Les Canadiens organisent des manifestations dans tout le pays pour être solidaires des agriculteurs néerlandais

La plupart des manifestations, sinon toutes, sont organisées par Freedom Fighters Canada, qui utilise le hashtag #WeMoveAsOne pour diffuser sur Twitter des mises à jour sur le nouveau convoi d’agriculteurs.

Les organisateurs ont indiqué qu’ils prévoient de passer par Ottawa, Toronto, Vaughan, Edmonton, Calgary, Grande Prairie, Red Deer, Lloydminister, Montréal, Winnipeg et Vancouver, ce qui en fait une manifestation d’envergure nationale.

De plus, les agriculteurs et les camionneurs prévoient de faire des slow-rolls de ville en ville, ce qui élargit encore la portée.

Par exemple, selon un tweet envoyé par Live From The Shed, qui a couvert les manifestations du convoi de la liberté, le seul slow-roll dans la région du Grand Toronto passera par Bowmanville, Oshawa, Ajax, Uxbridge, Barrie, Innisfil, Newmarket, Orangeville, Cambridge, Milton, Hamilton, Burlington, Oakville, Mississauga et Toronto avant que les agriculteurs ne convergent à Vaughan Mills.

Ce samedi 23 juillet, des groupes de convois de tout l’Ontario s’unissent pour soutenir les fermiers néerlandais et la lutte internationale pour la liberté. #wemoveasone #farmersprotest #freedomconvoy

En outre, on s’attend à ce que de nombreux camionneurs du convoi de la liberté soient présents, apportant avec eux des semi-remorques, des gros camions et beaucoup de klaxons dans les rues et sur les autoroutes.

Selon le Western Standard, une affiche a également commencé à circuler, encourageant les manifestants à apporter des tracteurs et du matériel agricole et à « apporter un drapeau des Pays-Bas, à l’envers, comme demandé par les Néerlandais ».

Comme le rapportait précédemment The Counter Signal, les agriculteurs néerlandais protestent actuellement contre une politique climatique qui plafonnera à 50 % les émissions d’azote et d’ammoniac d’ici 2030. Les agriculteurs sont les premières cibles en raison de l’impact supposé de l’utilisation des engrais et du bétail. On estime qu’au moins 30 % des agriculteurs seront contraints de cesser leur activité et de vendre leurs terres en raison de cette politique.

« Le message honnête … est que tous les agriculteurs ne peuvent pas poursuivre leur activité », peut-on lire dans une déclaration du gouvernement.

Le gouvernement néerlandais le sait et s’est positionné pour acheter les terres, ce qui est très douteux et a conduit de nombreuses personnes à affirmer que ce n’est rien d’autre qu’un accaparement de terres.

Comme l’explique la philosophe juridique néerlandaise Eva Vlaardingerbroek, « Il s’agit en fait pour le gouvernement néerlandais de voler les terres de nos agriculteurs, et il le fait sous le couvert d’une crise de l’azote inventée de toutes pièces qui va mettre la plupart de ces agriculteurs complètement hors d’état de nuire… il le fait parce qu’il veut ces terres d’agriculteurs, et il les veut pour loger les nouveaux immigrants. »

« Ils le veulent aussi parce que les agriculteurs font manifestement obstacle aux plans de grande réinitialisation qu’ils ont pour nous. Les agriculteurs sont des gens qui travaillent dur, qui craignent Dieu et surtout qui sont autosuffisants et qui ne font que se mettre en travers de leur programme mondialiste. »

Les Canadiens ont toutes les raisons de s’inquiéter de l’évolution de la situation aux Pays-Bas également, car Trudeau met en œuvre presque exactement la même politique en matière d’émissions d’azote, mais en fixant le plafond à 30 % plutôt qu’à 50 %.

En effet, ce qui se passe aux Pays-Bas revient presque à regarder dans une boule de cristal le reste des nations occidentales qui seront soumises à des politiques radicales en matière de changement climatique.

Ainsi, les agriculteurs ont lancé un appel à l’action en début de semaine dans une vidéo désormais virale, demandant aux agriculteurs du monde entier de se lever pour une journée de manifestations internationales. Avec ceux qui protestent déjà en Europe, et maintenant avec une des trois nations du continent nord-américain qui prévoit de les rejoindre, on peut dire que les agriculteurs obtiennent ce qu’ils voulaient.

Une vidéo a été publiée qui appelle à une manifestation de soutien unie pour les agriculteurs néerlandais avec des agriculteurs, des camionneurs, des pêcheurs et d’autres.
Cette manifestation aura lieu le 23 juillet et a demandé le soutien du Royaume-Uni, des États-Unis, de la France, de l’Italie, de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada et d’autres pays.

(Au cas où le tweet de Lewis Brackpool serait supprimé de Twitter, nous avons téléchargé une copie de la vidéo ci-dessous).

https://videopress.com/embed/upHpKowG?cover=1&preloadContent=metadata&useAverageColor=1&hd=1Lewis Brackpool on Twitter


3 commentaires sur « Les Canadiens organisent des manifestations dans tout le pays pour être solidaires des agriculteurs néerlandais »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.