas nécessairement Sénégalais, ils sont recrutés dans toute l’Afrique noire aussi bien en Afrique de l’Est qu’en Afrique centrale et occidentale. Le terme « sénégalais » leur est donné du fait que le premier régiment de tirailleurs a été créé au Sénégal.

À la fin du XIXe siècle, les tirailleurs sont tous des volontaires. Il faut attendre la Première Guerre mondiale pour que commence un processus de conscription. Les tirailleurs ont combattu durant les deux conflits mondiaux. Après guerre, ils ont également été engagés en Indochine, en Algérie, à Madagascar, dans le Levant (Syrie, Liban) et même durant la bataille de Suez.

Entre 1914 et 1918, 165 229 hommes sont recrutés en Afrique-Occidentale française (AOF), 17 910 en Afrique-Équatoriale française (AEF) et 272 000 au Maghreb. Ils sont présents sur le front de France, aux Dardanelles et sur le front d’Orient (les Balkans), 1 397 800 soldats français morts durant le conflit de la Grande Guerre 14/18.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, au moins 150 000 tirailleurs participent aux combats.

Résultat de recherche d'images pour "statistique morts en 1945"

Y’a t’il eu des cadres parmi, ce corps d’Afrique ? oui, entre 1946 et 1947, une politique d’africanisation des cadres est mise en place. Une école de formation est installée à Fréjus qui instruira de très nombreux officiers, dont beaucoup participeront à l’encadrement des premières armées indépendantes.

Pour faire taire les langue bien pensantes celles qui dramatisent au plus haut point sans regarder, que ces hommes ont versé leur sang et donné leur vie à la nation, une question se pose en ce moment, ceux ci étaient’ils de la chair à canon ???

Selon l’historien Julien Fargettas, les statistiques ne permettent pas d’affirmer que les soldats africains auraient été, plus que d’autres corps, envoyés à la mort. En réalité, la polémique de la « chair à canon » remonte à 1917, quand le député du Sénégal Blaise Diagne accusa le général Mangin d’avoir laissé les troupes noires se faire massacrer lors de la bataille du Chemin des Dames. Durant la Seconde Guerre mondiale, les troupes noires subissent d’importantes pertes, mais essentiellement parce que ce sont des troupes d’élite engagées dans des offensives très difficiles. Après l’attaque du Chemin des Dames, au cours de laquelle sont morts pour rien 29 000 soldats français, (L’offensive est lancée le 16 avril 1917, à 6h. Dès le départ, c’est un échec cuisant. Les hommes sortent des tranchées, montent sur le parapet et sont tout de suite fauchés par les mitrailleuses ennemies qui n’ont pas été atteintes par l’artillerie française. Sur les 15 000 Africains engagés, plus de 7 000 sont morts à la fin des combats dont 1 400 le premier soir) la désillusion est immense chez les poilus. Ils ne supportent plus les sacrifices inutiles et les mensonges de l’état-major. A lire cet excellent article, sur la suite du Chemin des Dames, les mutineries, les exécutions….

C’est une hécatombe, pour tous ces hommes venus pour se battre, surtout rester en vie, erreur de stratégies, élaborées par des grands pensants, des généraux d’une autre ère, qui ont minimisé, les forces et leurs belles promesses (Le général Nivelle, qui n’a pas tenu sa promesse d’arrêter les frais au bout de 48 heures, est limogé le 15 mai 1917 et remplacé par le général Pétain, auréolé par ses succès de l’année précédente à Verdun. Il s’en faut de beaucoup que ce changement ramène la discipline dans les rangs et les mutineries se reproduisent en assez grand nombre jusqu’à la fin du printemps).

Le nouveau commandant en chef s’applique en premier lieu à redresser le moral des troupes. Il sanctionne avec modération les faits d’indiscipline collective, limitant à quelques dizaines le nombre d’exécutions.

L’historien Guy Pedroncini chiffre le nombre de condamnations à 3 500 environ et les exécutions effectives à 60 ou 70. Les autres condamnés voient leur peine commuée en travaux forcés (ils échappent du même coup à la guerre !). L’historien Jean-Baptiste Duroselle évalue à 250 le total des mutineries sur le front français au printemps 1917. Elles auraient impliqué un maximum de 2 000 soldats et se seraient soldées par 27 exécutions pour faits d’indiscipline collective.

Résultat de recherche d'images pour "statistique morts en 1918"

Les mutineries du printemps 1917 sont passées pratiquement inaperçues des contemporains et n’ont suscité l’intérêt des historiens qu’à partir des années 1930.

En 1917, les Américains aussi voient d’un très mauvais œil le fait que des Noirs combattent d’égal à égal avec des Blancs. L’armée américaine, qui pratique la ségrégation, va même faire une demande officielle à la France pour qu’elle cesse d’utiliser des forces noires. Objets d’une propagande raciste et violente de la part des Allemands, les tirailleurs ont été victimes de massacres et d’exactions et ont fait l’objet de terribles expériences scientifiques lors de la Seconde Guerre mondiale. Des médecins allemands auraient pratiqué des recherches sur la tuberculose sur des soldats africains.

Pendant la période nazie, de 1933 à 1945, les Afro-Allemands se comptaient par milliers. Au fil du temps, on leur a interdit d’avoir des relations sexuelles avec les Blancs, ils ont été exclus du système scolaire et de certains types d’emploi, parfois stérilisés, tandis que d’autres ont été conduits dans des camps de concentration. Le terme péjoratif « bâtards rhénans » a été inventé dans les années 1920 pour désigner les 600-800 enfants métis issus de ces relations.

De ce que l’on ne parle pas bien sur, certains vont se noyer dans un goutte d’eau pour mieux étayer leur affres angoissantes et grandissantes de ce dire, non non cela n’a pas existé. Alors que l’antisémitisme occupait une place de premier choix au cœur de l’idéologie nazie, une ligne dans Mein Kampf, le livre publié en 1925 décrivant les convictions politiques du chef du parti Adolf Hitler, établissait un lien entre les Juifs et les Noirs. « C’était et ce sont les Juifs qui amènent les Noirs en Rhénanie », écrit Hitler,  »toujours avec la même pensée secrète et le même but de détruire la race blanche détestée par la bâtardisation qui en résulte ».

Une fois au pouvoir, l’obsession des nazis pour les Juifs et la pureté raciale a progressivement conduit à l’Holocauste, au massacre industrialisé de six millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu’au massacre de Roms, de personnes handicapées et de certains Slaves. En 1935, les lois de Nuremberg qui interdisaient notamment les mariages entre juifs et les autres Allemands, furent adoptées. Celles-ci ont ensuite été modifiées pour inclure les Noirs et les Roms dans la même catégorie que les Juifs. Mais la peur du métissage racial a persisté et en 1937, les enfants rhénans métis, ont fait l’objet d’une stérilisation forcée. L’Allemagne à l’âge des empires coloniaux, et en particulier le génocide des Hereros et des Namas en Namibie, étaient déjà les indicateurs d’un regard négatif sur les Africains. Après l’arrivée au pouvoir d’Hitler, ils ont été harcelés, humiliés en public et forcés à être apatrides. Il y a eu une certaine résistance. Par exemple, Hilarius Gilges, métisse, était un militant communiste et anti-nazi. Il a été enlevé et assassiné en 1933.

