Ils ne veulent pas soigner mon cancer, car je ne suis pas vaccinée…

J’ai 35 ans, 3 enfants de moins de 12 ans, un mari. Une famille normale, en location dans une petite maison en Corrèze. Sans problème de santé particulier jusqu’à l’an dernier, où l’on m’a diagnostiqué un cancer de la cornée. C’est rare, il paraît, et pourtant ça m’est tombé dessus. Comme ça. Sans prévenir. Dès le diagnostic on m’a envoyé à l’Institut Curie à Paris. Je dois dire qu’ils m’ont bien accueillie et expliqué que vu la situation, il faut enlever l’œil. Pour peut-être s’en sortir après. Le choc. Je l’ai surmonté grâce à mon mari et mes enfants. Opération sans problème, réveil avec un trou à la place d’un œil. Prothèse. Ça ne se voit presque pas, et si je vois bien sûr moins bien avec un seul œil, globalement ça va ! Je peux même conduire et avoir une vie normale.

Quelques mois après l’ablation, visite de contrôle. Et rebelote ! Métastases cancéreuses au foie. Bon, on m’avait prévenue que c’était possible. Mais malgré tout, dur. On espère toujours passer au travers. Encore une fois, de bons médecins qui me donnent un traitement médical à base d’injections. Pas de chimio, des piqûres, pas d’effet secondaires, je ne deviens pas chauve ! Ouf ! Les métastases se réduisent, certaines disparaissent même. Je vais à l’hosto plusieurs fois par mois, mais je ne me plains pas ! J’avais imaginé bien pire.

Mais le pire c’est maintenant avec leur maudit passe sanitaire. Hors de question que je me fasse piquer ! Alors, plus le droit aux soins ! Je dois aller recevoir mon traitement la semaine prochaine, l’hôpital m’a clairement dit que sans passe, pas de traitement. Le médecin qui m’a prescrit le traitement, même musique. Il est où, son serment de soigner les malades ? Car ça veut dire que les métastases ne seront plus combattues. Et donc… facile à comprendre.

Un test PCR, c’est gratuit encore quelques jours, je peux donc y aller cette fois. Mais en octobre j’ai 5 rendez-vous planifiés. Alors ? 5 tests PCR ? 250 euros qui partent, je ne peux pas. Et je sais bien que dans quelques semaines, ces ordures vont dire que le test ne sert à rien (d’ailleurs c’est vrai, non ?), et qu’il faut être vacciné, sinon crevez en paix. Alors je fais quoi ? J’ai pas la chance de m’appeler Fatima ou d’être lesbienne, aucune association ne me soutient.

On va donc me laisser crever simplement car je refuse de me suicider avec ce satané vaccin ? On est où, dans ce pays ? On accueille toute la misère du monde et on laisse crever une mère de famille qui refuse de se faire piquer ? Je ne sais pas quoi faire. Je croyais m’en être sortie, je me suis trompée. Je m’en fous de la légalité, maintenant. Dans certains pays on peut s’acheter un passe sanitaire. Si quelqu’un a une idée, je prends.

Mireille Laplace

Print Friendly, PDF & Email

https://ripostelaique.com/ils-ne-veulent-pas-soigner-mon-cancer-car-je-ne-suis-pas-vaccinee.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.