Si rien n’est fait contre Macron, la France aura fini d’exister

J’avais compris en mai 1968, à l’âge de 28 ans, piégé place de la République à Paris, au milieu d’une foule en liesse, un manifestant juché sur le capot de ma 204 toute neuve hurlant sa joie à l’idée de pouvoir semer sa merde en toute impunité, que l’époque de la France flamboyante touchait à son terme.

Après avoir demandé à l’énergumène si rien ne le gênait dans la perspective de défoncer la voiture d’un laborieux comme lui, et sa réponse de s’en contrefoutre prodigieusement, j’avais désormais la conviction que les temps à venir seraient plutôt pénibles.

J’ai traversé ce mois redoutable en spectateur médusé. Outré par la voyoucratie gauchisante des jeunes de 18-20 ans, l’opportunisme des politicards déjà bien ancrés dans la vie politique. Et la lâcheté des vieux et des moins vieux qui voulaient montrer qu’ils avaient su prendre le train en marche, à l’image de ce faux-cul de  Jean-Louis Barrault et de son épouse Madeleine Renaud qui, de peur de passer pour des ringards, ont préféré fayoter avec la chienlit. Redynamisant à eux deux une vieille pratique très à la mode chez les Résistants de la dernière heure en 1945.

Ils ne furent malheureusement pas les seuls. Ce triste spectacle a eu raison de mes derniers espoirs dans une France encore sauvable !…

Le général était symboliquement l’homme à abattre. Il y avait la volonté farouche pour les jeunes de tuer le père autoritaire. Pour les moins jeunes de tuer le père dictateur, et pour les pieds-noirs de tuer le père traître. La gauche qui avait bien senti le vent venir s’était engouffrée dans la brèche pour phagocyter le mouvement à son profit. Ce qui fut fait, et faut-il le préciser… bien fait !…

Le grand défilé patriotique sur les Champs-Élysées qui a fait suite aux débordements de mai 68 n’était en fin de compte qu’un baroud d’honneur de la vieille garde. Un adieu de la vieille France en quelque sorte ! Une invitation à peine voilée d’inviter les frustrés, les jaloux et surtout les cons à sauter à pied joints sur le capot de votre voiture neuve, pour vous apprendre à exhiber un signe extérieur de richesse inacceptable, surtout aux yeux d’un crétin qui ne fait rien ou pas grand-chose pour y accéder.

Tirée du XXe chant de l’Apocalypse : « Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée. »

Nous y sommes ! Fort bien expliqué par Jean Raspail, voilà le temps de l’Apocalypse, le temps où non satisfaits de nos propres défonceurs de capots nous permettons aux névrosés du sud de venir chez nous pratiquer ce nouveau sport. Bien entendu cette même gauche organise les voyages rémunérés pour que ces casseurs puissent venir en toute quiétude s’entraîner chez-nous avec le ferme espoir de nous virer un jour ou l’autre de notre patrie, sans autre forme de procès.

Force est de constater que le citoyen de souche, enveloppé d’une torpeur lénifiante, non seulement laisse faire, mais va jusqu’à mettre aux commandes ceux qui souhaitent leur faire mordre la poussière. Ce qui, vous en conviendrez, est le comble des combles !…

Installer chez soi des individus incapables de créer, incapables de gérer, incapables de reconnaître, incapables de s’intégrer, incapables de s’éduquer, incapables de bâtir, incapables de contenir et de maîtriser leurs névroses… Rien d’autre que le chaos, le vice, la mort en magasin sont pour nous, Français, des présents de bienvenue particulièrement inattendus.

Ce qui l’est encore plus… c’est de constater que ceux qui se sont présentés à nos suffrages sous les hospices de “bons pasteurs” nous poignardent dans le dos, sans la moindre vergogne.

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que la volonté de destruction de la France est et était programmée de longue date ; et que l’aveuglement de beaucoup de Français par “je-m’en-foutisme” ou par paresse intellectuelle ont laissé faire une telle abomination. La gauche opportuniste en est la maîtresse d’œuvre absolue. Il faut dire que la valetaille qui compose le plus gros de ses rangs est intellectuellement du même niveau que les traîne-patins qui envahissent le pays. Seuls les nomenklaturistes sans autre volonté que celle de tout casser, hantent presque tous les partis politiques, tirent les ficelles et les connards suivent !…

Cliquez sur votre ordi le lien suivant : AE OS78661.MP4 que vous trouverez en début de ce message et vous découvrirez ce qui nous attend quant au niveau de civilisation que nous devrons accepter… Et dites-moi si vous êtes en phase avec cette perspective !…

Ce que vous verrez dans cette vidéo immonde vous donne le spectre d’investigation intellectuel que nos chers invités à “vivre ensemble” seront en mesure de nous proposer en plus des viols, des meurtres et des bastonnades qu’ils sont tout à fait disposés à nous offrir en très grande quantité.