Après l’éclatement de la guerre en 1939, leur situation s’est aggravée. Les personnes vivant dans des relations mixtes pouvaient être la cible de stérilisation, d’emprisonnement, voire de meurtre.

Il existe des preuves qu'au moins deux douzaines d'Allemands noirs se sont retrouvés dans des camps de concentration dans le pays.

 Article à lire…. les Africains en Allemagne 39/45.

Je me suis un peu éloignée du sujet, mais pour que vous chère Lectrice et Lecteur compreniez ce qui se passe vraiment et pourquoi on veut nous faire avaler une pilule qui n’est pas la vérité. Quand on critique la France sur son implication en Afrique, il n’y a pas qu’elle il y a eu aussi les autres, rendre responsable, une génération qui n’a pas connu les Grandes Guerres ce n’est pas juste, pas juste de traiter les autres pour leur dire « oui c’est de votre faute » SOMMES NOUS RESPONSABLES a vitam æternam de ce qu’on fait nos ancêtres ??? non, nous le sommes pas nous pouvons oui regretter ces faits bien sur, on ne peut pas revenir en arrière, c’est sur, et même si on pouvait que ferions nous ? mieux ou pire ?

Image illustrative de l’article 5e régiment de tirailleurs marocains

Je rend ici un hommage plus particulièrement à mon cher Papa, qui avait intégré ce régiment le 5ème RTM, en faisant des recherches je suis tombée sur cet article, je pense que là où il est, il est heureux, cette commémoration faite en l’honneur des Tirailleurs  à Dijon, dommage il est parti cette année là le 7/02/2015,  il était ni Marocain, ni Africain, un homme juste, aimant la liberté, ayant choisi de partir se battre contre le nazisme à 15 ans, maquisard, ensuite il s’est engagé à l’âge de 17ans dans l’Armée de Rhin et Danube, pour ensuite se retrouver en Indochine, (2 séjours) puis le Maroc où il était détaché,  Port-Lyautey, où il a intégré ce régiment, le 5ème RTM.

Le 5° Régiment de Tirailleurs Marocains fut en garnison à Dijon de 1955 à 1965. De nombreux Dijonnais sont d’anciens Tirailleurs Marocains. Du Maroc à Dijon, plusieurs sont passés par l’Indochine en guerre ou par l’Allemagne.

Je rends un grand Hommage à tous ces hommes venus de régions, de pays, de continents différents qui se sont battus pour la liberté. Pour notre liberté.

Et aujourd’hui saurions nous nous battre comme ils se sont battus, contre l’oppresseur, contre ceux qui oppriment les peuples, les citoyens, les humains ?

Donner notre sang, notre vie, donner ce que nous avons de plus cher ?

La guerre, ce n’est pas l’acceptation du risque.

Ce n’est pas l’acceptation du combat.

C’est à certaines heures, pour le combattant, l’acceptation pure et simple de la mort.

Antoine de Saint Exupéry.

 

Bien à vous.

LaddyMarie

Ces élus, élus en toute impunité, ces médias qui nous mentent.

En ce moment quand on lit dans cette presse, ces élus dont les permanences sont taguées, que les agriculteurs ont déversé du fumier devant celles ci, un certain raz le bol, de ces élus, raz le bol aussi du peuple Français, depuis le mouvement des GJ, le peuple Français se sent abandonné, trahi aussi, par des violences médiatiques, des lois répréhensibles, des élus qui se croient tout permis contre le peuple de France.

D’où me vient d’écrire cet article, sur Tweeter oui, la permanence d’une députée de l’Eure, la permanence a été tagué, oui tagué et non détruite, quand ce gvt, ces élus font fi de notre bien être, de notre vie, quelles sont les moyens dont disposent notre peuple ? Y’a t’il tellement, de moyens ou de façons de faire, quand la répression faire rage au sein de la République ?

Jean-Noël Guérini, Conseil général PS des Bouches du Rhône a écrit« Je pourrai envisager de démissionner lorsque tous les élus du PS condamnés définitivement, et ils sont nombreux malheureusement, auront également démissionné de toutes leurs fonctions exécutives. Cette règle doit être également appliquée à tous les élus socialistes mis en examen. »

« il y a 57 élus socialistes, maires de grandes villes, parlementaires ou présidents de conseils généraux, qui ont été mis en examen ou condamnés et qui continuent à occuper d’éminentes fonctions ».

En guise d’introduction, voici la citation qui m’a donné envie d’en savoir un peu plus  alors que François Hollande déclamait sa tirade …

Moi, Président de la République, je n’aurai pas autour de moi, à l’Elysée, de personnes jugées et condamnées, Petit rappel …

Déclaration  de François Hollande avant son élection,

25 secondes de Malhonnêteté flagrante

Voici donc la « République Irréprochable » à la mode socialiste des responsables PS en activité et élus CONDAMNÉS (non pas les mis en examen) , car il y a trop de seconds couteaux socialistes à la morale défaillante…

