Chers résistants,Depuis ce vote je ne reconnais plus les autorités françaises que je considère nocives, anti démocratiques.

Merci

Résistance Humaine

Chers résistants,
Depuis ce vote je ne reconnais plus les autorités françaises que je considère nocives, anti démocratiques.

Le pass vaccinal entre en fonction avec la loi votée ce WE en catimini avec quelques personnes dans
L’hémicycle (en tous cas moins de la moitié que compte cette assemblée). Le conseil constitutionnel est saisie mais il ne faut rien espérer de ce groupe vu les casseroles des uns et des autres.

Par un dernier vote de l’Assemblée nationale, le Parlement a définitivement adopté ce dimanche le projet de loi controversé instaurant le pass vaccinal à partir de 16 ans. Le gouvernement veut le voir entrer en vigueur au plus vite face au «raz-de-marée» du variant Omicron.

Le texte a été approuvé par 215 voix pour : celles de la majorité, des deux tiers des Républicains et d’une minorité des socialistes. Ils ont été 58 députés à se prononcer contre, dont les Insoumis, les UDI, le RN et trois dissidents LREM. Sept autres députés se sont abstenus.

Il faudra donc bientôt pouvoir justifier d’un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé. Le gouvernement espère une mise en application de ce pass vaccinal autour du 20 janvier.

Principal apport du passage du texte au Sénat, le nouveau pass ne s’appliquera qu’à partir de 16 ans. Les mineurs de 12 à 15 ans resteront quant à eux soumis à l’obligation de présenter l’actuel pass sanitaire.

SAISINE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

L’Insoumis Ugo Bernalicis a annoncé après le vote le dépôt d’une saisine du Conseil constitutionnel par 60 députés LFI, communistes, Libertés et Territoires, UDI ou encore socialistes.

La saisine portera sur les articles 1 et 2 du texte et questionnera notamment la mise en place du pass vaccinal pour les mineurs, la possibilité d’exiger un pass sanitaire aux participants de meetings politiques ou encore la vérification de l’identité des détenteurs du pass. Le recours au Conseil constitutionnel repousse donc encore de quelques jours la promulgation de la loi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.