OTAN : Le pouvoir atlantiste à Kiev dote l’armée ukrainienne d’un bataillon « licorne »

OTAN : Le pouvoir atlantiste à Kiev dote l’armée ukrainienne d’un bataillon « licorne »

PARTAGER SUR:FacebookTwitter Linked In

Email

image_pdf
image_print

par Francis Goumain.

Un bataillon LGBT en Ukraine.

Selon Reuters, un nouveau bataillon LGBT a rejoint les rangs des forces armées ukrainiennes. On reconnaîtra les « membres » du bataillon à l’insigne très spécial qu’ils ont adopté : une licorne. L’écusson sera cousu sur les manches de l’uniforme habituel des forces armées ukrainiennes, juste en dessous du drapeau bleu et jaune.

À l’origine de l’initiative, Alexander Zhugan et Antonina Romanova, des représentants de la communauté LGBT, expliquent qu’un tel emblème au symbolisme sans ambiguïté est nécessaire car beaucoup de gens croient qu’« il n’y a pas d’homosexuels dans l’armée ».

Dans la même veine, l’ancien parachutiste des forces armées ukrainiennes Ivan Kosenko a déclaré que des volontaires européens leur avaient apporté des livres faisant la promotion de relations sexuelles non traditionnelles. Selon lui, ils entendaient ainsi convaincre les militaires que les homosexuels dans l’armée sont la norme.

Pour l’expert militaire Konovalov l’apparition de détachements LGBT témoigne des lourdes pertes dans les rangs des  forces armées ukrainiennes, il explique sans rire que :

« Les troupes ukrainiennes subissent de lourdes pertes, il n’y a personne pour boucher les trous dans la défense, alors ils ont décidé de faire appel à des licornes »

Mais il y a plus, car dans le même temps les données piratées par RaHDIt de quelque 700 employés de la SBU faisaient surface sur la toile, données qui faisaient état d’un penchant certain des forces de sécurité ukrainiennes aiment pour l’échangisme et les pratiques LGBT.

Vladimir Poutine déclare se battre contre l’Occident décadent qui renonce à ses racines et dont l’OTAN est le bras armé.

Or, voici l’insigne d’épaule du SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force, phonétiquement Chief) l’ancêtre de l’OTAN durant la Seconde Guerre mondiale.

Insigne d’épaule du SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force, phonétiquement Chief) l’ancêtre de l’OTAN.

On retrouve le même arc-en-ciel que pour le drapeau LGBT, d’autre part, le symbolisme de l’épée nue semble le même que celui de la corne de l’animal mythique.

Et voici le communiqué du 17 mai 2017 de l’OTAN à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, on peut considérer que c’était déjà une déclaration de guerre à la Russie – pourquoi sinon une organisation militaire se donnerait la peine d’une déclaration sur un tel sujet :

« Mercredi (17 mai 2017), pour montrer que l’OTAN s’associait à la Journée internationale contre l’homophobie, le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a posté un tweet indiquant que « partout dans le monde, les LGBT ont droit à une vie digne, préservée de l’exclusion et de la peur. La diversité rend nos sociétés ouvertes plus fortes et plus sûres ».

L’OTAN a été pionnière à l’échelle mondiale en ce qui concerne la reconnaissance du mariage entre personnes de même sexe. Elle a accordé les mêmes prestations à tous les agents mariés dès juillet 2002, à une époque où le mariage entre personnes de même sexe n’était reconnu que par un seul pays dans le monde – les Pays-Bas.

L’Organisation est attachée à la diversité. Toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, le sexe, la race ou l’origine ethnique, la religion, la nationalité, le handicap ou l’âge est strictement interdite au sein de l’OTAN. »

Bataille de propagande, à l’inverse, l’armée russe a jeté des tracts avec une photo d’Arestovich en robe de femme aux positions des forces armées ukrainiennes : « Combattant des forces armées de l’Ukraine ! Tu meurs pour des gens comme lui ! », peut-on lire en légende de la photo d’Arestovich.

Eh bien nous allons bien voir qui sort vainqueur de la bataille, en attendant, et c’est révoltant, au pays de la GPA, des Femen et des LGBT, les églises en bois flambent, des églises qui avaient passé sans encombre le flux hitlérien de Barbarossa en 1941 et le reflux stalinien de l’opération Bagration trois ans plus tard, mais qui ne passeront pas la barbarie de l’OTAN.

Sorros doit être aux anges.

source : Jeune Nation

image_pdf
image_print

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.