Une heure après l’assermentation de Biden, les responsables du comté de Maricopa remettront du matériel électoral au Sénat de l’Arizona

J’ai travaillé énergiquement durant les deux derniers jours et toute la nuit dernière sans fermer l’œil à rédiger mon article, « Le président Donald Trump invoquera-t-il le décret 13848 pour rétablir l’ordre et la justice aux États-Unis et dans le monde libre ? », afin qu’il soit publié sur mon site internet au plus tard à 8h30 ce matin, jour de l’assermentation de Joe Biden. L’article devait être publié la veille, mais il a été très long rédiger (montage des vidéos, préparation des images, recherches des informations, etc.).

À la première lecture, cet article peut sembler être une vision utopique des événements se déroulant actuellement dans le cadre des élections américaines. Mais vous constaterez aussi que tous les faits qui y sont évoqués sont vérifiables et démontrables, que ce soit les documents, les photographies, les vidéos, les déclarations et les citations. En général, je fais toujours attention à ce que mes articles contiennent des sources et des références les plus fiables possible. Ainsi, vous comprendrez que je me tiens loin de toutes les rêvasseries et élucubrations dans le style de celles de QAnon. Advenant le cas où la conclusion proposée dans mon dernier article ne se réalise pas pleinement, les informations qu’il contient seront toujours aussi valides, quoi qu’il advienne dans les jours et les semaines à venir.

Aujourd’hui, après les moments nerveux occasionnés par l’assermentation de Joe Biden en tant que 46ᵉ président des États-Unis, je fus très heureux d’apprendre une excellente nouvelle qui me réconforte dans mes hypothèses. Cela confirme peut-être que mon scénario n’est pas si utopique qu’il le semble.

En effet, j’ai appris que les responsables du comté de Maricopa ont accepté de remettre une série de données électorales et des copies de tous les bulletins de vote de l’élection de novembre aux républicains qui contrôlent le Sénat de l’Arizona. À peine une heure après l’assermentation du socialo-communiste Joe Biden (à 13h03 très exactement), la présidente du Sénat, Karen Fann, a publié un communiqué de presse dans lequel elle écrit :

« Je suis heureuse d’annoncer qu’après une bataille acharnée pour rechercher des informations au nom des électeurs de l’Arizona concernant l’intégrité de l’élection de 2020, nous avons conclu un accord favorable avec le conseil des superviseurs du comté de Maricopa. Non seulement le Conseil a accepté de remettre toutes les informations pertinentes que nous avons recherchées dans nos assignations à comparaître afin que nous puissions effectuer un audit, mais il reconnaît également que l’Assemblée législative est un pouvoir souverain de l’État et que le comté est une subdivision politique, et à ce titre, la législature a le pouvoir constitutionnel et statutaire de délivrer des assignations à comparaître. Le président Jack Sellers a contribué à faciliter cet accord et j’apprécie ses efforts. J’ai hâte de poursuivre nos efforts pour restaurer l’intégrité et la confiance dans notre processus électoral. » (The Arizona State Senate Republican Caucus)

Déclaration de la présidente du Sénat, Karen Fann, sur l’accord avec le conseil de surveillance du comté de Maricopa.

Le Sénat s’efforce de mettre fin à la lutte électorale

Les responsables du comté de Maricopa et le Sénat de l’Arizona, contrôlé par les républicains, ont accepté mercredi d’éviter d’autres audiences pendant qu’ils travaillent sur un accord pour obtenir au Sénat une série de données sur les élections de novembre.

Cette décision pourrait conduire à la fin d’un conflit amer sur les assignations à comparaître émises par les législateurs, dont beaucoup se demandent comment le président Joe Biden a remporté l’Arizona.

Un accord, s’il est finalisé, mettrait fin à un combat de trois semaines au cours duquel le conseil du comté à majorité républicaine a déclaré que les demandes du Sénat étaient loin d’être interdites et étaient susceptibles de révéler des informations privées sur les électeurs pour des raisons politiques.

Le Sénat, dirigé par la présidente du Parti républicain (GOP) Karen Fann, avait fait pression, affirmant qu’il devait vérifier les résultats des élections pour s’assurer que le comté se déroulait correctement et pour élaborer une nouvelle législation répondant aux préoccupations des républicains.

