Syndrome de la mort subite de l’adulte [vacciné] : Les décès excessifs en Australie ont augmenté de 18 % depuis le début de l’année 2022, mais seulement 6 % de tous les décès ont été attribués au COVID-19.

Le Bureau australien des statistiques a révélé que l’Australie souffre d’une énorme surmortalité par rapport à la moyenne historique depuis environ octobre 2021, les chiffres révélant que le nombre d’Australiens ayant perdu la vie en 2022 est supérieur de 18 % à la moyenne historique.

Toutefois, cette hausse inhabituelle du nombre de décès ne peut être attribuée à Covid-19, car seulement 6 % de tous les décès survenus en 2022 ont été attribués à cette maladie présumée.

Selon le Bureau australien des statistiques (ABS), 44 331 décès sont survenus jusqu’au 27 mars 2022, soit 6 609 décès de plus que la moyenne historique, ce qui équivaut à une augmentation de 18 % des décès.

Cependant, sur les 44 331 décès survenus au 27 mars, seuls 2 903 étaient associés au Covid-19, soit seulement 6 % de tous les décès.

Le graphique suivant, fourni par l’ABS, montre tous les décès par semaine d’apparition en Australie du 29 mars 2021 au 27 mars 2022, par rapport à la moyenne historique.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, les décès excédentaires ont commencé à se produire dans tout le pays à partir d’octobre 2021 environ, mais ont augmenté de façon exponentielle depuis le début de 2022.

Le graphique suivant, fourni par l’ABS, montre le nombre d’infections et de décès dus au Covid-19 dans toute l’Australie entre le 29 mars 2021 et le 27 mars 2022.

Comme on peut le voir ci-dessus, les décès dus au Covid-19 ont commencé à augmenter au début du mois d’août 2021, avant d’atteindre un pic en octobre, puis de connaître une hausse exponentielle à partir de la mi-janvier 2022. Cette hausse significative n’explique cependant pas l’augmentation de 18% de la surmortalité depuis le début de l’année 2022.

Il convient également de noter, d’après ce qui précède, que les décès dus au virus Covid-19 étaient pratiquement inexistants dans tout le pays avant août 2021. Pourtant, malgré la vaccination de millions d’Australiens, ils ont ensuite commencé à augmenter. Le pic de janvier est extrêmement inquiétant, car près de 80 % des Australiens étaient alors considérés comme totalement vaccinés contre le Covid-19.

Et maintenant, bien que près de 90 % des Australiens soient considérés comme entièrement vaccinés à partir de juin 2022, le pays est toujours sous le coup de la plus grande vague de décès à avoir frappé l’Australie depuis le début de la prétendue pandémie en mars 2020.

Ce ne sont pas non plus les non-vaccinés qui meurent. Le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud a révélé le nombre de décès en fonction du statut vaccinal dans une nouvelle mise à jour quotidienne des « Statistiques Covid-19 », dont la liste complète est disponible ici.

Nous avons passé en revue les 31 rapports du 22 mars et avons calculé le nombre de décès par statut vaccinal.

Entre le 1er et le 31 mars 22, le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud affirme que 195 personnes ont malheureusement perdu la vie. Cela représente 8 fois plus de décès que ce qui s’est produit au cours des trois premiers mois de la pandémie en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, en 2020.

Sur les 195 personnes qui ont tristement perdu la vie en mars 22, seules 31 étaient considérées comme non vaccinées, mais même cela pourrait ne pas être vrai, car le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud considère toujours qu’une personne n’est pas vaccinée dans les 21 jours suivant l’injection d’un vaccin Covid-19.

Le plus grand nombre de décès dus au Covid-19 a été enregistré dans la population doublement vaccinée, avec 92 décès, mais la population triplement vaccinée n’était pas loin derrière avec 67 décès. Même la population quadruplement vaccinée a participé à l’action avec un décès enregistré.

Si le Covid-19 n’est pas responsable de l’augmentation de 18 % de la surmortalité en Australie depuis le début de l’année, alors qu’est-ce qui l’est ?

L’augmentation spectaculaire du syndrome de mort subite de l’adulte (SADS), qui préoccupe et déconcerte les médecins, aurait-elle un rapport avec cette situation ?

En Australie, les personnes âgées de moins de 40 ans sont invitées à faire contrôler leur cœur « parce qu’elles sont potentiellement exposées au syndrome de mort subite de l’adulte ». Le Baker Heart and Diabetes Institute de Melbourne élabore actuellement le premier registre SADS du pays.

