L’armée condamne Bill Gates

L’armée condamne Bill Gates
Un tribunal militaire de Guantanamo Bay a reconnu Bill Gates, fondateur de Microsoft, coupable de trafic d’enfants, de pédophilie, d’association de malfaiteurs, de blanchiment d’argent, de meurtre et de mise en danger de la santé publique. C’est la conclusion de cinq jours de témoignages passionnés qui ont vu le vice-amiral John G. Hannink, du corps des juges-avocats généraux de la marine américaine, s’opposer à plusieurs reprises à l’avocat David Baluarte.

Le feu d’artifice s’est poursuivi mercredi matin lorsque le vice-amiral Hannink a présenté des preuves supplémentaires des liens illicites de Gates avec l’industrie du vaccin. Des documents obtenus à partir du serveur personnel de M. Gates décrivent comment, en 2011, il a distribué des vaccins « ayant des effets secondaires graves pouvant aller jusqu’à la mort » à 41 000 enfants dans des pays pauvres de l’Inde, après avoir rencontré une « légère » résistance de la part des distributeurs de vaccins aux États-Unis. M. Gates a affirmé que la vaccination conférait une immunité absolue contre une souche de « super-polio » qui faisait des ravages dans les pays pauvres.

Plutôt que d’immuniser les patients contre la polio, le vaccin l’a exacerbée et a laissé plus de 40 000 enfants infirmes ou morts. Et si les cas de polio étaient effectivement en augmentation, la mystérieuse « super polio » était une pure fiction, inventée par Gates et un consortium de distributeurs internationaux de vaccins. Gates s’est même rendu en Inde pour aider à administrer le produit, qui était souvent administré par voie orale, en signe de bonne foi.

« Selon ses propres documents, Gates et ses collaborateurs ont mené une campagne de marketing massive pour convaincre la population indienne que sa « super-polio » était résistante aux vaccinations actuelles et que seul son produit, qu’il a personnellement approuvé, pouvait repousser la souche imaginaire et virulente. Il a eu l’audace de faire avaler son poison à des enfants innocents », a déclaré le vice-amiral Hannink au tribunal.

Baluarte a objecté : « Prétendons un instant que ce tribunal est juste. Faisons également comme si ces histoires abracadabrantes étaient vraies. Comment, dites-moi, un tribunal militaire américain peut-il poursuivre des crimes contre des étrangers sur un sol étranger ? »

« Si toutes les choses étaient égales, ce serait correct », admet le vice-amiral Hannink. « Mais toutes les choses ne sont pas égales. Des missionnaires américains ont travaillé aux côtés du personnel médical en Inde. Certains de ces missionnaires américains avaient de jeunes enfants – des enfants qui ont pris le vaccin Gates. »

Six des six enfants, a déclaré le vice-amiral Hannink, ont développé une paralysie complète et irréversible, suivie d’une hémorragie cérébrale et de la mort dans les 90 jours suivant l’inoculation.

Comme les enfants étaient des citoyens américains, nés de parents américains, l’armée avait le pouvoir de poursuivre Gates pour leur décès, comme le stipule la loi sur l’insurrection de 1807, que Donald J. Trump a activée avant de quitter ses fonctions.

« Les entreprises diaboliques de Gates ne se sont pas arrêtées en Inde », a déclaré le vice-amiral Hannink au panel de trois officiers. « Quatre ans plus tard, il a répété sa soi-disant mission humanitaire en République démocratique du Congo, cette fois en prétendant avoir mis au point un traitement contre le VIH. Et si nous ne pouvons pas prouver qu’un Américain est mort de ce médicament, nous savons qu’au moins 27 000 Africains en sont morts – et tout cela pointe vers un mobile. »

Le vice-amiral Hannink a pivoté vers des événements plus actuels, remettant en question la relation de Gates avec le docteur Anthony Fauci.

« Vous avez rencontré Fauci en privé à cinq reprises, chez lui et chez vous, entre décembre 2019 et juillet 2020. Vos propres documents discutaient du fait de  » donner  » des dizaines de millions de dollars aux fabricants de produits pharmaceutiques en échange de récupérer 10 fois votre  » investissement  » une fois les vaccins commercialisés. Selon vos propres termes, Fauci a approuvé l’idée. Si vous êtes un tel philanthrope, pourquoi attendiez-vous des pots-de-vin ? » a déclaré le vice-amiral Hannink.

L’avocat de Gates lui a demandé de ne pas répondre à la question.

« Et n’avez-vous pas discuté du placement de ce que vous avez appelé un ‘enregistreur biométrique nanocentrique’ dans les vaccins – une puce, en quelque sorte, qui renverrait les données biomédicales des destinataires aux fabricants de vaccins et aux NIH et CDC à l’insu du destinataire ? ». Le vice-amiral Hannink poursuit . « Cette atteinte à la vie privée – et nous nous efforçons de déterminer si elle a eu lieu et quelle en est la portée – n’est qu’un exemple de plus de la folie de Gates. Nous pensons que le Bureau des commissions militaires a offert suffisamment de preuves pour condamner l’accusé et le condamner à mort. Mais cette décision est entre vos mains », a-t-il déclaré au panel de trois officiers.

Les officiers n’ont pas eu besoin d’une minute pour prendre une décision unanime : ils ont déclaré Gates coupable de tous les chefs d’accusation et ont demandé qu’il soit pendu pour ses atrocités. Le vice-amiral Hannink a fixé la date de l’exécution au 5 octobre 2021.

Military Convicts Bill Gates

Infirmier dénonciateur : les hôpitaux sont pleins de patients vaccinés, le récit officiel est un mensonge

Les infirmiers et autres travailleurs de la santé, ceux de première ligne, s’élèvent contre ce que disent les administrateurs motivés financièrement.

En parlant de ce que disent les administrateurs et les « experts », avez-vous déjà, dans votre vie entière, vu une campagne aussi importante que celle-ci pour amener les gens à prendre un médicament expérimental ?

N’oublions pas non plus à quel point COVID est survivable pour la plupart des gens.

