Michel Onfray : « Macron est un croque-mort de la nation »

Michel Onfray vient de faire paraître « Foutriquet » (Albin Michel), un recueil de textes pamphlétaires sur le quinquennat d’Emmanuel Macron. On a discuté de ce dernier avec lui, mais aussi de la campagne présidentielle en cours et de la candidature d’Éric Zemmour – qui avait « le bon diagnostic » selon lui mais « n’a pas suivi par une bonne thérapie ».

Marianne : Alors que vous faites paraître Foutriquet (Albin Michel) pour raconter le quinquennat Macron, l’affaire McKinsey n’en finit plus d’agiter l’actualité politique. Qu’est-ce que celle-ci vous inspire ?

Michel Onfray : Cette affaire valide, hélas, mes thèses sur les présidents maastrichtiens de la République française. C’est-à-dire tous sans exception depuis le Mitterrand de 1983 qui, à cette date, renonce au souverainisme en même temps qu’au socialisme – c’est-à-dire à la possibilité de mener la politique voulue par le peuple pour le peuple – au nom d’un saint-simonisme libéral visant l’État total planétaire. Tous les présidents, donc, ont travaillé à la dilution de la France dans l’acide mondialiste via l’Europe de Jean Monnet préférée à l’Europe du général de Gaulle qui allait de l’Atlantique jusqu’à l’Oural – une politique qui, si elle avait été conduite, nous aurait évité de nourrir l’actuel impérialisme de type fasciste de Poutine…

« Nonobstant, le chef de l’État va employer des officines privées, payées avec l’argent du contribuable deux fois ponctionné. »

L’impôt est élevé en France et payé par les plus modestes sous forme de TVA et ce pour qu’entre autres choses nous disposions d’une armée de fonctionnaires d’État pour mettre en place la politique voulue par le peuple lors des élections – qui, rappelons-le, ont toutes été perdues par Macron pendant cinq ans. Nonobstant, le chef de l’État va employer des officines privées, payées avec l’argent du contribuable deux fois ponctionné, qui travaillent avec les membres du pouvoir depuis des années, pour activer la casse nationale et mener à bien la politique dont la feuille de route est donnée à Davos.

Le problème tient donc au rapport à l’Union européenne de nos gouvernants ?

LIRE LA SUITE ICI ……………….https://www.marianne.net/agora/entretiens-et-debats/michel-onfray-macron-est-un-croque-mort-de-la-nation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.