Abad victime d’un coup tordu monté par Macron ?

Abad victime d’un coup tordu monté par Macron ?

Le destin du futur ex-ministre Damien Abad m’intrigue.

Jouant aux assistants inquisiteurs, les médias reprochent à Macron-Borne de ne pas s’être entourés d’assez de précautions pour nommer un homme ayant une casserole « d’agresseur sexuel ».

Il suffit de regarder Damien Abad se mouvoir, pour se dire : (que) si même il avait pu -on ne sait trop comment- mettre une drogue, provoquant désirs amoureux immédiats, dans la coupe de champagne de l’objet de son désir, il lui aura fallu beaucoup d’ingéniosité et de virtuosité ; une virtuosité confinant à l’exploit, au vu des ses handicaps, pour parvenir à ses fins.

Examinant les différents aspects de cette affaire, je me dis que :

  1. Macron ne continue-t-il pas dans la voie de François Hollande travaillant contre François Fillon, en utilisant les médias, (ici Médiapart –au lieu du Canard enchaîné- et les associations féministes indignées proches de LFI) pour bouleverser la donne politique, peu avant les élections législatives ?
  2. Macron réalise une prise politique
  3. cette prise jette le trouble, pour ne pas dire plus, au sein du parti LR. Elle en aggrave la crise -en période électorale- en le privant du président de son groupe parlementaire
  4. Il fait tomber judiciairement cette prise, brise sa carrière politique, au motif  que la justice s’intéresse à sa personne.
  5. Il fait apparaître les LR comme un club d’opportunistes et de bras cassés ayant maille à partir avec la justice et for peu soucieux de la dignité de femmes, séduites par surprises et malgré elles.

En d’autres termes, je vois dans cette triste pantalonnade, un concentré de coups de Jarnac, le déploiement multiforme d’un guet-apens.

La façon dont se positionnent certains critiques chez les journalistes montrent à l’évidence que morale et droit des femmes agissent désormais comme autant d’outils d’immixtion dans la vie des formations politiques contraintes à perdre ce qui leur restait d’indépendance.

Selon moi, Macron a, en réalité, sciemment choisi cet homme pour le faire tomber, pour le précipiter, à peine proclamé ministre, et renforcer la crise des LR en période d’élection. Cette manœuvre sournoise est dans la ligne permanente d’un homme jouant la carte de la bousille méthodique de tout ce qui tient ce pays debout.

Pendant que médias et politiques  critiquent « l’imprudence » de Macron-Borne, pendant que le pays bruisse à ce sujet, aucune information ni le moindre débat ne remontent concernant la proposition Macron-Gates visant à donner à l’OMS -une bureaucratie irresponsable déconnectée de la souveraineté démocratique des populations- des attributions de nature étatique, un pouvoir régalien planétaire dépossédant les gouvernements nationaux dans le domaine de la santé devant devenir un domaine stratégique couplé à celui de l’ordre écologique planétaire.

Derrière la proposition du mal élu Macron, ne retrouve t’on pas l’illustration précise du pronostic de Georges Soros ? Un diagnostic et une prédiction formulés au cours d’un interview donné en 2019, à l’occasion de l’anniversaire de cet ancien auxiliaire de la Gestapo ?

Rappelons ici que Soros est entré -avec son père et l’aide d’un voisin Magyar- dans une milice supplétive, à l’occasion des grandes rafles des Juifs de Hongrie du printemps de 1944 ; rafles qui livreront à la chambre à gaz d’Auschwitz sept-cent mille Juifs de Hongrie.

Alain Rubin

Abad victime d’un coup tordu monté par Macron ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.