Les piquouzeurs fous vont-ils imposer la vaccination obligatoire en septembre ?

Sacré tour de passe-passe, de vrais joueurs de bonneteau ces politicards corrompus.

Hier ils se sont mis d’accord sur le texte final de la tyrannie.

Grande avancée, les personnels soignants réfractaires – mais ce sera valable pour tous – ne pourront être licenciés, par contre ils verront leur salaire suspendu…

En fait ce qui apparaît comme un recul et qui quelque part l’est, est le simple constat par ces cons qu’il y a des grenades dégoupillées dans la loi. Ils commencent à s’en rendre et tentent de les désamorcer.

L’histoire du licenciement, c’était un fourvoiement complet, ils allaient au-devant (enfin les employeurs) de gros problèmes.

C’est pourquoi j’avais souligné dans un texte précédent, une fois de plus exceptionnel, que si l’autre Burnasse de bornasse avait dégainé la suspension des contrats de travail, c’était pour essayer désespérément de sauver le coup. Oui, chez les Pieds nickelés il y en au moins un qui en nous lisant a compris qu’un contrat de travail ça se modifie pas comme on veut. Ils ont cru qu’avec la pirouette de la suspension ils s’en tireraient, c’était essayer de combler une faille avec une faille…

Dans l’impasse totale ils ont été obligés d’abandonner, histoire de sauver les meubles ils ont conservé la suspension des salaires, sauf que c’est même topo que le licenciement, contraintes des contrats de travail, des conventions collectives, etc. Bref je souhaite bien du plaisir au patron suicidaire… le mec qui est partant pour le tourniquet judiciaire…

Ils sont dans la seringue, normal pour des vaccinators, s’ils lâchent là-dessus, et ils seront obligés… c’est tout l’édifice de la vaccination imposée aux employés dans les boîtes qui s’écroule…

Ils sont mal embringués, perso ça me fait marrer, en plus on peut se faire de la thune fastoche.

Allez-y les gars, faites moi plaisir.

Et je vous le dis, ils sont dans le même merdier avec les établissements de santé qui vont sélectionner les malades. Ils vont tous se retrancher derrière le texte de loi, sauf que ben non, s’il y a un souci, des articles du Code pénal peuvent entrer en action et c’est la correctionnelle…

Je pense qu’ils voient arriver les obus, donc pour se sortir de l’impasse ils veulent, semble-t-il, foutre la vaccination obligatoire à la rentrée.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=1ripostelaique&dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1419620219870449666&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fripostelaique.com%2Fles-piquouzeurs-fous-vont-ils-imposer-la-vaccination-obligatoire-en-septembre.html&sessionId=4974f3e0d9e361b4cad0a5e87ad59a9d049d75c3&siteScreenName=1ripostelaique&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=500px

C’est la fuite en avant, s’ils font ça, c’est dernier métro.

Pour l’instant officiellement elle ne l’est pas, la raison est simple, une question de responsabilité. Certes vu les contraintes elle l’est un peu, beaucoup, passionnément, mais elle ne l’est pas légalement, ça pourrait être requalifié, ça tient ainsi, c’est bancal, à la base ils ne pouvaient guère faire autrement, pour une fois ils nous essayé de la jouer fine, même si la ficelle est un peu voyante.

Pour l’instant si quelqu’un a un souci post-vaccinal ils peuvent toujours répondre que c’est lui qui a voulu, qu’on le lui a rien imposé qu’il était informé et d’accord. C’est encore jouable…

Si c’est obligatoire, c’est plus la même musique, celui qui impose doit en assumer les conséquences. Les rôles sont inversés.

Jusqu’ici ils ne l’ont pas fait parce qu’ils savent parfaitement que leur vaccin est foireux, dangereux.

La vaccination obligatoire c’est espoir pour l’échafaud.

Bon je l’ai dit plus haut que c’est un recul, petit certes, mais un recul. Ceci démontre que la pression de la rue a des effets, on le constate car leur comportement ne reflète pas une grande sérénité. Suffit de voir Tata à Tahiti.

C’est pourquoi, il faut doubler, tripler la dose, ne plus les lâcher et harceler continuellement les vaccinators à tous les niveaux.

Ce sont des tigres de papier,

En cette période Covidrévélator à cons, aujourd’hui c’est l’acteur, ne me demandez pas dans quoi, Patrick Chesnais qui nous a joué Ouin-Ouin j’ai pas pu circuler à cause des manifestants à Nice.

M. Patrick Jardin, vous avez gâché la journée d’un idiopathe… c’est vraiment vilain…https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=1ripostelaique&dnt=true&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1419291688607096846&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fripostelaique.com%2Fles-piquouzeurs-fous-vont-ils-imposer-la-vaccination-obligatoire-en-septembre.html&sessionId=4974f3e0d9e361b4cad0a5e87ad59a9d049d75c3&siteScreenName=1ripostelaique&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=500px

Après il a pas tort sur tout :

“Ils font chier tout le monde !”

Oui, les acteurs, les cinéastes et les films français !

Et là j’ai eu une réflexion, t’imagines si ces branques avaient imaginé le coup tordu de t’exempter de vaccination à condition de te fader obligatoirement les 5 dernières années de production cinématographique française. Je l’avoue le choix aurait été terrible…

Faites pas les cons ceux qui nous lisent, c’est pour rire ma proposition…

Une petite note pour finir, c’est Valérie Traîtresse la future présidente qui nous a fait une Malhuret, elle a voulu faire une belle tirade pleine d’émotion mais comme elle ne maîtrise pas trop le sens des mots, ça se termine en foirade complète.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=1ripostelaique&dnt=true&embedId=twitter-widget-2&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1419370199057412099&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fripostelaique.com%2Fles-piquouzeurs-fous-vont-ils-imposer-la-vaccination-obligatoire-en-septembre.html&sessionId=4974f3e0d9e361b4cad0a5e87ad59a9d049d75c3&siteScreenName=1ripostelaique&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=500px

Ma dédicace du jour, hier vous en avez eu trois, faut pas prendre de mauvaises habitudes.

Pour Retayottayot signataire de l’accord scélérat, Pécresse et l’ensemble des LR. J’ai l’impression que Séraphin Lampion Betrand va s’astiquer.

Paul Le Poulpe

https://ripostelaique.com/les-piquouzeurs-fous-vont-ils-imposer-la-vaccination-obligatoire-en-septembre.html

Dégueuler sur la France dès qu’il s’en éloigne, une spécialité Macron !

Email

Patriote jusqu’aux cordons de son masque pour défendre le BBR… c’est-y pas émouvant ?

Cela aura vraiment été une constante chez ce fumier : cracher son venin de bête malfaisante, sur le pays qu’il a conquis par la ruse via des parrains hyper-friqués, dès qu’il s’en éloigne.

D’une part parce qu’il hait la France et les Français (d’origine), et qu’il prend donc son pied à en dire du mal partout où il passe (et malheureusement il passe partout !), et d’autre part parce qu’il n’est qu’un misérable pleutre, ne se hasardant pas dans les rues sans sa garde très nombreuse et très rapprochée…

Il a d’ailleurs totalement raison sur ce point, puisque voulant récemment faire une exception à cette règle sécuritaire, il s’est aussitôt morflé… une pichenette, bien trop minuscule au gré de millions de citoyens qui auraient tant aimé lui en filer une… bien plus représentative de leur « reconnaissance » pour ses bons soins au peuple !

En visite en Polynésie, sous couvert de se pencher, et peut-être « rendre justice » aux lourdes conséquences des essais nucléaires locaux, de 1966 à 1996, sur la santé des habitants des îles… ce grand spécialiste de la santé humaine, et notamment d’un traitement unique et « innovant » contre un virus presque aussi malin que lui… a appris, sidéré, que pendant que le chat n’est là, les souris dansent en Métropole, lui offrant ainsi l’occasion de fustiger « l’irresponsabilité » et « l’égoïsme » de ceux qui refusent le vaccin contre le Covid-19…

C’est plus fort que lui, il ne peut pas s’en empêcher !

Ce faisant, il oublie juste qu’il s’adresse à 13 millions de personnes (une paille !), et qu’en outre, d’où il lance son anathème, seulement 30 % des Polynésiens sont vaccinés, soit deux fois moins qu’en Métropole !