Si vous n’êtes pas obèse, vieux et/ou avez d’autres conditions sous-jacentes, vous avez une très faible possibilité de ne PAS récupérer de ce virus.

Transcript de la video :

Infirmier : Les hôpitaux sont à peu près pleins de personnes qui ont été vaccinées puis retournent à l’hôpital en raison de cette vaccination.

Caméraman : Alors vous me dites qu’il y a beaucoup de gens qui se sont fait vacciner à l’hôpital en ce moment ?

Infirmier : Oui. Pas seulement à St. Michael’s, mais partout dans le monde. C’est lui qui revient à l’hôpital. Cette période de l’année où l’hôpital devrait être au plus bas, ce sont les gens qui sont vaccinés.

Caméraman : Alors, que pensez-vous des gens comme le médecin-chef de la santé ici en disant que les soins intensifs sont mis à rude épreuve en ce moment ? Me diriez-vous que c’est un mensonge ou est-ce vrai ?

Infirmière : C’est un mensonge.

Caméraman : Aux urgences ?

Infirmier : Aux urgences, il n’y a pas de débordement. Non.

Caméraman : Il n’y a pas de débordement de patients COVID 19 ?

Infirmier : Non

Caméraman : Donc, en gros, le médecin-chef de l’hôpital ici et le Dr Davilla, ou quel que soit son nom, cet idiot du complot de la santé mondiale, peu importe. Tu penses qu’elle est pleine de merde ?

Infirmier : Je pense que c’est une menteuse et qu’elle a, à peu près, un état d’esprit satanique.

Caméraman : Quand vas-tu perdre ton travail ?

Infirmière : Si rien d’autre n’arrive, probablement dans un mois.

Caméraman : Allez-vous, ou combien d’infirmiers et de médecins prévoient enfin de partir ?

Infirmier : En gros, je dirais un peu moins de 3 000.

source : https://www.redvoicemedia.com/2021/09/whistleblower-nurse-hospitals-are-full-of-vaccinated-patients-official-narrative-is-a-lie/

https://beesbuzz.com/blog/2450/infirmier-dénonciateur-les-hôpitaux-sont-pleins-de-patients-vaccinés-le-réc/

ALERTE LES VACCINS TUENT NE CROYEZ PAS CE GOUVERNEMENT Efficacité de la vaccination : Il manque plus de la moitié des décès

Le Massachusetts Institute of Technologie a bien raison : l’opposant à la vaccination anti-covid est « hautement informé, scientifiquement instruit et sophistiqué ».

Preuve à l’appui, une vidéo du statisticien Pierre de Décoder l’éco revient sur l’efficacité de la vaccination et les chiffres mis en avant par le ministère de la Santé pour justifier sa politique vaccinale.

Après avoir recoupé toutes les données, Pierre n’hésite pas à dire qu’ « il manque la moitié des décès », ceux « des personnes âgées vaccinées. Ces décès représentent 56% des décès totaux. Dans ce cas, les données françaises se rapprochent de ce qui est observé depuis plusieurs mois en Grande-Bretagne avec le variant Delta. Le 25 juin 2021 Public Health England avait déjà publié ce résultat. On observe également le même résultat en Israël, où depuis le mois de juin, le nombre de décès liés à la covid-19 est plus élevé chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. »

Conclusion du statisticien : « miser toute la politique sur la vaccination n’a absolument aucun sens. Toutes les restrictions actuelles mises en place avec le passe sanitaire n’ont absolument aucune justification. »  

« Le 13 juillet 2021, la DREES, la direction réalisant les statistiques pour le ministère de la santé a sorti une étude récapitulant les données connus des résultats de tests Covid-19 pour les vaccinés et les non-vaccinés en France.

Cette étude a été complétée le 23 juillet 2021 par une autre étude ajoutant cette fois-ci les données d’hospitalisations et de décès liées à la Covid-19.

Cette dernière étude est utilisée en ce moment par le gouvernement et les médias pour justifier la politique vaccinale, puisqu’elle affirme notamment que :

– Les non-vaccinés représentent près de 85 % des entrées hospitalières, que ce soit en hospitalisation conventionnelle ou en soins critiques.

– Les patients complètement vaccinés comptent pour environ 7 % des admissions, une proportion cinq fois plus faible que celle observée en population générale (35 % en moyenne durant la période d’étude).

– À tout âge, la part de patients vaccinés entrant à l’hôpital est nettement inférieure à celle qu’ils représentent dans l’ensemble de la population.

Seulement, comme l’a relevé @NiusMarco sur Twitter et détaillé Patrice Gibertie dans un article, les données utilisées pas la DREES posent un énorme problème : il manque la moitié des décès Covid-19 français. Dans cette vidéo, nous allons détailler les données de l’étude pour comprendre d’où viennent les données, comment la DREES a pu retirer la moitié des décès de son analyse et ce que cela signifie pour les conclusions de l’étude.

Sources :

Etude DREES sur les tests : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG…

Etude DREES sur les hospitalisations / décès : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG…

Géodes pour les données SIVIC : https://geodes.santepubliquefrance.fr…

Fichier public des personnes décédées : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/…

Etude anglaise sur la mortalité Covid vaccinés / non vaccinés : https://assets.publishing.service.gov…

Données israéliennes sur la mortalité Covid : https://data.gov.il/dataset/covid-19/… »

Francesca de Villasmundo

Efficacité de la vaccination : Il manque plus de la moitié des décès

LE GOUVERNEMENT A PLANQUE 50% des décès pour sous évaluer la part des vaccinés décédés

Le gouvernement cache les vrais chiffres, c’est un mensonge d’état.

Il ne teste que les non vaccinés pour qu’on ne voie pas les vaccinés malades, porteur et décédés.

Il y a autant de vaccinés morts du Covid que de non vaccinés.

FAKE NEWS LES VACCINES REPRESENTENT BIEN PLUS DE 2% DES DECES

LE GOUVERNEMENT A PLANQUE 50% des décès pour sous évaluer la part des vaccinés décédés

Les preuves de la magouille, le gouvernement communique 926 décès covid entre le 31 mai et le 11 juillet , il précise 720 non vaccinés, les chiffres officiels que l’on retrouve sur Geodes sont différents : il y a eu en réalité 1880 décès covid sur la même période. Pourquoi avoir triché et magouillé ?

