Une nouvelle secte est née : les porteurs de masque !

Une nouvelle secte est née : les porteurs de masque !

Le nouveau maire de Lyon explique qu’il faut faire la différence entre terrestres et non terrestres (bon courage aux Lyonnais). Mais il nous semble qu’il a raison, car nous avons souvent l’impression de vivre chez les extraterrestres en entendant nombre de réflexions bizarres, déconnectées de la réalité, qui traînent sur les réseaux sociaux, dans la bouche des élus interviewés sur les grandes chaînes ou celles de certains employés des magasins convertis à la religion du masque qui veulent nous imposer la loi du plus fort (qui n’est pas toujours la meilleure).

Le port du masque compulsif
Pire, le comportement de nombreux petits hommes verts qui peuplent notre pays, mais aussi les USA et d’autres pays occidentaux, est sidérant. Comme celui d’une bande de jeunes qui coursent les policiers aux Invalides, lors d’une soirée dite festive, mais qui portent sagement leurs masques !

De même dans diverses manifestations pro-palestiniennes, pro-Adama ou autres, censées dénoncer le gouvernement et donc lui montrer une certaine défiance, même une défiance certaine, les vidéos qui traînent sur les réseaux montrent d’innombrables opposants portant le masque ! Ils sont soumis aux ordres des autorités croyant se protéger, donc crédules. Pourtant les nombreux revirements du gouvernement sur tous les points concernant le Covid-19 et tout particulièrement sur les masques déclarés successivement inutiles, puis interdits (aux forces de l’ordre), puis obligatoires auraient dû les rendre plus suspicieux.

Les révoltés-soumis exécutent scrupuleusement les ordres du pouvoir qu’ils défient
Dissonance cognitive, dit-on en psychiatrie ? Bel avenir pour les soignants dont témoignent d’ores et déjà les augmentations du nombre de consultants en hôpital psychiatrique qui flambent, comme cela était prévisible, prévu, annoncé pendant le confinement et dont le gouvernement et tous les politiques de tous bords n’ont pas tenu compte. Il fallait soutenir  à tout prix les dirigeants tout en dénonçant leurs mensonges. Bizarre.
Ils n’ont pas peur, ils sont devenus la peur.

Différentes explications non exhaustives au port fétichiste du masque ont été listées dans notre article récent de France Soir, de la conduite sectaire à la simple soumission passant par la peur panique et la conduite de groupe. Nous avons été particulièrement frappés en faisant cette revue des comportements décrits dans le monde sur ce port pathologique du masque, par la comparaison avec celui des croyants aux extraterrestres, nous ramenant à notre maire lyonnais…

La conduite sectaire post-Covid trop répandue, à risque psychique individuel et collectif, favorisée par la consultation compulsive d’internet

Nous voudrions ici insister sur le risque de comportement de type sectaire qu’a induit la propagande insensée sur toutes les ondes de toutes les chaînes du monde pendant plus de deux mois, excluant tout autre sujet, même grave comme la guerre au Yémen et l’éruption de l’Etna et qui en d’autres temps auraient fait la une des chaînes d’information continue. Lavage de cerveau intensif que n’aurait pas renié Goebbels ; propagande forcenée permanente 24 h/24 tant l’angoisse a amené beaucoup de confinés à passer leur vie sur internet jour et nuit, perdant le sommeil et l’intérêt pour autres activités.

Ce syndrome post-confinement vient d’être détaillé : « les alertes venant de psychologues sur les dangers du « doomscrolling » ou « doomsurfing » se multiplient. « Ce terme, qui signifie littéralement « faire défiler son écran vers le bas jusqu’à la fin du monde », décrit le fait de consulter compulsivement son smartphone, tout particulièrement au moment de se coucher, voire une partie de la nuit. Pendant le confinement, les gens ont ressenti un besoin normal de s’informer qui s’est souvent transformé en consultation frénétique d’énormes quantités d’informations, en une recherche incessante de nouvelles, la plupart du temps de mauvaises nouvelles. Cette tendance à chercher son destin dans le « scroll » infini (le fait de faire descendre une page, sur ordinateur ou mobile) n’est pas seulement à l’origine de troubles psychologiques et du sommeil, mais pourrait aussi avoir un lien avec les mouvements de protestation sociaux. »

Le masque et les extraterrestres attendant la soucoupe volante

Nous avons rappelé l’expérience exposée par le Dr Willbourn sur son site. Il relate les travaux du psychologue Leon Festinger, qui « analysa les croyances d’une secte vénérant les extraterrestres dans les années 50, dont les membres croyaient qu’une soucoupe volante viendrait les chercher pour les sauver de l’apocalypse. Toutefois, après que les tremblements de terre et inondations catastrophiques qui devaient frapper les États-Unis ne se produisirent pas, et que leurs prédictions furent complètement discréditées, « les membres de la secte virent leur certitude se renforcer au sujet de ces prédictions apocalyptiques ».

Ce qui est fascinant ici est l’impossibilité pour les adeptes de renoncer à leurs croyances devant les preuves fournies par la réalité. Les soucoupes ne sont pas venues, ni l’apocalypse. Notre cerveau qui fonctionne curieusement veut croire aux informations initiales, coûte que coûte et contre toute évidence des « faits réels ».

