Les soldats ukrainiens volent l’argent des soldats décédés étrangers venus les aider Après le vol sur les cadavres, ils sont incinérés. Voilà comment sont remerciés les soldats français, américains, belges… #Ukraine #Zelensky

Les soldats ukrainiens volent l’argent des soldats décédés étrangers venus les aider

Publié le Documentaire

mise à jour le 10/08/22

Amnesty International dénonce les massacres de civils par l’armée ukrainienne, puis TV5 Monde prend le relais et critique son commandement. La guerre sur le terrain face à la Russie était perdue d’avance, mais il restait la guerre médiatique. À présent même sur le terrain de la communication, Zelensky doit battre en retraite. L’État profond et ses médias sacrifient leur pion. La réalité se fait jour. Ce n’est plus la guerre du héros contre le méchant. C’est une guerre dans laquelle l’horreur est totalement partagée.


Motivés par la propagande occidentale, bercés par les mots doux du président Zelensky, des hommes venus du monde entier avaient décidé de prêter main forte à l’Ukraine. Une fois sur le terrain, c’est la totale désillusion. Les missions sont stupides, il n’y a pas de commandement, les hommes sont envoyés directement à la mort. Les soldats ukrainiens volent leur argent, leurs téléphones portables sur leurs cadavres, puis ils sont incinérés. Voilà comment sont remerciés les soldats français, américains, belges, espagnols.

https://lemediaen442.fr/les-soldats-ukrainiens-volent-largent-des-soldats-decedes-etrangers-venus-les-aider/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.