Le « gentil Noir » du roman antiraciste se meurt

Soixante années d’une communication tous azimuts issue de films, de programmes télé, de romans, était parvenue à imposer l’image du « gentil Noir », type Omar Sy, tellement plus sympathique que le Blanc, mesquin, triste et si peu sportif. Mandela et Martin Luther King avaient détrôné nos rois, nos héros historiques. On s’est donné tant de mal aussi, à la télé, pour nous faire aimer le résultat des métissages, cette merveilleuse palette de peaux café au lait, miel, cannelle, si flatteuse,  obtenue grâce à l’intérêt du « gentil Noir » pour nos jeunes compatriotes blanches. Gendre idéal, si souriant, drôle et fort, il est devenu l’archétype des pubs de nos banques dont chacun connaît l’honnêteté. Une image si réussie qu’elle aurait mérité d’être mieux cultivée…

Violence et arrogance

Car voilà qu’en une poignée d’années, les violences quotidiennes, dans les rues et les écoles, de la part de bandes colorées, à l’égard de nos enfants, nos parents ou nous-mêmes,  avec pour bouquet final les émeutes actuelles aux États-Unis et ces scènes de lynchages de Blancs isolés par des meutes de Noirs aussi lâches que cruels, ont tout foutu par terre : le « gentil Noir » se meurt. Il avait déjà commencé à nous agacer et à paraître surtout très stupide, quand il s’est mis à adhérer à tous les mensonges historiques sur la colonisation. Enivré de balivernes flatteuses par des politiciens intéressés lui susurrant qu’il avait de tout temps été le meilleur et le plus fort, il s’est convaincu que ce statut lui avait été volé par ces salauds de Blancs.

Du coup, le gentil est devenu revanchard, très susceptible et finalement arrogant. Voilà donc que notre « gentil » s’est mué en un cohabitant volontiers agressif et menaçant, dont il convient de se méfier. Vous me direz que ce personnage-là ne représente qu’une fraction de ses semblables. Peut-être, mais on n’entend que lui, et les autres, par leur silence, semblent approuver. Devenu méprisant à notre égard, parlant haut et l’invective facile, il réclame désormais des lieux où nous n’apparaîtrions plus – mais lui aurait naturellement toujours le droit d’être partout. Il nous démontre ainsi qu’il n’est décidément pas gentil, puisqu’il n’a pas le sens de l’équité, alors qu’il nous est reproché à nous de ne pas l’avoir traité avec égalité.

Nous ne sommes plus faits pour vivre ensemble…

Le gentil Noir du roman antiraciste se meurt donc, remplacé par le Black haineux qui nous veut à genoux et exige tout ce que nous avons, cette richesse qu’il ne sait pas produire sur son continent d’origine – lequel pourtant regorge en abondance de tout. Ainsi devenu dangereux, le « gentil Noir » a changé radicalement d’image, et comme toujours en telle circonstance, ses défauts apparaissent d’autant plus évidents. Il en a en effet, qui sont probablement à l’origine de ses échecs économiques, mais nous les avions presque oubliés, avec toute cette jolie communication. Merci de nous les avoir rappelés. Et finalement il a raison : puisqu’il nous déteste, à quoi bon vivre ensemble ? Nous sommes allés chez lui. Mais, au bout du compte, cela ne marchait pas, il n’a pas souhaité que nous restions. Et puis, bizarrement, il est venu chez nous. Et là, malgré toutes les gentillesses déversées sur lui par la culture et les médias, il se sent à nouveau mal parce que nous sommes si mauvais. Et il nous en veut à mort.

Notre police est méchante, en Afrique elle est si gentille et pas du tout corrompue. Il rêve de nous flinguer et il le barbouille sur les murs. Décidément, nous ne sommes pas faits pour vivre ensemble. Autant que nous soyons à nouveau séparés, chacun sur son continent, chacun chez soi, comme on fait dans un divorce devenu inévitable. Au revoir, « gentil Noir », et bon voyage !

Emmanuel Albach

 

https://ripostelaique.com/le-gentil-noir-du-roman-antiraciste-se-meurt.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.