Macron lance sa visite en Polynésie par un appel à la vaccination

Manu 1er faisait aux îles Marquises son nouveau numéro de guignol ; dire trois mots en dialecte local, histoire de se concilier de futurs votes pour son parti de godillots, pour lui-même, ou pour le prochain comique adoubé par ses sponsors, selon les mêmes critères assassins pour le commun des mortels…

Et c’est sans vergogne qu’il lance ces promesses qui ne lui coûtent rien, et n’engagent comme nous le savons très bien maintenant… que ceux qui y croient :

Le Président de la République a répondu à l’appel de la maire de Hiva Oa, Joëlle Frébault : « Ensemble nous pouvons triompher en résistant pour que notre culture et notre nature ne disparaissent pas. (…) Je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer les Marquises à l’Unesco. »  Il s’est exprimé en marquisien au début de son discours pour saluer chaque île des Marquises

Venant de la part du même gus qui prétend par ailleurs que la France n’a pas de culture… cela ne manque pas de sel !

Quel bouffon, mais quel écœurant bouffon !

Pendant que le caniche du NOM est en représentation à l’autre bout du monde, ses troupes s’activent avec zèle pour minimiser l’importance des immenses manifestations qui se sont déroulées ce week-end dans toute la France… d’autant plus qu’il apparaît clairement que les protagonistes ont clairement signifié deux choses hyper-importantes :

1/ que ce n’est qu’un début et « qu’on ne lâchera rien » tant que le retrait de ce passe illégal ne sera pas obtenu !

2/ que les leçons sur le sort réservé aux légitimes Gilets jaunes (trahis aussi bien par ceux d’entre eux pressés de « tirer la couverture à eux », que par les médias ayant volontairement dévoyé leurs réels motifs de mécontentement pour les assimiler tous à des citoyens violents et dangereux…) ont porté leurs fruits, et qu’en conséquence, toutes les putes  journaleuses ou politicardes osant se montrer dans nos manifs s’en feront éjecter illico… pour commencer avec de simples mots, en attendant le goudron et les plumes s’ils persistent !

Cela a pourtant totalement échappé au p’tit gars Gabriel Attal, qui a succédé à la brillante Sibeth au poste de « porte-mensonges » du gouvernement, puisqu’il annonce avec aplomb :

« Il y a une très grande majorité de Français qui s’est fait vacciner ou a prévu de le faire dans les prochaines semaines […] il y a ensuite des Français qui doutent sincèrement, évidemment qu’il faut leur parler et répondre à leurs interrogations. Il y a des Français plus difficiles à convaincre que d’autres […] et donc il faut échanger avec eux et les convaincre », a-t-il développé, avant d’évoquer « une infime minorité qui est dans l’instrumentalisation de tout ça, pour des raisons politiques, politiciennes, pour des raisons médiatiques, qui joue avec les peurs et raconte n’importe quoi ».

C’est l’hôpital qui se moque de la charité, ou je ne m’y connais pas, non ?

Le gus fait donc comme s’il n’avait pas vu que parmi les belligérants se trouvaient également des vaccinés, pour la bonne raison que le sujet de cette colère est l’instauration du passe sanitaire qui, en même temps qu’il violera le secret médical de chaque citoyen, revient à rendre le vaccin OBLIGATOIRE, contrairement à ce que ces pouilleux avaient promis et persistent à marteler avec la plus totale mauvaise foi… Et coupera la France en deux camps “ennemis”, ce qui est  particulièrement abject de la part d’un Président et son gouvernement, prétendus démocrates et républicains !

La rébellion porte donc sur la réelle liberté de choix, forcément annihilée par le passe sanitaire, et non sur une réaction anti-vaccin primaire comme les félons voudraient bien le faire croire.

Écoutez d’ailleurs ce niais prétendre que « la démocratie a joué son rôle à plein » ; il faut vraiment être du clan des godillots pour affirmer avec conviction un des plus gros mensonges, en bonne place dans le catalogue macronesque (qui rime avec grotesque !).https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=1ripostelaique&dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1419541105679511555&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fripostelaique.com%2Fdegueuler-sur-la-france-des-quil-sen-eloigne-une-specialite-macron.html&sessionId=87472ca5ff8dbbcc47e60ae5660cda92b7b075e1&siteScreenName=1ripostelaique&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=500px

https://francais.rt.com/france/89038-manifestation-anti-pass-sanitaire-attal-evoque-infime-minorite-dans-instrumentalisation-covid-19

En réalité, il faut par tous les moyens convaincre les sceptiques que les anti-vaccin-Covid-19 sont des très méchants qui risquent d’infecter tout le monde… osent prétendre ces fieffés menteurs quand dans un même temps ils confirment que les vaccinés pourront continuer à infecter les autres, à être infectés (mais moins gravement !), et devront toujours porter le masque dans certaines occasions, et respecter les gestes barrières…

Vous le voyez, vous, le bénef de la vaccination ? Moi je nage complètement !

En réalité,  les « égoïstes » sont justes prudents, « ils refusent de se laisser massacrer par un traitement expérimental n’ayant rien d’un véritable vaccin » ; et nonobstant la prétendue science de sa majesté Macronescu, de plus en plus de témoignage de vrais spécialistes (rien à voir avec les marionnettes des plateaux télés, grassement payées pour leurrer les citoyens naïfs encore subjugués par leurs nocifs baratins) sortent du bois, et font de beaux parcours sur les réseaux sociaux, mêlés aux saines réflexions de citoyens voulant jute rester vigilants sur ce que l’on veut avec tant de force leur injecter dans le corps, dans un climat et des conditions plus que glauques !

Dans Causeur, l’excellent Jean-Paul Brighelli nous livre des considérations pleines de bon sens :

“Entendons-nous bien : je n’ai absolument rien d’un « antivax » frénétique. J’ai été vacciné en mon temps contre la diphtérie, la polio, le tétanos et autres menus soucis des années 1950 et suivantes.[…]

Mais le vaccin contre le Covid est-il un vaccin ? On veut nous obliger à nous injecter un produit qui ne nous garantit pas contre la maladie, ni contre sa transmission, ni même contre la mort, même si, paraît-il, il évite à 90 % les formes graves…”

Ailleurs, ce sont d’importantes informations listées, dont certaines font froid dans le dos…

« Les preuves montrent clairement qu’aucune société pharmaceutique n’a fait d’efforts pour combattre le virus. Il s’agit de faire injecter les gens avec la protéine Spike, connue pour être nociveIl n’y a jamais eu d’intention de vacciner les gens ».

« … en utilisant ce terme, nous soumettons en fait des centaines de millions de personnes à ce que l’on savait être, en 2005, une arme biologique ».

« … Il n’existe pas de variant alpha, beta, gamma ou delta. C’est un moyen désespéré afin que les individus soient contraints d’accepter quelque chose qu’ils n’accepteraient pas autrement »…

La suite ici :

https://qactus.fr/2021/07/25/beaucoup-dinformations-importantes-mais-celles-ci-nous-ont-marquee-quantum-leap-reiner-fuellmish-pandemic-fraud-version-integrale-1h20/

Ici c’est carrément le copié/collé du témoignage d’un étudiant en 5e année de médecine, très en colère, qui explique que ce vaccin est un tueur d’humain à long terme !

Même Mélenchon fait ici une bonne intervention avec forces détails, qui aurait certes bien plus de valeur si nous étions certains de sa sincérité sur la longueur… vu qu’habituellement il est assez porté sur des votes contraires à ses précédentes déclarations, en bonne girouette des successifs gouvernements de gauche, malgré un continuel cinéma de prétendue opposition…

Tous ces Pinocchio sont tellement habitués au « silence des agneaux »… et des vieux moutons, qu’ils n’ont pas encore bien saisi l’importance de cette réaction unanime et spontanée, dès le lendemain de l’annonce du « dangereux psychopathe de l’Élysée » (c’est un célèbre psy italien qui le dit !), et restent persuadés qu’en appliquant les mêmes bonnes vieilles méthodes ayant donné tant de satisfaction depuis des lustres, ils régleront ce début de problème.

Ce en quoi ils se mettent le doigt dans l’œil jusqu’à l’épaule ; et si Macron avait dragué un prof d’Histoire plutôt que de Lettres, il saurait que lorsque le peuple de France se met en marche… nul ne sait jusqu’où il ira !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :

https://www.europe1.fr/societe/macron-en-polynesie-francaise-la-question-des-essais-nucleaires-au-centre-de-sa-visite-4059540

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/25/depuis-la-polynesie-emmanuel-macron-fustige-l-irresponsabilite-et-l-egoisme-de-ceux-qui-refusent-le-vaccin-contre-le-covid-19_6089487_3244.html

https://www.lefigaro.fr/politique/covidi-19-emmanuel-macron-denonce-l-irresponsabilite-et-l-egoisme-des-non-vaccines-20210725

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/live-emmanuel-macron-polynesie-francaise-977321.html

Print Friendly, PDF & Email

https://ripostelaique.com/degueuler-sur-la-france-des-quil-sen-eloigne-une-specialite-macron.html

Des Polynésiens ont affublé Macron d’une couronne réservée aux homos

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/embed/998/

Ainsi donc, le chef suprême des Armées, le président de la République en personne, a-t-il imposé à nos généraux l’humiliation de devoir subir la présence d’une adolescente voilée, qui a ranimé la flamme du soldat inconnu.