On apprend que  les 926 décès correspondent à des personnes ayant un test pcr  avant ou après l’entrée à l’hôpital . Etrange quand on sait que les vaccinés malades sont le plus souvent non testés, consignes oblige…

Soit la France est le seul pays au monde  dans lequel les vaccinés deux doses représentent 2% des décès ( partout ailleurs, Israel UK, c’est plus de la moitié , soit c’est du truandage et les décès planques sont dans leur immense majorité des vaccinés…

LES SOURCES MERCI AU TRAVAIL D’ENQUETE @NiusMarco

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2021-07-23_-_sivic-sidep-vacsi_premiers_resultats_-_drees-2.pdf…

https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=home

A TITRE DE COMPARAISON LES CHIFFRES DE DECES EN GRANDE Bretagne 34 non vaccines sur 72 décès

Toujours pour comparer les chiffres en Israël

LE GOUVERNEMENT A PLANQUE 50% des décès pour sous évaluer la part des vaccinés décédésMots-clés :décès vaccinationgouvernementvaccin covid

Partager cet article

« Les vaccinés sont des innocents qui vont au massacre » Dr Roger Hodkinson

« Les scientifiques savent, ils ont juste peur de le dire. » Eminent ancien professeur à l’université de l’Alberta, une des plus grandes du Canada, Roger Hodkinson alerte sur les vaccins et les manipulations des discours face au Covid-19, dont il explique qu’aujourd’hui nous savons que ce n’est « pas pire qu’une mauvaise grippe saisonnière ».

Ancien professeur en pathologie, ancien PDG d’un grand laboratoire commercial, actuellement dirigeant d’une petite entreprise de biotechnologie spécialisée dans les technologies brevetées de diagnostique ADN, le fait d’arme dont il est le plus fier est d’avoir été président honoraire de l’action sur le tabagisme et la santé où il avait alerté sur les dangers du tabac sur les personnes. Il explique tout, « je n’ai plus rien à prouver, j’ai une carrière très bien remplie, je me sens obligé de me lever et de prendre des coups. Dans la grande majorité, je suis triste de le dire, les médecins et scientifiques tombent dans la décision binaire du choix entre l’éthique et le revenu, et choisissent le revenu car ils savent que s’ils se lèvent ils vont se faire massacrer. »

Dans cet entretien, Roger Hodkinson revient sur les discours de peur pour encourager la vaccination et évoque entre autres, les différents scandales autour du Covid-19 tels que Ferguson et les falsifications de Fauci. Un témoignage avec des paroles intenses, pour lui, nous vivons actuellement un « cauchemar médical ».

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org

La version originale de cette vidéo (en anglais) :

https://videas.fr/embed/77b1f127-f2ec-4134-b1aa-16b008e7d23d/

Auteur(s): FranceSoir

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/roger-hodkinson?fbclid=IwAR1eURwX1dSzJxvVzh_pwaoOsZGoxRwgR4SX_oB-I06SoWDMvpx61im81Fw

VOILA COMMENT L ETAT NOUS PREND POUR DES VEAUX ….

Qu’est-ce que le «nudge», méthode douce pour faire passer la pilule des restrictions sanitaires ?

FOCUS – Depuis le printemps 2020, l’exécutif utilise une théorie des sciences comportementales pour favoriser l’adhésion des Français aux mesures barrières.

«Dans la crise sanitaire, qu’essaye-t-on de faire ? Tout simplement ce qui est dans l’intérêt des Français : qu’ils se lavent les mains, n’aillent pas au travail lorsque cela les met en danger, ou qu’ils se fassent vacciner, puisque l’OMS et la grande majorité des médecins le conseillent». Tout est dit. Au printemps 2020, en plein début de crise sanitaire et alors que les bourdes communicationnelles s’accumulent, Ismaël Emelien, conseiller d’Emmanuel Macron, fait appel à Eric Singler, directeur général du groupe BVA et «père français» du nudge. Un contrat est signé : pour faire face à la crise pandémique, la «Nudge unit» de BVA épaulera la communication présidentielle.

À LIRE AUSSI :Les cafouillages de la communication de Castex sèment le doute

Le nudge, qui vise à influencer les comportements par l’incitation, n’est pas nouveau. Issu des sciences comportementales américaines, utilisé d’abord dans le domaine du marketing, il est théorisé en 2008 par Thaler dont le livre La méthode douce pour inspirer la bonne décision lui vaudra un prix Nobel d’économie. L’objectif : influencer en douceur le choix des consommateurs. «Plus que deux places disponibles !» ; «Il vous reste 10 minutes pour profiter de l’offre», peut-on par exemple lire sur les sites de réservation. Un an plus tard, la politique s’en empare. Barack Obama crée la première «nudge unit» gouvernementale, bientôt suivi par les Britanniques avec la Behavioral Insight. Désormais, c’est à l’Élysée que le nudge exerce ses techniques de persuasion.

Le Covid incontestablement «nugeable»

«C’est l’irrationalité humaine : on désire faire quelque chose que l’on sait être dans notre intérêt, mais on n’y parvient pas, pour une raison X ou Y. Pour notre part, nous aidons les citoyens à passer de l’intention à l’action», explique au Figaro Eric Singler, à la tête de la petite équipe de comportementalistes missionnés par l’Élysée. Leur méthode : identifier et réduire le pouvoir des «frictions», ou les obstacles à l’acte, et user de «leviers» d’action.

Quels sont ces leviers ? Tout d’abord, explique Eric Singler, les «rôles modèle» ou «messagers». «C’était l’idée en diffusant les photos d’Olivier Véran, puis de Jean Castex manches retroussées, la seringue parée. Une image bien plus puissante que tous les mots, explique le comportementaliste. De la même manière, si l’on tentait l’équivalent avec Mbappé, le consentement vaccinal serait acquis dans les banlieues». Compter tout particulièrement sur l’exemple de proximité pour convaincre les indécis : rien n’égalera le témoignage d’un ami, d’un frère, du médecin traitant.

