Hôpital Nord-Deux-Sèvres : les formes graves de malades du Covid repartent à la hausseDes patients vaccinés, mais arrivant en fin d’immunité, sont pris en charge avec des formes graves de la maladie.

Des patients vaccinés, mais arrivant en fin d’immunité, sont pris en charge avec des formes graves de la maladie. L’établissement CHNDS appelle à réaliser la dose de rappel.

Les patients atteints de Covid devant être hospitalisés au centre hospitalier du Nord-Deux-Sèvres, pour des formes graves de la maladie, sont de plus en plus nombreux. Vendredi 22 octobre 2021, le personnel du CHNDS s’est réuni en cellule de crise.

Le nombre de patients Covid-19 hospitalisés au Centre hospitalier du Nord-Deux-Sèvres à Faye-l’Abbesse, avec des difficultés respiratoires aiguës, est allé crescendo depuis le week-end des 16 et 17 octobre 2021. Vendredi 22 octobre, les dix lits de l’unité dédiée  étaient occupés et quatre autres patients étaient placés en Unité hospitalière de courte durée ( UHCD).

Quatorze patients développant des formes graves de la maladie 

” Je n’ai qu’un patient Covid sortant. Je vais donc pouvoir récupérer un malade des urgences mais je vais voir avec le centre hospitalier de Niort s’il peut accueillir à son tour “, explique la responsable du service à Faye-l’Abbesse : le dr Bénédicte Karabetsos. Cette dernière sortait d’une réunion de crise organisée dans son établissement avec le personnel encadrant sur le sujet.

Des personnes vaccinées dont la dernière injection remonte à six mois 

Outre la demande d’aide au centre hospitalier de Niort (dont le CHNDS dépend) il a été décidé d’ouvrir cinq nouveaux lits, dès samedi 23 octobre, pour accueillir les nouveaux patients atteints par le virus. Ces malades sont toutes des personnes doublement vaccinées et âgées mais dont la seconde injection remonte à six mois.

Une troisième injection désormais fortement conseillée 

Pour le docteur Karabetsos le message à faire passer auprès de la population sur son territoire d’influence est très clair : les personnes âgées de plus de 65 ans éligibles pour une troisième injection doivent se faire connaître le plus rapidement possible à leur centre de vaccination.        

Même tendance observée à Niort

En milieu d’après-midi vendredi 22 octobre au centre hospitalier de Niort, le chef du service des urgences et de l’unité médecine COVID, le docteur Farnam Farampour, annonçait pouvoir accueillir deux patients hospitalisés sur le CHNDS (Centre hospitalier Nord-Deux-Sèvres).

La moyenne d’âge des quatre personnes en réanimation est de 65 ans

A Niort la situation semble comparable à celle du nord du département. Quatre personnes atteintes par le virus sont hospitalisées en service ré-animation. Leur moyenne d’âge est de 65 ans. Sept autres sont en unité de médecine COVID. Leur moyenne d’âge est de 80 ans. Aux urgences, dans l’attente des résultats des examens en cours, le chef de services s’attend à devoir accueillir de nouvelles victimes du COVID. 

Le docteur Farampour est moins affirmatif que le dr Bénédicte Karabetsos dans le nord, tout en formulant ses conclusions de façon identique. ” Dans les personnes hospitalisées, certaines n’ont pas été vaccinées, affirme-t-il. Mais chez les personnes ayant reçu deux injections nous constatons une baisse d’immunité après six mois“. Pour le Niortais le message est clair : les personnes âgées de plus de 60 ans ont besoin d’une troisième injection. Par ailleurs si l’on veut contenir ce regain d’infections, le maintien des gestes barrière ( port du masque, nettoyage des mains et des objets, respect des distances entre deux personnes) est nécessaire.    

Article original : https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/hopital-nord-deux-sevres-les-formes-graves-de-malades-du-covid-repartent-a-la-hausse

Sur le même sujet :

Deux-Sèvres. Covid : des patients vaccinés en fin d’immunité gravement atteints à Faye-l’Abbesse | Courrier de l’Ouest[Courrier de l’Ouest] Des patients vaccinés, mais arrivant en fin d’immunité, sont pris en charge avec des formes graves de la maladie. L’établissement CHNDS appelle à réaliser la dose de rappel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.