Ravivage de la flamme du soldat inconnu par une adolescente voilée devant l’ensemble des chefs d’états-majors des armées

https://www.fdesouche.com/2021/07/25/chef-detat-major-des-armees/embed/#?secret=RnNNdwSBzM

De même, il s’est permis d’insulter les 13 millions de Français, et les 70 % de Polynésiens, qui n’étaient pas vaccinés.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/25/depuis-la-polynesie-emmanuel-macron-fustige-l-irresponsabilite-et-l-egoisme-de-ceux-qui-refusent-le-vaccin-contre-le-covid-19_6089487_3244.html

Mais il ignorait un détail, révélé par un de nos lecteurs : il s’est fait affubler d’une couronne réservée aux homosexuels !

Or il y a des couronnes de feuilles pour les garçons, des coiffes de fleurs pour les filles, et d’autres disposées d’une certaine manière pour les invertis. Devinez à laquelle il a eu droit ?

Macronescu le tyran se ridiculise en Polynésie

https://ripostelaique.com/des-polynesiens-ont-affuble-macron-dune-couronne-reservee-aux-homosexuels.html

Macronescu le tyran se ridiculise en Polynésie

Les médias menteurs comme d’habitude inculquent ce qui arrange le pouvoir et occultent ce qui le dérange. Le voyage du dictateur en Polynésie est loin d’être aussi idyllique que sa présentation par les télés aux ordres.

D’abord, le plus évident : le peuple polynésien est naturellement souriant. Or là, les figurants font tous la gueule !

Les protestataires et leurs pancartes sont refoulés bien à l’écart par la milice, invisibles des caméras, et la population qui l’acclame est clairsemée. Ses admirateurs ont été recrutés en échange d’un petit billet parmi les miséreux des bidonvilles à la périphérie de Papeete.

Car, le saviez-vous, la France généreuse qui entretient au bas mot 10 millions de parasites en provenance du monde entier refuse aux 290 000 Français d’Océanie les minima sociaux : RMI-RSA, CMU-AME, CAF, ASSEDIC n’existent pas chez nous. « Si tu veux manger, tu travailles ou tu vis de tes rentes ! ».

Élégance et choix des îles :

Petite facétie que seuls les insulaires du Pacifique peuvent apprécier : la couronne dont on l’a affublé au cours de sa promenade. Il en avait l’air très fier, le bougre.

Or il y a des couronnes de feuilles pour les garçons, des coiffes de fleurs pour les filles, et d’autres disposées d’une certaine manière pour les invertis. Devinez à laquelle il a eu droit ? Et en plus, on lui a remonté sa moumoute !

Mais surtout ne le répétez pas, les auteurs de cette innocente plaisanterie pourraient bien aller pourrir dans les geôles du despote. Au tarif de 4 mois pour une tapette sur la joue, ce pourrait être 4 ans pour ce crime de lèse-majesté qui exprime un fait culturel : dans la tradition, un mahu (efféminé) ne pouvait être roi.

Sur les 118 îles françaises d’Océanie, simples escales entre le Japon et l’Australie, seules seront honorées de la visite du dictateur celles où il a fait un carton en 2017, aidé ici et là par des fonctionnaires zélés qui, sur ces terres lointaines, sont « en même temps » administrateurs coloniaux, juges de paix, agents électoraux, RG et satrapes à temps partiel.

Malgré le bourrage d’urnes, Marine a fait 42 % il y a 4 ans. Son meilleur score.

Le visiteur ira à Hiva Oa aux Marquises : 2 400 habitants, zéro covid du fait de mesures d’accès restrictives depuis un an et demi. Mais « ces sauvages doivent se faire vacciner » a-t-il dit, piégé par un micro caché, ce qui a dû combler d’aise ses admirateurs.

Manihi, petit atoll des Tuamotu, 600 habitants, 2 cas non confirmés. Pour la carte postale sans doute. L’auguste visiteur pourra constater de visu que, contrairement aux prévisions du GIEC, l’atoll n’a pas été englouti « au plus tard en 2020 » (sic)

Moorea, 16 000 habitants et Tahiti 190 000 dont 8 % de contaminés, mais où courageux mais pas téméraire, le conducator ne fera que passer, protégé par 200 gardes mobiles spécialement importés pour l’occasion.

Car ses séides n’ont pas confiance dans la police locale pour moitié indigène, et « pour moitié composée d’éléments douteux qui sympathisent trop avec la population » selon les Hautes Zotorités.

Ingrats, ses amis milliardaires ont oublié de l’inviter à Tetiaroa et à Nukutepipi, 2 atolls pour happy few, l’un au nord de Tahiti, ancien fief de Marlon Brando très prisé des « people » et l’autre au sud des Tuamotu, que vous pouvez louer pour la modeste somme de 900 000 €/semaine. Une autre fois peut-être et de façon plus discrète ?

Un gros caprice contre l’autonomie sanitaire du Fenua

 La Polynésie est un cas rare d’autonomie régionale dans la France jacobine. Depuis la loi de 2004, nous avons un système politique copié sur celui de la IVe république, mais monocaméral.

Une assemblée élue à la proportionnelle pour 5 ans qui élit un Président et adoube des ministres, mais peut renverser le gouvernement sur motion de défiance.

Des administrations plus ou moins sous tutelle du conseil d’État comme en métropole, mais qui emploient souvent des locaux et parfois privilégient les coutumes ancestrales sur le Code civil sous l’œil impavide des services du Haut commissaire.

Cette flexibilité a fait passer les indépendantistes de 51 % en 2004 à 23 % lors des élections territoriales de 2018. Mais, à ce qu’on entend ici et là auprès des hiérarchies parallèles traditionnelles, le Tavini aurait à nouveau le vent en poupe du fait de l’arrogance et des bévues à répétition du führer de poche.

Si l’enseignement supérieur, l’armée et la diplomatie dépendent toujours de Paris, nous bénéficions d’une large autonomie sanitaire.

Ainsi dès le début de l’épidémie de grippe pangoline, malgré les menaces des sbires du dictateur, les médecins ont prescrit de l’hydrochloroquine associée à l’azithromycine, et refusé d’achever les vieux au Rivotril. Aujourd’hui ils prescrivent l’Ivermectine achetée en Chine, comme les autres remèdes d’ailleurs.

Résultat : Pour 290 000 habitants, 19 000 covidés soit 6,5 % et 145 morts soit 0,05 %

Certes le climat des îles est sain, mais une grande partie de la population est à risques du fait de l’obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires. On ne change pas sans dégâts 3 000 ans d’une vie au grand air avec un régime frugal par la sédentarité et une alimentation grasse et sucrée. Pourtant les médicaments refusés aux autres Français s’avèrent efficaces !

Il convient de préciser que les vaccinés « volontaires » se recrutent parmi les fonctionnaires contraints par leur hiérarchie, les voyageurs obligés avant de prendre l’avion ou le ferry pour rejoindre leur famille, les prisonniers de droit commun auxquels on accorde des remises de peine, et les clochards récompensés d’une bouteille de rhum payée sur les caisses noires.

La France Canada Dry

L’erreur habituelle des Popaa, surtout les politologues, journaleux et autres donneurs de leçons péremptoires est de comparer la Polynésie aux autres situations post-coloniales et d’en tirer des raisonnements complètement erronés sinon farfelus.

La première confusion est d’établir un parallèle avec l’Afrique et le Maghreb. Kolossale erreur ! À la différence de l’islam psychorigide, le polythéisme océanien s’est parfaitement accommodé du christianisme, dans un syncrétisme un peu déroutant pour les visiteurs, assimilant Tangaroa le roi des dieux, son épouse Moana déesse de l’océan et des îles, et leur fils Hiro roi des voyageurs et des commerçants à la Sainte Trinité. Le reste du panthéon et du pandémonium ma’ohi recoupant les saints et démons d’importation. Comme chez les descendants des Mayas et des Incas.

Ne dit-on pas qu’il y a chez nous 50 % de catholiques, 50 % de protestants et 100 % d’animistes ? Comme en Inde, j’ai souvent entendu dire qu’avoir plusieurs dieux pour vous protéger était mieux qu’un seul.

La deuxième aberration est de s’aligner sur les schémas bien-pensants du racisme et de son corollaire, la repentance.