À LIRE AUSSI :«Plus de vaccins, moins de baratin»

À VOIR AUSSI – «Super! Rien senti!»: Olivier Véran reçoit sa première injection du vaccin AstraZeneca«Super! Rien senti!»: Olivier Véran reçoit sa première injection du vaccin AstraZenecaPauseUnmute ACTIVER LE SON

Autre levier, «les normes sociales». «Des millions de personnes sont déjà vaccinées dans le monde, il faut le dire et le redire ! Ce que les autres pensent, disent et font a une force de persuasion certaine». Également, l’aspect de «facilité» : multiplier les centres de vaccination, rendre la prise de rendez-vous la plus aisée possible, en tenant compte que la moindre «friction» peut décourager. Enfin, «faire rêver» le citoyen, en illustrant les conséquences bienfaisantes de son geste. Ainsi, la dernière campagne publicitaire de Santé publique France met en scène des petits-enfants se précipitant dans les bras de leur grand-mère, radieuse. Brusquement, on comprend qu’il s’agit d’un rêve : la senior se trouve en fait en pleine séance d’injection du vaccin. Une campagne typiquement «nudgée».C’est la Nudge unit qui a suggéré au président l’idée des Français en « première ligne », à distinguer des « deuxième » et « troisième » lignes, pour signifier clairement son rôle à chacun dans le schéma global du confinement.

De même, c’est la Nudge unit qui a suggéré au président l’idée des Français en «première ligne», à distinguer des «deuxième» et «troisième» lignes. Une manière de signifier clairement son rôle à chacun, et inciter ainsi à se cantonner à sa place dans un schéma global de confinement. «L’importance des échéances est également essentielle. Toujours préciser la durée des mesures, car la réticence des gens, in fine, vient souvent d’une même source : la peur de l’inconnu».

«Coup de pouce» ou manipulation ?

Du côté scientifique, l’apport des sciences comportementales dans la gestion du Covid-19 pourrait aller plus loin encore. «L’aspect médical n’est qu’une facette de la crise sanitaire. La seule manière de lutter contre ce virus, c’est de changer de comportements, affirme Olivier Oullier, professeur en neurosciences à l’université d’Aix-Marseille. Prenons les allocutions présidentielles : analyser les activités cérébrales de l’audience pour connaître le niveau d’attention, de concentration et d’adhésion au discours prononcé, permettrait de produire un discours beaucoup plus efficace».

À LIRE AUSSI :La calamiteuse semaine d’Emmanuel Macron

Dans ce cadre, le nudge ne serait-il pas un moyen de maquiller les mesures coercitives dans un contexte de crise sanitaire ? «Il vise dans tous les cas à faire passer les contraintes physiques – port du masque, couvre-feu- pour une initiative personnelle», décrypte Arnaud Benedetti, professeur associé à Paris-Sorbonne Université et rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire. D’autant plus que les objectifs fixés à travers les «nudges» sanitaires sont doublés de contraintes réelles : 135€ d’amende pour la première interpellation, davantage en cas de récidive. «Dans ce cadre, il est légitime de se demander si le libre arbitre est sanctuarisé, note le professeur. Par ailleurs, cette technique repose sur une économie psychique et suggestive. À partir du moment où les incitations sont massives, récurrentes et répétitives, dans quelle mesure respecte-t-elle le libre arbitre ?».

À LIRE AUSSI :Olivier Babeau: «Attestations, infantilisation des Français: il nous faut moins d’État et plus de politique»

«Rien ne prouve que la frontière du non-consentement soit bel et bien respectée, objecte à son tour Mathieu Slama, consultant et analyste politique. Si l’on incite les individus à agir à leur insu, n’est-ce pas que l’on se passe de leur conscience ? En utilisant manifestement des méthodes propres au marketing, l’État se place à la limite de l’éthique».

Face aux sceptiques, le directeur de la «Nudge unit» se veut rassurant. Sa méthode n’exerce aucune contrainte, assure-t-il. «Pourquoi l’appelle-t-on “nudge”, qui signifie “coup de pouce” ? Parce qu’elle n’est effective qu’à partir du moment où l’individu souhaite agir – en l’occurrence, se protéger du virus – mais éprouve des difficultés à passer à l’acte, précise Eric Singler. Les “antivax” ne nous intéressent pas. Même s’ils le faisaient, on ne pourrait rien faire pour eux».

https://www.lefigaro.fr/politique/qu-est-ce-que-le-nudge-methode-douce-pour-faire-passer-la-pilule-des-restrictions-sanitaires-20210324

LE REMORD DES PERSONNES INJECTÉES FRAPPE EN AMÉRIQUE. La protéine de spike est très dangereuse, elle est cytotoxique (Robert Malone, Steve Kirsch, Bret Weinstein) La protéine de spike est très dangereuse, elle est cytotoxique. Extrait du podcast DarkHorse. Le livestream complet est maintenant CENSURÉ sur YouTube.

(Natural News) Tout comme les remords de l’acheteur après avoir dépensé beaucoup d’argent pour un produit que vous vous rendez compte que vous ne voulez pas et que vous n’auriez pas dû acquérir, des millions d’Américains éprouvent des remords après s’être faire vacciné avec vaccins sales Covid-19  qui perturbent le système nerveux central, favorisent la coagulation du sang. Pour beaucoup d’autres, le remords concerne leurs parents, amis, voisins et collègues qui sont morts à cause de ces injections. Pour des millions d’autres encore, le vaccin Covid-19 leur DONNE le Covid-19, matérialisant ainsi, ironiquement, leur plus grande peur.

Le pire, c’est que les « clients » ne peuvent pas « retourner » les vaccins. Mauvais dépôt, pas de retour. Peu importe que vous ayez votre « reçu » (carte d’identité ou passeport du vaccin), car il est impossible de défaire les codes ARNm une fois qu’ils sont intégrés dans vos cellules. Ils se faufilent comme un cheval de Troie empoisonné et envahissent l’espace, le message entre votre ADN et votre ARN, et c’est tout. Vous êtes prêts. Reprogrammer pour produire un nombre illimité de prions et de protéines dans votre sang, qui voyagent bien au-delà du tissu musculaire douloureux où ils ont planté la technologie dans votre bras.

