Si j’étais l’avocat du RN

… À l’aide d’arguments, de comparaisons, de mises en perspective et surtout de rappels de définitions simples de mots qui sont utilisés à tort et à travers dont leurs auteurs oublient volontairement (ou pas) le sens… je me « régalerais » à ridiculiser facilement les arguments visant à diaboliser le RN et je démontrerais facilement le 2 poids 2 mesures…

Le RN est un parti fasciste et n’est donc pas républicain…

La république désigne, dans l’aspect régime politique démocratique, les États dont le chef est désigné par le peuple ou ses représentants. Dans ce sens, la République est l’opposé de la monarchie dans laquelle le pouvoir est symbolisée par une seule personne, appelée « monarque ».

Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal. À la fois révolutionnaire et conservateur, il s’oppose à la démocratie parlementaire et à l’État libéral garant des droits individuels. Cependant, les dictateurs ont souvent commencé par être élu, avant de dériver…(Tiens, ça me rappelle quelqu’un)

Est-ce que le projet de Marine LE PEN est de prendre le pouvoir par la force et la violence, sans passer par des élections démocratiques et de le conserver ensuite ?

en tirant à balles réelles sur les manifestants éventuels (ou au LBD40 dans l’oeil…)

en créant une police politique et enfermant les opposants à Cayenne

en dépossédant les entrepreneurs de leur outil de travail

en s’accaparant les biens d’une partie des citoyens sur des critères ethniques ou religieux

en interdisant les médias non contrôlés par l’État

en supprimant les futures élections au suffrage universel direct ?

Cela peut paraître exagéré et ridicule mais pas davantage que les arguments utilisés pour diaboliser le RN, d’ailleurs, un martien débarquant en France croirait que c’est ça le projet du RN… Soyons fous, imaginons même qu’elle ait le quart de ce projet en tête… où trouverait-elle les policiers, les soldats, les fonctionnaires qui obéiraient et le mettraient en œuvre ?

Les seuls candidats qui proposent des programmes contenant quelques stigmates fascistes, sont paradoxalement ceux qui se revendiquent du Peuple et qui veulent, entre autre, éliminer la propriété et certains droits individuels en imposant des salaires plafonnés, « saisir et réquisitionner » les biens et entreprises privés et interdire les licenciements, entre autres…

Si le FN ne respectait pas les règles démocratiques de la république française, il serait tout simplement dissout et interdit, au même titre que certaines associations d’extrême droite néo-nazis ou islamistes qui l’ont été, donc cet argument facile et à l’attention des petits cerveaux est sans aucun fondement.

Le RN prône le patriotisme, le nationalisme et la haine « des autres »…

Le patriotisme désigne le dévouement d’un individu envers la protection de son pays qu’il reconnait comme étant sa patrie.

Le nationalisme apparaît aussi, à partir du milieu du XIXème Siècle, comme un sentiment national plus ou moins répandu et exalté au sein de la population d’un pays. Il s’est invité au sein de multiples doctrines ou idéologies politiques, allant du nazisme ou plus précisément du National socialism, au communisme (concept de patriotisme anti-impérialiste de Mao) au fascisme (totalitarisme anticapitaliste de Mussolini) mais aussi, tiens donc, de mixte religieux et nationalisme « arabe » de Nasser par exemple…

Le patriotisme de Melenchon, de Macron (à vrai dire, lui, on cherche encore…) ou de n’importe quel autre homme politique serait louable mais celui de Marine Le Pen est présenté par les médias comme forcément exécrable et immanquablement associé au mauvais côté du nationalisme ?

Un simple rappel historique démontre pourtant que ce nationalisme est davantage présent à gauche (Mao, Staline, Chavès, Castro…). Le 2 poids 2 mesures habituel et insupportable… sans parler des nationalismes arabes et des drapeaux sortis en toutes occasion dont leurs porteurs ne sont, eux, jamais traité de racistes, contrairement à ceux du drapeau Français (hors matchs de foot…)…

La haine des autres est aussi toujours associée au RN et à la « défense de l’identité de la France ».

On peut supposer que dans le cas du RN, les « autres » sont les résidents délinquants étrangers et les islamistes radicaux (même de nationalité française) comme au moins 70% des Citoyens Français, non ?