Je n’entends pas rechercher si cette vidéo est le résultat d’un montage ou d’une supercherie. Je me contenterai de ce qui est précisé dans les “hadiths” concernant les recommandations des rapports sexuels avec les animaux que l’islam tolère, réfute dans certaines circonstances, ou préconise.  Ce qu’il y a de certain, en revanche, pour ces croyants qui ne mangent pas de cochon… c’est qu’ils n’éprouvent aucune gêne à se conduire comme des porcs !…

Les avoir chez nous est le prix à payer pour notre hospitalité et notre accompagnement financier tardif, qui à leurs yeux sont très insuffisants au regard du crime contre l’humanité d’avoir eu l’outrecuidance, pour notre part, d’essayer de les civiliser un peu.

Il devient aisé au regard de ce qui vient d’être dit, de ce que nous pouvons constater journellement, d’en accepter l’évidence et de mesurer, par là même, le niveau d’implication d’un Macron dans cette catastrophe planétaire. Certes il n’est pas le seul puisque nous avons eu la stupidité d’élire, depuis cinquante ans, nos propres fossoyeurs, tous aussi vermoulus les uns que les autres. Nous les avons élus avec une touchante obstination qui frise l’inconscience, pour rester poli.

Non content d’élire nos fossoyeurs, nous avons accepté la création d’une Union européenne qui était motivée elle-même par cette même rage de destruction. Certes nous avons bien eu le bon réflexe de dire NON à la constitution de cette fausse Union, mais à quoi bon… puisque nous avons laissé un Sarkozy nous coller le traité de Lisbonne pour rendre caduc nos souhaits de refus.

Conforté par ce comportement du peuple, Sarko et les suivants ont réitéré le processus antidémocratique des traités ratifiés dans notre dos, pour détruire la France, sans que les concitoyens ne s’en émeuvent plus que ça !…

J’admets volontiers que ces invasifs sont répugnants et nauséabonds, mais comme disent les Italiens… nous sommes allés les chercher avec nos mains !… Nous ne pouvons nier en être avertis suffisamment tôt, puisqu’à l’époque de l’effondrement de L’URSS, l’invasion sud/nord avait largement été évoquée par les politologues de l’époque.

Si rien pour redresser la situation n’est entrepris dans les mois qui viennent, la France… notre patrie, aura fini d’exister. Les années 2040/50 verront son effondrement définitif puisque sa population d’origine aura été éradiquée, islamisée, dhimmisée complètement. La religion chrétienne aura elle aussi disparu. Ne subsisteront peut-être que quelques îlots de résistance qu’une armée française totalement islamisée, elle aussi, persécutera en permanence. Quant au niveau des arts eux-mêmes codifiés par l’islam, je ne vous dis pas dans quel état de délabrement ils risquent de se retrouver.

Quant à nos édifices, nos cathédrales sans doute transformées en mosquées, s’ils ne sont pas brûlés, ne seront guère en meilleures postures… s’ils existent encore !…

Comment peut-on laisser se dérouler un tel scénario sans broncher ? Et comment peut-on envisager une telle décente aux enfers sans réagir ???…

Mon âge avancé de 81 ans ne me console pas pour autant à l’idée de ne pas connaître l’aboutissement de cette ignominie. Le seul fait d’y penser me glace déjà d’effroi.

Je pense à mes enfants, mes petits-enfants, et à tous les jeunes des générations futures, à mon pays, et vous avoue franchement que ça me flanque une trouille doublée d’une colère pas possible, sans dissimuler non plus un incommensurable chagrin !…

Si j’en avais le pouvoir, je rétablirais la peine de mort pour Macron et ceux qui lui ressemblent.

Claude Allard

https://ripostelaique.com/si-rien-nest-fait-contre-macron-la-france-aura-fini-dexister.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.