Nous insistons dans nos publications médicales sur la présentation des « faits avérés », mais la dimension interprétative de certains défenseurs d’une autre « vérité » nous échappe, ou plutôt le chemin pour les convaincre. Nous devrons y réfléchir.

On a bien vu certains médecins de bonne foi, convaincus initialement par les professeurs bonimenteurs de l’inefficacité voire de la toxicité de la chloroquine, continuer à nier l’efficacité du protocole Raoult encore aujourd’hui, malgré l’évidence de millions d’individus dans le monde sauvés par ce traitement facile à prendre et bon marché. Aujourd’hui encore de nombreux commentaires de médecins probablement sincères courent sur le net contre l’évidence des faits et renforcent cette constatation de Mark Twain : il est plus facile de rester convaincu d’un mensonge que d’y renoncer. Il faudrait se contredire soi-même et ce serait le plus douloureux.

La seconde vague est psychiatrique
Ainsi, pour certains individus, le port du masque relève manifestement d’un comportement de type sectaire induit par la peur panique générée par la mise en condition mondiale depuis mars et qui se poursuit, malgré la fin de l’épidémie en Europe.
Le psychothérapeute docteur Hugh Willbourn explique que les amateurs de confinement présentent les mêmes symptômes que les membres de sectes qui persistent dans leurs certitudes même lorsque celles-ci ont été discréditées.

Il cite Festinger qui identifie cinq conditions nécessaires à rassembler pour que les membres d’une secte se confortent dans leurs croyances tout en évitant toute dissonance cognitive :
1. L’existence d’une certitude
2. Un engagement personnel dans cette certitude
3. Cette certitude doit être suffisamment malléable pour résister à tout discrédit définitif
4. Ce discrédit sans équivoque doit avoir lieu
5. Un soutien des croyants doit être disponible à la suite de ce discrédit incontestable.

« Les cinq conditions de Festinger, et le comportement des membres de la secte correspondent aux scénarios du Brexit, du réchauffement climatique et du Covid-19 : une prophétie catastrophe est annoncée, les croyants s’y investissent personnellement en temps, en argent et en réputation, puis la prophétie ne se réalise pas et les croyants n’en deviennent que plus fervents ».

On voit bien que ces cinq conditions sont remplies avec le Covid-19. La certitude a été établie par le harcèlement moral subi depuis un mois et la sortie du confinement sur l’absolue nécessité de port du masque, l’engagement personnel assuré par l’affirmation qu’on protège ses proches, certitude malléable puisqu’elle est assortie de nuances, d’exception. Le discrédit des opposants au port du masque est assuré par la propagande totalitaire assurée par tous les relais médiatiques qui traitent tous ceux qui résisteraient en délinquants. On voit des réflexions violentes sur les réseaux en réponse à ceux qui osent discuter l’opportunité du port du masque « tu veux avoir combien de morts sur la conscience ? tu veux nous assassiner, tu vas voir la deuxième vague etc. ».

Certains restent confinés dans leur cabane. Mais le masque est déjà un symbole de la cabane qu’on promène avec soi.

Les nombreux inconvénients des masques, en particulier sanitaires, ont été rapportés dans nos billets précédents.
Nous voulons insister ici sur ce risque de comportement de type sectaire, car contrairement à nos anciens des années 50, les victimes de cette dérive ne sont pas quelques dizaines, mais bien des milliers, voire des millions à travers le monde, soumis à cette propagande totalitaire sur le coronavirus, avec un nombre de morts prévues délirant, l’assimilation du Covid-19 à la peste par un ministre, au risque compulsivement répété de seconde vague. Il faut nous maintenir dans la peur et l’angoisse, afin de nous faire accepter l’improbable vaccin et des drogues dangereuses et inutiles comme le Remdésivir mis sur le marché contre toute évidence scientifique par l’Agence européenne du médicament.

Que faire devant un comportement sectaire ?
Chacun connaît la difficulté d’extirper un proche d’une secte qui l’a « attrapé ». Néanmoins il faut essayer et aider nos familles et amis qui seraient touchés par la négation de la fin de l’épidémie européenne et de la nécessité de reprendre une vie normale.
Cette peur du coronavirus n’est pas justifiée, l’épidémie européenne est terminée, le traitement Raoult marche et on doit l’exiger pour les rares cas qui pourraient encore apparaître et ceci devrait rassurer ceux qu’on ne pourra pas convaincre ni de la fin de l’épidémie, ni du faible risque de deuxième vague.
Rappelons que le port du masque n’est pas sans risque. La peur doit s’inverser : les angoissés devraient, si la raison l’emportait, avoir plus peur du masque en continu que du virus.
Quant à ceux qui se laissent envahir par la peur bien orchestrée d’une deuxième, voire xe vague (pour tenter de vendre le vaccin nouveau OGM), qu’ils gardent leurs masques si cela les rassure.

Nicole Delépine 

https://ripostelaique.com/une-nouvelle-secte-est-nee-les-porteurs-de-masque.html

Un commentaire sur « Une nouvelle secte est née : les porteurs de masque ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.