Établissons un lien équivalent avec Mélenchon, Poutou ou Arthaud par exemple qui appellent ouvertement à la haine de « leurs autres à eux », les riches, les banquiers, les autres hommes politiques qu’il faut dégager et bien sûr les 25 % de citoyens français électeurs du FN…

Une simple addition démontrera qu’il y a davantage « d’autres » chez ces derniers qu’au RN… Et pourtant Mélenchon passe pour un poète écologiste et humaniste alors qu’il promeut la haine…

Y-a-t-il donc des haines saines et des haines obscènes ?

Le RN et l’extrême droite représentent la violence…

Si on observe le profil de ceux qui cassent les vitrines, brulent les voitures, jettent des pavés ou des cocktails molotov sur les forces de l’ordre etc… on peut constater que, depuis plus de 20 ans, très peu d’entre eux ont le profil skinhead neo-nazi, rasé et violent… si c’était le cas, imaginons un instant le traitement et l’exploitation par les médias contre le RN à coups d’amalgames etc….

Or, là, tout le monde voit les images et sait que les auteurs sont à 95 % des électeurs d’extrême gauche, zadistes, anti capitalistes, antifas, syndicalistes communistes (Mélenchon, Poutou, Arthaud…) ou casseurs de banlieues issus de l’immigration (Hamon et… Macron…), Gilets Jaunes mis à part, mais là, bizarrement, personne ne fait de lien et d’amalgame avec les courants de pensées et partis dont ils sont pourtant issus…

La vraie violence a donc changé de camp depuis longtemps et n’est plus à la « soi-disant » extrême droite mais bel et bien à l’extrême gauche affirmée…

Bizarrement, les médias et « intellos-bobos » n’ont pas mis leur logiciel à jour… Cette violence-là bénéficie d’une sorte de mansuétude compatissante,  on ne juge plus les faits mais leur provenance et ceci se vérifie sur une multitude d’autres sujets… Pour preuve qu’il y a des manques graves dans la définition des mots, nous avons dans les manifestations violentes actuelles qui cassent aux cris de « Tout le monde déteste la police » « Non au FN fasciste » « ni Macron, ni Le Pen » une majorité de syndicalistes communistes et jeunes d’extrême gauche, tous anti fascistes, mais qui contestent finalement le fait que les électeurs français aient voté pour 2 candidats (2ème T Prés 2017) et donc la démocratie, en usant de méthodes beaucoup plus fascistes que le FN… Personne ne soulève cette contradiction ?

Ceux qui votent pour, rejoignent le RN ou n’appellent pas clairement à voter contre, sont des fachos et des racistes…

Accuser tous les électeurs du RN d’être des racistes, fascistes, ignorants etc… revient à accuser, par exemple, tous les musulmans, d’être des extrémistes radicaux ou des terroristes…

On voit là, les limites morales des donneurs de leçons de la gauche bien-pensante qui condamnent certains amalgames et stigmatisations (quand elle touche son électorat notamment) mais en attisent d’autres sans aucune vergogne…

Ne pas avoir compris que le RN et son électorat ont changé depuis 15 ans et continuer de faire croire que ce sont tous d’anciens nazis, collabos, adorant Vichy etc… est ridicule.

Comme quand on voit Macron parler du retour de la peste brune ou aller à Oradour ou au Musée de la Shoah, pour implicitement mettre en garde contre l’extrême droite et le racisme/antisémitisme du RN… Il se soucie donc des sources de l’antisémitisme d’il y a 75 ans en faisant semblant d’ignorer, lui aussi, celles d’aujoud’hui en France. L’antisémitisme ne vient plus de l’extrême droite mais de l’Islamisme et de l’extrême gauche… Encore un mensonge de cette propagande de diabolisation du RN contre toute logique et observation des faits concrets…

Bref, vous voyez comme il serait facile de démonter point par point cette diabolisation, moi, simple citoyen, je le pourrai devant n’importe quel contradicteur mais Marine Le Pen n’y parvient pas et n’y parviendra jamais. Ce n’est pas une question de répartie ou de talent mais l’escroquerie développée par les médias et autres vendus à l’idéologie socialiste : « On ne juge plus ce qui est dit mais QUI le dit »

2 commentaires sur « Si j’étais l’avocat du RN »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.