Les écolos-gauchistes au pouvoir, la misère dans les villes

Les écolos-gauchistes au pouvoir, la misère dans les villes

Par h16 : « Écologie (écolo-gauchiste) partout, taxes partout, richesse nulle part ! Grâce à un travail de sape intellectuelle massif, le corps électoral français est complètement abruti et vote son propre Goulag« . Et voilà : la farce municipale vient de s’achever et elle confirme que le but du bourrage de crâne des médias français et de l’Éducation nationale socialiste est atteint : Les repères politiques ont complètement disparu.

La gauche bobo LREM est devenue l’hémicycle des Bonnes Intentions. La droite, comme prévu, est inexistante. Plus personne ne votant à droite, l’extrême gauche écolo-fasciste, vernissée d’un conformisme bien-pensant, a voulu faire croire à l’écologie punitive anti-capitaliste et à une fiscalité de prédation pour les autres et pour soi-disant sauver la planète. Et aider les pauvres venus d’Afrique en masses pour toucher les aides sociales. Et pour les écolos-gauchistes, c’est tout. Heureusement, pour ça, ils ont l’État-Macron.

Par h16 : « Le volet politique du communisme n’est pas attractif et il est surtout inconnu de la plupart ».

Les écolos-gauchistes ont parfaitement intégré les paramètres du socialisme d’État : des aides avec l’argent des autres issues des bonnes intentions des socialos-bobos des villes et des bonnes intentions qui ne concernent aucun autre sujet. L’objectif immigrationniste des socialos-bobos et de l’État écolo-gauchiste est le seul à pouvoir être tenu. Pour les Français, la portion congrue, car l’État-Macron doit tout pour les étrangers, car seul l’État-Macron peut tout pour encourager l’invasion de la France par les Africains islamisés.

Hélas, en ce moment, l’État-Macron corrompu n’est pas à la hauteur de ses ambitions. Il préfère se gaver de l’argent des labos avec le comité fantoche à la solde de Gilead que de lutter contre le Coronavirus.

Par h16 : « Il faut donc agir, et agir, c’est voter vert. Forcément. Cela a demandé un travail de sape intellectuelle vigoureux, mais reconnaissons que le résultat est là« . Les écolos-gauchistes sont au pouvoir et la misère est assurée dans les villes avec Macron et le Grand remplacement En Marche !

Par h16 : « Les écologistes ont exactement deux idées, pas trois, pas quatre, deux : la première est de sauver le monde. La seconde est de forcer tous les Français à le faire. Et pour cela, les écologistes disposent d’une large panoplie de concepts et d’outils qui vont leur permettre de (ruiner) efficacement le paysage industriel français : subventionner (taxer), proposer (interdire), guider (forcer), conseiller (forcer), instruire (interdire et forcer), financer (taxer), encadrer techniquement (forcer), encadrer législativement (taxer), et promouvoir (forcer). Avec une telle capacité, impossible de ne pas aller vers une réussite (fatale) !

Devant ce constat, on ne peut que noter l’état pathétique de la mentalité française, résultat de ces décennies d’inculturation et de nivellement par le bas ! Pourquoi voter pour préserver les libertés individuelles et les fondements de la société de droit ? Ce sont des sujets ennuyeux qui n’intéressent pas ceux qui votent, au moment où la terre est menacée d’extinction. Il est beaucoup plus intéressant de demander niaisement, toute ignorance bue, qu’on éteigne l’éclairage public la nuit pour réduire la consommation, ce qui aura pour effet de faire exploser la criminalité. Au début du XXème siècle, les communistes savaient où ils allaient : Chez le koulak qui travaille dur et qui nourrit le pays, pour tout lui prendre, pour le ruiner et pour le pendre !

L’écologiste socialo-bobo adepte de l’État écolo-gauchiste est totalement perdu. Il ne sait pas où il va, mais il connaît heureusement la route pour y aller, celle qui conduit à l’enfer, et elle passe par la confiscation de tout ce qu’il possède par l’État-Macron, le prédateur suprême. Le prix délirant de l’essence à la pompe, résultat des taxes d’État et des surtaxes écologiques, a déclenché une contestation d’ampleur nationale, des bagarres, des blessés, un recul gouvernemental, un comité socialo-bobo fantoche, des débats manipulés à 150 et un résultat écolo-gauchiste prévisible : Encore plus de taxes, et toujours plus d’écologie punitive !

La mystification de l’écologie citoyenne manipulée par Macron et les socialos-bobos  : Les écolos-gauchistes au pouvoir adoptent une loi controversée pour organiser la misère dans les villes grâce à Macron, faisant craindre une répression de toute opposition politique dans le pays. Cette loi, qui entend protéger les séparatismes et la subversion dans les quartiers islamisés, ces territoires perdus de la république est surtout la collusion avec des puissances islamistes étrangères. L’islamisation des quartiers vise à ramener la stabilité après les manifestations des indigénistes et des activistes impunis de Justice pour Adama contre le pouvoir.

Les opposants redoutent qu’elle vise à museler toutes les libertés dont jouissent encore les habitants des villes sous domination des écolo-gauchistes au pouvoir avec le soutien de Macron gay-friendly.

Les écolos-gauchistes affirment que la répression digne du Goulag ne concernera qu’une minorité de personnes, en particulier les opposants qui militent pour reconquérir l’indépendance nationale et qui militent pour un véritable suffrage universel non pollué par les manipulations de l’extrême gauche et de Macron.

La Droite Nationale a affirmé qu’elle continuera à militer contre l’entrée en vigueur de cette loi sur la misère organisée des villes islamisées : « Je vais continuer à défendre la maison ! Et cela, jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus réduire la France au silence et qu’on les élimine enfin définitivement de ce pays. »

Les écolos-gauchistes au pouvoir pour la misère dans les villes grâce à Macron, c’est une attaque programmée contre la démocratie et contre les libertés fondamentales des vrais Français. La Droite Nationale exige le retrait des privilèges dont bénéficient les étrangers et les clandestins  sans-papiers en France.

Jean-Baptiste Noé, causeur.fr : Il faut savoir que la situation n’a fait qu’empirer à Grenoble. Rien que de très normal : c’est ce qu’a toujours fait la gauche dans les villes qu’elle a accaparées en mettant en place la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) qui oblige les communes à avoir 20% de logements sociaux (25% sous Hollande-UBU) assurant ainsi une rente électorale socialiste massive dans de nombreuses villes.

Ces victoires des écolos-gauchistes vont accélérer un phénomène géographique déjà en cours : Les départ des centres-villes, le développement des périphéries. Entreprises et commerces sont de plus en plus nombreux à quitter des centres-villes trop chers, insalubres et dangereux. Les manifestations progressistes, accompagnées de leur cortège de destruction de vitrines, à Nantes ou à Rennes, font partir les promoteurs.

Grenoble est une des villes de France où la criminalité est la plus forte, pour voir ce que devient une ville aux mains des écologistes. Les départs renforcent la folie progressiste, car la population qui s’en va ne vote pas écolo. L’élection est un aboutissement et une nouvelle étape du Grand remplacement en France.

Thierry Michaud-Nérard

https://ripostelaique.com/les-ecolos-gauchistes-au-pouvoir-la-misere-dans-les-villes.html

Un commentaire sur « Les écolos-gauchistes au pouvoir, la misère dans les villes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.