C’est tout simplement oublier que la barrière religieuse n’interdisant pas les unions interethniques, on trouve une infinie variété de phénotypes et de patronymes.

Les Ma’ohi de pure race, de type austronésien, subsistent dans quelques vallées isolées des îles hautes. Partout ailleurs, on rencontre des gens avec des noms de famille français, anglais, allemands, russes, polonais, espagnols ou italiens, associés à des prénoms tahitiens, paumotu ou marquisiens. Ou l’inverse.

Pareillement, des  autochtones au teint cuivré et aux cheveux blonds ou roux, aux yeux verts ou bleus, cohabitent avec des insulaires à la complexion blafarde sous des tignasses et des regards charbonneux.

Un melting pot réussi parce que non pollué par les lubies d’un chamelier médiéval.

De ce côté-là, la tentative d’islamisation des îles a vite tourné court. Trois jours pour faire fermer la mosquée et remettre l’imam dans l’avion. Et un passage au bulldozer de la salle de prières supposée la remplacer.

Si un jour, le Fenua réclame vraiment son indépendance, ce sera pour couper les ponts avec la ripouxblique islamique du Francistan si la charia s’imposait en métropole.

Un manifestant résume l’état d’esprit général : « Ici on accepte tout le monde, mais ces gens-là, on n’en veut pas ! »

La troisième extravagance est de croire trouver (ou espérer ?) dans tout mouvement de protestation un ressentiment violemment anti-français.

Plus des 3/4 des électeurs apprécient d’être Français et reconnaissent que seuls nous ne pèserions pas lourd entre la Chine et les USA de plus en plus présents et pesants dans le Pacifique Sud,

D’ailleurs, si l’on analyse finement les motivations de certains partisans sinon de l’indépendance, du moins d’une formule d’État associé, la plupart de leurs revendications sont raccordées à des considérations locales. Par exemple contre telle mairie trop religieuse qui dissuade d’employer des prénoms ma’ohis, ou tel ministre qui favorise excessivement les gens de son village en matière de travaux et services publics.

Quant à l’épisode nucléaire, là encore les médias main stream racontent n’importe quoi.

Leurs protégés écolo-gauchistes n’ont jamais protesté quand l’URSS faisait exploser en plein air 7 fois plus de bombes que nous (46 essais aériens en PF contre plus de 320 dans les steppes asiates !) et le CEP  (Centre d’expérimentations du Pacifique) est resté dans la mémoire collective comme un âge d’or dont on a la nostalgie.

Car entre 1966 et 1996, le pays s’est modernisé : routes, ponts, aérodromes sur chaque île, hôpitaux, écoles, université, stades et salles de sport, et les gens ont eu accès aux biens de la société de consommation grâce aux emplois directs ou induits bien payés.

Aujourd’hui, beaucoup de familles sont revenues au mode de vie traditionnel, cueillette, cultures vivrières, petit élevage et pêche lagonaire.

Cette époque de plein emploi et de pouvoir d’achat élevé est regrettée même si on ne peut nier des accidents exposant à des radiations excessives, on ne joue pas impunément avec l’atome pendant 30 ans, et si on doit déplorer la mesquinerie des gouvernements français successifs refusant d’indemniser la plupart des victimes. Un précédent de mauvais augure pour les sacrifiés aux expérimentations vaccinales macronesques.

La quatrième absurdité est la méconnaissance de la culture ma’ohi, loyale envers la France sans renier sa fierté ni ses traditions

 Question loyauté, les établissements d’Océanie comme on les appelait alors ont été les premiers territoires ultramarins à démettre le gouverneur pétainiste et à rallier la France Libre dès l’été 1940.

Le bataillon du Pacifique formé lors de chacune des guerres mondiales devait refuser des volontaires, à tel point que lorsque les Américains ont débarqué à Bora, ils croulaient sous le nombre de candidats souhaitant les aider à casser du Jap.

Parmi ces guerriers, les descendants d’une famille royale des îles Sous-le-Vent, dont les arrière-grands-parents furent déportés au bagne politique de Nouvelle Calédonie après la guerre de la fin du XIXe siècle. Devenus Français de cœur et de culture, ils sont plus patriotes que certains métropolitains d’aujourd’hui qui pactisent avec les mahométans comme leurs pères collaboraient avec les nazis.

Malgré sa garde prétorienne, l’autocrate n’a pas osé risquer sa sinistre personne aux îles Sous-le-Vent, les plus pittoresques mais réputées turbulentes comme Raïatea et surtout Huahiné la rebelle où l’on fête chaque année la défaite des troupes françaises en 1844. Or cette cérémonie relève d’un folklore valorisant pour la fierté locale. Mais pas une fois je n’y ai entendu proférer des menaces ou des projets de sécession.

En dehors de la délinquance vermiculaire comme partout, et de la drogue dans les zones urbanisées, les voies de fait sont rares et presque jamais au détriment des Popaa. En toute hypothèse, là comme sur les autres îles, on n’égorge pas les passants dans la rue, on ne dépose pas des bombes dans les salles de spectacle, on ne mitraille pas des foules désarmées et on n’incendie pas les lieux de culte chrétiens.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

https://ripostelaique.com/macronescu-le-tyran-se-ridiculise-en-polynesie.html

CHOC ! Les agents de protection du président français démissionnent tous suite aux restrictions du COVID ; ils ne protégeront plus le président Macron.

La Garde Républicaine, un service de sécurité établi pour protéger le Président de la France, a TOUS démissionné, et ne protégera plus le Président Macron !

Cette démission massive fait suite au décret présidentiel exigeant que les citoyens français possèdent et utilisent un « passeport sanitaire » (c’est-à-dire un certificat de vaccination) ou se voient refuser l’accès aux magasins, aux bars, et même le droit de vote !

Les citoyens descendent dans la rue dans presque toutes les grandes villes, se battant littéralement avec la police pour l’application de ces nouveaux décrets présidentiels. Les médias ignorent la plupart du temps ce soulèvement civil, ne rapportant presque rien alors que le pays se met à protester.

Les combats deviennent sanglants, rapidement :

Le gouvernement français a dû faire des pieds et des mains pour fournir un autre type de service de protection au vicieux dictateur, qui vole la liberté des Français.

Les membres de la Garde qui ont démissionné ont été interrogés sur les raisons de leur départ et la réponse quasi universelle : « Macron ne vaut pas la peine de mourir pour lui ».

On ne peut qu’espérer que le peuple français parviendra à se débarrasser de ce tyran méprisable de la manière qu’il jugera la plus appropriée.

PLUS :
https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/world/shock-protective-detail-of-france-president-all-resign-over-covid-restrictions-will-no-longer-protect-president-macron

L’ex vice-président de Pfizer à l’AFLDS : « Il est tout à fait possible que ces vaccins soient utilisés pour une dépopulation à grande échelle »

par Mordechai Sones.

L’ancien vice-président de Pfizer à l’AFLDS déclarait :

« Il est tout à fait possible que ce vaccin soit utilisé pour une dépopulation à grande échelle ».

America’s Frontline Doctors (AFLDS) s’est entretenu avec l’ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, le Dr Mike Yeadon, pour connaître son point de vue sur le vaccin COVID-19, l’hydroxychloroquine et l’ivermectine, les autorités réglementaires, etc.

D’emblée, le Dr Yeadon a déclaré :

« Je suis bien conscient des crimes contre l’humanité perpétrés contre une grande partie de la population mondiale… Je ressens une grande peur, mais je ne suis pas dissuadé de donner un témoignage d’expert à de multiples groupes d’avocats compétents comme Rocco Galati au Canada et Reiner Fuellmich en Allemagne.

« Je n’ai absolument aucun doute sur le fait que nous sommes en présence de produits maléfiques TRÈS DANGEREUX. Ce n’est pas une déclaration que j’ai déjà faite en 40 ans de carrière de chercheur ».

Au Royaume-Uni, il est tout à fait clair que les autorités sont déterminées à administrer des « vaccins » au plus grand nombre possible de personnes. C’est de la folie, car même si ces agents étaient légitimes, la protection n’est nécessaire que pour les personnes présentant un risque particulièrement élevé de mourir du virus.

Chez ces personnes, on pourrait même argumenter que les risques valent la peine d’être supportés.

Et il y a certainement des risques qui sont ce que j’appelle « mécanistes », c’est-à-dire intégrés dans la façon dont ils fonctionnent.

« Mais toutes les autres personnes, celles en bonne santé et âgées de moins de 60 ans, peut-être un peu plus, ne meurent pas du virus. Dans ce grand groupe, il est tout à fait contraire à l’éthique d’administrer quelque chose de nouveau et dont le potentiel d’effets indésirables après quelques mois n’est absolument pas caractérisé ».

