L’insupportable épée de Damoclès au-dessus de la tête des jeunes vaccinés

L’épée de Damoclès sur la tête des jeunes vaccinés : acceptable ou insupportable ?

Danger majeur du pseudo-vaccin chez l’enfant : l’épée de Damoclès sur leur avenir. On ne vaccine pas pour une maladie à risque zéro dans cette tranche d’âge

Nous ne répéterons jamais assez aux citoyens, aux soignants, aux enseignants, aux parents, mais aussi aux sénateurs favorables aux obligations, aux députés et à tous les élus ayant un quelconque pouvoir, le risque accru des injections de substances géniques chez les sujets jeunes. Ce risque est d’autant plus élevé que la personne est plus jeune, probablement en raison d’une forte immunité qui les fait réagir plus violemment.

LES MYOCARDITES ET PÉRICARDITES, UN RISQUE MAJEUR MÊME SI RELATIVEMENT RARE EN DÉBUT DE SUIVI SELON LE VAERS, AUX USA

Soulignons qu’en l’absence d’essais cliniques avec suivi plusieurs années (les essais ne finiront qu’en 2023 et les résultats à plus long terme dans les dix ans à venir), personne ne peut prédire si les accidents cardiaques par exemple se multiplieront ou non à l’avenir. Faire vacciner vos enfants pour autoriser une inscription au sport ou à la musique fait peser sur leur avenir une épée de Damoclès. Bien sûr les médias inconscients ne le disent pas, mais la réalité est là : on ne sait RIEN de l’avenir.

Quoi qu’il en soit, les faits sont là et par exemple le Pr émérite Claverie, de la faculté d’Aix, rapporte l’incidence des myocardites post- vaccinales en fonction de l’âge en ces premiers mois de suivi.

Ce virologue français, reconnu internationalement publie sur son compte Linkeldin les chiffres du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) agence fédérale américaine [1]  des cas de myocardites chez les jeunes. [2]

À la date du 18 août 21, 2 574 signalements ont été rapportés dans l’ensemble des groupes de tous âges

  • Myopéricardites : 1 903 cas • Péricardites seules 671 cas

Ces évènements  “indésirables” cardiaques touchent essentiellement les garçons plus jeunes ayant reçu deux doses de vaccin à ARN messager, les symptômes apparaissant dans les quelques jours suivant la vaccination.

Pour éclairer le lecteur, le Pr Claverie met en exergue la fréquence très augmentée chez les jeunes garçons par rapport à la population générale.

MÊME CONSTATATION AU CANADA QU’AUX USA

La fréquence des myocardites et péricardites après vaccin à ARN messager est confirmée par un rapport récent de l’agence canadienne de santé en Ontario [3].

Depuis le début de la vaccination à ARN messager en Ontario, 314 déclarations de myocardites ou/et de péricardites ont été recensées après injection d’ARN messager dont 204 remplissaient les critères les rendant suspects d’être secondaires à l’injection.

79,9 % des cas touchaient des hommes et 69,6 % sont survenues après la seconde injection.

Le risque d’accident cardiaque par million de doses atteint 6,4 après la première dose du Pfizer et 8,7 après la seconde dose, contre respectivement 6 et 28,2 pour Moderna. Les jeunes hommes d’âge compris entre 18 et 24 ans étaient le plus exposés avec une prévalence du risque post-seconde dose atteignant 37,4 par million de doses après Pfizer et 263,2 Moderna.

Si on extrapole ces constatations à la France, l’injection de ces médicaments à 15 millions de mineurs est susceptible d’entraîner entre 135 (Pfizer) et 450 (Moderna) myocardites et/ou péricardites alors que l’espoir de bénéfice personnel pour eux est nul.

Ces complications cardiaques ne sont pas anodines ; au mieux elles guérissent après plusieurs semaines de gêne, mais elles peuvent aussi laisser des séquelles définitives annulant de plus tout espoir de poursuite d’une carrière sportive professionnelle comme Greyson Follmer [4]. un étudiant de l’Ohio State University (OSU) après sa deuxième injection Pfizer. Au pire elles peuvent entraîner la mort.

