LE DANGER DE L’ARMÉE EUROPÉENNE : 5000 HOMMES ET BEAUCOUP D’INCERTITUDE Hier, à Bruxelles, le dernier débat sur la défense européenne a eu lieu avant la présentation de la « boussole stratégique » à la mi-novembre…. SOURCE LEGA SALVINI

LE DANGER DE L’ARMÉE EUROPÉENNE : 5000 HOMMES ET BEAUCOUP D’INCERTITUDE
Hier, à Bruxelles, le dernier débat sur la défense européenne a eu lieu avant la présentation de la « boussole stratégique » à la mi-novembre.

Les ministres de la défense des pays de l’UE et la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ont discuté des quatre thèmes contenus dans le projet de Compas stratégique : la création d’une force de réaction rapide, la lutte contre les menaces hybrides, le développement des capacités technologiques et d’intervention et l’approfondissement du partenariat stratégique de l’UE avec l’OTAN.


Selon les dernières rumeurs, un contingent de 5000 hommes sera créé et les mécanismes de prise de décision seront rationalisés pour répondre rapidement aux menaces auxquelles l’Union est confrontée (EU Intervention Force). Le centre de commandement sera bien sûr établi à Bruxelles, mais on ne sait pas encore comment et qui prendra les décisions d’intervention.


Le développement des capacités devrait se concentrer principalement sur les six domaines d’intérêt identifiés dans la révision annuelle de la défense (CARD), augmentant ainsi l’autonomie stratégique de l’UE : il est question de développer un nouveau char européen, une plateforme navale, un bouclier spatial et un renseignement européen.


Un pas de plus vers la création d’une armée européenne, dont j’ai souligné le danger à plusieurs reprises.
L’Union européenne est loin d’être un État, une fédération ou une confédération. Les États-nations ont leur propre politique étrangère et des intérêts divergents dans les différents scénarios mondiaux. Une armée apatride risque de répéter le scénario de la monnaie apatride : l’Euro.

Nous construisons un toit sans fondations, nous poussons l’intégration au-delà de ce qui est accepté par les citoyens et nous sommes alors surpris par les divisions et les distorsions qui se créent. Qui décide des opérations de ce contingent ? Comment sera-t-il financé ? Des soldats italiens seront-ils employés pour servir les intérêts d’autres pays ? Essayons de penser au scénario libyen, avec la France et l’Italie dans des camps opposés.


Quelle est la légitimité démocratique d’une armée commandée par la bureaucratie de Bruxelles ? On peut supposer que les criticités structurelles du projet ne feront que cristalliser les rapports de force au sein de l’Union et aider la France, acteur majeur dans le domaine de la défense, à habiller ses intérêts militaires et géopolitiques sous le drapeau européen.


La France de Macron elle-même, promotrice de la boussole stratégique, a saisi l’occasion, après le retrait d’Afghanistan, de dépoussiérer ses ambitions d’autonomie stratégique vis-à-vis des États-Unis.

Il s’agissait d’une attaque frontale contre ses alliés d’outre-mer et l’OTAN, qui ont rapidement envoyé des signaux forts à Paris : l’accord AUKUS (une alliance anglo-saxonne anti-chinoise) et le renoncement de l’Australie à 12 sous-marins français (commande de 56 milliards d’euros). Un message qui a également atteint l’Allemagne.
Il y a deux jours à peine, la ministre allemande de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a réaffirmé la position de l’Allemagne au sein de l’OTAN, se montrant sceptique quant à toute fuite en avant proposée par les Français. Les pays baltes et d’Europe de l’Est suivent de près.
Un premier résultat peut être observé dans la déclaration finale du débat sur le Compas stratégique, qui a souligné la nécessité de renforcer et d’étendre la coopération entre l’UE et l’OTAN, accueillant favorablement l’idée d’adopter une troisième déclaration d’ici la fin de l’année.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.