Un navire de guerre de la marine américaine interrompt son déploiement après l’apparition d’une épidémie de COVID-19 au sein d’un équipage  » immunisé à 100 % « .

Un navire de guerre de la marine américaine a mis en pause son déploiement en Amérique du Sud en raison d’une épidémie de COVID-19 parmi son équipage « immunisé à 100 % », a annoncé la marine la veille de Noël.

« L’USS Milwaukee (LCS 5), un navire de combat littoral de la variante Freedom, reste au port car certains marins ont été testés positifs au COVID-19 », a déclaré la 4e flotte américaine dans un communiqué.

« L’équipage est immunisé à 100% et tous les marins positifs au COVID-19 sont isolés à bord, loin des autres membres de l’équipage. Une partie des personnes infectées ont présenté des symptômes légers. Le vaccin continue de démontrer son efficacité contre les maladies graves. »

Le navire reste actuellement au port de la station navale de Guantanamo Bay, située à l’extrémité sud-est de Cuba.

Il était parti le 14 décembre de Mayport, en Floride, et se dirigeait vers la zone d’opérations de la 4e flotte des États-Unis pour soutenir la mission de la Joint Interagency Task Force South, qui comprend des missions de lutte contre le trafic de drogue dans les Caraïbes et le Pacifique Est.

La déclaration de la 4e flotte américaine ne précise pas le nombre de personnes infectées, ni combien d’entre elles présentent des symptômes légers.

La variante spécifique du COVID-19 n’a pas encore été déterminée. Le navire suit les directives des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour la recherche des contacts et les tests.

Les cas de COVID-19 ont récemment augmenté de manière drastique aux États-Unis, en raison de la propagation de la variante contagieuse Omicron.

Le navire « suit également une stratégie d’atténuation agressive », conformément aux directives de la marine et des CDC.

Début 2020, un autre navire de guerre de la marine, le porte-avions USS Theodore Roosevelt qui opérait dans la région du Pacifique, a été mis à l’écart pendant environ 10 semaines à Guam en raison d’une épidémie de COVID-19. Environ 1 000 des 4 800 marins du navire ont été infectés, et un marin de 41 ans est mort du COVID-19.

Environ 4 000 marins ont été transférés à terre pour être mis en quarantaine et traités, tandis qu’environ 800 sont restés à bord pour protéger et faire fonctionner les systèmes de haute technologie, y compris les réacteurs nucléaires qui font fonctionner le navire.

Plus de 98 % de tous les marins en service actif ont été entièrement vaccinés, selon les dernières données de la marine.

https://www.theepochtimes.com/us-navy-warship-pauses-deployment-after-covid-19-outbreak-among-100-percent-immunized-crew_4176989.html

Un commentaire sur « Un navire de guerre de la marine américaine interrompt son déploiement après l’apparition d’une épidémie de COVID-19 au sein d’un équipage  » immunisé à 100 % « . »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.