LA VÉRITÉ FAIT INEXORABLEMENT SON CHEMIN On dit que «le mensonge prend l’ascenseur et la vérité prend l’escalier» Les mensonges sont en effet plus vite diffusés et crus que la vérité, toujours plus lente à émerger. En voici un nouvel exemple

Pfizer, Moderna, Astra Zeneca : les vaccins anti-Covid augmentent les risques cardiovasculaires chez les jeunes

Les vaccins anti-Covid Moderna, Pfizer et Astra Zeneca auraient tous des effets néfastes sur la santé cardiovasculaire. C’est ce qu’il ressort de plusieurs études publiées dans de prestigieuses revues scientifiques anglo-saxonnes entre avril et juin 2022. Le point sur ce qu’elles soulignent. 

Toutes soulignent l’intérêt des vaccins, mais pointent aussi ses effets potentiellement néfastes pour la santé cardiovasculaire des patients. Et notamment des plus jeunes. 

Risque accru de myocardite ou de péricardite

Une étude menée par The Lancet, souligne le 11 juin dernier « un risque accru de myocardite ou de péricardite chez les hommes âgés de 18 à 25 ans après une deuxième dose du vaccin » Moderna et Pfizer. La prestigieuse revue britannique souligne cependant, que « cette incidence était rare » : 411 myocardites ou péricardite ayant été détectées sur les plus de 15 000 000 personnes âgées entre 18 et 64 ans observées par les scientifiques.

The Lancet souligne d’ailleurs que « les résultats de l’étude, ainsi que la balance bénéfices-risques, continuent de soutenir la vaccination à l’aide de l’un ou l’autre des deux vaccins à ARN messager ». 

Plus d’arrêts cardiaques pendant les périodes de vaccination

Le 28 avril, Scientific Reports, une des plus importantes revues en libre accès de la planète, soulignait quant à elle une augmentation « de plus de 25 % du nombre d’appels chez les 16-39 ans » pour des arrêts cardiaques ou des syndromes coronariens aigus « pendant le déploiement de la vaccination anti Covid en Israël ». 

La revue souligne également que les mêmes constats ont été faits en Allemagne et en Écosse pendant la période de vaccination, et qu’en revanche, aucun lien n’a été établi entre ces problèmes cardiovasculaires et les infections au Covid. 

Astra Zeneca aussi visé 

Si ces deux premières études pointent du doigt les vaccins à ARN messager, une autre analyse publiée le 14 juin dans Jama, la revue de l’association américaine de médecine, souligne « une augmentation du nombre de contacts hospitaliers pour cause de troubles de la coagulation et de maladies cérébrovasculaires, notamment pour thrombocytopénie et thrombose veineuse cérébrale », après la vaccination par Moderna, Pfizer et surtout Astra Zeneca. 

MIDI LIBRE

https://www.midilibre.fr/2022/06/24/pfizer-moderna-astra-zeneca-les-vaccins-anti-covid-augmentent-les-risques-cardiovasculaires-chez-les-jeunes-10394928.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.