Les superviseurs du comté avaient demandé des ordonnances du tribunal pour bloquer les assignations à comparaître. Ils ont fait valoir que les législateurs recherchaient des informations électorales qu’il était illégal de partager. Le Sénat a répliqué en demandant à un juge de rendre des ordonnances exigeant que le comté se conforme. La semaine dernière, un juge a exhorté les deux parties à régler l’affaire.

Karen Fann a remporté la victoire aujourd’hui, affirmant que le Sénat obtenait tout ce qu’il voulait. « Non seulement le Conseil a accepté de transmettre toutes les informations pertinentes que nous avons recherchées dans nos assignations à comparaître afin que nous puissions effectuer un audit, mais il reconnaît également que le pouvoir législatif est un pouvoir souverain de l’État et que le comté est une subdivision politique, et en tant que tel, la législature a le pouvoir constitutionnel et statutaire d’émettre des assignations à comparaître », a déclaré Fann dans un communiqué.

Mais Tom Liddy, le procureur adjoint du comté représentant le Conseil des superviseurs, a déclaré qu’aucun accord final n’avait été conclu, et encore moins un accord qui remettrait tout ce que le Sénat recherchait à l’origine. « Le seul accord entre le conseil d’administration et le Sénat est que les deux ont convenu de travailler ensemble de bonne foi pour obtenir aux sénateurs toutes les informations dont ils ont besoin pour remplir leur fonction constitutionnelle appropriée d’écrire de nouvelles lois ou de modifier les lois existantes », a déclaré Liddy. « Ce que nous nous engageons à faire, c’est de travailler ensemble … et d’essayer de résoudre ces problèmes. »

Fann a remercié le président du conseil Jack Sellers pour, selon elle, avoir conclu cet accord. Sellers envoyé à Fann une lettre inhabituelle dans laquelle il reconnaissait que le comté était une subdivision de l’État et était soumis à ses pouvoirs.

Cette reconnaissance était l’un des 10 points énoncés dans une entente tenative publiée par le Sénat. Parmi les autres éléments de la liste figurent les dispositifs de sécurité et une disposition selon laquelle quiconque vérifie les machines ou les logiciels électoraux est certifié par la Commission d’assistance électorale des États-Unis. Un « test de logique et d’exactitude » sur le matériel électoral est également inclus, un examen qui a été effectué avant et après l’élection comme l’exige la loi de l’État.

De nombreux républicains ont affirmé que les résultats des élections étaient frauduleux, malgré plusieurs décisions de justice rejetant de telles allégations. Le Comité judiciaire du Sénat de l’État et Fann ont déclaré qu’ils recherchaient des dossiers électoraux pour essayer de prouver ou de réfuter ces affirmations. Dans une entrevue, Fann a déclaré qu’elle n’avait aucune preuve que quelque chose n’allait pas. Mais elle a insisté sur le fait qu’il était important de répondre aux questions soulevées au sujet de l’élection. « Nous avons dit dès le premier jour que nous n’alléguons pas de fraude, nous n’alléguons rien », a déclaré Fann. « Ce que nous disons, est qu’il y a beaucoup de questions. »

Ils ont également fait pression pour un audit des machines à voter et du logiciel utilisé pour compter les bulletins de vote, malgré de nombreux contrôles et audits de comptage manuel effectués par des représentants du comté et de l’État avant et après l’élection.

Les avocats du Sénat ont précédemment reconnu dans des documents judiciaires qu’ils avaient également recherché des informations pour fournir au Congrès des informations susceptibles d’empêcher Biden de prendre ses fonctions. Ce point est devenu sans objet lorsque le Congrès a confirmé sa victoire au Collège électoral le 6 janvier dernier.

https://d-20185228221962329253.ampproject.net/2101211748002/frame.html

RÉFÉRENCES :

https://guyboulianne.com/2021/01/20/une-heure-apres-lassermentation-de-biden-les-responsables-du-comte-de-maricopa-remettront-du-materiel-electoral-au-senat-de-larizona/amp/?__twitter_impression=true

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.