  • ANDREONI Serge (sénateur PS)mis en examen pour complicité de trafic d’influence dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux .
  • ANDRIEUX Sylvie (Député PS) condamnée à 3 ans de prison dont deux avec sursis, à 100.000 euros d’amende et à 5 ans d’inéligibilité. complicité d’escroquerie et détournement de fonds publics. Figaro
  • AYRAULT Jean Marc (Ministre PS) 1997 délit de favoritisme dans l’attribution d’un marché public
  • BERNADINI François (Maire PS) condamné en 2002 pour une ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux. à 18 mois de prison avec sursis, 400 000F d’amende et cinq ans d’inéligibilité. L’Express
  • BENGUIGUI Yamina (ex-ministre PS) à la francophonie condamnée en sept 2015 pour déclaration de patrimoine incomplète dans le cadre de la transparence suite au scandale Cahuzac
  • BINET Erwann Député en Isère, rapporteur PS du mariage gay, condamné pour diffamation le 23 juillet 2013.
  • BOURQUIN Christian (Conseil régional PS) condamné en 2012 à 2 mois de prison avec sursis pour délit de favoritisme (décédé cet été 2014 R.E.P)
  • BUCHET Pascal (Maire PS) condamné en 2012 pour harcèlement moral, après le suicide d’une de ses collaboratrices Libération
  • CAMBADELIS Jean-Christophe (Secrétaire général du PS ) Pour recel d’abus de confiance Condamné en 2006 à 6mois de prison avec sursis et 20 000€ d’amende, dans l’affaire des emplois fictifs de la MNEF.Il avait été rémunéré par la mutuelle proche du PS entre 1991 et 1995, à hauteur de quelque 620 500 francs au titre d’une activité fictive de conseil.
  • CHAOUAT Yacine (maire adjoint PS) chargé de la médiation et condamné en 2011 en appel pour violences conjugales.
  • CIOT Jean-David , le premier secrétaire fédéral et collaborateur de Guérini, mis en cause pour recel de détournement de fonds publics. Figaro
  • CUVILLIEZ Christian (Union de la gauche) condamné en 2003 par la Cour d’appel de Rouen à un an de prison avec sursis et à deux ans de suppression des droits civiques, civils et de famille pour détournement de fonds publics et recel.
  • DALONGEVILLE Gérard (Maire PS) condamné faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritismeLe Monde
  • DELESSARD Monique (Maire PS)  Condamnée ne 2010 à 15 mois de prison avec sursis et à une peine d’inéligibilité pour avoir marié illégalement l’ancien député-maire Jacques Heuclin, à l’article de la mort.
  • DÉSIR Harlem (n°2 du PS Député européen) 1998 condamné à 18 mois de sursis 30 000 F  pour recel d’abus de biens sociaux De novembre 1986 à octobre 1987, il a reçu un salaire fictif mensuel de 10 500 francs de l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants, basée à Lille. L’actuel n° 2 du Parti socialiste occupait la présidence de SOS-Racisme.
  • DESTRADE Jean-Pierre (Conseiller Général PS)Condamné en 2005 à 3 ans de prison dont 2 avec sursis et 10.000 euros d’amende dans une affaire de trafic d’influence et d’escroquerie, une peine couverte par sa détention provisoire.
  • ECOCHARD Janine (PS)Vice-Présidente du CG des Bouches-du-Rhône Condamnée en 1998 dans l’affaire Urba sur le financement occulte du PS.
  • EMMANUELLI Henri (PS) 1997 Condamné pour complicité de trafic d’influence dans l’affaire Urba Également mis en examen en 1998 dans le cadre de l’affaire Destrade de financement illégal du Parti socialiste. En 2005, il s’associe au NPS d’Arnaud Montebourg . Et oui… le vicomte, soi même !!
  • FILIPPETTI Aurélie (Ministre PS) 2014 condamnée à verser 2 000 € à « Voici » au nom du « droit légitime à l’information dans une société démocratique, devant lequel doit céder la protection de la vie privée »
  • GAIA Robert (Député PS) du Var condamné en 2002 pour favoritisme. (Libération)
  • GAUDERON Jean , (PS), directeur général des services (DGS) de L’HaŸ-les-Roses, mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux, détournement de biens publics et corruption.
  • GRANIE Bernard (PS) Bouches du Rhône, condamné à 2 ans de prison ferme, 100.000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité pour corruption dans le cadre de marchés publics.
  • GUÉRINI Jean-Noël (PS) présidentdu CG mis en examen en 2011 pour prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, association de malfaiteurs et complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité
  • HIDALGO Anne (maire PS de Paris ) condamnée en 2012 à 40 000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail.
  • HUCHON Jean-Paul pour(PS) prise illicite d’intérêts sur marchés publics en 2007, condamnation confirmée en appel en 2008. Délit commit dans le cadre de sa fonction de président de la Région Ile de France, dont il demande la reconduction aujourd’hui à ses électeurs.
  • JIBRAYEL Henri(Député PS) intéresse la justice escroquerie et détournement de fonds publics.
  • KALTENBACH 
Philippe(Sénateur Maire PS)mis en examen pour corruption active et passive, recel, complicité. Le Figaro
  • KUCHEIDA Jean-Pierre , (Député-maire PS) le soutien de Hollande, mis en examen pour détournement de fonds publics
  • LAIGNEL Michel (PS)condamné en 2005 à 2 ans de prison avec sursis et 2ans d’illégibilité  pour favoritisme, prise illégal d’intérêts et faux et usage de faux, en écriture publique
  • MAHEAS Jacques , (sénateur et maire PS) condamné définitivement en cassation en mars 2010 pour des faits de harcèlement sexuel datant de 2002. (En pleine affaire DSK, cela faisait un peu trop d’obsédés sexuels pour un seul PS !)
  • MAUROY Pierre décédé le 7 juin 2013 (Sénateur PS) condamné à 20 000€   d’amende avec sursis pour abus de confiance et devra, avec Lyne Cohen-Solal et Bernard Masset, son ancien directeur de cabinet, rembourser 19 654€
  • MELLICK Jacques(Maire PS ) en 1996 condamné pour témoignage de complaisance dans l’affaire OM-Valenciennes L’Express
  • MONTEBOURG Arnaud (Ministre PS) ministre du Redressement productif, mis en examen en 2010 pour diffamation et condamné en 2012 pour injures par le TGI de Paris condamné ce lundi 17 décembre 2012 à verser 2.000€ de dommages et intérêts pour avoir porté atteinte à la présomption d’innocence du sénateur PS Jean-Noël Guérini.
  • MOSCOVICI Pierre (Ministre PS) condamné pour atteinte au droit à l’image à une amende de 1220€ Libération
  • NAVARRO Robert , (Cadre PS) dans l’équipe de campagne de François Hollande, objet d’une plainte du PS pour enrichissement personnel et bus de confiance , pour des frais personnels et des pizzas entre 2008 et 2010 pour 42.000 € …Soutien de François Hollande à la primaire socialiste, il intègre son équipe de campagne durant l’été 2011.
  • NOYES Jean-François (PS)mis en examen en 2012 dans le cadre de l’Affaire Guérini dont il était le directeur de cabinet pour association de malfaiteurs en vue de trafic d’influence et recel de trafic d’influence.
  • PASTOR Jean-Marc(Sénateur PS) Notes de frais frauduleuses Médiapart révèle le 27 juin 2011 que le sénateur avait transmis à la trésorerie du Sénat deux factures de restaurant émises dans le Tarn, son département, pour un montant total de 2492 €. Il menace Médiapart de poursuites, produisant un faux communiqué de Gérard Larcher pour l’occasion, alors Président du Sénat, avant de se rétracter et de rembourser l’intégralité des notes de frais.
  • PRADILLE Claude (Sénateur PS) Condamné en 1995 à cinq ans de prison de ferme, cinq ans d’inéligibilité et 300.000 francs d’amende pour « faux et usage de faux, corruption, complicité d’escroquerie et subornation de témoins » dans une affaire où il était soupçonné d’avoir fait construire sa piscine sur des fonds publics de l’Office HLM du Gard
  • PUIGMAL Eli (Maire PS) Condamné en2012 délit de favoritisme dans les conditions d’attribution de marché
  • PUPPONI François , (Député PS) poursuivi pour abus de biens sociaux Figaro
  • REBSAMEN François(Ministre PS) Condamné à Dijon à 1 an d’inéligibilité en 2004 pour utilisation de fonds publics à des fins personnelles Le net a été très soigneusement nettoyé de tous les détails de ce scandale sauf ici A noter son mépris pour une agression raciste anti-blanc dans sa ville de Dijon
  • ROYAL Ségolène (ministre PS) condamnée pour des licenciements abusifs datant de 1997  Libération
  • SEVE Patrick ( maire PS) tête de liste aux sénatoriales dans le Val-de-Marne, mis en examen, dans le cadre d’une enquête sur les marchés publics de sa commune, pour octroi d’avantages injustifiés et soustraction de fonds publics.
  • TAUBIRA Christine (ministre PS) condamnée le 27 septembre 2004 par le tribunal des Prud’hommes pour licenciement abusif, rupture abusive de contrat, et à verser 5300 euros après avoir exploité son ancienne employée DreuzInfo
  • TEULADE René sénateur-maire PS d’Argentat (Corrèze), avait été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Paris. En octobre 2012, Hollande lui avait rendu hommage lors du Congrès de la Mutualité Française: « Je salue les présidents qui ont marqué l’histoire de votre organisation. René Teulade auquel je suis lié par une fidélité corrézienne (….) ».source
  • VALLINI André (Sénateur PS ) Poursuivi pour Licenciement abusif et harcèlement moral par son attachée parlementaire avec qui il a fini par trouver un accord. A reçu une plainte contre X pour concussion et utilisation frauduleuse de fonds publics. Proche de François Hollande, cet ancien président de la Commission Outreau conseille le candidat socialiste sur les questions de justice.