Selon les médecins, ce syndrome, connu sous le nom de SADS, est fatal pour toutes sortes de personnes, qu’elles aient ou non un mode de vie sain et en bonne santé.

« Le SADS est un terme générique pour décrire les décès inattendus chez les jeunes », a déclaré le Royal Australian College of General Practitioners.

Mais il s’avère que le terme est en fait utilisé lorsqu’une autopsie ne permet pas de trouver une cause évidente de décès, et la raison pour laquelle les médecins ont du mal à trouver une cause évidente de décès est que nous voyons maintenant des milliers de décès dus à quelque chose qui était impossible à produire avant 2021. La vaccination contre le Covid-19.

Cela devient évident une fois que vous savez où regarder. Mais le problème, c’est qu’on décourage activement les médecins de chercher et que les médias grand public n’en parlent pas.

Pourtant, toutes les réponses que les médecins cherchent pour expliquer ce qu’ils appellent le syndrome de la mort subite de l’adulte sont contenues dans les données officielles du gouvernement.

Pour commencer, les données d’un ensemble de données de l’ONS sur les décès en Angleterre par statut vaccinal, que l’on peut trouver ici, montrent que les personnes âgées de 18 à 39 ans qui ont été vaccinées sont plus susceptibles de mourir que celles qui n’ont pas été vaccinées.

Le graphique suivant montre le taux de mortalité standardisé par âge moyen survenu entre le 1er janvier 21 et le 31 janvier 22 par statut vaccinal pour les décès toutes causes confondues, pour 100 000 personnes-années chez les adultes âgés de 18 à 39 ans en Angleterre.

En moyenne, les personnes ayant reçu une seule dose de vaccin avaient 51 % plus de risques de mourir que les personnes non vaccinées entre le 1er janvier 21 et le 31 janvier 22. Les personnes doublement vaccinées avaient 91,4 % plus de risques de mourir que les personnes non vaccinées entre le 1er janvier 21 et le 31 janvier 22. Et d’après les quelques données disponibles à ce jour, les personnes triplement vaccinées ont en moyenne 25,3 % plus de risques de mourir que les personnes non vaccinées.

Ce que ces chiffres officiels de l’Office for National Statistics du Royaume-Uni suggèrent fortement, c’est que la vaccination Covid-19 tue et augmente le risque de décès d’une personne, quelle qu’en soit la cause. Et cette augmentation du risque de décès n’est pas due au fait que de nombreuses personnes ont été vaccinées, il s’agit de chiffres pour 100 000.

Il semble donc que nous venions de trouver la réponse à la question de savoir pourquoi l’Australie a connu une augmentation de 18 % de la surmortalité en 2021.

Et cette réponse est « la vaccination Covid-19 ».

TRADUIT DE L ANGLAIS PAR ANNE

2 commentaires sur « Syndrome de la mort subite de l’adulte [vacciné] : Les décès excessifs en Australie ont augmenté de 18 % depuis le début de l’année 2022, mais seulement 6 % de tous les décès ont été attribués au COVID-19. »

  1. Attention…autant le dire maintenant et ne pas l oublier pour sevir Si les etats mondialistes sont obligés de reconnaitre tous ces deces parce qu il y a des chiffres qu ils ne peuvent cacher, Il faut bien se douter que leur prochain scénario sera le suivant Culpabiliser les morts pour eviter les poursuites ils diront C est tel agent du vaccin,,combine avec …la cigarette l alcool …le lait ou.le besoin de liberte …….bref n iporte quoi importe quoi pour noyer le poisson Nous allons remedier a cela en modifiant le produit

    Ce qui veut dire …apres traduction,que le vaccin futur sera encore plus vicieux que celui ci La mort n arrivera pas trop vite…c est ca qui les a plante.jusqu ici …ca sera mieux dilue dans le temps…et les gogos s empresseront de faite leurs provisions du nouveau vaccin »vu a la tele «  »:

    N oublions pas qu ils sont en pleine opération de genocide….et ils aimeraient bien qu on les laisse un peu tranquilles ils n ont pas encore eu le rendement escompte ….donc chuuuut!!!!!pendant qu on danse,i eux….ls travailnent…..

    Ne plus rien accepter de ces gens tant que les « elites »n ont pas ete remplacees

    Le sam. 25 juin 2022 à 17:34, PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.