« À aucune autre époque, il ne serait sage de faire ce qui est déclaré comme étant l’intention ».

« Puisque je le sais avec certitude, et que je sais que ceux qui le dirigent le savent aussi, nous devons-nous interroger : Quel est leur motif ? »

« Bien que je ne le sache pas, j’ai de fortes réponses théoriques, dont une seule est liée à l’argent et ce motif ne fonctionne pas, car on peut arriver au même quantum en doublant le coût unitaire et en donnant l’agent à deux fois moins de personnes. Dilemme résolu. Donc c’est autre chose.
Sachant que, par population entière, il est également prévu que les enfants mineurs et éventuellement les bébés soient inclus dans le filet, et c’est ce que j’interprète comme un acte maléfique ».

« Il n’y a aucune justification médicale à cela. Sachant comme je le fais que la conception de ces « vaccins » aboutit, dans le corps des destinataires, à l’expression de la protéine spike, qui a des effets biologiques indésirables propres qui, chez certaines personnes, sont nocifs (déclenchement de la coagulation du sang et activation du ‘système de complément’ immunitaire), je suis déterminé à souligner que ceux qui ne sont pas à risque de ce virus ne devraient pas être exposés au risque d’effets indésirables de ces agents ».

AFLDS : La décision de la Cour suprême d’Israël de la semaine dernière annulant les restrictions de vol du COVID disait :

« À l’avenir, toute nouvelle restriction sur les voyages à destination ou en provenance d’Israël doit, en termes juridiques, reposer sur une base complète, factuelle et fondée sur des données ».

Dans une conférence que vous avez donnée il y a quatre mois, vous avez dit que :

« La durée la plus probable de l’immunité contre un virus respiratoire comme le SRAS CoV-2 est de plusieurs années. Pourquoi est-ce que je dis cela ? Nous disposons en fait des données relatives à un virus qui a balayé certaines parties du monde il y a dix-sept ans, le SRAS, et n’oubliez pas que le CoV-2 est similaire à 80% au SRAS, donc je pense que c’est la meilleure comparaison que l’on puisse fournir.

« Les preuves sont claires : ces immunologistes cellulaires très intelligents ont étudié toutes les personnes qui avaient survécu au SRAS il y a 17 ans et sur lesquelles ils ont pu mettre la main. Ils ont prélevé un échantillon de sang et ont vérifié s’ils réagissaient ou non au SRAS original, et ils l’ont tous fait ; ils avaient tous une mémoire cellulaire T robuste et parfaitement normale. En fait, ils étaient également protégés contre le SARS-CoV-2, car ils sont très similaires ; c’est une immunité croisée ».

« Je dirais donc que les meilleures données existantes indiquent que l’immunité devrait être robuste pendant au moins 17 ans. Je pense qu’il est tout à fait possible qu’elle dure toute la vie. Le style des réponses des cellules T de ces personnes était le même que si vous aviez été vacciné et vous revenez des années plus tard pour voir si cette immunité s’est maintenue. Je pense donc que la preuve est vraiment forte que la durée de l’immunité sera de plusieurs années, voire de toute une vie ».

En d’autres termes, une exposition antérieure au SRAS – c’est-à-dire à une variante similaire au SARS-CoV-2 – confère une immunité au SARS-CoV-2.

Le gouvernement israélien invoque de nouvelles variantes pour justifier les bouclages, les fermetures de vols, les restrictions et la délivrance de passeports verts. Compte tenu du verdict de la Cour suprême, pensez-vous qu’il soit possible de prévenir les futures mesures gouvernementales en fournissant des informations précises sur les variantes, l’immunité, l’immunité collective, etc. aux avocats qui contesteront ces futures mesures ?

Yeadon : « Ce que j’ai décrit en ce qui concerne l’immunité contre le SRAS est précisément ce que nous observons avec le SARS-CoV-2.
L’étude provient de l’un des meilleurs laboratoires dans son domaine.

Donc, en théorie, les gens pourraient tester leur immunité aux lymphocytes T en mesurant les réponses des cellules dans un petit échantillon de leur sang. De tels tests existent, ils ne sont pas « à haut débit » et ils sont susceptibles de coûter quelques centaines de dollars chacun à l’échelle. Mais pas des milliers. Le test dont j’ai connaissance n’est pas encore disponible dans le commerce, mais fait l’objet de recherches uniquement au Royaume-Uni.

Cependant, je pense que l’entreprise pourrait être incitée à fournir des kits de test « pour la recherche » à l’échelle, sous réserve d’un accord. Si vous deviez vous arranger pour tester quelques milliers d’Israéliens non vaccinés, cela pourrait être une arme à double tranchant. D’après l’expérience d’autres pays, 30 à 50% des gens étaient déjà immunisés et environ 25% ont été infectés et sont maintenant immunisés.

« Personnellement, je ne voudrais pas avoir affaire aux autorités selon leurs propres termes :

Vous êtes soupçonné d’être une source d’infection jusqu’à preuve du contraire. Vous ne devriez pas avoir à prouver que vous ne représentez pas un risque pour la santé des autres. Ceux qui ne présentent pas de symptômes ne sont jamais une menace pour la santé des autres. Et dans tous les cas, une fois que ceux qui sont concernés par le virus sont vaccinés, il n’y a tout simplement aucun argument pour que quelqu’un d’autre ait besoin d’être vacciné ».

Si j’ai bien compris, un « vaccin qui fuit » ne fait qu’atténuer les symptômes chez les personnes vaccinées, mais n’arrête pas la transmission ; il permet donc la propagation de ce qui devient alors un virus plus mortel.

Par exemple, en Chine, on utilise délibérément des vaccins non étanches contre la grippe aviaire pour éliminer rapidement les troupeaux de poulets, car les personnes non vaccinées meurent en trois jours. Dans le cas de la maladie de Marek, dont ils devaient sauver tous les poulets, la seule solution était de vacciner 100% du troupeau, car tous les non-vaccinés couraient un risque élevé de mourir.

L’utilisation d’une fuite de vaccin est donc dictée par l’intention, c’est-à-dire qu’il est possible que l’intention soit de causer un grand tort aux personnes non vaccinées.

Les souches les plus fortes ne se propagent généralement pas dans une population car elles tuent l’hôte trop rapidement, mais si les personnes vaccinées ne sont atteintes que de maladies moins graves, elles transmettent ces souches aux personnes non vaccinées qui contractent des maladies graves et qui en meurent.

Êtes-vous d’accord avec cette évaluation ? De plus, êtes-vous d’accord avec le fait que si les non-vaccinés deviennent les personnes sensibles, la seule solution est une prophylaxie par HCQ pour ceux qui n’ont pas déjà eu le COVID-19 ?

Le protocole Zelenko fonctionnerait-il contre ces souches plus fortes si c’est le cas ?

Et si beaucoup de personnes ont déjà l’ancienne « immunité de 17 ans contre le SRAS » mentionnée plus haut, cela ne les protégerait-il pas contre une super-variante ?

« Je pense que l’histoire de Gerrt Vanden Bossche est très suspecte. Il n’y a aucune preuve que la vaccination conduise ou conduira à des ‘variants dangereux’. Je crains qu’il ne s’agisse d’une sorte de ruse.

« En règle générale, les variants se forment très souvent, régulièrement, et ont tendance à devenir moins dangereux et plus infectieux avec le temps, à mesure qu’ils s’équilibrent avec leur hôte humain. Les variants ne deviennent généralement pas plus dangereux ».

« Aucun variant ne diffère de la séquence originale de plus de 0,3%. En d’autres termes, tous les variants sont identiques à 99,7% au moins à la séquence de Wuhan ».

« C’est une fiction, et une fiction diabolique, que les variants soient susceptibles « d’échapper à l’immunité ».

« Non seulement c’est intrinsèquement improbable – car ce degré de similitude entre les variants signifie qu’il n’y a aucune chance qu’une personne immunisée (que ce soit par une infection naturelle ou par la vaccination) soit rendue malade par un variant – mais c’est également soutenu empiriquement par des recherches de grande qualité ».

« Les recherches auxquelles je fais référence montrent que les personnes qui se remettent d’une infection ou qui ont été vaccinées possèdent TOUTES un large éventail de cellules immunitaires qui reconnaissent TOUS les variants ».

« Cet article montre que la reconnaissance moléculaire étendue par le système immunitaire rend les minuscules changements dans les variants non pertinents ».

« Je ne saurais trop insister : Les histoires autour des variants et du besoin de vaccins complémentaires sont FAUSSES.