Cette liste n’est pas exhaustive évidemment, pour la gauche, la droite ne reste pas pour autant dans les rangs des élus honnête

 

 

Dans le monde de la presse heureusement il y a des femmes et des hommes qui se battent chaque jour pour la vérité, comme Philippe Pascot qui présente ses livres sur la mafia des élus (1h07)  sur cette vidéo mise en lien  ici…..et dénonce les abus du système politique en France. Il a écrit deux livres, Délits d’élus et Pilleurs d’État, dans lesquels il recense les incroyables abus, privilèges, corruptions, affaires judiciaires des élus et politiciens français. Son nouveau livre se nomme Du goudron et des plumes.

Maire adjoint d’Évry auprès de Manuel Valls pendant 9 ans, ancien conseiller régional, Chevalier des Arts et des Lettres, Philippe Pascot a 25 ans de vie politique derrière lui et a fréquenté la plupart des élus politiques de premier plan. Il milite pour une transparence totale de l’exercice politique et est engagé dans de nombreux combats de société.

Ses ouvrages recensent tous les abus dont la classe politique française profite sur votre dos, dont leurs affaires judiciaires, malgré qu’elles ou ils soient réélu(e)s, leurs aberrants et inconnus privilèges, les lois faites pour eux, etc.

Dans ces quelques vidéos présentées sur cette page, car il y en a d’autres, on apprend que le salaire minimum d’un député est de 13.500€ pour 21% de temps de travail, que vingt députés gagnent 800.000€ par mois, qu’un élu paie 2 fois moins d’impôts qu’un salarié, qu’un seul sénateur peut voter pour 100 autres, que 160 députés se sont payés des villas ou appartements avec l’IRFM, qu’un élu a le droit de cumuler 5 retraites sans plafonnement, et que certains sont des délinquants récidivistes qui se font réélire sans difficulté, sans oublier la députée PS, Sylvie Andrieux, qui se rend à l’Assemblée avec un bracelet électronique, pourtant condamnée par la justice, etc… Lire l’article et visionner les vidéos ici….

Visionnez aussi les vidéos de Philippe Pascot ici sur sa chaîne Chaîne à visionner….

Plus de 1 500 élus pourraient être mis en cause pénalement d’ici 2020, selon la SMACL.

Comme les autres années, les manquements au devoir de probité (prise illégale d’intérêts, détournement de fonds publics et favoritisme) arrivent en tête : ils sont à l’origine de quatre poursuites sur dix, des élus (40 %) comme des agents (42 %). Des chefs de poursuites qui ont plus que doublé à partir de 2008. Le délit de prise illégale d’intérêts est le principal motif de contentieux des élus, mais il peut toutefois être « caractérisé sans que l’élu ait nécessairement recherché un intérêt personnel ou porté atteinte aux intérêts de sa collectivité ». Loin derrière, on trouve les atteintes à l’honneur (diffamation, dénonciation calomnieuse…), qui constituent 18 % du contentieux touchant les élus, et les atteintes à la dignité (harcèlement moral…) qui s’élèvent à 13 %. Pour les agents, les atteintes à la confiance, deuxième motif de poursuite (15 %), sont en très nette baisse (moins 35 % en vingt ans) ; elles sont suivies des atteintes involontaires à la vie et à l’intégrité physique (homicides et blessures par imprudence) (11 %), une augmentation de 24 % en moyenne annuelle par rapport à la précédente mandature 2008-2014, qui avait elle aussi enregistré une hausse des poursuites (+ 86 %).

Lire l’article en totalité….. ici….

Il est évident que nos politiques ne sont pas tous pourris. Dans leur immense majorité, ils exercent même leurs missions en toute honnêteté. Et pourtant, les chiffres de l’Observatoire de l’assurance des collectivités locales pdf à lire, que vous pouvez lire sur ce lien, révèlent qu’un nombre croissant d’élus territoriaux ont eu affaire à la justice au cours des 20 dernières années. Depuis 1995, le nombre de poursuites pénales contre les élus municipaux, départementaux ou régionaux a flambé de 104%. Sur la dernière mandature – c’est à dire depuis 2014 -, ce sont 4 élus locaux qui sont poursuivis chaque semaine, 52 semaines, et ces dernières années…. 10 ans (2080) 20 ans etc…

La France compte 577 députés, 343 sénateurs, 2040 conseillers régionaux, 4042 conseillers généraux, 36 635 maires, 78 députés européens. Soit un total de 43715 élus susceptibles de pouvoir utiliser leurs fonctions électives à des fins illégales.

Quand ces chers futurs élus, aux élections présidentielles, donnent, forment ou clament  des promesses au moment de leur future élection et qu’en suite une grosse reculade, pour pas mettre à la place du re…. en….   Article à lire sur leur re-cul-ade….

Visualisez la carte de la plateforme « Visualiser la corruption » intéressant de savoir ce qui se passe chez nous… merci à ces sites qui nous donnent en temps et en heure ces gens qui font partie de la république et qui sont condamnés, qui ont le droit oui le DROIT même en étant élus et réélus le droit de continuer à gérer la France, la République, son administration etc….

Sur chaque bulletin de vote devrait être mentionné « J’ai été condamné, je suis sous une poursuite pénale ou autre » qu’en pensez vous ?

