La CAF est donc capable de financer des soldats de l’Etat islamique

Le député UDI, Pascal Brindeau, vient de livrer le résultat des recherches contre la fraude aux prestations sociales effectuées dans le cadre d’une commission d’enquête parlementaire.

Ne retenons, de tous ces milliards d’euros, qui disparaissent dans les poches de quelques dizaines de milliers d’individus qui nous détroussent, que ces quelques chiffres ne concernant que certains d’entre eux qui, non seulement nous volent, mais nous font également la guerre et quelquefois, mais de plus en plus souvent, nous assassinent.

Pascal Brindeau, élu du département du Loir et Cher, s’est rendu au Service administratif national d’identification des assurés (Sandia), situé à Tours (Indre et Loire). Il s’agit de l’organisme qui attribue un numéro de sécurité sociale aux personnes étrangères ou françaises nées hors de France.

Il a tenu à vérifier la concordance entre une liste de fausses identités, mise à sa disposition par la police des frontières, et les immatriculations inscrites dans les fichiers de Sandia.

Sur les 83 usurpateurs d’identités répertoriés par la police, 46 ont obtenu des droits ouverts en France, leur permettant de percevoir en moyenne 9000 euros par an.

Ce qui est bien plus grave, c’est que parmi ces fraudeurs figurent des membres d’organisations djihadistes, notamment Zakaria Asbai, dit Abu Zubair, un des responsables de Daech.

Ce combattant de l’Etat Islamique est parti en Syrie en 2013, bénéficiant depuis de la générosité des allocations familiales de l’Essonne et les sommes frauduleuses, qu’on lui offrait, participaient au financement des opérations les plus meurtrières des réseaux islamistes.

Un rapport d’information de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale confirme que de nombreuses familles perçoivent, grâce à des usurpations d’identité et des bulletins de paie falsifiés, des prestations alors que les bénéficiaires ont rejoint des groupes terroristes sur les territoires des conflits Syro-irakien.

Il est difficile d’accepter que notre pays, qui se veut à l’avant-garde des progrès technologiques et souhaite parvenir à la pointe des pays européens sur les innovations numériques et informatiques, soit si peu aidé par des services à ce point incompétents, qu’ils ne se communiquent même pas entre eux les sources de données nécessaires pour démasquer ces fraudes, qui nous coûtent des milliards ?

Et ce constat est identique entre les différents services de police, la gendarmerie et la police des frontières, alors qu’ils le signalent depuis des années.

Combien de drames, de victimes, pourraient être évités si les lois étaient appliquées par les autorités compétentes ? Si les OQTF (Obligation de quitter le territoire national) aboutissaient à un résultat et si les migrants clandestins, en situation irrégulière étaient expulsés.

On assisterait probablement à une diminution drastique des actes criminels ou, tout au moins, des « incivilités », comme il est devenu à la mode de nommer les faits divers quotidiens, même dramatiques, qui inquiètent profondément notre population.

Je ne crois pas qu’un « ensauvagement » menace la France, je pense plutôt que des « sauvages » envahissent notre pays et tentent d’y imposer leurs mœurs et leurs coutumes. Chaque jour nous en apporte des preuves supplémentaires.

Dimanche 17 septembre, à Saint-Denis, dans le département de Seine-Saint-Denis (Mais est-ce encore la France ?), sur le marché dominical, deux de ces sauvages ont tenté de voler un téléphone portable à un habitant qui a osé se rebeller.

Ils n’ont pas hésité à le frapper à coups de couteau et il a été touché au niveau du ventre.

Une patrouille de policiers est intervenue et c’est alors que l’un des policiers a été, à son tour, poignardé par les deux voyous.

Les policiers ont dû faire usage de leurs armes de service et six balles ont été tirées pour parvenir à maîtriser ces deux agresseurs armés, d’origine afghane.

Il ne s’agissait pas non plus d’ensauvagement, lorsqu’une bande d’une cinquantaine de « sauvages », armés de battes de baseball, de barres de fer et même de haches, a déferlée samedi, peu après 17 h, sur le stade où s’opposaient, dans un match de foot, les jeunes de La Neuvillette-Jamin et ceux de Taissy, tous âgés de 15 à 16 ans.

« Je n’ai jamais vu ça de ma vie. C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de morts », s’est exclamé un dirigeant.

Le match se jouait pourtant à huis-clos et les grilles étaient fermées pour cause de Covid.

« Ils ont défoncé un grillage et foncé sur nous. Nous avons dû nous enfuir, poursuivis par cette bande violente. Ils ont fini par rattraper deux jeunes joueurs et les ont roués de coups. Ils n’arrêtaient pas de leur taper dessus. C’était terrifiant. »

Un jeune de 16 ans souffre de multiples fractures aux bras et un second à du passer un scanner cérébral et souffre des ligaments de l’épaule et d’un poignet.

Beaucoup d’autres ont des contusions.

La police est arrivée en grand nombre et a pu procéder à des interpellations.

Il s’agissait d’un nouveau règlement de comptes entre les quartiers de Croix Rouge et d’Orgeval, déjà à l’origine de nombreuses rixes ces derniers mois. « D’ailleurs ces « sauvages » ne s’attaquaient qu’aux jeunes de La Neuvillette et pas à ceux de Taissy », observe un témoin de la scène.

8 « sauvages » ont été interpellés : six mineurs et deux adultes, dont on ignore les origines. Ils ont été placés en garde à vue.

*Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le probable assassinat de la jeune Victorine Dartois, 18 ans, étudiante à Lyon 3, disparue depuis samedi vers 19 h, alors qu’elle rejoignait le domicile de ses parents, à Villefontaine, dans le quartier des Fougères, et dont le corps a été découvert à proximité de l’étang de Saint-Bonnet (Isère).

La gendarmerie propose un numéro vert, le 0.800.200.142, et réclame des témoignages.

Manuel Gomez

https://ripostelaique.com/la-caf-est-donc-capable-de-financer-des-soldats-de-letat-islamique.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.