Le « mythe du vaccin qui reste dans le muscle »  détruit : Les protéines de pointe se détachent vraiment de vos cellules et se propagent dans tout le corps via le sang.

Les protéines de pointe se détachent de la cellule, quittent le site d’injection et voyagent dans tout le corps et le cerveau, contrairement à ce que les fabricants de vaccins corrompus, la FDA corrompue et leurs co-conspirateurs du CDC disent à tout le monde. Si vous voulez comprendre la science, la vraie science, qui se cache derrière l’ARNm, écoutez le scientifique qui l’a fabriqué, qui l’a découvert, qui a été le premier à le faire et qui le dénonce en ce moment même. Préparez-vous à découvrir la vérité sur ces inoculations sales et pléthoriques de Covid-19 :https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FDu2wm5nhTXY%3Fwmode%3Dtransparent%26feature%3Doembed&wmode=transparent&display_name=YouTube&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DDu2wm5nhTXY&image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FDu2wm5nhTXY%2Fhqdefault.jpg&key=7dd6ba632d7241f495a3df8332c0817b&type=text%2Fhtml&schema=youtube

La protéine de spike est très dangereuse, elle est cytotoxique (Robert Malone, Steve Kirsch, Bret Weinstein) La protéine de spike est très dangereuse, elle est cytotoxique. Extrait du podcast DarkHorse. Le livestream complet est maintenant CENSURÉ sur YouTube.Odysee pour la sauvegarde : https://odysee.com/@…

Vendu ! Aujourd’hui, alors que la moitié des Américains ont au moins reçu leur premier vaccin Covid-19, si ce n’est leur deuxième, des millions de patients découvrent des lésions vaccinales immédiates ou étrangement retardées, dont certaines semblent désormais permanentes, notamment des pertes de vision, d’audition et des organes pollués par des caillots sanguins. On vous a « vendu » un mensonge, gratuitement. Les gens souffrent maintenant d’une perte massive de leurs capacités motrices, de tâches simples qu’ils faisaient très bien avant le(s) vaccin(s), mais qu’ils peuvent à peine faire ou ne peuvent plus faire maintenant, y compris tenir un verre d’eau, se brosser les dents, conduire une voiture, faire du jogging, et la liste est longue.

Il s’agit du remords de l’acheteur dans sa forme la plus extrême, et ces personnes commencent à comprendre pourquoi les vaccins sont gratuits et font l’objet de tant de propagande et de « trucs gratuits ».

Le remords de l’acheteur est généralement associé à des articles coûteux, comme les véhicules à moteur ou l’immobilier, mais il est maintenant associé à quelque chose que les consommateurs ont reçu gratuitement et qui était corrompu – des vaccins sales.

Comment avez-vous pu être effrayé par le coronavirus au point de vous précipiter sur un vaccin expérimental? Si vous le pouviez, le reprendriez-vous maintenant, le rendriez-vous, et annuleriez-vous la fonction de création d’ARNm-prion qui fait maintenant partie de qui vous êtes, et de ce que vous êtes ? Vous vous souvenez, dans les années 1990, lorsque tous les défenseurs de la santé naturelle demandaient à grands cris l’interdiction des OGM ?

C’était pour une bonne raison. La nourriture est maintenant corrompue par des gènes créant des pesticides, et maintenant, 30 ans plus tard, votre corps est corrompu par des gènes de fonction de création d’ARNm-prion, et vous pourriez finir avec la maladie de la vache folle, devenant psychotique dans la lutte contre les « envahisseurs » – des pathogènes que votre corps est maintenant programmé pour créer et qui se répandent dans votre sang.

C’est bien plus qu’une « période d’inconfort mental ». C’est plus que quelques sentiments de regret et d’anxiété après avoir fait un achat important, mais comment en est-on arrivé là pour la moitié des Américains ? C’est ce qu’on appelle la dissonance cognitive, où les gens font ce qu’ils se sentent obligés de faire par des forces extérieures afin d’éviter le stress à un niveau subconscient. Les médias mettent tout le monde « à l’affût » de l’ultime moyen d’évacuer le stress, à savoir la confiance post-vaccinale, mais c’est un piège. C’est un piège comme si l’on s’aventurait sur le banc de sable à marée basse juste avant l’arrivée du tsunami. Il n’y a pas d’échappatoire.

Vous avez manqué la meilleure option, si vous avez été vacciné contre la grippe chinoise. La vitamine D et le zinc, ainsi que les champignons médicinaux qui renforcent l’immunité sont essentiels. Pensez aussi au pouvoir des super aliments et des teintures à base de plantes.

Visitez le site CovidVaccineReactions.com si vous avez déjà reçu une ou deux injections toxiques de Covid et que vous souffrez d’effets secondaires, de caillots sanguins ou d’autres événements indésirables. Puis réglez votre fréquence Internet sur Pandemic.news pour obtenir des mises à jour sur ces crimes contre l’humanité perpétrés sous le couvert de l’inoculation.

Les sources de cet article sont les suivantes :

Pandemic.news

NaturalNews.com

TruthWiki.org

GlobalJustice.org

NOQReport.com

PeerFinance101.com

NaturalNews

https://marie-claire-tellier.over-blog.com/2021/06/le-remord-des-personnes-injectees-frappe-en-amerique.html?utm_campaign=_ob_pushmail&utm_medium=_ob_notification&utm_source=_ob_email&fbclid=IwAR3EqYLCM5_HFWQ_GvIaJgHjtOODy_7AbJ8iOiAlTc169jCLs9lyxZ_NzqI

Pour « sauver la démocratie » Pfizer, Macron promet la répression impitoyable des opposants à la tyrannie sanitaire

Le tyran est impatient à l’idée de tuer des innocents

La résistance s’organise. Pour s’opposer à la tyrannie sanitaire, un premier syndicat de pompiers appelle à la grève illimitée à partir de lundi 9 août, jour où le Conseil Constitutionnel contrôlé par le juif Fabius doit légaliser les persécutions contre les non-vaccinés.