Quand à celui qui est dans les hautes fonctions politiques est poursuivi et mis en examen, qui traîne des grosses casseroles derrière lui, l’affaire de Rugy pour la dernière, benalla, quand ces gens là, de ce clan macron sont liés à des affaires louches, quand ces gens là mentent éhontément. Il est bien comme les autres, voir pire,  il aura laissé passer les élections pour que la crise larvée qui touchait depuis des semaines les membres de son gouvernement éclate au grand jour. Goulard, Bayrou, De Sarnez, Ferrand et désormais Pénicaud, emportés ou en passe de l’être. Et pendant que M. Macron protégeait ceux-là, il s’est construit une majorité absolue sur la base d’une tromperie flagrante des électeurs. Que ces affaires là n’ont-elles pas eu de conséquences plus tôt ? La composition de l’Assemblée en eut-été modifiée. Et qui sait, la majorité absolue peut-être se serait-elle-même envolée… il recycle ceux qui sont mouillés dans les affaires politico-judiciaires comme il recycle les anciens du PS ou de LR.  Article à lire…. refusant d’accorder son indépendance au parquet, le lundi 15 janvier, le chef de l’Etat s’est prononcé en faveur du maintien d’une « chaîne hiérarchique » entre les magistrats du parquet et le ministre de la Justice. « Le parquet à la française se doit d’être rattaché à la garde des Sceaux, a déclaré le président. Qui pourrait assurer la politique pénale en autonomie complète ? A la fin tout doit procéder quelque part de la légitimité du peuple. » de qui se moque t’il ???  quand la justice est à la botte du gouvernement en place, Article à lire….

Lire l’article sur les casseroles de macron sur le journal Médiapart Article à lire sur ces casseroles de la présidence….

Le Figaro : l’Inspection générale des finances (IGF) soupçonne un délit de favoritisme concernant l’organisation d’une soirée à Las Vegas en 2016 (…). Le 6 janvier 2016, en plein Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas (Etats-Unis), grand-messe mondiale de l’innovation technologique, Emmanuel Macron avait été ovationné par plus de 500 personnalités et dirigeants de start-up français. Cette opération de séduction, montée dans l’urgence, à la demande expresse du cabinet du ministre, a été confiée au géant Havas par Business France (l’organisme de promotion de la French Tech dépendant de Bercy) sans qu’aucun appel d’offres ait été lancé« , révèle Le Canard enchaîné. Il semble que là aussi, c’est plusieurs centaines de milliers d’euros qui ont été dépensés (381 759 euros, dont 100 000 rien que pour l’hôtel). (Source)  Pas d’argent pour loger les SDF ? etc…. Articles à lire de différents médias….

Suivre l’actualité c’est bien, se mettre à la page aussi, mais lire ce qui est existant et vrai c’est plus difficile alors chercher dans votre navigateur, les mots comme corruptions, élus condamnés, vols et infractions de nos élus, il y a de quoi faire.

En France, 10 milliardaires contrôlent notre information. Impossible de passer une journée sans lire, entendre ou regarder un de leur porte-voix. Pourquoi de grands industriels milliardaires investissent-ils, souvent à perte, dans le secteur des médias?

Pourquoi ces milliardaires tirent les ficelles ou les cordes de l’information  ???

Bouygues, Xavier Niel, Dassault, Bernard Arnault, Bolloré, Pierre Bergé, Patrick Drahi, François Pinault, Matthieu Pigasse et Lagardère, voilà les dix milliardaires qui possèdent les médias. Pourquoi se masser dans un secteur souvent déficitaire ? C’est un jeu d’influence qui se joue ici à coup de gros sous. Beaucoup de sondages, un zeste de censure, saupoudrez tout ça de quelques grains de corruption et d’une propagande structurelle et qui diffuse et vous avez la recette d’une influence réussie. Tant pis pour notre démocratie, notre droit à l’indépendance de la presse et à une information libre.

Que pèse l’intérêt général quand des milliards sont en jeu ?

Quand Lagardère vend Libération à Patrick Drahi. Bolloré reprend en main Canal. Le même Drahi rachète BFM-TV et RMC alors que Bouygues croque Eurosport. Les milliardaires s’animent sur le marché des transferts de médias, un joli petit jeu entre amis, entre élus aussi. En vérité, ils sont dix à se partager l’accès à nos consciences, dix à contrôler toutes les fréquences, dix milliardaires à exploiter pour leurs intérêts personnels les heures de « temps de cerveau disponibles » que nous leur laissons chaque jour. Comment expliquer que des requins de la fusion-acquisition, que des capitaines d’industrie jamais avares de reventes juteuses investissent temps et argent dans un secteur économique – les médias – en perte de vitesse et souvent déficitaire ?

Je vous mets le lien pour lecture, car presse = politique = gros trafics – foot et voui – c’est la secte influança…. et voilà … A lire soyez bien assis tout de même…. Liens de recherches à lire…..

Résultat de recherche d'images pour "médias alternatifs"

Découvrez avec Osons Causer les rouages de ce jeu d’influence qui anime la grande famille des milliardaires français au mépris de notre démocratie.

Égalité et Réconciliation est une association politique fondée en juin 2007 par son président Alain Soral ainsi que par Jildaz Mahé O’Chinal et Philippe Péninque, deux anciens responsables du Groupe union défense (GUD).

Mediapart est un site web d’information et d’opinion créé en 2008 par François BonnetGérard DesportesLaurent Mauduit et Edwy Plenel. Il est l’un des rares « tout en ligne » grand public payant du marché français de l’information. Il a atteint son équilibre financier à l’automne 2010.

Mediapart héberge à la fois les articles rédigés par ses équipes propres (« le journal ») et ceux de ses utilisateurs (« le club »). Le site a joué un rôle clé dans la révélation de l’affaire Woerth-Bettencourt en 2010 et de l’affaire Cahuzac en 2012-2013.

AgoraVox est un site Web d’opinion sur l’actualité alimenté par des rédacteurs volontaires et non professionnels, créé par Carlo Revelli et Joël de Rosnay en mars 2005. Inspiré au départ du modèle coréen OhmyNews, AgoraVox s’inscrit dans la lignée des journaux communautaires L’Écho du village (1998) et Indymedia (1999). La politique éditoriale, telle qu’elle est définie sur le site, prône la « publication d’informations thématiques inédites, détectées par les citoyens ».

Etc….. un panel des journaux médias indépendants….

Résultat de recherche d'images pour "la vérité sur la presse"

Résultat de recherche d'images pour "la vérité citations"

advertisements batch blur business
Photo de brotiN biswaS sur Pexels.com

Bien à vous…

LaddyMarie

La suprématie Blanche c’est quoi !!!

soros-nouvel-ordre-mondial

Chers Lectrices et Chers Lecteurs vu ce que j’ai lu dernièrement, vu aussi les attaques sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de faire cet article pour remettre les choses en ordre.

La notion de « suprématie blanche », parmi les théories suprémacistes en général, est enracinée dans l’ethnocentrisme et un désir d’hégémonie, et a fréquemment conduit à des violences contre les individus considérés comme «non blancs». Des groupes défendant la «suprémacie blanche» peuvent être rencontrés dans de nombreux pays et régions où la population se considère comme «blanche», dont l’Amérique du Nord, l’Europe, la Russie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Amérique latine.

