La leçon de virilité de Bernard Kouchner

Quelle audace, ce Bernard Kouchner ! Toujours prêt à donner des leçons, il vient d’expliquer dans Le Journal du Dimanche qu’il faut que tous les Français se fassent vacciner. Mettant ses pas dans ceux du Président Macron, il file à son tour la métaphore guerrière : ceux qui ne veulent pas se faire vacciner sont « sinon des déserteurs, du moins des alliés du virus ». Et le « French Doctor » d’ajouter : « refuser la vaccination, c’est une trahison ».

Cher Docteur, comme vous y allez ! Lorsque leur autorité de tutelle demandait à vos confrères de renvoyer leurs patients chez eux avec une ordonnance de Doliprane et le numéro du SAMU en cas d’aggravation de leur état de santé, on ne vous a pas entendu protester contre la trahison du serment d’Hippocrate. Se taire avec autant de courage devant ce qui allait virer à l’intimidation des médecins de ville n’était sans doute pas non plus, à vos yeux, trahir ce serment. Dans cet entretien avec l’hebdomadaire, vous ne vous en tenez pas seulement à l’accusation de trahison, vous ajoutez : « Il faut sortir de ces discours complotistes que l’on voit beaucoup sur les réseaux sociaux et de cette gloriole virile qui consiste à se vanter de ne pas être vacciné. Quelle virilité ! » Il faut que vous soyez vraiment aveuglé par le désir de vous rappeler au bon souvenir du Prince pour oser plaisanter sur la virilité de vos compatriotes déterminés à ne pas se faire piquer comme des cobayes. Ne vous en déplaise, ils ont le droit de n’avoir aucune confiance dans des produits expérimentaux pour lesquels les autorités sanitaires n’ont aucun recul. Et ce d’autant plus que le patron de Pfizer vient d’annoncer que les deux injections s’avèrent insuffisantes pour protéger les personnes vaccinées. Votre diagnostic est celui d’un piètre médecin : vous confondez virilité et lucidité.

Est-ce parce que vous n’avez pas tout à fait perdu l’espoir, à 81 ans passés, de devenir le « Monsieur migrants » d’Emmanuel Macron, comme vous l’aviez confié au Point le 11 janvier 2020, est-ce pour cette raison que vous poussez votre zèle de courtisan jusqu’à vous en prendre à je ne sais quelle défaillance de la virilité chez vos compatriotes ? Parce que la virilité, ça vous connaît ! Vous qui n’avez fait, comme le rapporte votre fille Camille dans son livre, que vouloir, simplement vouloir « péter la gueule » à Olivier Duhamel, le mari de votre première femme, l’ami politologue qui chuchotait à l’oreille des puissants et paradait sur les plateaux de télévision, le violeur de votre fils, vous, l’altruiste, le défenseur des causes lointaines, le sempiternel donneur de leçons, vous avez donc renoncé à « péter » virilement la « gueule » à celui qui vous a trahis, vous et les vôtres ? Même votre fils, qui pourtant souhaitait que l’ignominie ne se sache pas, aurait compris que vous colliez une raclée à son infâme beau-père. Les Français ne vous auraient pas désavoué, ils vous auraient applaudi.

Vous dont la vie est sans doute dévastée, j’imagine, par cet indicible malheur, vous qui en portez le poids autrement plus lourd que ce « sac de riz pour la Somalie » sous lequel, ministre de Mitterrand, vous avanciez courbé devant les caméras, vous qui dénonciez encore récemment, avec une belle inconséquence, le « honteux repli sur soi » d’une France qui n’avait pas su accueillir autant de migrants qu’Angela Merkel, vous qui n’aviez que le « devoir d’ ingérence » à la bouche, pourquoi ne vous ingérez-vous pas dans ce monde obscur des Pédophiles sans frontières. L’exotisme des droits de l’homme au bout du monde vous ferait-il plus rêver que les droits de l’enfant à votre porte ? Après ce qui vous est arrivé, vous auriez une véritable légitimité à prendre la tête de ce combat. Vous auriez surtout l’occasion de rattraper votre rendez-vous manqué avec la virilité.

Jérôme Serri

https://ripostelaique.com/la-lecon-de-virilite-de-bernard-kouchner.html

Un commentaire sur « La leçon de virilité de Bernard Kouchner »

  1. Contre KOUCHNER, F.M, ex Gouverneur du KOSOVO, plaque tournante de la drogue et trafic d’organes humains sous Bernard KOUCHNER, mauvais père incapable de :

    « péter la gueule » à Olivier Duhamel, le mari de votre première femme, l’ami politologue qui chuchotait à l’oreille des puissants et paradait sur les plateaux de télévision, le violeur de votre fils, vous, l’altruiste, le défenseur des causes lointaines, le sempiternel donneur de leçons, vous avez donc renoncé à « péter » virilement la « gueule » à celui qui vous a trahis, vous et les vôtres ? » .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.