Mondialisation de la vaccination dangereuse

Mondialisation de la vaccination dangereuse

9 août 2022 Thierry Michaud-Nérard RIPOSTE LAIQUE 4

 Vues: 1 344

Alors que les fractures se creusent et que les conflits se multiplient, Alexandre Del Valle et Jacques Soppelsa offrent une analyse des dynamiques mondiales en cours. Mensonges et gestion calamiteuse de la pandémie de covid-19, terrorisme du djihad mondialisé, prolifération nucléaire et propagande de guerre éco-énergétique : les politiques de peur sur la scène nationale et internationale viennent plus que jamais ébranler la confiance des peuples dans leurs gouvernements. Nous sommes engagés dans une époque de médiocrité et d’incompétence absolue des gouvernements, à la fin du monde bipolaire de la guerre froide.

Paresseux, ignares et incompétents, incapables de comprendre les tendances actuelles, la médiocrité et l’incompétence absolue des gouvernements européens sont incapables de comprendre les défis à venir.

Alexandre Del Valle et Jacques Soppelsa invitent les gouvernants à se pencher sur l’avenir de la mondialisation et sur la place de l’Occident chrétien, en mettant en exergue l’importance de la problématique de l’identité. Un plaidoyer instructif qui dénonce les maux de l’esprit de court-termisme et de l’irresponsabilité des gouvernements européens. Alexandre Del Valle et Jacques Soppelsa décrivent la Mondialisation dangereuse alors que les effets attendus de la mondialisation heureuse ne font plus l’unanimité.

La mystification de l’idéologie de la mondialisation heureuse, portée par des propagandistes comme Alain Minc ou Francis Fukuyama, est aujourd’hui remise en question par le fait que les conflits et les guerres n’ont pas disparu, que la pauvreté et les inégalités progressent et que des pays entiers de la planète sont menacés par la misère en demeurant exclus des bienfaits imaginaires de la mondialisation heureuse.

L’Europe est la victime de la mondialisation heureuse dont elle est la seule à vouloir une soumission mondialiste, anti-souverainiste, anti-chrétienne, anti-Blancs et anti-identitaire. La réalité de la mondialisation heureuse est la soumission à l’hyper-concurrence des rivalités des États ayant un projet hégémonique.

Les États-Unis instrumentalisent la vieille Europe en déclin et en voie de dé-souverainisation.

Les mafias, les terroristes, les multinationales, les Gafam, l’islam politique, les virus et les puissances prédatrices montantes se nourrissent de la faiblesse volontaire et de la soumission de l’Europe. Il faut voir le rôle majeur des multinationales ayant un projet hégémonique dans les effets pervers de la mondialisation.

La criminalité organisée est l’un des grands vainqueurs de la mondialisation, du fait de la conjugaison de trois facteurs : la porosité des frontières nationales, confortée par la médiocrité des moyens de lutte, la diversification croissante des secteurs d’activité des criminels, les domaines (drogue, prostitution, kidnapping, etc.) augmentés par les technologies de la cybercriminalité et enfin et surtout le changement d’échelle de leur rayon d’action, tant pour les mafias traditionnelles que pour les nouvelles venues albanaises, russophones, kurdes ou nigérianes… Le terrorisme international islamiste figure parmi les plus grandes menaces.

Les principales causes historiques de son essor restent d’actualité, comme la dimension idéologique de la fanatisation. Aujourd’hui, le terrorisme islamiste s’épanouit sur le terreau du sous-développement pour recruter ses mercenaires, favorisé par l’islamisme politique qui a pignon sur rue en France et en Occident.

Source : Le déclassement européen, Valeurs actuelles et dreuz.info

Stop ou encore ? (a-droite-fierement.fr) Combien de complications faudra-t-il encore avant d’arrêter la vaccination contre le covid ? Pourtant, toutes les informations sont là, disponibles, sur tous les sites officiels des différents pays occidentaux. Apparemment, les journalistes ne connaissent pas toutes ces sources d’information à moins que leurs directions leur interdisent de les publier… Pour ceux qui consultent les réseaux sociaux de manière sérieuse et avec beaucoup d’esprit critique, il est hallucinant de discuter avec d’autres personnes indifférentes qui ne s’informent qu’au moyen des médias de grand chemin !

Si ces personnes commencent à avoir de sérieux doutes sur l’efficacité des vaccins, après leur 3e, voire leur 4e dose, elles ne savent strictement rien des effets secondaires dévastateurs des vaccins dont les preuves sont pourtant très largement diffusées et accessibles partout dans le monde.

Voici un petit échantillon des informations que l’on cache à la majorité des Français :

1 – Espagne – une surmortalité de 20 % notée au mois de juillet : L’excès des morts au mois de juillet est cinq fois supérieur à la moyenne du mois de juillet et ce n’est que très peu à cause de la chaleur ou du Covid. (France Soir).

2 – Aux USA, 22 % des moins de 50 ans auraient développé une nouvelle pathologie post-vaccin. Le 27 juillet 2022, l’organisation Children’s Health Defense présidée par Robert F. Kennedy a reçu les deux sondages commandés auprès de l’institut d’études de marché John Zogby Strategies pour connaître les conséquences de la campagne de vaccination contre le Sars-CoV-2 au sein de la population américaine.

La première enquête, réalisée auprès de 1 038 participants, s’adressait aux adultes de tous âges. Des résultats inquiétants, si l’on en croit ses conclusions, puisque parmi l’ensemble des participants, 33 %, n’étaient pas vaccinés, 67 % avaient été vaccinés au moins une fois et 15 % d’entre eux avaient déclaré avoir été diagnostiqués avec une nouvelle maladie quelques semaines ou mois après s’être fait inoculer le vaccin.

3 – Les compagnies d’assurances américaines détectent une surmortalité d’environ 40 % chez les jeunes âgés de 18 à 49 ans. Selon les compagnies d’assurance-vie américaines, les décès inexplicables ont augmenté de 40 % chez les 18-49 ans. pic.twitter.com/Rl2Dg0IKuv — Or-well (@GillesWell) August 7, 2022.

4 – Un constat confirmé par de nombreuses compagnies d’assurances. Pourquoi les compagnies d’Assurances se taisent-elles ? Pourquoi les médias sont-ils complices de ces crimes contre l’humanité ?

Voir la colère de ceux qu’ils ont trompés et de ceux qu’ils ont obligés à se faire injecter leurs poisons. pic.twitter.com/GFmwkixXng — Or-well (@GillesWell) August 7, 2022.

5 – Un virologue conseille de se méfier des vaccinés. Dr Hodkinson, virologue canadien : Les gouvernements ne doivent pas se méfier des non-vaccinés mais des vaccinés qui leur ont fait confiance. Le spectacle est terminé. pic.twitter.com/jGpcB9nyAW — Aliénor d’Aubigné(@AlienorAubigne) August 6, 2022.

6 – La censure à la rescousse des vaccins. Pour avoir suggéré que l’épidémie de variole du singe était liée aux vaccins à ARNm, le professeur Shmuel Shapira est censuré par Twitter (infodujour.fr).

Le professeur Shmuel Shapira censuré par Twitter a été directeur de l’Institut israélien de recherche biologique entre 2013 et 2021. C’est pourquoi Reinfo-covid vous informe…

7 – Lire l’étude critique qu’a réalisée le collectif Réinfo-covid à partir de l’enquête menée par le Sénat sur les effets secondaires des vaccins. Consulter le site Reinfo-covid. Alors, Stop ou Encore ?

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : Stop ou encore ? (a-droite-fierement.fr)

Thierry Michaud-Nérard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.