La législation de nombreux pays et des conventions internationales interdisent les propos racistes et les organisations qui les défendent.

Question ??? est ce que le racisme parfois n’est pas mis à l’envers ??? vu la propagande anti-blanc, anti-chrétien, anti etc….

Un peu d’histoire pour remettre tout cela en ordre, depuis les attentats aux USA j’ai un peu navigué sur les réseaux, il y a un vrai amalgame un méli mélo, je voulais rétablir l’histoire et aussi la vérité.

Qui un jour a entendu parler du Général Pike :

Albert Pike est un avocat, un général confédéré et un écrivain américain né le  à Boston et mort le  à Washington.

Il fut un tribun du parti Whig avant de rejoindre le mouvement Know Nothing dans les années 1850. Il dirigea également pendant trente-deux ans l’une des plus importantes composantes de la franc-maçonnerie des États-Unis : le Suprême Conseil de la Juridiction Sud du Rite écossais ancien. Lire son histoire sur le site de Wikipédia.

Comme on peut voir sur cette photo, il arbore les insignes de la franc maçonnerie, la loge 33 (3+3=6) signe de la bête et de l’antéchrist, il écrivit de nombreux ouvrages dont le plus connu son ouvrage ésotérique et initiatique le plus célèbre est «Morales et dogme» (Morals and dogma), publié en 1871, qui a pour but d’expliquer le symbolisme des 32 premiers degrés du Rite écossais ancien et accepté. Cet ouvrage fut traditionnellement offert aux francs-maçons américains à l’occasion de leur réception au 14e degré du Rite écossais ancien et accepté jusqu’en 1974.

Le Général Pike est connu pour ses lettres  à Giuseppe Mazzini (Lire sa biographie ici.)   du 15 août 1871 fut révélée par le Commodore William Guy Carr (1895-1959), officier de marine canadien, dans son livre Pawns in the Game (Des Pions sur l’Échiquier).

Celle ci traite du schéma «Crise, Guerre, Révolution» des 3 grandes révolutions suivies des 3 guerres mondiales qui doivent marquer le XXe siècle.

L’objectif recherché derrière la mise en œuvre de Trois Guerres Mondiales.

La Première Guerre Mondiale devait permettre aux Illuminati de renverser le pouvoir des Tsars en Russie et de transformer ce pays par la main mise du Communisme athée. Les divergences «naturelles», attisées par les Agents des Illuminati entre les Empires Britannique et Allemand devaient servir à fomenter cette guerre. Le conflit terminé, le Communisme devait se constituer et être utilisé pour détruire les autres gouvernements et affaiblir les religions

La Deuxième Guerre Mondiale devait être fomentée en jouant sur les divergences entre nationalistes et Sionistes Politiques. Cette guerre devait permettre la destruction du Nazisme et accroître la puissance du Sionisme Politique de façon à ce que l’Etat souverain d’Israël put s’établir en Palestine. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, la puissance du Communisme International devait arriver au niveau de celle de la Chrétienté tout entière. Arrivé à ce point, il devait être contenu et mis en réserve jusqu’à son utilisation pour le dernier cataclysme social.

Quelle personne informée pourrait nier que Roosevelt et Churchill ont réalisé cette politique ?
La Troisième Guerre mondiale doit être fomentée en utilisant les divergences que les agents des Illuminati attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront forcées de se combattre jusqu’à un état d’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique.
N’est ce pas ce que l’on vit aujourd’hui, dans notre vie de tous les jours ????
Quelle personne impartiale et raisonnable pourrait nier que les intrigues en cours au Proche, au Moyen Orient et à l’Extrême Orient ne préparent pas la réalisation de ce dessein infernal ?
Le 15 août 1871, Pike disait à Mazzini qu’après la Troisième Guerre Mondiale, ceux qui aspirent à dominer le monde sans conteste provoqueront le plus grand cataclysme social que le monde ait jamais connu. Nous citons ses propres termes empruntés à la lettre cataloguée au British Museum Library à Londres :
« Nous lâcherons les Nihilistes et les Athées et nous provoqueront un formidable cataclysme social qui, dans toute son horreur, montrera clairement aux nations les effets d’un athéisme absolu, origine de la sauvagerie et du plus sanglant chambardement. Puis tous les citoyens, obligés de se défendre eux-mêmes contre la minorité révolutionnaire mondiale, extermineront les démolisseurs de la civilisation, et les masses déçues par la chrétienté dont les esprit déistes seront à partir de ce moment sans boussole, à la recherche d’un idéal, sans savoir vers quoi tourner son adoration, recevront la vraie lumière grâce à la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer, enfin révélée aux yeux de tous, manifestation qui suivra la destruction de la chrétienté et de l’athéisme, simultanément soumis et exterminés en même temps. »

« La destruction du mauvais catholicisme, ne pouvant être opérée d’un seul coup, et l’édification du bon catholicisme, demandant également de long travaux, sont deux œuvres parallèles, auxquelles il faut s’employer en même temps, de telle sorte que, lorsque le temple d’Adonai, miné de toutes parts, sera prêt à s’effondrer à jamais dans sa ruine totale, la même impulsion qui l’anéantira découvre, aux yeux de l’humanité dûment préparée, le temple, jusque-là caché, de notre Divin Maître.

Lucifer Dieu-Roi verra alors le monde entier se consacrer à lui et l’adorer; sa religion sera dès lors vraiment catholique.

Il fût ensuite divisé toutes les religions en groupe, nombre d’adeptes, les libres penseurs, les déserteurs, les minorités etc…

Comment faire pour arriver à la suprématie luciférienne…. je cite un paragraphe dans une des lettres, discours :

  • il faut conquérir les sièges du gouvernement de ces peuples; tout est là. Soit dans les républiques, soit dans les états monarchiques, nous devons faire promulguer des lois, annihilant partout l’influence des prêtres de la superstition et de leurs auxiliaires, les moines qui se mêlent au peuple et les nonnes qui entretiennent les âmes dans l’erreur, en se couvrant du manteau d’une trompeuse bienfaisance. Il faudra, d’une part, au moyen de la presse dont nous inspirons les écrivains, montrer combien est avilissante pour la dignité humaine l’aumône des mauvais catholiques, et cela en faisant ressortir que l’individu a droit au bien-être par des réformes sociales et non par des secours d’une routinière charité, et, d’autre part, au moyen des parlements législateurs ou n’importe comment, disperser les congrégations impopulaires, ruiner adroitement celles que des préjugés profanes à ménager encore, en un mot, faire disparaître tout ce qui est moine ou nonne.
  • il faut obtenir des pouvoirs publics la neutralité de l’école, afin que le prêtre ni aucun de ses auxiliaires n’y pénètrent plus désormais; ensuite, on arrivera à détourner les parents de la pensée, qu’ils pourraient avoir dans les premiers temps de la neutralisation, de faire donner à leurs enfants l’enseignement catholique romain en dehors de l’école neutralisée. En effet, empêcher que les nouvelles générations aient l’intelligence oblitérée par le mensonge des mauvais dogmes est un point capital. Mais il faudra, en même temps, prendre des mesures sérieuses pour que l’enseignement officiel reste neutre et ne tombe pas dans l’athéisme; la neutralité nous suffit, c’est à dire l’étouffement de toute tendance à insinuer dans les jeunes cerveaux les faux dogmes adonaites. Il existe, en effet, en l’âme humaine un sentiment inné qui pousse l’individu vers un idéal divin, qui lui fait comprendre instinctivement l’existence d’un être suprême, surnaturel facteur, organisateur et moteur de l’univers.
  • Dans cette lutte, on ne devra pas négliger le pamphlet, la satire, la moquerie, qui frappent les masses bien mieux que les dissertations savantes. N’oublions jamais ce que Voltaire a fait à notre cause, en couvrant de ridicule le catholicisme romain. Mais ce n’est pas pour le plaisir de plaisanter et de rire qu’il convient d’adopter cette excellente tactique : en discréditant les dogmes mensongers et le culte adonaite, nous discréditerons les ministres de cette religion détestable; nous arriverons peu à peu à faire déserter ses églises.
  • D’une part, on multipliera les sociétés de plaisirs citadins ou champêtres, les cercles, les fêtes non religieuses, etc.; d’autre part, on préconisera hardiment et partout, comme on le ferait pour une doctrine.