Le Pr Claverie est revenu sur l’immunité naturelle des enfants comparée à l’immunité post-vaccinale le 7 septembre Sur CNews :

 « L’immunité qui est naturellement acquise par les enfants est de meilleure qualité, elle est plus durable, elle est plus générale, car elle ne repose pas uniquement sur un composant du vaccin, mais sur plein de protéines du virus. Et on l’acquiert au niveau des muqueuses, ce qui est très important pour des maladies respiratoires. »

Ses considérations théoriques ont été confirmées par l’analyse d‘une épidémie de Covid-19 dans une mine d’or de Guyane [5] où aucun des malades guéris d’un précédent covid n’a rechuté alors que 60 % des vaccinés à deux doses ont néanmoins été infectés par le virus.

L’épée de Damoclès [6] globale

Nous avons détaillé il y a peu [7] les craintes qui pèsent sur l’enfant dès avant la naissance chez les mères vaccinées, mais toute information qui ne répète pas les mensonges gouvernementaux a du mal à passer et nous insistons à nouveau sur ces dangers majeurs, connus et inconnus à long terme de ces substances géniques expérimentales (toujours en essai thérapeutique) dont l’avenir est inquiétant.

Faisons ici écho au message du Pr Montagnier aux médecins français

« Messages à 227 300 médecins français – comportez-vous en vrai médecin, soignez avec des médicaments peu coûteux qui ont fait leur preuve : hydroxychloroquine, Ivermectine, antibiotiques (Azithromycine) selon l’état infectieux du malade ; anticoagulants selon le bilan biologique (D-dimères) ; et anti-inflammatoires (corticoïdes). De plus, complémentez vos patients en Zinc, Vitamines D et C en plus d’une alimentation très végétale de qualité. – ne vous faites pas vacciner, ne vaccinez pas, entrez en RÉSISTANCE et unissez-vous – ne vaccinez ni les enfants, ni les jeunes, ni les femmes enceintes TOUS en bonne santé. Les risques de la vaccination pour ces populations sont supérieures aux bénéfices attendus. Leurs défenses immunitaires suffisent pour qu’ils développent la covid a minima et sans danger » [8]

Nicole Delépine

[1] https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2021-08-30/03-COVID-Su-508.pdf

[2] https://www.profession-gendarme.com/pour-le-virologue-jean-michel-claverie-reconnu-internationalement-les-myocardites-ont-explose-chez-les-enfants-il-faut

[3] Myocarditis and pericarditis following vaccination with COVID-19 mRNA vaccines in Ontario e Public Health Case and Contact Management Solution as of August 7, 2021 https://www.publichealthontario.ca/-/media/documents/ncov/epi/covid-19-myocarditis-pericarditis-vaccines-epi.pdf?sc_lang=en

[4] était un athlète d’élite et membre du chapitre universitaire du Reserve Officers’ Training Corps (ROTC

[5] Vignier N, Bérot V, Bonnave N, Peugny S, Ballet M, Jacoud E, et al. Breakthrough infections of SARS-CoV-2 gamma variant in fully vaccinated gold miners, French Guiana, 2021. Emerg Infect Dis. 2021 Oct https://doi.org/10.3201/eid2710.211427

[6] Damoclès était attablé, une épée suspendue au-dessus de sa tête ; mais cette épée n’était retenue que par un crin de cheval. On parle d’une « épée de Damoclès » pour décrire une situation périlleuse ou pour évoquer des circonstances particulièrement risquées.

[7] IL FAUT STOPPER LA PUB A LA VACCINATION CHEZ L’ENFANT INNOCENT DU SARS COV-2 – Docteur Nicole Delépine (nicoledelepine.fr)

[8] Une erreur stratégique qui impacte l’avenir de l’humanité. pdf  https://professeur-joyeux.com/2021/08/30/trois-messages-de-prevention-sante-a-votre-portee/

https://ripostelaique.com/linsupportable-epee-de-damocles-au-dessus-de-la-tete-des-jeunes-vaccines.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.