Des centres hospitaliers se mettent également en grève pour s’opposer à l’obligation vaccinale pour les personnels soignants.

Ce n’est qu’un début. Beaucoup de gens sont encore en vacances et ne seront au chômage qu’à partir de septembre, une fois rentrés chez eux. Leurs vacances sont déjà gâchées par le coup de force du criminel Macron qui prévoit de licencier et priver de soins les non-vaccinés.

De son côté, Macron est de plus en plus haineux et incontrôlable. Dans une récente interview, il tente de présenter la résistance comme le fait de quelques « dizaines de milliers » d’antivaxs. Mais le plus révélateur, c’est qu’il assure que c’est la « survie de la démocratie » qui est en jeu et qu’il ne « reculera pas » sur la question du licenciement et de la privation de soins des non-vaccinés.

« Je ferai souffrir les pires tourments à ces gens qui refusent de se soumettre à Pfizer » dit en substance Macron dans cette interview, visiblement impatient de voir les premiers morts s’entasser à l’entrée des hôpitaux et dans les rues.

https://twitter.com/i/status/1422888563545362439https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1422888563545362439&lang=en&origin=https%3A%2F%2Fvk.com%2F%40467929685-pour-sauver-la-dmocratie-pfizer-macron-promet-la-rpression-i&sessionId=74916954db8fe1200214ae0664297a1879fc72f2&theme=light&widgetsVersion=1890d59c%3A1627936082797&width=550px

Effectivement, c’est pour sauver la démocratie juive que les globalistes veulent imposer leur tyrannie totale en enchaînant chimiquement les populations avec ce vaccin.

L’angle d’attaque du système est la mensongère accusation de « violence » des combattants de la liberté. C’est une inversion accusatoire caractéristique des juifs : des millions de gens sont censés accepter docilement la destruction de leur vie en perdant leur emploi et leur santé et s’ils ripostent, le régime hurle à la « violence ».

Le message implicite est clair : vous n’avez le choix que de la soumission. Si vous refusez d’être réduit en esclavage, les médias juifs vous accuseront de « violence ».

Pour « sauver la démocratie » Pfizer, Macron promet la répression impitoyable des opposants à la tyrannie sanitaire, image №2

Vu le ton de Macron, des ordres ont été donnés pour écraser toute forme d’opposition.

Ce sera beaucoup plus dur que les Gilets Jaunes. La police va sûrement assassiner des gens dans les rues. Quand il s’agit de sa survie, l’oligarchie internationale ne recule devant rien.

De toute façon, leur exécutant Macron est le dos au mur.

https://twitter.com/i/status/1420647617235652610https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1420647617235652610&lang=en&origin=https%3A%2F%2Fvk.com%2F%40467929685-pour-sauver-la-dmocratie-pfizer-macron-promet-la-rpression-i&sessionId=74916954db8fe1200214ae0664297a1879fc72f2&theme=light&widgetsVersion=1890d59c%3A1627936082797&width=550px

S’il échoue à établir cette tyrannie, la vengeance populaire sera incontrôlable. Lui et sa clique le savent pertinemment.

Pour « sauver la démocratie » Pfizer, Macron promet la répression impitoyable des opposants à la tyrannie sanitaire, image №3

Les manifestations naïves des dernières semaines vont vite changer de nature quand Macron lâchera les miliçants dans les rues pour le compte de Pfizer.Partager Ajouter aux favoris Plus35 vues53 notificationsRudolf RudolfLe 3 août à 20:28Vous vous êtes inscrit

Très infectieux, le nouveau variant Lambda découvert au Pérou résiste au vaccin

https://vk.com/@467929685-pour-sauver-la-dmocratie-pfizer-macron-promet-la-rpression-i

RUDOLF RUDOLF

CET ARTICLE EST UNE BOMBE EXCLUSIF – Ancien vice-président de Pfizer : « Votre gouvernement vous ment d’une manière qui pourrait vous conduire à la mort ».

Regardez par la fenêtre et dites-vous : « Pourquoi mon gouvernement me ment-il sur un sujet aussi fondamental ? » Parce que, je pense que la réponse est, ils vont vous tuer en utilisant cette méthode. Ils vont vous tuer, vous et votre famille.

LifeSiteNews a été définitivement interdit sur YouTube. Cliquez ICI pour vous inscrire afin de recevoir des courriels lorsque nous ajoutons à notre vidéothèque.

7 avril 2021 (LifeSiteNews) – Le Dr Michael Yeadon, ancien vice-président et scientifique en chef de Pfizer pour les allergies et les maladies respiratoires, qui a passé 32 ans dans l’industrie à diriger la recherche de nouveaux médicaments et a pris sa retraite du géant pharmaceutique avec « le poste de recherche le plus élevé » dans son domaine, s’est entretenu avec LifeSiteNews dans une interview téléphonique.

Il a abordé la propagande « manifestement fausse » des gouvernements en réponse au COVID-19, y compris le « mensonge » des variantes dangereuses, le potentiel totalitaire des « passeports vaccinaux » et la forte possibilité que nous ayons affaire à une « conspiration » qui pourrait mener à quelque chose de bien plus grand que le carnage vécu dans les guerres et les massacres du 20ème siècle.

Ses principaux points sont les suivants :

Il n’y a « aucune possibilité » que les variantes actuelles de COVID-19 échappent à l’immunité. C’est « juste un mensonge ».

Pourtant, les gouvernements du monde entier répètent ce mensonge, indiquant que nous assistons non pas à un simple « opportunisme convergent », mais à une « conspiration ». Pendant ce temps, les médias et les plateformes Big Tech sont engagés dans la même propagande et la censure de la vérité.

Les entreprises pharmaceutiques ont déjà commencé à développer des vaccins « complémentaires » (« rappels ») inutiles pour les « variantes ». Les entreprises prévoient de fabriquer des milliards de flacons, en plus de la campagne expérimentale actuelle de « vaccin » COVID-19.