Je crains qu’il y ait une raison très maligne derrière tout cela. Elle n’est certainement pas étayée par les meilleures méthodes d’étude de l’immunité. Les affirmations manquent toujours de substance lorsqu’on les examine, et utilisent diverses astuces, comme la manipulation des conditions pour tester l’efficacité des anticorps. Les anticorps sont probablement assez peu importants dans la protection de l’hôte contre ce virus. Quelques « expériences naturelles » ont été réalisées sur des personnes qui ne peuvent malheureusement pas produire d’anticorps, mais qui parviennent à repousser le virus avec succès. Il est certain qu’elles se portent mieux avec des anticorps que sans.

Je mentionne ces rares patients parce qu’ils montrent que les anticorps ne sont pas essentiels à l’immunité de l’hôte, de sorte qu’un test inventé dans un laboratoire sur les anticorps et les variants de virus modifiés ne justifie PAS le besoin de vaccins complémentaires ».

« Les seules personnes qui pourraient rester vulnérables et avoir besoin d’une prophylaxie ou d’un traitement sont celles qui sont âgées et/ou malades et qui ne souhaitent pas recevoir de vaccin (ce qui est leur droit) ».

« La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses possibilités : l’hydroxychloroquine, l’ivermectine, le budésonide (stéroïde inhalé utilisé chez les asthmatiques) et, bien sûr, la vitamine D par voie orale, le zinc, l’azithromycine, etc. Ceux-ci réduisent la gravité à tel point que ce virus n’a pas eu besoin de devenir une crise de santé publique ».

Pensez-vous que la FDA fait un bon travail de régulation des grandes entreprises pharmaceutiques ? De quelle manière les grandes entreprises pharmaceutiques contournent-elles le régulateur ? Pensez-vous qu’elles l’ont fait pour l’injection d’ARNm ?

« Jusqu’à récemment, j’avais beaucoup d’estime pour les organismes mondiaux de réglementation des médicaments. Lorsque j’étais chez Pfizer, et plus tard PDG d’une biotech que j’ai fondée (Ziarco, rachetée plus tard par Novartis), nous avons eu des échanges respectueux avec la FDA, l’EMA et la MHRA du Royaume-Uni.

Des interactions toujours de bonne qualité.

Récemment, j’ai remarqué que la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) avait accordé une subvention à l’Agence de Réglementation des Médicaments et des Produits de Santé (MHRA) ! Est-ce que cela peut être approprié ?

L’agence est financée par des fonds publics. Ils ne devraient jamais accepter de l’argent d’un organisme privé ».

« Voici donc un exemple où le régulateur britannique est en conflit d’intérêts.

L’Agence européenne du Médicament n’a pas exigé certaines choses, comme l’a révélé le « piratage » de ses dossiers lors de l’examen du vaccin Pfizer.

Vous pouvez trouver des exemples sur le « Comité Corona » de Reiner Fuellmich en ligne.

Je ne crois donc plus que les régulateurs soient capables de nous protéger. L’approbation n’a donc aucun sens.

Le Dr Wolfgang Wodarg et moi-même avons adressé une pétition à l’EMA le 1er décembre 2020 sur les vaccins génétiques. Ils nous ont ignorés.

Récemment, nous leur avons écrit en privé, les mettant en garde contre les caillots sanguins, ils nous ont ignorés.

Lorsque nous avons rendu publique notre lettre, nous avons été complètement censurés. Quelques jours plus tard, plus de dix pays ont interrompu l’utilisation d’un vaccin en invoquant des caillots sanguins.

Je pense que les grosses sommes d’argent de l’industrie pharmaceutique et de la BMGF créent un environnement où dire non n’est pas une option pour l’organisme de réglementation.

Je dois revenir sur la question des « vaccins complémentaires » (piqûres de rappel) et je crains que tout ce récit ne soit exploité et utilisé pour acquérir un pouvoir inégalé sur nous.

S’IL VOUS PLAÎT, avertissez chaque personne de ne pas s’approcher des vaccins complémentaires. Ils ne sont absolument pas nécessaires.

Comme ils ne sont pas nécessaires, mais qu’ils sont fabriqués par des entreprises pharmaceutiques et que les autorités de réglementation se sont tenues à l’écart (pas de tests de sécurité), je ne peux que déduire qu’ils seront utilisés à des fins néfastes.

Par exemple, si quelqu’un souhaite blesser ou tuer une proportion importante de la population mondiale au cours des prochaines années, les systèmes mis en place actuellement le permettront ».

« Je pense qu’il est tout à fait possible qu’ils soient utilisés pour une dépopulation massive ».

source : https://cogiito.com

L’ex vice-président de Pfizer à l’AFLDS : « Il est tout à fait possible que ces vaccins soient utilisés pour une dépopulation à grande échelle »

Des camps FEMA en construction en France

Des camps de concentration dits « FEMA », qui existent déjà aux USA, sont en cours de construction en France. Ces camps très controversés, qui ressemblent à des prisons accueillant des trains et des immenses cimetières, serviraient uniquement en cas d’épidémie planétaire selon la version officielle.

Plus de 350 000 cercueils en plastique sont entassés dans des hangars, les tombes commencent à être creusées, à l’image des camps FEMA américains. Ces camps se situent dans le centre de la France, la région la moins peuplée de l’hexagone, sûrement pour garantir la discrétion et « l’effet quarantaine » escompté en cas d’épidémie. Ce sont des habitants de la région qui, curieux de l’agitation des bulldozers, ont photographiés les premières installations.

De nombreuses vidéos sont disponibles sur youtube, permettant de voir à quoi ressemblent les camps FEMA. Elles sont tournées aux Etats Unis, dans des camps entièrement construits et prêts à l’emploi. Ces camps ressemblent étrangement aux camps nazis de la seconde guerre mondiale, en plus moderne. 

https://www.actualite.co/105541/des-camps-fema-en-construction-en-france.html

PAYS DES LUMIÈRES ÉTEINTES LETTRE POIGNANTE A LIRE A PARTAGER

MERCI A L AMIE QUI NOUS L A envoyé a partager en masse très belle lettre poignante ….. je partage tel que nous l avons eu par email …. merci a l auteur

Arnaud A se sent triste.

 · FRANCE, PAYS DES LUMIÈRES ÉTEINTES

Mon enfant, Je t’écris cette lettre que tu ne liras sans doute pas, car je ferai en sorte que tu ne naisses pas. Par amour et responsabilité. Et même si j’aime énormément ta maman et que j’aurais rêvé que tu découvres cette merveille qu’est la vie et ce monde qui est si beau, te faire vivre dans cette société si immonde qu’on te prépare, toi qui n’as rien demandé, aujourd’hui, non, je te le refuse.

Et quand tu ne liras pas cette lettre, tu comprendras mon choix. Crois moi, mon enfant, j’aurais adoré que tu puisses connaître ce que j’ai connu. L’insouciance. Le partage. L’ouverture. La famille unie. La culture accessible au plus grand nombre, et j’en passe… Et voir tes yeux émerveillés. Mais non, cela sera impossible. Car depuis quelques mois, je vois notre beau Pays basculer dans l’angoisse.

Le chacun pour sa gueule. Les déchirures familiales. La fermeture. La culture sanctuarisée… Et ainsi, vois-je, voit-on, depuis quelques mois, des dérives sociétales majeures. Dangereuses. Irréversibles ?Car oui, mon enfant, sous couvert de sanitaire, gentiment on glisse vers le totalitaire.

Sous couvert d’idées non partagées, on ne cherche plus à discuter.Et sous couvert d’économie, on n’a plus aucun mal à piétiner la déontologie.

Par exemple, que dis-tu de cela ?Hier, dans une bibliothèque, un lieu de culture, un homme d’une cinquantaine d’années a été expulsé par des policiers.

Son crime était immense, il n’avait pas apporté la preuve, à l’entrée du lieu, que son corps était « sain ». Coupable, levez-vous ! En même temps, à la télévision, de jeunes gens de plus ou moins mon âge étaient interviewés. Ils étaient beaux, insouciants, avec les dents propres.

Sans doute même qu’ils sentaient bon. Et entre deux rires bêtas, ils exprimaient leur joie immense d’être assis dans ce bar qui leur offrait une bière parce qu’ils avaient reçu leur première dose de vaccin. Après tout, si se faire injecter permettait d’avoir une bière gratos, pourquoi se priver ?

Sans doute, même, avaient-ils partagé, et c’était bien normal, cette joie avec leurs followers et avaient-ils reçu des centaines de likes pour cela… C’était bien normal, oui, car ces jeunes gens étaient tout comme il fallait. Ils ne lisaient pas, s’étaient fait vacciner pour une vraie raison sanitaire, retourner au bar, et donc, ils étaient « sains ». Champagne du pauvre.

