Royaume-Uni : Pandémie de vaccinés – Les données officielles montrent que 91 % des décès dus au virus Covid-19 ont été enregistrés parmi les personnes entièrement vaccinées depuis le mois d’août ; mais ils veulent verrouiller les personnes non vaccinées.

Les élus, les conseillers non élus et les médias grand public ne cessent de mentir au public en affirmant que le monde connaît actuellement une pandémie de personnes non vaccinées. Cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Mais ce mensonge a été utilisé pour justifier l’enfermement des personnes non vaccinées en Autriche, et leur exclusion de la société en Australie.

Aujourd’hui, l’Allemagne est sur le point de faire de même, l’Écosse est sur le point d’interdire l’accès des pubs et des restaurants aux personnes non vaccinées, sur les conseils d’une nutritionniste qualifiée se faisant passer pour une experte en pandémie et répondant au nom de Devi Sridhar, et les autorités et les médias anglais se sont mis en quatre pour suivre les conseils de la “nudge unit” afin d’inciter la population à soutenir un confinement réservé aux personnes non vaccinées.

Mais tout cela n’a absolument aucun sens, car les données officielles de la santé publique montrent qu’au cours des trois derniers mois, la majorité des cas de Covid-19 ont été recensés parmi les personnes entièrement vaccinées, que deux tiers des hospitalisations liées au Covid-19 ont été recensées parmi les personnes entièrement vaccinées, et qu’un pourcentage effrayant de 91 % des décès liés au Covid-19 ont été recensés parmi les personnes entièrement vaccinées, et les projections montrent que les choses sont sur le point d’empirer.

Public Health Scotland (PHS) publie un rapport hebdomadaire sur les statistiques relatives au Covid-19, qui comprend des données sur les tests, les vaccinations, les cas, les hospitalisations et les décès. En juillet dernier, nous avons révélé comment PHS manipulait les chiffres pour tromper le public et lui faire croire que la majorité des décès dus au Covid-19 se produisaient parmi les personnes vaccinées, en ne donnant le total des décès que depuis le 29 décembre, ce qui signifie que tous les décès présumés dus au Covid-19 au plus fort de la deuxième vague ont été inclus dans les totaux, alors que seulement 0,1 % de la population écossaise était entièrement vaccinée à l’époque.

Après que nous ayons découvert la supercherie perpétrée par Public Health Scotland, ils ont, par coïncidence, recommencé à publier le nombre total de décès dus au Covid-19 sur une période de quatre semaines, et maintenant, grâce à une multitude de données, nous sommes en mesure de voir qui a été le plus touché par le Covid-19 au cours des trois derniers mois.

Pour notre dernière analyse, nous avons utilisé les statistiques trouvées dans les rapports statistiques PHS sur le Covid-19 :

21-09-22-covid19-publication_reportTélécharger

21-10-20-covid19-publication_reportTélécharger

21-11-17-covid19-publication_reportTélécharger

Cas de Covid-19

Le rapport le plus récent a été publié mercredi 17 novembre et couvre les données sur les cas de Covid-19 du 16 octobre au 12 novembre 2021, par statut vaccinal.

Le tableau 18 du rapport montre qu’au cours de la semaine la plus récente, du 6 au 12 novembre, un total de 20 858 cas ont été confirmés en Ecosse, soit à la suite d’un test de flux latéral douteux, soit à la suite d’un test PCR très peu fiable. Parmi eux, 8 029 se trouvaient parmi les personnes non vaccinées (dont la majorité étaient des enfants), 1 412 parmi les personnes partiellement vaccinées et 11 417 parmi les personnes totalement vaccinées.

Source

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, les personnes entièrement vaccinées ont représenté la grande majorité des cas entre le 16 octobre et le 12 novembre. En prenant également en compte le nombre de cas de Covid-19 par statut vaccinal depuis le 21 août, nous pouvons constater que la situation se dégrade progressivement pour la population entièrement vaccinée au fil des semaines.

Le graphique ci-dessus montre le nombre total de cas par statut vaccinal par semaine du 21 août au 12 novembre 2021, selon les rapports statistiques Covid-19 de Public Health Scotland. Au cours de la semaine du 21 août, les personnes entièrement vaccinées représentaient 38 % des cas, les personnes partiellement vaccinées représentaient 20 % des cas et les personnes non vaccinées représentaient 42 % des cas.

