Le ministère du collabo Dupont-Moretti sera donc celui de l’antiracisme…

Le ministère du collabo Dupont-Moretti sera donc celui de l’antiracisme…

Avec ou sans « s » à la fin ?

Très cher Monsieur Dupont-Moretti,

C’est avec des émotions partagées que j’ai écouté votre beau discours, devant celle qui vous « passait les clefs » du ministère de la Justice, et que contrairement à vous, nous sommes nombreux à la voir partir avec un immense soulagement.

Émotions partagées lorsque certaines de vos magnifiques phrases (déclamées sur un ton un tantinet doctoral, bien que prétendu avec humilité…) peuvent s’entendre à deux sens… raison d’un indispensable besoin de précisions.

La prestation est belle, rien ne manque, attitudes mûrement étudiées (on sent le grand routard des prétoires), gestes et paroles en adéquation, émoi palpable et jolies expressions visant directement les cœurs, qui ne manqueront pas de faire pleurer dans les chaumières… d’émotion d’abord, peut-être de chagrin ensuite… selon que vos belles paroles seront ou non suivies d’effets.

Car permettez-moi de m’étonner aujourd’hui de vous voir accepter ce poste prestigieux, au souvenir de vos déclarations de 2018, lorsque vous aviez balayé d’un revers de main la question des journalistes de Marianne vous demandant si vous accepteriez d’être garde des Sceaux, en répondant : « Non, Que voulez-vous que j’aille faire là-bas ? »; avant de poursuivre, affirmatif : « Je suis sûr que je ne veux pas faire de politique. On m’a fait quelques propositions déjà ».

https://www.lefigaro.fr/politique/que-voulez-vous-que-j-aille-faire-la-bas-quand-dupond-moretti-ne-voulait-pas-entrer-au-gouvernement-20200707

Les girouettes pullulent déjà chez les hommes et femmes politiques à la parole versatile, or madame Bachelot en grossit justement le nombre en revenant « aux affaires », après avoir prétendu arrêter définitivement la politique… d’où cette nouvelle inquiétude à propos de votre acceptation à un poste que vous réfutiez jadis.

Mais revenons sur le double sens possible de vos si belles déclarations, car selon la place que l’on occupe dans la société, une parole peut parfois dire une chose et son exact contraire.

Ainsi quand vous dites :

« Je veux garder le meilleur et changer le pire » tout dépend de ce que vous entendez par meilleur et pire, car le meilleur, pour Macron, que vous avez l’air d’admirer et d’encenser, c’est uniquement pour lui et les nantis… ceux qui se soucient comme d’une guigne du sort des pauvres gens… et bien que vous prétendiez défendre les innocents, vous vous êtes souvent trompé de « jugement », par exemple avec la famille Merah !

Par ailleurs, est-ce que pour vous, le pire ne serait pas ce que bon nombre de politiciens et médias désignent du terme qu’ils ont rendu méprisant, « les populistes », désireux de garder leur pays en l’état, et ne pas en céder un pouce aux hordes de sauvages dont beaucoup se révèlent être des assassins ?

Si vous avez réellement un sens aigu de la justice, il est fort étrange que vous n’ayez pas encore compris que celui qui se prétend le président des Français, ne l’est surtout que pour deux catégories bien précises : les Noirs et les islamistes, qui sont parfois les deux à la fois !

« La justice ne se rend pas dans la rue, ni sur les réseaux sociaux » : nous sommes bien d’accord, mais comment pouvez-vous accepter la loi Avia, que le chef de l’État veut certes modifier mais pas annuler totalement ; loi qui est avant tout un appel à la délation, justement par espionnage des échanges sur réseaux sociaux ?

« Une justice plus proche des citoyens » : de tous les citoyens, vraiment ? Ou seulement de ceux qui, comme dans votre métier, ont la chance de pouvoir y mettre le prix (même s’il vous est arrivé de le faire bénévolement, ce dont quelques-uns doutent… notamment un certain Pierre Cassen à la demande duquel vous n’avez jamais daigner répondre).

Enfin quand vous dites « que vous ne faites la guerre à personne », si c’est juste une réponse à l’USM, principal syndicat des magistrats, ayant assimilé votre nomination à « une déclaration de guerre à la magistrature », OK… Mais si cela signifie que vous veillerez à ce que « qu’aucune communauté ne soit stigmatisée », entendant par là que l’amalgame des nombreuses tueries, exactions, viols… commis par des islamistes sera toujours défendu, et que par conséquent même l’islamophobie, simple peur de l’islam, ne sera pas tolérée… il va de soi que pour nous, rien, absolument rien ne distinguera votre passage à ce ministère de ceux de la Taubira ou de la Belloubet, pour ne parler que d’elles !

Heu… les gestes barrières, c’est pour les chiens… ou juste pour les gens qui ne sont rien ?

https://www.nouvelobs.com/politique/20200707.OBS30989/les-gestes-barrieres-ont-ete-largement-oublies-pendant-les-passations-de-pouvoirs.html

https://www.youtube.com/watch?v=joXKnEh9lfI

https://www.nouvelobs.com/politique/20200707.OBS30986/eric-dupond-moretti-aux-magistrats-je-ne-fais-la-guerre-a-personne.html

Dans l’absolu, vos paroles sont sublimes effectivement… mais nous sommes malheureusement payés pour savoir, depuis de longues années, que peu des beaux discours qui nous sont servis avant un scrutin ou immédiatement après une nomination sont réellement suivis des actions promises, et hormis les naïfs congénitaux, les Français sont douloureusement bien au fait désormais que « les promesses n’engagent que ceux qui les croient ! » !

Ne voyez donc qu’une suspicion bien légitime quand nous mettons en doute votre joli discours, si bien accordé aux larmes de crocodiles de la Belloubet, qui a relâché dans nos rues de dangereux criminels, souvent récidivistes, sans aucun état d’âme pour les dangers qu’elle fait courir, ce faisant, au citoyen lambda risquant de croiser un jour un de ces individus sans valeurs et sans pitié !

Que vous ayez l’air d‘apprécier la dame, au point de l’inviter à revenir au ministère, ne peut que nous inquiéter grandement dans ce qui semble être de toutes pièces, des idées et des buts, diablement identiques, donc contraire à l’intérêt commun des citoyens.

Parce que sachez que nous, les patriotes indécrottables, vous attendrons sur la fin de vos déclarations, annonçant que « votre ministère sera celui de l’antiracisme »… espérant que vous ne commettrez pas l’erreur de bien des politiques, magistrats (prétendus indépendants du pouvoir) et associations « droits-de-l’hommistes » bidons  (SOS Racisme, Licra, LEDH…) en ne vous souciant que du prétendu racisme anti-Noirs ou Arabes… alors que de nos jours, sur notre sol, il n’est question que de racisme anti-Blancs et anti-Français, UN COMBLE !

En conséquence, avant d’éventuellement me réjouir de vos derniers effets de manches ministériels, j’attendrai pour voir… comme au poker !

Josiane Filio, au nom justement de la Liberté d’expression

* Notamment au regard de votre confortable salaire… comme vous allez grandement souffrir de ne plus pouvoir offrir vos services gratuitement…

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire sur « Le ministère du collabo Dupont-Moretti sera donc celui de l’antiracisme… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.