Bière. Aux insouciants la belle vie.Pendant ce temps de déliquescence, dans un temple de la démocratie qui s’appelle l’Assemblée Nationale, la vie parlementaire suivait son cours. Un projet de loi controversé était discuté, et à chaque tentative d’amélioration de celui-ci par différents amendements proposés par les différentes oppositions (certaines, nombreuses, pleines de bon sens), la majorité rejetait en bloc et sans écoute chaque proposition libertaire et adoptait en revanche chaque proposition liberticide.

Ainsi, par exemple, était adopté un texte expliquant que désormais, il serait possible de licencier quelqu’un si la personne ne présentait pas de « pass sanitaire » à son employeur. Il y a six mois, pour une représentation et alors que j’allais, suite à celle-ci, me trouver en contact avec une personne fragile, je demandais, par prévenance, responsabilité et altruisme, s’il était possible que chacun des comédiens en présence au travail avec moi effectue un test PCR afin d’être certain de ne pas transmettre le virus à ladite personne fragile…

Mon employeur m’avait alors rétorqué que cette demande était limite fasciste. « L’employeur n’a pas à connaître la santé de ses employés, Arnaud, car il y a une chose sacrée en France, c’est le secret médical. On n’a ni le droit de ne pas embaucher ni de licencier quelqu’un pour motif de santé. Ta demande est scandaleuse et irrecevable. »…

Aujourd’hui, on aura désormais le droit de virer quelqu’un pour motif de santé. Autres temps, autres mœurs. Et c’est ainsi que le serveur qui travaille en bas de chez moi me disait la semaine dernière et alors qu’il refusait le vaccin, c’est ainsi, donc, que ce serveur me disait, les yeux pleins de larmes montantes, qu’il s’était fait vacciner à contre-coeur, qu’il en avait honte, mais qu’il avait trop peur de perdre son job, alors…

Toujours pendant que nos bons souriants buvaient leurs bières, à l’Assemblée, alors qu’elle avait d’abord était rejetée, était finalement rediscutée pour être adoptée en deuxième lecture l’interdiction d’aller en EHPAD ou en hôpital sans « pass sanitaire » valide, et tant pis pour les familles des proches en fin de vie. De toute façon, mourir seul ou accompagné, quel intérêt pour le mourant et la famille dès lors que ce n’est qu’une question de jours ?

Crevez, il n’y a plus rien à voir.Enfin, (oui, mon enfant ce n’est pas fini !), était acceptée la proposition d’imposer un « pass sanitaire » aux citoyens pour pouvoir aller voter, là où le même « pass sanitaire » ne serait pas imposé aux Sénateurs se rendant au restaurant du Sénat, ni aux Députés se rendant à l’Assemblée Nationale, le Ministre ayant eu peur que cela soit anticonstitutionnel puisque cela en priverait certains, de Députés, peut-être, de pouvoir voter…

Et par « pass sanitaire » pour les citoyens, dans le cas présent, pour les élections, c’est vaccin ou test PCR déremboursé à 50€ le test, soit 100€.Oui, mon enfant, tu lis bien ; désormais, dans cette démocratie qu’est la France, si tu veux voter, ton choix sera simple, soit tu seras vacciné, soit il te faudra payer 100€.Et je m’arrête là, mais il y a encore plein d’autres choses. Et comme je t’aime, je n’ai préféré te faire qu’un concentré du meilleur…

Alors je sais, mon enfant, si un jour tu naissais, lisais ces mots et vivais dans cette société que nous t’avons construite, tu me dirais : « mais Papa, la population, les gens, ils ont fait quoi pour éviter cela ? Et puis, ce n’est pas inconnu puisque tu as vu tout cela en direct à la télévision, c’est donc que l’information est accessible… Dis, Papa, vous avez fait quoi ? Vous ne pouvez pas dire que vous ne saviez pas… ». Alors, je te dirais, en baissant les yeux de honte :

« Mon enfant, rien. Nous n’avons rien fait. On a laissé faire. Et tout est passé, sans grand remous. Certains, dont je fais partie, ont bien tenté d’alerter, mais en vain. Car ils faisaient un truc horrible, ces gens qui tentaient d’alerter, ils pensaient. Et ça, ça faisait chier plus qu’autre chose. La France, Pays des Lumières ne voulait plus réfléchir. Et nous sommes ainsi devenus le Pays des Lumières éteintes. »Tu serais alors légitimement outré et tu me demanderais ce que firent les centaines, les milliers d’artistes… Ceux qui crient au moindre taulé, pour un oui, pour un non.

Avec légitimité parfois. Parfois, non, mais ceux qu’on entend régulièrement. Qu’ont-ils fait, ces artistes ? Qu’ont-ils fait les directeurs de lieux face à ces directives ? Et là encore, je te dirais « Rien, mon enfant. Aucun ne prit réellement la parole.

Ils appliquèrent les décrets ségrégationnistes et communautaristes sans mot dire. De peur de se faire griller sans doute. » Coûte que coûte ils voulaient sauver l’économie et avalant des couleuvres, ils acceptaient tout, tranquillement sans bouger. Sur leurs théâtres, dans les textes défendus par leurs artistes, dans leurs notes d’intentions, on lisait des belles choses sur la Révolution, sur la nécessité d’aller contre les oppressions, l’ouverture et l’accessibilité aux publics empêchés et tout le blabla. C’était beau, ça faisait bien, c’était chic.

Mais dans les faits, nombreux furent ceux qui jouèrent ce triste jeu de l’oppression, refusant en conscience à une partie de la population l’accès à leurs lieux, les privant de tout ce qu’ils disaient défendre. Pouvait-on leur en vouloir ? Oui. Et non.Voilà, mon enfant, ce que je voulais te dire, aujourd’hui.Tu ne naîtras pas car j’ai honte de te faire naître dans cette société. Et qu’avec tout l’amour que je te porte avant même que tu ne sois né, c’est un acte d’amour que de ne pas vouloir t’offrir « cela ».

Tu sais, il faut que tu aies conscience d’une chose, c’est que ton arrière grand-père a été, pendant la Seconde Guerre Mondiale, un très grand résistant. Et coule dans mes veines le flot de ses combats. Alors puisqu’il paraît que nous sommes en guerre, sois rassuré, mon enfant, je vais me battre pour toi. Pour un jour pouvoir te raconter tout cela si tu venais, malgré tout, à naître.

Et surtout, pouvoir me regarder dans une glace.En attendant, comme le dialogue et l’échange des idées n’est plus possible dans ce pays sans que l’invective et le boycott menacent, mais qu’il m’est impossible de ne pas te témoigner ce que, de mon temps, j’ai vu et n’ai pu empêcher, j’ai donc décidé, mon enfant qui ne naitra pas, de t’écrire cette lettre.Cette lettre que tu ne liras pas

.#lettreouverte#PassSanitaire#COVID19#liberteegalitefraterniteConsultez le Centre d’information sur le COVID-19 pour des ressources sur les vaccins.S’informer sur les vaccins

Sociétés secrètes, État profond, lobbys, Covid-19

Aujourd’hui, partage d’informations sur un sujet qui me paraît important et d’une actualité brûlante sur les sociétés secrètes et l’État profond aux USA, et ailleurs…

La première vidéo proposée est un document d’archive de 5 minutes qui me paraît essentiel pour bien comprendre ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. Il s’agit d’un discours (sous-titré en français) du Président Kennedy prononcé le 27 avril 1961, quelques jours avant son assassinat. Ce Président disposait, pour étayer son discours, d’énormes moyens pour savoir ce qui se passait vraiment dans les coulisses de son pays et dans celles du monde. S’il dénonçait avec autant de force l’influence maléfique de « sociétés secrètes », c’est qu’il savait de quoi il parlait.

Son propos n’est donc pas anodin. Il doit être pris au sérieux aujourd’hui comme hier, aujourd’hui peut-être plus qu’hier.

https://odysee.com/$/embed/discours-de-john-f-kennedy-sur-les-soci/41e13e00dc86d84ae48ea54028510b692fe7f5e8?r=6wnjcDXiM9S3aGtuwurraqXtRMotnMek

https://odysee.com/@olivierprobst:8/discours-de-john-f-kennedy-sur-les-soci:4

Kennedy n’est pas le seul Président US à avoir évoqué ces sociétés « secrètes», ces lobbys souvent transnationaux qui influencent le cours des événements sur la planète.

Avant lui, le Président Eisenhower avait mis en garde son pays, le 17 janvier 1961, contre l’influence potentiellement néfaste de ce qu’il appelait alors : « le complexe militaro-industriel ».

https://www.dailymotion.com/video/x4r08c(moins de 2 minutes).

