USA Plus de 500 militaires poursuivent le gouvernement pour avoir rendu obligatoire un vaccin qui n’a pas été approuvé par la FDA et qui n’aurait pas dû être administré…BOUM

Plus de 500 membres des forces armées ont intenté un procès contre le gouvernement lundi. Ces personnes affirment que le vaccin imposé aux militaires n’a pas été approuvé et qu’il n’aurait donc jamais dû être administré aux militaires.

Environ 520 militaires ont déposé lundi une plainte contre le gouvernement.

Leur principal argument est que l’ obligation de vaccination est illégal parce qu’il n’y a pas de vaccin approuvé disponible aux États-Unis. Cela signifie qu’environ 55% (nombre de personnes vaccinées depuis le mandat du 23 août 2021 du Secrétaire à la Défense (SecDef)) de l’armée ont été vaccinées illégalement et sous la contrainte.

Voir le dépôt de plainte au tribunal ci-dessous :

ECF Filed Complt 5-23-22 by Jim Hoft

Cette affaire fait suite au jugement rendu la semaine dernière, dans lequel un officier de la marine a été reconnu innocent d’avoir commis une faute en ne prenant pas le vaccin COVID. L’officier en question, le LT Bill Moseley, a affirmé qu’il avait le devoir de ne pas prendre le vaccin puisque celui administré par l’armée n’était pas approuvé par la FDA.

Le 20 mai, un conseil d’administration de la marine a déterminé, par un vote de 3-0, qu’un lieutenant n’avait commis aucune faute en refusant de se faire vacciner contre le COVID-19 et qu’il était autorisé à poursuivre son service.

L’avocat R. Davis Younts, qui représentait le lieutenant impliqué dans l’affaire, a déclaré au National Desk : « Dans une affaire révolutionnaire concernant l’ obligation de vaccination militaire, nous avons obtenu une victoire cruciale pour notre client, le lieutenant Bill Moseley. Il pourra poursuivre son service dans la marine américaine. Un conseil d’administration de la marine a estimé, par un vote de 3-0, que le fait de refuser le vaccin ne constituait pas une faute. »

Au cours des audiences, Younts a soutenu que l’obligation de vacciner les membres de l’armée américaine avec le COVID-19 n’était pas légale, et aurait souligné que l’armée n’avait pas mis à disposition la version du vaccin approuvée par la FDA.
Selon un communiqué de presse publié par Younts, le lieutenant Moseley a affirmé qu’il ne pouvait pas prendre le vaccin pour des raisons religieuses, mais a décidé de ne pas soumettre de demande d’exemption lorsqu’il a découvert que l’armée américaine refusait presque toutes les demandes.

« Après avoir consulté des experts juridiques et médicaux, il a été convaincu qu’en tant qu’officier, il avait l’obligation de s’opposer à cet ordre illégal et d’être la voix de milliers de marins enrôlés », a déclaré M. Younts. « Le LT Moseley a risqué ses vingt-deux ans de carrière et sa retraite militaire en raison de sa foi et de son engagement envers son serment de chef militaire. »

Source : https://www.actuintel.com/2022/05/25/exclusif-plus-de-500-militaires-poursuivent-le-gouvernement-pour-avoir-rendu-obligatoire-un-vaccin-qui-na-pas-ete-approuve-par-la-fda-et-qui-naurait-pas-du-etre-administre/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.