N’est pas encore tout ce que nous vivons aujourd’hui ??? 

Vivons nous des jours comptés ?

Est ce que cette prophétie devra se dérouler comme elle est écrite ?

Est que tout se réalisera ?

Etc…. Je vous mets le lien des explications des lettres des discours sur la suprématie de cette religion luciférienne. A lire les explications sur les discours et lettres.

Au nom de Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux Les ILLUSIONS D’ALBERT PIKE

La lettre de Pike.

Quand on entend le mot Ku Klux Klan, on entend tout de suite racisme, exactions, assassinats, etc….

Différents auteurs, dont l’historien Walter Lynwood Fleming, ont écrit qu’Albert Pike aurait occupé la position de chef de la Justice au sein du Ku Klux Klan (KKK), ou même qu’il aurait été l’un des pères fondateurs de cette société secrète.

Le livre de Suzanne Lawrence Davis, paru en 1924, et traduit en français par L’Authentique Histoire du Ku Klux Klan, 1865-1877, suit la piste ouverte par Fleming. Dans son livre The Tragic Era,Claude Bowers décrit, lui, le Klan comme une association de patriotes sudistes défendant leur façon de vivre contre les nordistes et les Noirs. Bowers, qui a servi de nombreuses années comme ambassadeur des Etats-Unis en Espagne et au Chili, décrit lui aussi Albert Pike comme l’un des fondateurs distingués du Klan.

Il convient de rappeler que, conformément à une tradition datant à ses origines, la franc-maçonnerie américaine n’admet pas les hommes de couleur.

Du coup, les Noirs ont constitué une obédience, fondée à Boston en 1791 par l’un d’eux, un affranchi de la Barbade, le frère Prince Hall. Cette obédience a essaimé dans l’ensemble des Etats-Unis, ainsi qu’au Canada, à Hawaii, aux Bahamas et au Liberia mais, depuis les années 1970, ses effectifs sont en baisse : «On peut craindre qu’il ne s’agisse là d’une marque de désaffection à l’égard de l’ordre maçonnique consécutive à la ségrégation de moins en moins adéquate pratiquée par les grandes loges américaines», écrit Paul Naudon, dans Histoire générale de la franc-maçonnerie (Office du Livre, 1981, mise à jour en 1987 actuellement indisponible).

Quoi qu’il en soit de Pike et des fondateurs du premier Klan, on sait aujourd’hui que de nombreux francs-maçons ont joué un rôle éminent dans l’histoire du deuxième Klan, comme Simmons, adhérant à diverses sociétés maçonniques, et Evans, titulaire du 32e degré maçonnique.

Le Ku Klux Klan prône schématiquement la suprématie de la « race » blanche sur les autres «races» Noirs (descendants des anciens esclaves), Asiatiques (immigrés chinois et japonais), Hispaniques (Mexicains, Cubains, Portoricains et autres peuples issus d’Amérique latine), la communauté arabe ainsi que généralement l’antisémitisme, l’anticatholicisme (ici sont surtout visés, à l’origine du moins, les immigrés d’obédience catholique : Polonais, Italiens et Irlandais), l’antiorthodoxie (ici sont visés les Levantins et les Européens orientaux tels les Grecs, Roumains, Yougoslaves, Russes ou Ukrainiens…), l’anticommunisme et l’homophobie. Il est d’abord conservateur et xénophobe. Dans une large mesure, il est aussi très anticentraliste (très hostile à ce qu’il considère comme des empiétements des autorités fédérales sur les droits des États) et plutôt isolationniste en politique étrangère.

Signe de la suprématie blanche.

 

 

Bien à vous.

LaddyMarie

 

Révélations : 3ème Article – les camps FEMA

Fema camp

Après le libre et heureux et armes silencieuses pour guerres tranquilles, qui sont les camps FEMA, ou camps de concentration, oui vous avez bien lu.

C’est quoi un FEMA ?

Un camp militaire transformé en enceinte de rétention. Pour certains, il s’agit juste là d’une « théorie conspi », pour d’autres, une triste réalité annonçant un avenir plus que sombre aux Etats-Unis. Ces camps FEMA seraient destinés à réunir l’ensemble des opposants politiques en cas de mise en place d’un « Nouvel Ordre Mondial » sur le territoire américain, très similaires aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale, des cercueils auraient même été prévus en cas de nécessité, un très grand nombre de cercueil. Reste à savoir si ces camps sont une réalité ou simplement une légende urbaine destinée à entretenir un climat de peur, spécialité de certains gouvernements pour mieux contrôler la population ou imposer certains choix politiques qui auraient été contestés en temps normal.

Venu des USA,  la Maxwell Air Force Base, base militaire qui s’étend sur un millier d’hectares en Alabama, est un complexe militaire comme un autre. Pourtant, de sinistres projets s’y préparent. Bientôt – si cela n’est pas déjà en cours –, des citoyens américains respectueux des lois seront arrêtés et enfermés là par un gouvernement fédéral oppressif. Pour preuve, les panneaux de circulation situés à proximité du camp pour orienter les camions de l’Agence américaine de sécurité civile.

En recherchant des liens je suis tombée sur cet article, traduit en Français. Je vous laisse le soin de le lire c’est édifiant, lire l’article ici….. son histoire commence comme l’article précédent en 1979, La pierre angulaire du monde secret de la FEMA est un bunker situé dans les Blue Ridge Mountains, en Virginie, qui constitue le refuge principal du gouvernement civil depuis les années 1950. Le nom de Mount Weather vient de son utilisation comme station de recherche et observatoire du Weather Bureau depuis les années 1890.