Après lui, le Président Trump a, lui aussi combattu ce qu’il a appelé : « l’État profond », contre lequel il a mené une lutte sans merci, lutte qui n’est probablement pas terminée.

Pour les anglophones moins pressés, une émission télévisée d’enquête sur « l’État profond » ou « deep state » permet d’aller au fond des choses : https://www.skynews.com.au/world-news/donald-trumps-ou war-from-within-inside-the-deep-state-cabal/video/ec01283aa3130f49eab98f368fe5e3d5

Bien sûr, on ne peut évoquer sereinement ces sujets sans être accusé de « complotisme » par la meute des médias mainstream occidentaux, devenue une auxiliaire fidèle et privilégiée de cet « État profond » qui en a pris progressivement le contrôle, et qui fait et défait aujourd’hui les Présidents des grands pays occidentaux.

Ce sujet est d’une importance capitale et d’une actualité brûlante. Il doit constituer l’arrière-plan de toute réflexion sur les grands événements qui concernent aujourd’hui la planète qu’ils relèvent de la géopolitique, de l’économie, de la crise sanitaire, de l’espionnage des grands dirigeants de ce monde (Pégasus : https://www.lemonde.fr/pixels/video/2021/07/20/c-est-une-industrie-creee-pour-vous-pirater-edward-snowden-reagit-aux-revelations-concernant-le-logiciel-espion-pegasus_6088853_4408996.html)….. etc

Le pouvoir des lobbys transnationaux et mondialistes, renforcé par la technologie et la corruption des élites nationales promues et « tenues » par ces mêmes lobbys, atteint aujourd’hui un niveau inégalé, à ce jour, dans l’histoire de l’humanité.

Aux USA, les événements du 11 septembre 2001 avaient permis à l’exécutif, surfant sur la peur entretenue par les médias, de mettre en place des mesures liberticides au prétexte d’une meilleure « sécurité nationale » (Patriot Act). Prévues pour une durée initiale de 4 ans, nombre de ces mesures ont été prolongées et restent encore en vigueur aujourd’hui… vingt ans après.

En France, la pandémie de la Covid-19 constitue aujourd’hui un prétexte pour un exécutif qui surfe également sur la peur entretenue par les médias, pour imposer, en force, des mesures toujours plus liberticides allant jusqu’à l’instauration d’un passe sanitaire permettant un meilleur contrôle d’une population réputée « indocile ». Nul ne connaît vraiment aujourd’hui la durée pour laquelle ce passe sera établi (en Israël, ce « green pass » a duré trois mois avant d’être abandonné …) ; et jusqu’où iront les mesures privatives de liberté qui lui sont attachées…

Le lecteur notera que l’importance donnée à l’affaire de la Covid-19 n’est évidemment pas sans lien avec la corruption, les conflits d’intérêt et l’incompétence qui caractérisent l’élite autoproclamée qui gouverne certains pays et certaines organisations internationales et les lobbys complices qui contrôlent la meute des médias mainstream dans ces mêmes pays.

La bonne nouvelle, c’est que certains pays savent encore raison garder (ou retrouver) en s’écartant résolument du mauvais exemple donné par la gouvernance française.

Israël l’a fait dès le 1er juin dernier : https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1621791264-israel-a-partir-du-1er-juin-toutes-les-restrictions-liees-au-coronavirus-seront-levees-et-le-passeport-vert-sera-annule

Le Royaume-Uni a suivi le 19 juillet : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-le-royaume-uni-se-prepare-a-lever-les-dernieres-restrictions_4692217.html

Quant aux USA, la quasi-totalité des 50 États de l’Union s’opposent à l’instauration d’un passe sanitaire.

https://www.beckershospitalreview.com/digital-transformation/vaccine-passports-10-states-with-bans-limitations-green-lights.html

Seul l’État de New York a tenté l’expérience du passe sanitaire sur la base du volontariat. Notons que cet État s’est distingué par une gestion calamiteuse de l’épidémie, gestion qui le place sur la 2e marche du podium US pour le taux de mortalité par million d’habitants…

S’agissant des grandes organisations internationales, l’OMS et le Conseil de l’Europe se sont prononcés clairement et fermement contre toutes les mesures de coercition visant à imposer la vaccination.

En France, de nombreux vaccinés « sous contraintes gouvernementales » se joignent aujourd’hui aux vaccino-sceptiques dans les manifestations contre le passeport vaccinal. Ils feront probablement payer électoralement ces mesures disproportionnées à ceux qui aimeraient bien se présenter en « sauveur de la patrie », dans leur pari fou du passe sanitaire, comme ce fut le cas en Israël pour le malheureux Benjamin Netanyahu et son green pass, à la fin de mars dernier.

Wait and See.

Général Didier Delawarde

https://ripostelaique.com/societes-secretes-etat-profond-lobbys-covid-19.html

Le régime de Macron ébranlé par un soulèvement populaire qu’il n’a pas vu venir

Nous sommes au cœur d’une lutte à mort entre le régime de Macron, son passe sanitaire, sa vaccination obligatoire, ses covidistes assassins et ses piquouzeurs fous, et le peuple de France, celui qui refuse de baisser la tête et de se soumettre.

Rassuré par l’apathie du peuple français, depuis plus d’un an, Macron et ses conseillers ont cru le moment venu de porter l’estocade, et d’accélérer le mouvement. D’où le discours du 12 juillet, qui a été ressenti comme une déclaration de guerre par des millions de Français, qui ont réagi dès le 14 juillet, le 17 juillet et à présent le 24 juillet.

Malgré leur propagande et la politique de la peur qu’ils orchestrent, nous restons ce jour 13 millions d’adultes non vaccinés, et de nombreux vaccinés refusent les mesures de la dictature sanitaire de Macron. Et ce ne sont pas les insultes de Choupinet, depuis la Polynésie, qui vont apaiser les tensions, ni faire rentrer dans le rang les récalcitrants.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/25/depuis-la-polynesie-emmanuel-macron-fustige-l-irresponsabilite-et-l-egoisme-de-ceux-qui-refusent-le-vaccin-contre-le-covid-19_6089487_3244.html

Malgré les mensonges grotesques des forces de l’ordre, relayées par nombre de journalistes, véritables serpillières du régime, les faits sont là. Pour la première fois de notre histoire, un mouvement social a été capable de mettre dans la rue, en plein été, fin juillet, plusieurs centaines de milliers de manifestants, peut-être un million.

Et tout est en place pour que la semaine prochaine cela soit encore davantage. Plutôt que de longs discours, nous vous proposons quatre vidéos qui, chacune à leur façon, avec la sensibilité des auteurs, incarnent la résistance française au coup d’État vaccinal de Macron et ses sbires. Il faut que cela soit ce peuple qui conserve la maîtrise de son combat, et n’en reste qu’à deux seuls mots d’ordre : le retrait du plan Macron, de la vaccination obligatoire et du passe sanitaire.

Ces quatre vidéos résument fort bien la situation, ses enjeux, et l’ampleur du soulèvement populaire qui ébranle le régime de Macron.

Richard Boutry a raison de parler de l’indépendance du mouvement, sur sa nouvelle chaîne de réinformation sanitaire, la Une-TV.

https://www.launetv.com/

Anita Richard, journaliste indépendante, nous fait mieux connaître les manifestants du Trocadéro, et leur attachement à la liberté.

Florian Philippot, l’âme du combat, annonce clairement la nécessité d’intensifier la lutte, de bloquer la France s’il le faut, jusqu’à la victoire.

Pierre Cassen démasque les manipulations des chiffrages policiers, et alerte sur les manœuvres de la gauche, soutenue par le pouvoir, pour court-circuiter et dévoyer le mouvement.

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/embed/996/

Dans des centaines de rassemblements, la mobilisation a encore dépassé les espérances les plus folles des organisateurs.

BFMTV ment pour cacher que le peuple est en train de gagner

https://lemediaen442.fr/bfmtv-ment-pour-cacher-que-le-peuple-est-en-train-de-gagner/embed/#?secret=82lIy4FQWe

Et dans ce combat, les Français, longtemps à la traîne et aujourd’hui en pointe, ne sont pas isolés, loin s’en faut.

https://francais.rt.com/international/89029-rome-opposants-mesures-sanitaires-battent-pave

Nous devons gagner ce combat à mort dans la guerre que Macron nous a déclarée, et nous devons combattre jusqu’à la Victoire !

Sinon, notre France est morte, et nous avec…

À samedi prochain, dans la rue !

Print Friendly, PDF & Email

https://ripostelaique.com/le-regime-de-macron-ebranle-par-un-soulevement-populaire-quil-na-pas-vu-venir.html