La fin des puissances coloniales européennes, la tyrannie de la physique

La fin des puissances coloniales européennes, la tyrannie de la physique

PARTAGER SUR:FacebookTwitter Linked In

Email

image_pdf
image_print

par Tom Luongo.

Le week-end dernier, j’ai eu un long entretien avec Alexander Mercouris, de The Duran et Crypto Rich, pour discuter de l’évolution rapide de la situation en Europe. Les lecteurs de longue date savent que je prévois depuis des années l’effondrement de l’Union européenne.

Cette idée n’est pas basée sur mon antipathie personnelle pour les communistes et les eugénistes hardcore européens, bien qu’elle soit assez importante. En fait, plus nous nous enfonçons dans 2022, plus cette antipathie s’élève à des niveaux presque inextinguibles. L’arrogance et la stupidité des dirigeants européens sont tout simplement époustouflantes.

Aujourd’hui, nous sommes face à une situation où les dirigeants d’un continent entier sont en train de commettre un suicide rituel et sont pourtant obsédés par l’idée de présenter au monde ces blessures auto-infligées comme étant la faute du président russe Vladimir Poutine.

Un trait commun à tous les narcissiques malins est l’incapacité d’assumer la moindre responsabilité pour leurs propres actions, cherchant toujours à rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. On voit ce comportement chez les enfants. Et il ne se manifeste qu’à l’âge adulte parce que les parents ont refusé de mettre des limites à l’enfant ou de le forcer à subir les conséquences de ses actes.

Regardez les dirigeants de l’Europe d’aujourd’hui et personne, homme ou femme, ne fait preuve d’une once d’autoréflexion ou de contrition. Le problème est tout aussi endémique ici parmi les dirigeants américains affiliés à Davos. Le président Joe Biden ne cesse de jacasser sur la « hausse des prix de Poutine » ou de reprocher aux compagnies pétrolières de ne pas être assez patriotiques pour maintenir les prix de l’essence et du diesel à un niveau abordable pour presque tous les Américains.

Mais il y a quelques semaines à peine, ces mêmes personnes nous disaient que nous devions supporter des prix légèrement plus élevés à la pompe pour affamer la Russie et défendre l’Ukraine.

Biden et les apparatchiks de son parti ne peuvent tout simplement pas abandonner cette idée alors que nous sommes maintenant à un peu plus de quatre mois des élections de mi-mandat.

Biden aux entreprises qui gèrent les pompes à essence :
« Nous sommes en temps de guerre. Un péril mondial. L’Ukraine. Ce ne sont pas des temps
normaux. Réduisez le prix que vous facturez à la pompe pour refléter le coût que vous
payez pour le produit. Faites-le maintenant. Faites-le aujourd’hui »

Je vous ai déjà dit ce qu’était le vrai coût à la pompe, les RIN, crédits de mélange compensatoire renouvelable, qui étranglent les petits raffineurs.

Mais en Europe, la véritable histoire dépasse l’entendement. Elle peut être résumée par le mème suivant :

Et pourtant, si vous écoutez les dirigeants européens, de quoi parlent-ils ? De l’élargissement de l’OTAN à la Finlande et à la Suède. Ils soutiennent le blocus désastreux de la Lituanie sur les marchandises terrestres à Kaliningrad, en violation flagrante du traité de ce pays avec la Russie. Le Parlement européen et les dirigeants de la France, de l’Allemagne et de l’Italie soutiennent tous l’invitation de l’Ukraine à rejoindre le bloc.

Autant d’éléments auxquels la Russie répondra correctement en déplaçant ses exportations vers l’Est plutôt que vers l’Ouest et en mettant à exécution les paroles de Poutine lors de son discours au SPIEF 2022 la semaine dernière :

« L’Union européenne a perdu sa souveraineté politique, et ses élites bureaucratiques dansent au rythme de quelqu’un d’autre, faisant tout ce qu’on leur dit d’en haut et nuisant à leurs propres populations, économies et entreprises ».

L’ensemble du discours vaut votre temps et le meilleur aperçu est ce fil Twitter, non pas pour ce qu’il implique pour la crypto, comme l’auteur l’implique, mais pour l’humanité en général. La dette est un système d’esclavage. Ce n’est pas la vraie richesse, seulement le simulacre de la richesse.

La grande leçon à retenir est exactement ce dont je parle sur ce blog depuis des années : La fin de la dette souveraine comme base des réserves mondiales. Le monde évoluera rapidement vers une norme monétaire fondée sur les matières premières, où une certaine forme de discipline sera imposée aux gouvernements, qui perdent leur crédibilité de jour en jour, en raison de la réalité.

La vraie richesse se trouve dans les choses qui vous font vivre.

La physique et les limites du temps finissent par rattraper tous les planificateurs centraux et leurs grands rêves de domination mondiale. La tyrannie qu’ils décrient n’est pas du racisme, un manque de tolérance ou même du tribalisme, ce sont simplement les mathématiques et la physique de la production d’énergie.

C’est le grand crime de Poutine que de rappeler à tous ce fait fondamental.

Les narcissiques qui tentent de le rendre responsable de leurs malheurs n’admettront jamais qu’ils ont eu tort. Ils préfèrent continuer à manipuler les événements pour orienter le monde vers l’impensable en lui reprochant, ainsi qu’à nous, de ne pas se plier à leur sagesse.

Écoutez-les attentivement et tout ce que vous entendrez, c’est : « Ce n’est pas ma faute ! »

Mais ça l’est.

source : Gold Goats ‘n Guns

traduction Réseau International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.