Israël/Covid-19: le ministre des Finances demande l’annulation du « passeport vert »

“Il n’y a aucune logique médicale ou épidémiologique dans le pass sanitaire”

Le ministre des Finances Avigdor Lieberman a appelé mardi à mettre fin à l’utilisation généralisée du “passeport vert” prouvant la vaccination contre le coronavirus pour entrer dans certains lieux.

“Il n’y a aucune logique médicale ou épidémiologique dans le pass sanitaire et de nombreux experts s’accordent à le dire”, a-t-il déclaré. 

“Il y a cependant un préjudice direct à l’économie, aux opérations quotidiennes et une contribution non négligeable à la panique quotidienne au sein du public”, a-t-il affirmé.

M. Lieberman a indiqué qu’il travaille avec “toutes les autorités” afin de mettre fin au pass sanitaire et de “maintenir une routine de vie normale pour tous.”

Actuellement, l’admission dans de nombreux établissements publics et privés nécessite le “Green pass”, qui n’est valable qu’après une injection de rappel ou dans les six mois suivant une deuxième dose de vaccin.

Source : https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1642516691-israel-covid-19-le-ministre-des-finances-demande-l-annulation-du-passeport-vert

Un commentaire sur « Israël/Covid-19: le ministre des Finances demande l’annulation du « passeport vert » »

  1. L’objectif ultime, c’est d’apprivoiser les moutons à se faire identifier à tout bout de champs.
    Café en terrasse ? Pass (pass vaxxinal, pass identi-(se)taire), jouer au foot ? Pass. Faire caca ? Pass

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.