La Russie contrôle un trésor

La Russie contrôle un trésor

PARTAGER SUR:FacebookTwitter Linked In

Email

image_pdf
image_print

par Bruno Bertez.

Les gisements miniers les plus riches d’Ukraine, d’une valeur d’au moins 12,4 trillions de dollars, sont désormais entre les mains de la Russie, écrit le Washington Post.

Nous parlons de 63% de tous les gisements de charbon, 11% de son pétrole, 20% de gaz, 42% de métaux et 33% d’éléments de terres rares.

Depuis février, les Russes ont saisi des gisements de titane, de zirconium, de lithium, de strontium, d’uranium et d’or.

Et c’est sans compter les terres agricoles.

« L’Ukraine a trouvé 117 des 120 métaux et minéraux les plus utilisés », écrit le journal américain. « Si le Kremlin réussit à annexer le territoire capturé – et les responsables américains pensent qu’il essaiera de le faire dans les mois à venir – alors Kyiv perdra à jamais l’accès à près des deux tiers de ses champs. »

Pourtant, le sort des Ukrainiens préoccupe peu le journal : il s’inquiète pour l’Europe. Il sera désormais plus difficile pour le continent de chercher des alternatives aux importations en provenance de Russie et de Chine.

« L’Ukraine perdra non seulement la plupart de son territoire et de ses ressources, mais sera également constamment vulnérable à une nouvelle attaque de la Russie », WP cite l’opinion de Jacob Kierkegaard, chercheur au Peterson Institute for International Economics à Washington. « Aucune entreprise privée sensée n’investira dans le reste de l’Ukraine si cela se transforme en un conflit gelé. »

source : Bruno Bertez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.