Lettre ouverte à Éric Zemmour sur son silence à propos de nos libertés

Monsieur,

Comme beaucoup d’auditeurs de “Face à l’Info”, nous avons apprécié vos chroniques quotidiennes sur différents sujets et avons été heureux d’entendre enfin parler de la France, de son histoire millénaire, de sa littérature, de sa civilisation judéo-chrétienne et de votre ambition de les sauver. Nous étions heureux qu’un candidat (putatif) à l’élection présidentielle mette ces sujets sur la table et impose de fait à l’ensemble de la classe politique de les aborder.

Malheureusement, nous ne comprenons pas pourquoi vous ne faites aucune allusion à la perte de nos libertés fondamentales à travers l’état d’urgence dit « sanitaire », le passe sanitaire et l’obligation vaccinale de plus en plus élargie, que ce soit par les métiers concernés ou l’extorsion de consentement via le passe qui supprime le droit de voyager, de faire du sport, d’aller au restaurant, à tous les âges.

Vous avez actuellement le pouvoir de mettre ces préoccupations sur le devant de la scèneen profitant de votre ascension dans les sondages. Vous pouvez défendre nos libertés.

Non seulement ces privations de liberté foulent au pied notre Constitution chaque jour un peu plus, mais l’obligation « vaccinale » d’une injection génique expérimentale dangereuse (qui n’est pas un vaccin pasteurien) piétine tous les traités internationaux et conventions signées par la France et les lois françaises. Pour ne citer que quelques exemples, la loi Kouchner impose le libre consentement éclairé pour tout acte médical, et la convention d’Oviedo, fidèle au Code de Nuremberg, interdit toute expérimentation humaine sans accord libre du citoyen sur information claire et transparente du produit en cause.

Des survivants de l’Holocauste ont parfaitement résumé la situation dans une lettre à la Cour pénale internationale, demandant aux juges de faire cesser sans délai ces injections à risque létal (ci-jointe [1]). Le massacre des Innocents a démarré avec l’injection d’enfants et d’adolescents et apporte son lot quotidien de victimes.

Comment se taire sans paraître complice des crimes des mondialistes ? Les risques accumulés à moyen ou long terme des injections ne peuvent être tus et perpétués, en particulier la baisse de la fertilité qui pèse sur l’avenir de l’Humanité.

Vous n’êtes pas sans connaitre l’état lamentable du système de soins français, détruit sur une vingtaine d’années, achevé durant les deux dernières par la fermeture de lits supplémentaires et coup de Jarnac, par la suspension des soignants non vaccinés interdits de soigner (même par visioconférence à cause d’un virus traversant les écrans probablement) et qui manquent cruellement dans les équipes déjà épuisées et en sous-effectifs.

Ces personnes ont pris beaucoup de risques personnels en refusant l’injection imposée. Croyez bien que leur expérience quotidienne, depuis le début des injections, de malades arrivant dans les services avec des complications vasculaires, neurologiques graves et parfois mortelles, les dissuade de changer d’avis sous pression du gouvernement.

Les soignants savent, nous savonsVotre silence les meurtrit. Vous ne pouvez pas ne pas savoir, ni vous taire.

Ils savent que les pseudo-vaccins actuels ne préviennent ni la maladie, ni la transmission aux tiers, ni la reprise actuelle de l’épidémie comme en Israël, en Grande-Bretagne, en Islande, Singapour…

Les centaines de milliers de personnes (injectées ou non) qui depuis douze semaines arpentent les rues de nombreuses villes réclament le rétablissement des libertés élémentaires, comme le choix de leur propre traitement préventif ou curatif et la liberté des médecins de prescrire.

L’épouvantable pression que subissent les familles et directement les enfants via les directeurs d’école, ou proviseurs, afin d’extorquer un accord pour l’injection, sans énumération de l’éventail des effets secondaires possibles, est un sujet à part entière que tous les Français concernés aimeraient vous entendre évoquer.

La littérature internationale et les rapports des agences sanitaires, rappelés par toutes les sociétés de pédiatrie, montrent que les enfants ne font jamais de formes graves de covid, ne contaminent pas les autres enfants, ni les adultes qu’ils côtoient et ne participent pas à la propagation de l’épidémie.

Pourquoi autoriser une telle expérimentation humaine à large échelle pour une épidémie réelle terminée depuis plusieurs mois ? [2] Malheureusement les campagnes de « vaccination » créent de nouvelles épidémies de « covid-vaccino-induit » qui reproduisent les symptômes du covid initial et touchent toutes les tranches d’âge contrairement au covid initial. Cela doit cesser.

Les analyses des périodes post-vaccinales le démontrent clairement et nous sommes à votre disposition pour vous détailler ces données [3]. Il est temps, grand temps que cesse cette expérimentation, que nous retrouvions nos libertés fondamentales et puissions transmettre aux générations futures l’héritage de nos ancêtres. En aucun cas, cette situation pseudo-sanitaire imposée par les gouvernements mondialistes ne peut être exclue des débats de la présidentielle, pour les candidats, toute la classe politique et tous les citoyens.

Nous comptons sur votre clairvoyance pour ne pas laisser les préoccupations de millions de Français de côté. Nous sommes tous concernés, d’autant que les mois à venir pourraient être compliqués par la fragilité des vaccinés aux viroses hivernales, et l’état déplorable du système de soins.

Nous comptons sur vous, vous remercions de votre écoute, restons à votre disposition, et vous adressons nos salutations les meilleures et nos encouragements pour cette année de combat pour la France.

Nicole Delépine pédiatre et cancérologue et Gérard Delépine, chirurgien cancérologue.

[1] Il faut cesser l’injection génique : appel de survivants de l’Holocauste à la CPI – Docteur Nicole Delépine (nicoledelepine.fr)

[2] Selon l’officiel réseau sentinelles

[3] https://www.mondialisation.ca/bilan-sanitaire-au-25-septembre-2021-dans-les-pays-champions-de-la-vaccination-anticovid/5660667?print=1

https://ripostelaique.com/lettre-ouverte-a-eric-zemmour-sur-son-silence-a-propos-de-nos-libertes.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.