L’Université d’Oxford a suivi les malades sur 6 mois (phase aiguë de la maladie comprise ) :la protection vaxx contre les formes graves et les covids longs est nulle surtout pour les plus de 60 ans

Vous n’entendrez sans doute jamais parler de cette étude de l’Université d’Oxford, la seule avec la peu fiable étude Pfizer à suivre le devenir de malades vaccinés et non vaccinés sur les six mois qui suivent l’infection .Un moyen de mesurer l’impact de la maladie dans sa phase aigue puis des covids longs .

Le seul moyen de comptabiliser les effets nocifs de la spike virale et vaccinale à moyen terme…

Chaque dose de Pfizer apporte une rasade de spike en plus et la spike c’est jamais bon sur le long terme

Nous vous renvoyons à l’étude indienne qui estimait les deux doses de vaccins comme un facteur prédictif de covid long. (X2.32 des risques)

Cliquer pour accéder à 2022.01.04.21268536v1.full.pdf

On peut regretter que ceux qui tombent malades dans les jours qui suivent l’injection ne soient pas pris en compte, mais qu’importe SIX MOIS DE SUIVI, nous n’avons jamais eu. Il est manifeste que la protection apportée lors de la phase aigue de la maladie a pour contrepartie les effets secondaires dans les semaines qui suivent

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.10.26.21265508v3

https://www.medrxiv.org/content/medrxiv/early/2021/11/08/2021.10.26.21265508/DC1/embed/media-1.pdf?download=true

Un total de 10 024 personnes infectées par le SRAS-CoV-2 enregistrées au moins 2 semaines après une première dose de vaccin contre le COVID-19 ont été identifiées (âge moyen [ET] à l’infection : 57,0 [17,9] ans, 59,4 % de femmes) . Parmi eux, 65,1% ont été vaccinés avec BNT162b2 ‘Pfizer/BioNTech’, 9,0% avec mRNA-1273 ‘Moderna’, 1,6% avec Ad26.COV2.S ‘Janssen’ et 24,4% avec un sous-type non spécifié. 9479 de ces personnes ont été appariées à 9479 personnes infectées par le SRAS-CoV-2 qui n’avaient pas reçu de vaccin COVID-19 avant l’infection par le SRAS-CoV-2

L’étude se protège des critiques par une déclaration de foi:

La vaccination s’est avérée efficace contre l’infection par le SRAS-CoV-2, ainsi que contre les décès et les hospitalisations suite à la maladie COVID-19. Cependant, on sait peu de choses sur l’effet de la vaccination sur d’autres issues aiguës et post-aiguës de la COVID-19.

La suite est d’une toute autre nature…

1 PAS DE PROTECTION CONTRE LES FORMES GRAVES DES PLUS DE 60 ANS ( sur six mois, phase aigue de la maladie comprise)

Death 5.68 (4.78-6.57) 6.68 (5.56-7.79) 0.91 (0.74-1.12)

5.68% de décès en six mois pour les vaccinés, 6.68% pour les non vaccinés …Mais où est donc l’extraordinaire protection contre les formes graves??????

17.01% contre 17,54% pour les hospitalisations…

Aucune différence pour l’hospitalisation, les réa….,

Par contre plus de maladies cardio vasculaires pour les vaccinés Des effets qui interviennent bien après la phase aigué comme si la protection initiale laissait place à une revanche de la spike chez les vaccinés

2 Pour les moins de 60 ans protection plus forte contre les formes graves mais il y en a peu , risques majorés de myocardies

1.17% de décès sur six mois pour les moins de 60 ans vaccinés contre 2,27% , la protection existe pour ceux qui en ont le moins besoin.

Malheureusement les premiers effets secondaires de la spike ont le temps de faire leur apparition: 0,29% de myocardites pour les vaccinés contre 0,05 pour les non vaccinés soit six fois plus de risques

LES ETUDES DE SUIVIS DES FABRICANTS NE PEUVENT DISSIMULER LA TOTALE INEFFICACITE DES INJECTIONS SUR LA MORTALITE TOUTEES CAUSES CONFONDUES

Il faut toujours chercher car les études entendent démontrer l’efficacité des vaccins. Rares sont celles qui donnent le nombre de décès toutes causes confondues dans le groupe vacciné et le groupe placébo.

J’ ai longuement étudié l’essai Pfizer pour contester la durée de l’essai (théoriquement 6 mois) En réalité deux fois moins, c’est ce qui a été par la suite admis par tous.

de la premiere injection à un mois après la deuxième dose donc au moins 7 semaines avec 8 décès toutes causes confondues (3 vaccinés 5 placébos) et pour 44000 personnes C’est impossible!

de un mois après la deuxième dose à la fin de la période en double aveugle : on aurait 13décès de vaccinés et 10 non vaccinés

3) la période en double aveugle se termine l’observation se poursuit et on compte 5 deces de plus, tous vaccinés pour 41000 participants

TOTAL 21 VACCINES ET 15 NON VACCINES sur deux à trois mois en moyenne

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2110345

https://pgibertie.com/2021/07/30/la-grande-etude-de-suivi-pfizer-est-enfin-publiee-le-vaccin-na-pas-deffet-sur-la-mortalite-et-il-cacherait-la-contagiosite-dasymptomatiques-avec-de-tres-fortes-charges-virales/embed/#?secret=oCTHof0uf4#?secret=xUZjxDjgV6

Idem pour le Moderna 16 deces non vaccinés, 17 vaccinés

p 54

nejmoa2113017_appendixTélécharger

A LIRE LE DOSSIER COMPLET SUR LES EFFETS DE LA SPIKE VACCINALE OU VIRALE

Source : https://pgibertie.com/2022/02/21/luniversite-doxford-a-suivi-les-malades-sur-6-mois-phase-aigue-de-la-maladie-comprise-la-protection-contre-les-formes-graves-et-les-covids-longs-est-nulle-surtout-pour-les-plus-de-60-ans/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.