Cependant, si l’on avance de trois mois et que l’on arrive à la semaine du 6 novembre, on constate que les personnes entièrement vaccinées représentaient 55 % des cas, les personnes partiellement vaccinées 7 % et les personnes non vaccinées 38 %, la majorité d’entre elles étant des enfants dont le risque de souffrir d’une maladie grave due au prétendu virus Covid-19 est négligeable.

Devi Sridhar

Cela signifie que le professeur Devi Sridhar, nutritionniste qualifiée et conseillère clé douteuse de Covid-19 auprès du premier ministre écossais Nicola Sturgeon, a menti au public lorsqu’elle a déclaré le 15 novembre que “le virus trouve des gens qui ne sont pas vaccinés, puis il se transmet à un niveau si élevé qu’il trouve aussi ceux qui sont doublement vaccinés mais qui sont beaucoup plus fragiles. Et ce que nous devons faire, c’est limiter cette circulation”.

Le graphique ci-dessus montre les totaux cumulés des cas de Covid-19 par statut vaccinal entre le 21 août et le 12 novembre, ainsi que le nombre de cas prévus jusqu’au 7 janvier 2022. Il convient toutefois de noter que le calcul des projections s’appuie sur des données relatives à des cas survenus pendant l’été, une période où les virus respiratoires sont notoirement tenus à distance, de sorte que les projections réelles pourraient être bien pires.

Le graphique nous permet de voir à quel point la situation s’est améliorée pour les personnes non vaccinées au fil des semaines, alors qu’elle s’est détériorée pour les personnes entièrement vaccinées au fil des semaines, et malheureusement pour ces dernières, les choses devraient empirer. Mais ce dont nous sommes actuellement certains, c’est que la population vaccinée a représenté 57% des cas de Covid-19 entre le 21 août et le 12 novembre, soit une période de trois mois.

Hospitalisations liées au Covid-19

Le tableau 19 du rapport le plus récent montre qu’au cours de la semaine du 6 novembre, un total de 773 hospitalisations liées au Covid-19 ont été confirmées en Ecosse. Parmi celles-ci, 137 concernaient la population non vaccinée, tandis que 363 concernaient la population vaccinée.

Source

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, les personnes entièrement vaccinées ont été à l’origine de la majorité des hospitalisations entre le 16 octobre et le 12 novembre. En prenant en compte les hospitalisations depuis le 23 août, nous pouvons constater que la situation s’est progressivement dégradée pour les personnes entièrement vaccinées au fil des semaines.

Le graphique ci-dessus montre le nombre total d’hospitalisations par statut vaccinal par semaine du 21 août au 12 novembre 2021, selon les rapports statistiques Covid-19 de Public Health Scotland. Au cours de la semaine du 21 août, les vaccinés représentaient 68 % des hospitalisations, mais si l’on passe à la semaine du 6 novembre, on constate que les vaccinés représentaient 73 % des hospitalisations.

La pire semaine jusqu’à présent pour les vaccinés, en termes d’hospitalisations, a eu lieu la semaine du 16 octobre, au cours de laquelle la population vaccinée a représenté 79 % des hospitalisations de Covid-19.

Cela signifie que lorsque Devi Sridhar a déclaré que “le virus est toujours là, qu’il exerce une forte pression sur les hôpitaux d’Écosse, et qu’il est donc préférable de considérer le problème tel qu’il est réellement, et d’essayer de le devancer pour éviter des mesures plus sévères par la suite”, elle a dû vouloir dire que les personnes entièrement vaccinées devaient être exclues de la société, car comme nous venons de le démontrer clairement, ce sont elles qui exercent la plus forte pression sur les hôpitaux.

Le graphique ci-dessus montre les totaux cumulés des hospitalisations liées au Covid-19 par statut vaccinal entre le 21 août et le 12 novembre, ainsi que le nombre d’hospitalisations prévu jusqu’au 7 janvier 2022. Il convient toutefois de noter que le calcul des projections s’appuie sur des données relatives à des cas survenus pendant l’été, une période où les virus respiratoires sont notoirement tenus à distance, de sorte que les projections réelles pourraient être bien pires.

Le graphique nous permet de voir à quel point la situation s’est améliorée pour les personnes non vaccinées au fil des semaines, alors qu’elle s’est détériorée pour les personnes entièrement vaccinées au fil des semaines, et malheureusement pour ces dernières, les choses devraient empirer.