Les organismes de réglementation, comme la Food and Drug Administration américaine et l’Agence européenne des médicaments, ont annoncé que, puisque ces vaccins « d’appoint » seront si semblables aux injections antérieures qui ont été approuvées pour une autorisation d’utilisation d’urgence, les sociétés pharmaceutiques ne seront pas tenues de « réaliser des études de sécurité clinique ».

Ainsi, cela signifie pratiquement que la conception et la mise en œuvre de vaccins à ARNm répétés et forcés « passent de l’écran d’ordinateur d’une société pharmaceutique aux bras de centaines de millions de personnes, [injectant] une séquence génétique superflue pour laquelle il n’y a absolument aucun besoin ni aucune justification ».

Pourquoi font-ils cela ? Puisqu’aucune raison bénigne n’est apparente, l’utilisation de passeports vaccinaux associée à une « réinitialisation bancaire » pourrait déboucher sur un totalitarisme comme le monde n’en a jamais vu. En se rappelant le mal de Staline, Mao et Hitler, la « dépopulation massive » reste une issue logique.

Le fait que cela puisse au moins être vrai signifie que chacun doit « se battre comme un fou pour s’assurer que ce système ne se forme jamais ».

Le Dr Yeadon a commencé à s’identifier comme un simple « type ennuyeux » qui est allé « travailler pour une grande entreprise pharmaceutique … en écoutant la principale émission nationale et en lisant les journaux à grand tirage ».

Poursuivant, il a déclaré : « Mais au cours de l’année écoulée, j’ai réalisé que mon gouvernement et ses conseillers mentent au visage du peuple britannique sur tout ce qui concerne ce coronavirus. Absolument tout. C’est une erreur cette idée de transmission asymptomatique et que vous n’avez pas de symptômes, mais que vous êtes une source de virus. Que les confinements fonctionnent, que les masques ont une valeur protectrice évidemment pour vous ou pour quelqu’un d’autre, et que les variantes sont des choses effrayantes et que nous devons même fermer les frontières internationales au cas où certaines de ces méchantes variantes étrangères s’introduiraient.

« Au fait, en plus de la liste actuelle de vaccins génétiques que nous avons miraculeusement élaborés, il y aura des vaccins complémentaires pour faire face aux variantes d’échappement immunitaire.

« Tout ce que je vous ai dit, chacune de ces choses, est manifestement faux. Mais toute notre politique nationale est basée sur le fait que toutes ces choses sont globalement justes, mais elles sont toutes fausses. »

Une « conspiration » et pas seulement un « opportunisme convergent ».
« Mais ce que j’aimerais faire, c’est parler de l’évasion immunitaire parce que je pense que ce sera probablement la finalité de tout cet événement qui, selon moi, est probablement une conspiration. L’année dernière, je pensais que c’était ce que j’appelais ‘l’opportunisme convergent’, c’est-à-dire qu’un tas de groupes d’acteurs différents ont réussi à se jeter sur un monde en plein chaos pour nous pousser dans une direction particulière. Donc il semblait que c’était en quelque sorte lié, mais j’étais prêt à dire que c’était juste de la convergence. »

« Je pense [maintenant] que c’est naïf. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que de très importants détenteurs de pouvoir dans le monde ont soit planifié de tirer profit de la prochaine pandémie, soit créé la pandémie. L’une de ces deux choses est vraie car la raison pour laquelle elle doit être vraie est que des dizaines et des dizaines de gouvernements disent tous les mêmes mensonges et font les mêmes choses inefficaces qui coûtent manifestement des vies.

Et ils racontent le même genre de scénario pour l’avenir : « Nous ne voulons pas que vous vous déplaciez à cause de ces sales vermines, ces « variantes » – que j’appelle d’ailleurs « variantes », car elles sont à peu près les mêmes – mais ils disent tous cela et ils disent tous « ne vous inquiétez pas, il y aura des vaccins complémentaires pour faire face aux évasions potentielles ». Ils disent tous cela alors que c’est manifestement un non-sens. »

Une finalité possible : des « passeports » de vaccination liés à des allocations de dépenses et un contrôle approfondi.
« Je pense que le scénario final sera le suivant : ‘tout le monde reçoit un vaccin’… Tous les habitants de la planète se verront persuadés, cajolés, pas vraiment mandatés, mais contraints de se faire vacciner.

« Quand ils feront cela, chaque individu sur la planète aura un nom, ou un identifiant numérique unique et un indicateur d’état de santé qui sera ‘vacciné’, ou non … et quiconque possède cette sorte de base de données unique, exploitable de manière centralisée, applicable partout pour contrôler, pour fournir en quelque sorte un privilège, vous pouvez soit franchir ce seuil particulier ou effectuer cette transaction particulière ou non en fonction de [ce que] les contrôleurs de cette base de données unique de la population humaine décident. Et je pense que c’est de cela qu’il s’agit, car une fois que vous avez obtenu cela, nous devenons des jouets et le monde peut être tel que les contrôleurs de cette base de données le veulent.

« Par exemple, vous pourriez constater qu’après une réinitialisation bancaire, vous ne pouvez dépenser qu’en utilisant une application qui se nourrit de cette [base de données], de votre identifiant, de votre nom, [et] de votre indicateur d’état de santé. »

« Et, oui, certainement le passage d’une frontière internationale est l’utilisation la plus évidente pour ces passeports vaccinaux, comme ils sont appelés, mais j’ai déjà entendu parler qu’ils pourraient être nécessaires pour que vous puissiez entrer dans des espaces publics, des espaces publics fermés. Je m’attends à ce que, s’ils le voulaient, vous ne puissiez plus quitter votre maison à l’avenir sans le privilège approprié sur votre application.

« Mais même si ce n’est pas [l’intention] réelle [de la campagne de vaccination], cela n’a pas d’importance, le fait que cela puisse être vrai signifie que tous ceux qui [lisent] ceci devraient se battre comme des fous pour s’assurer que ce système [de passeport vaccinal] ne se forme jamais. »

« [Avec un tel système], voici un exemple de ce qu’ils pourraient vous faire faire, et je pense que c’est ce qu’ils vont faire faire aux [gens].