Au fur et à mesure des gouvernements et des présidences tout s’est articulé autour. Au début des années Kennedy, Mount Weather incluait tous les équipements et les systèmes de survie d’un bunker haut de gamme: des aires d’atterrissage pour hélicoptères et une station de traitement des eaux usées se trouvaient au sommet de la montagne, mais en dessous se trouvait le véritable des réservoirs souterrains pour les besoins en eau potable et en refroidissement, des générateurs diesel, un hôpital, des installations de diffusion radio et télévision, des cafétérias, son propre service d’incendie et des forces de police. Quelque 800 hamacs en maille bleue étaient prêts à accueillir le personnel évacué, qui dormait par équipes toute la journée. Ce n’est que l’un de ces nombreux endroits, installations prévus pour accueillir des responsables américains.

Je vous laisse lire cet article, depuis 1890 à nos jours, la toile se tisse comme celle d’une araignée, ils construisent des concepts de plus en plus avancées en technicité des sortes de tentacules, juste pour vous donner une idée :

  • Le système de localisation centralisée de la FEMA surveille les allées et venues de tous les responsables qui se trouvent dans la ligne de succession présidentielle, 24 heures sur 24, afin de s’assurer que le gouvernement est prêt à les faire sortir de leurs postes habituels. vit à tout moment. Ils travaillent en étroite collaboration avec une équipe spéciale de pilotes d’hélicoptères de la Force aérienne qui pratiquent quotidiennement dans les cieux au-dessus de Washington, prêts à se jeter sur des héliports, des pelouses bien entretenues, le National Mall et même, le cas échéant, des terrains de sport, pour assurer la survie des personnes choisies.

Qu’en est’il en France, me parlerez vous d’hallucinations ou de je sais pas quoi. Il suffit de taper FEMA dans vos recherches et vous trouverez un nombre d’articles qui en parle partout dans le monde, là nous allons rester en France.

Des camps de concentration dits « FEMA », qui existent déjà aux USA, sont en cours de construction en France. Ces camps très controversés, qui ressemblent à des prisons accueillant des trains et des immenses cimetières, serviraient uniquement en cas d’épidémie planétaire selon la version officielle.

Plus de 350 000 cercueils en plastique sont entassés dans des hangars, les tombes commencent à être creusées, à l’image des camps FEMA américains. Ces camps se situent dans le centre de la France, la région la moins peuplée de l’hexagone, sûrement pour garantir la discrétion et « l’effet quarantaine » escompté en cas d’épidémie. Ce sont des habitants de la région qui, curieux de l’agitation des bulldozers, ont photographiés les premières installations.

De nombreuses vidéos sont disponibles sur youtube, permettant de voir à quoi ressemblent les camps FEMA. Elles sont tournées aux Etats Unis, dans des camps entièrement construits et prêts à l’emploi. Ces camps ressemblent étrangement aux camps nazis de la seconde guerre mondiale, en plus moderne.

On vous dira, les non complotistes que c’est pas vrai, alors ??? encore sceptique ???

Vidéo à voir, filmée par les GJ.

Petite vidéo filmée par un automobiliste et publié sur un groupe Facebook. Logos Francs Maçons sur camion avec tombeaux des citoyens (nationalistes) vers Camps FEMA

Le camion transportant les cercueils porte le logo Franc-maçon.

Carte de rétention en France et une partie de l’Europe.

Les camps comportent supposément des wagons pour transporter les prisonniers et des cercueils en plastique pour les enterrer (Pourquoi ne pas simplement les brûler à la mode nazi ? Ou même, puisque selon les tenants de cette théorie, les environnementalistes sont à la source du Mal, utiliser des cercueils bio-dégradables ? … Quoi ? C’est forcément les environnementalistes : les camps sont situés en pleine nature. Alors les gens !! Réveillez-vous, pauvres sceptiques aveugles.

grey steel grill
Photo de Cameron Casey sur Pexels.com

La FEMA, naturellement, est le gouvernement de l’ombre qui contrôlera le monde après que le gouvernement fantoche aura été dissolu grâce à une suite de mesures exécutives décidées par le Président. L’idée que la FEMA serait capable de mener une telle opération pour prendre le pouvoir est étonnamment répandue, surtout quand on se souvient de l’incompétence de cette agence au temps de l’ouragan Katrina. Le commentateur de Fox News, Glenn Beck a consacré trois émissions à cette théorie en déclarant qu’il avait voulu “la déboulonner” mais qu’il n’y était pas arrivé.

Le 31 Décembre 2011, pendant les vacances à Hawaii, le président Obama a signé la Loi nationale sur l’autorisation de la Défense ( NDAA ) en droit qui, en plus d’allouer 662 milliards de dollars pour le Pentagone contient aussi une mesure qui permet aux citoyens américains d’être placés en détention et détenus indéfiniment sans jamais être accusé d’un crime. A lire… impressionnant…

Voici un article qui montre ce que l’Élite des pays réserve au Peuple avec le Nouvel Ordre Mondial (dont Macron, Sarkozy et Merkel sont des agents) qui veut réduire de 95% la population mondiale et ne garder que des esclaves soumis pour les servir. Les révélations des plans sordides de l’Élite est la meilleure manière de les stopper. Normalement ce plan a déjà échoué (grâce aux révélations des donneurs d’alerte) lors de la fausse épidémie du virus H1N1, qui devait conduire à faire vacciner tout le monde avec des produits toxiques et stérilisants. Article a lire dans son intégralité.

Mais pourquoi veulent-ils tous nous vacciner à tout prix ? Des études menées ici ou là prouvent bien que ces élites veulent notre mort à petit feu par les vaccins. Ce n’est pas moi qui le dit, mais une prestigieuse équipe scientifique danoise, connue jusqu’ici pour ses positions « pro-vaccins ». Cette équipe est dirigée par le Dr Peter Aaby, un chercheur présenté par le gouvernement danois comme l’une des personnalités les plus importantes dans la lutte contre la pauvreté mondiale. Eh bien ce scientifique réputé a publié un énorme pavé dans la mare en 2018. Après des études très précises réalisées en Guinée-Bissau, lui et son équipe observent que les enfants vaccinés par le DTC meurent au moins 2 fois plus que les enfants non vaccinés. Et le plus incroyable, c’est que les enfants non-vaccinés étaient pourtant en moins bonne santé que les enfants vaccinés. Oui, vous avez bien lu : des enfants malnutris non vaccinés ont eu deux fois plus de chances de survivre que des enfants en bonne santé mais vaccinés au DTC. A lire cet article sur les vaccins, plus de morts causées par les vaccins.

On sait bien que macron est allié des lobbys des grands laboratoires pharmaceutiques des lobbys en tous genres.

Allez vous fermer les yeux, et vous laissez dominer par un groupe de gens qui décident qui doit vivre ou mourir ? Que de pétitions, que d’articles pour mener à quoi ??? macron et le dessein des élites mondiales.

Bonne lecture.

Suite au numéro 4, des révélations.

Bien à vous.

LaddyMarie