En l’état actuel des choses, entre le 21 août et le 12 novembre, la population vaccinée a représenté 75% des hospitalisations, tandis que la population non vaccinée en a représenté 25%. Mais d’ici le 7 janvier, le total cumulé des hospitalisations parmi les vaccinés devrait atteindre environ 9 700, tandis que le total cumulé des hospitalisations parmi les non-vaccinés devrait atteindre environ 3 400.

Décès dus au Covid-19

Le tableau 20 du rapport le plus récent montre qu’au cours de la semaine du 30 octobre, 136 décès dus au Covid-19 ont été confirmés en Ecosse. Parmi ceux-ci, 21 seulement concernaient la population non vaccinée, tandis que 115 concernaient la population vaccinée.

Source

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, les personnes entièrement vaccinées ont été à l’origine de la majorité écrasante des décès dus au virus Covid-19 entre le 9 octobre et le 5 novembre 2021. Mais en prenant également en compte le nombre de décès dus au Covid-19 par statut vaccinal depuis le 14 août, nous pouvons constater que la situation se dégrade considérablement pour la population entièrement vaccinée au fil des semaines.

Le graphique ci-dessus montre le nombre total de décès par statut vaccinal par semaine du 14 août au 5 novembre 2021, selon les rapports statistiques Covid-19 de Public Health Scotland. Au cours de la semaine du 14 août, les vaccinés représentaient 78 % des décès, mais si l’on passe rapidement à la semaine du 30 octobre, on constate que les vaccinés représentaient 85 % des décès.

Cependant, la pire semaine pour les vaccinés, en termes de décès, a été celle du 16 octobre, au cours de laquelle la population vaccinée a représenté 94 % des décès dus au virus Covid-19.

En d’autres termes, lorsque Devi Sridhar a exhorté Nicola Sturgeon à interdire l’accès des pubs, des restaurants, des salles de sport et autres lieux de loisirs intérieurs aux personnes non vaccinées, elle n’avait manifestement pas fait ses devoirs quant à la situation des personnes entièrement vaccinées en termes de cas, d’hospitalisations et de décès.

Le graphique ci-dessus montre les totaux cumulés des décès dus à Covid-19 par statut vaccinal entre le 14 août et le 5 novembre, ainsi que le nombre d’hospitalisations prévu jusqu’au 1er janvier 2022. Il convient toutefois de noter que le calcul des projections s’appuie sur des données relatives à des cas survenus pendant l’été, une période où les virus respiratoires sont notoirement tenus à distance, de sorte que les projections réelles pourraient être bien pires.

Le graphique nous permet de voir à quel point la situation s’est améliorée pour les personnes non vaccinées au fil des semaines, alors qu’elle s’est détériorée pour les personnes entièrement vaccinées au fil des semaines, et malheureusement pour les personnes entièrement vaccinées, les choses devraient empirer.

En l’état actuel des choses, entre le 14 août et le 5 novembre, la population vaccinée a enregistré 91 % des décès, tandis que la population non vaccinée n’en a enregistré que 9 %. Mais d’ici le 1er janvier, le total cumulé des décès parmi les vaccinés devrait atteindre environ 2 750, tandis que le total cumulé des décès parmi les non-vaccinés devrait atteindre seulement 300. À titre d’information, depuis mars 2020 jusqu’au 13 août 2021, soit une période de 18 mois, l’Écosse a enregistré un total de 8 231 décès dus au virus Covid-19.

Cela vous donne-t-il l’impression que nous vivons actuellement une pandémie de personnes non vaccinées ?

De la mi-août à novembre 2021, soit une période de 3 mois, la population vaccinée a représenté 57 % des cas de Covid-19, 75 % des hospitalisations et un effrayant 91 % des décès.

Il s’agit sans aucun doute d’une pandémie de personnes entièrement vaccinées, et toute restriction prévue à l’encontre des personnes non vaccinées n’a absolument rien à voir avec la santé mais tout à voir avec le contrôle.

Traduction de l’article :

Pandemic of the Vaccinated – Official data shows 91% of Covid-19 Deaths have been among the Fully Vaccinated since August; but they want to Lockdown the UnvaccinatedThe public are being repeatedly lied to by elected officials, unelected advisors, and the mainstream media, with all of them claiming that the world is currentl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.