« Vous pourriez inventer une histoire qui porte sur un virus et ses variations, ses mutations au fil du temps. Vous pourriez inventer l’histoire et vous assurer de l’intégrer dans les médias captifs, vous assurer que personne ne peut la contrer en censurant les sources alternatives, alors les gens sont maintenant familiers avec cette idée que ce virus mute, ce qu’il fait, et qu’il produit des variantes, ce qui est vrai [aussi], qui pourraient échapper à votre système immunitaire, et c’est un mensonge.

Mais, néanmoins, nous allons vous dire que c’est vrai, et ensuite, lorsque nous vous dirons que c’est vrai et que nous dirons « mais nous avons le remède, voici un vaccin complémentaire », vous recevrez un message, basé sur ce système global, ce système d’identification : « Bing ! », il apparaîtra et dira « Dr Yeadon, c’est l’heure de votre vaccin complémentaire. Au fait, vos privilèges immunitaires actuels restent valables pendant quatre semaines. Mais si vous ne recevez pas votre vaccin complémentaire dans ce délai, vous serez malheureusement considéré comme une « personne exclue », et ce n’est pas ce que vous voulez, n’est-ce pas ? ». C’est donc ainsi que cela fonctionnera, et les gens se présenteront simplement et recevront leur vaccin complémentaire. »

Le gouvernement ment, Big Pharma va de l’avant, les régulateurs de la médecine s’écartent du chemin, et une possible « dépopulation de masse ».
« Mais je vais vous accompagner dans cette démarche, Patrick, car je suis qualifié pour faire des commentaires. Je ne sais pas de quoi parle Vanden Bossche. Il n’y avait absolument aucune possibilité, sur la base de toutes les variantes qui sont dans le domaine public, environ 4000, aucune d’entre elles ne va échapper à l’immunité [c’est-à-dire devenir plus dangereuse].

« Néanmoins, les politiciens et les conseillers en matière de santé (de nombreux gouvernements) affirment que c’est le cas. Ils mentent. Eh bien, pourquoi feriez-vous cela ?

« Voici l’autre chose : parallèlement, les entreprises pharmaceutiques ont déclaré, à plusieurs reprises, qu’il serait assez facile pour nous d’adapter nos vaccins à base de gènes, et nous pouvons accélérer leur développement, et nous pouvons vous aider.

« Et voici la partie vraiment effrayante : les organismes mondiaux de réglementation des médicaments, comme la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis, l’agence japonaise des médicaments, l’Agence européenne des médicaments, se sont réunis et ont annoncé… que puisque les vaccins complémentaires seront considérés comme tellement similaires à ceux que nous avons déjà approuvés pour une autorisation d’utilisation d’urgence, nous n’exigerons pas des sociétés pharmaceutiques qu’elles effectuent des études de sécurité clinique.

« D’un côté, vous avez donc les gouvernements et leurs conseillers qui vous mentent en vous disant que les variantes sont suffisamment différentes du virus actuel pour que, même si vous êtes immunisé par une exposition naturelle ou par la vaccination, vous soyez un risque et que vous deviez recevoir ce vaccin complémentaire. Je pense donc que ni l’un ni l’autre ne sont vrais. Alors pourquoi la société pharmaceutique fabrique-t-elle les vaccins complémentaires ? Et [avec] les régulateurs qui se sont retirés – et si Yeadon a raison, et je suis sûr que c’est le cas sinon je ne vous dirais pas cela – vous passez de l’écran d’ordinateur d’une société pharmaceutique aux bras de centaines de millions de personnes, une séquence génétique superflue pour laquelle il n’y a absolument aucun besoin ou justification.

« Et si vous vouliez introduire une caractéristique qui pourrait être nocive et même mortelle, et que vous pouviez même la régler en disant ‘mettons-la dans un gène qui causera des lésions hépatiques sur une période de neuf mois’ ou qui provoquera une défaillance rénale, mais pas avant que vous ne rencontriez ce type d’organisme [ce serait tout à fait possible]. La biotechnologie vous fournit des moyens illimités, franchement, pour blesser ou tuer des milliards de personnes.

« Et comme je ne peux pas penser à une explication bénigne pour aucune des étapes : variantes, vaccins complémentaires, pas d’études réglementaires… ce n’est pas seulement que je ne peux pas penser à une explication bénigne, les étapes décrites, et le scénario décrit, et la sorte de résolution nécessaire à ce faux problème va permettre ce que je viens de décrire : des séquences de gènes inconnues et inutiles injectées dans les bras de potentiellement des milliards de personnes sans raison.

« Je suis très inquiet … que la voie soit utilisée pour la dépopulation de masse, parce que je ne peux pas penser à une explication bénigne. »

HONTE A CE DOCTEUR IL EST A GERBER ! Ce médecin généraliste espère se servir des enfants pour convaincre leurs parents de se faire vacciner !

Invité sur le plateau de BFMTV, le docteur Hervé Boissin, médecin généraliste à Paris, a exprimé le souhait que les enfants puissent aider à convaincre leurs parents de se faire vacciner.

« Les enfants de 12 à 16 ans vont, peut-être, demander à leurs parents de se faire vacciner, parce que c’est leur liberté qui est atteinte là maintenant. S’ils veulent faire du foot, s’ils veulent aller dans les clubs de natation ou faire du judo, ils auront besoin du pass sanitaire. Donc, j’espère que les enfants vont nous aider beaucoup à convaincre leurs parents de se faire vacciner. », a-t-il expliqué.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1422790510234640385&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Flactudissidente.com%2Fce-medecin-generaliste-espere-se-servir-des-enfants-pour-convaincre-leurs-parents-de-se-faire-vacciner%2F&sessionId=6246e75edfaa40288c3b79bd452e0a185a634001&theme=light&widgetsVersion=1890d59c%3A1627936082797&width=550px

https://lactudissidente.com/ce-medecin-generaliste-espere-se-servir-des-enfants-pour-convaincre-leurs-parents-de-se-faire-vacciner/