Bayonne : Pas un mot dans les medias pour dire qui a massacré Philippe

Bayonne : Pas un mot dans les medias pour dire qui a massacré Philippe

Pas un mot dans les medias pour dire qui sont les 4 racailles qui ont tué Philippe, chauffeur de bus à Bayonne

L’horreur s’est abattue sur une famille française, des gens bien sous tous rapports, qui n’avaient pour seul tort que d’être français, blancs et de bien faire leur travail, malgré tout.

Philippe avait 58 ans, il pensait partir en retraite dans un an  et profiter de sa famille, après des années de conduite des bus avec des horaires difficiles, une vie privée particulière puisque, quand on est chauffeur de bus, comme quand on est conducteur de train, on travaille même quand les autres font la fête, à Noël entre autres.

Philippe avait le tort de croire encore à la loi et au réglement, les mêmes pour tous, qu’ils disent dans la Constitution. Il n’avait pas compris, comme les chauffeurs de la RATP, en région parisienne, qu’il y a les Français obéissants et respectueux, préférant marcher à pied plutôt que de ne pas payer leur trajet en bus et puis il y a les autres. Les autres qui crachent sur la France et les Français, qui ne payent ni métro ni bus ni train, assurés que, pour ne pas avoir de problèmes, la plupart des chauffeurs et contrôleurs vont regarder ailleurs, avec la bénédiction de leur hiérarchie et, surtout, celle du gouvernement. Pas de vagues. Je me souviens d’avoir discuté un jour avec un contrôleur qui m’avait demandé de changer de voiture de TGV pour me mettre à l’abri, celle où j’étais, seul voyageur « normal » ayant payé ayant été prise d’assaut par une meute de clandestins… Il m’avait expliqué qu’ils avaient des consignes, celles de laisser faire, de ne pas faire payer…pour éviter surenchère et agressions.

Depuis, des portillons installés dans les gares compliquent et retardent votre installation, mais cela limite et empêche le passage et l’installation des resquilleurs dans nombre de trains. Comme dans les aéroports, parce que l’Etat refuse de faire la police aux frontières, d’expulser les clandestins et autres délinquants… le Français moyen paye. En argent, en temps perdu, en complications, en restrictions, dans parler du stress lié aux possibles agressions…

Mais de cela vous n’entendrez pas parler dans les medias subventionnés qui se contentent de faire du pathos, nous faisant pleurer, à juste titre, sur Philippe, sa femme et ses 3 filles… Mais rien, absolument rien sur les 4 salopards, sauf que l’un était monté dans le bus avec un pittbull, que 2 des assassins avaient été mis à la porte du bus l’après-midi même par Philippe car ils n’avaient pas de ticket… On sait juste que les assassins sont montés dans un quartier « populaire »… C’est beau les euphémismes !

Branché à une machine, Philippe est en état de mort cérébrale. Ce conducteur de bus de 58 ans, a été violemment agressé dimanche soir à l’arrêt « Balishon », situé au pied d’un quartier populaire de la ville, alors qu’il était en service, au volant de la ligne principale du réseau de bus Chronoplus qui relie Bayonne à la cité balnéaire de Biarritz.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/on-nous-a-detruits-en-quelques-secondes-confie-l-epouse-du-chauffeur-de-bus-de-bayonne-06-07-2020-8348544.php

Certes sont évoquées les incivillités… mais rien sur l’origine et l’histoire des assassins…Rien sur l’insécurité qui grandit et ses raisons… Imaginez que les assassins émargent au FN, on ne parlerait que de cela sur les ondes… On demanderait la dissolution du RN. Ici rien sur l’immigration, sur l’islamisation… RIEN.

« C’est une agression gratuite », fustige l’un de ses collègues. Les employés de la société, essentiellement des conducteurs de bus, sont sous le choc. Ils pointent du doigt la montée en flèche des incivilités et une tendance à la hausse avec la sortie du confinement et l’obligation du port du masque dans les transports. « On doit se battre pour le faire respecter », confie Laurent, 50 ans, un conducteur. Sur les huit derniers jours, les collègues de Philippe, ont recensé trois agressions violentes. « On a mis en place un magnifique Tram’bus mais derrière les effectifs ne suivent pas », explique Jean-Marc, un ami de la victime.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/agression-d-un-chauffeur-de-bus-a-bayonne-philippe-etait-un-gars-bien-06-07-2020-8348514.php

Quant aux élus, ils espèrent que justice sera faite mais se gardent bien de chercher et dénoncer les causes de la mort de Philippe !

Un trentenaire a été interpellé dès dimanche soir après l’agression et quatre autres individus ont été placés en garde à vue lundi, a-t-on appris auprès du procureur de Bayonne.

Selon une source policière, le chauffeur, un quinquagénaire, a été roué de coups et grièvement blessé à la tête après avoir refusé la montée à un homme sans masque accompagné d’un chien, demandant en même temps à quatre passagers, qui se trouvaient déjà dans le bus sans porter de masque, d’en descendre. Les faits ont eu lieu aux alentours de 19 h 30.

[…]

Les élus solidaires avec les salariés

Ils ont pris la parole devant les salariés, les assurant notamment de leur pleine solidaritéNous avons assisté à un acte particulièrement violent et barbare, a déclaré M. Etchegaray, qui a dit espérer que les auteurs soient traduits en justice et que la sanction soit sévère de manière à envoyer un signe significatif à toute la population.

https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/bayonne-64100/bayonne-un-chauffeur-de-bus-en-etat-de-mort-cerebrale-apres-une-agression-6896042

Et les connards de lecteurs du Parisien et de ouest-France qui pleurent avec l’épouse de Philippe ne voient même pas qu’on se fout de leur gueule, clairement, dans le Parisien et tous les autres  medias subventionnés.

Print Friendly, PDF & Email

https://ripostelaique.com/bayonne-pas-un-mot-dans-les-medias-pour-dire-qui-a-massacre-philippe.html

Un commentaire sur « Bayonne : Pas un mot dans les medias pour dire qui a massacré Philippe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.