Dans la France de Macron, le racisme anti-Blancs a tous les droits

Dans la France de Macron, le racisme anti-Blancs a tous les droits

Nell Irvin Painter, écrivain américaine, dans l’émission Quotidien, expliquant que « le Blanc est stupide, il ment, il est corrompu, il harcèle les femmes… » Mais surtout n’allez pas dire qu’elle est raciste ! (Source)

Il y a sur ce pays un vent de folie qui tourne à la tempête et si le gouvernement reste incapable d’assurer les valeurs morales, nos droits de citoyens, nos libertés civiles et particulièrement celle de la liberté d’expression, nous allons subir un cyclone majeur.

Sur ce pays, il y a des forces antagonistes qui font irrésistiblement penser à un climat d’avant-guerre. En effet, nous voyons monter en mayonnaise un climat de petits nazis noirs ; ou de gardes rouge, le pire du communisme version Staline/Mao.

Ce qui frappe dans les événements qui se passent en France, c’est l’ignorance culturelle abyssale d’une certaine jeunesse qui n’aura vraiment rien appris. Une déculturation historique qui s’ajoute à un déficit effrayant de culture politique et une négation du bon sens le plus élémentaire.

De jeunes Noirs s’imaginent venus d’une Afrique peuplés d’anges noirs et de victimes du diable blanc. Ils ignorent tout de ce qu’était l’Afrique réellement. La vie tribale, les roitelets, la misogynie, le marquage des femmes, l’esclavage, toutes ces guerres et les captures de prisonniers entre tribus vendus aux négriers blancs et arabes, ou servant le cannibalisme. Ce n’est pas Sophia Aram, manifestement débordée, qui changera les choses.

Il y avait des dialectes pour chaque tribu, quelques langues majeures comme le Peul et autres, et puis les razzias d’Arabo-musulmans qui venaient alimenter leurs marchés d’esclaves. Qu’en savent-ils de ces réalités accessibles pour toute personne désirant ne pas mourir idiote ?

Un Noir né en France est français ! Certains refusent cette nationalité accordée par le privilège de la naissance. Ils sont noirs, et pour eux, leur pseudo- appartenance ethnique est plus importante. Ils sont noirs et refusent de fait les devoirs de cette nationalité tout en acceptant les droits de celle-ci.

Ils sont rejoints par la mouvance habituelle des gauchistes, souvent des petits Blancs aussi peu instruits de leur histoire qu’eux-mêmes. Cette déculturation est la marque honteuse de l’absence d’une éducation nationale qui aura toujours confondue depuis 1945, « éducation et instruction ». Nous savons tous que les plus chanceux du système scolaire sortent avec un Bac qui n’est même plus au niveau d’un CEP des années cinquante. Cette jeunesse bachelière essaye, malgré tout, de combler les vides et de s’instruire à travers les entreprises, les formations internes, les stages ou les écoles pour adultes. Des cadres de grandes entreprises sont souvent incapables d’écrire sans faire des fautes, et compensent par un sabir intraduisible ou des anglicismes qui amusent les anglophones.

Pour ceux sortis du système scolaire, au niveau du collège, il n’y a plus qu’un abîme dans lequel des malfrats, des salafistes, des haineux tentent d’imposer leurs marques sur cette matière première si peu rebelle, si peu construite, incapable de réflexion poussée, à l’aide de discours manipulateurs.

Discours religieux d’imams salafistes. Discours sociétaux de politiciens d’extrême gauche, et ceux des caïds, qui se servent d’eux comme de boucliers pour déguiser leurs petits trafics sous la couverture du racisme. (Traoré par exemple, dont la famille est loin d’être blanc/bleu)

Qu’en est-il de certaines réalités impossibles à appréhender pour ces idiots des cités ?

La proportion d’homicides intracommunautaires chez les Noirs est très élevée. Entre 89 % et 97 %. Cécile Coquet-Mokoko, professeur de civilisation américaine à l’université de Versailles-Saint-Quentin, l’attribue aux gangs. « Ils ont une place importante dans les ghettos pauvres, là où le trafic de drogue est vu comme le seul moyen d’arrondir ses fins de mois. »  Les Noirs s’entre-tuent !

Que doit-on savoir sur les violences interraciales ?

547 948 plaintes ont été déposées par une victime blanche contre un agresseur qu’elle a identifié comme noir.

59 778 plaintes − près de dix fois moins − émanant d’une victime noire contre un présumé agresseur blanc.

Aux USA, le bureau des statistiques judiciaires (Bureau of Justice Statistics) a publié son enquête 2018 sur la victimisation criminelle. Selon l’étude, en 2017, 593 598 personnes, noires et blanches, ont été victimes de violences interraciales (à l’exclusion des homicides). Les Noirs ont commis 537 204 de ces crimes interraciaux, soit 90 %, et les Blancs, 56 394, soit moins de 10 %. Ce qui rend ridicule le symbole du genou à terre de ces idiots de Blancs devant des Noirs aux USA.

En France, il suffit de savoir que les prisons françaises sont un exemple du niveau de violences, crimes et vols, commis dans notre société qui est devenue permissive au point que même un ministre, complètement décalé, trouve formidable qu’une manifestation interdite par son collègue ait réuni plus de 20 000 manifestants.

Que penser de cette « élite » imbécile qui tente de faire son beurre sur le racisme en se comportant comme des collabos nazis ? Nous voyons sur les réseaux des divulgations d’adresses personnelles comme pour cette Clara, (nouvelle Mila) pour un propos interdit, comme Nword, considéré comme équivalant à Noir par ces nouveaux gardes rouges et bruns, par ces graines de nazillons, en y incluant ces deux jeunes sœurs. (Source)

Une journaliste, Laurence Taillade, annonce porter plainte après son débat contre Rokhaya Diallo pour insultes et divulgation de son adresse. Rokhaya Diallo a diffusé une vidéo tronquée de quelques secondes où Mme Taillade évoquait le casier judiciaire d’Adama Traoré. Les racistes de la bien-pensance l’ont donc insultée et ont divulgué son adresse personnelle. (Source)

Que dire de ce chroniqueur de Mediapart qui souhaite que l’on traque tout ce qui ne correspond pas à sa vérité ? Du pur maoïsme avec sa révolution culturelle, un petit de Staline avec ses procès truqués.

Napoléon@tprincedelamour

Le chroniqueur de Médiapart qualifie les policiers, les zemmouristes, les trumpistes, en résumé tous les gens avec qui il n’est pas d’accord de « terroristes prêts à passer à l’acte » qu’il faudrait traquer massivement et enfermer dans des goulags…
Le fils caché de Staline!

Vidéo intégrée

926 personnes parlent à ce sujet

 

Que dire aussi d’un Mathieu Kassovitz, qui dit « Je pense qu’il faut désarmer les policiers, et réduire leurs effectifs ! » alors même qu’ils sont agressés chaque jour, et ne peuvent pas réagir à toutes les atteintes corporelles, toutes les insultes qui leurs sont faites, avec la bénédiction de la hiérarchie policière qui laisse faire, à commencer par le ministre de l’Intérieur.

Que dire des insultes envers des policiers français d’origines étrangères qui sont accusés d’être des « traîtres » par certains activistes ? La syndicaliste Linda Kebbab a décidé de porter plainte contre le journaliste-militant Taha Bouhafs. Une première, rapidement suivie par un autre policier noir traité de « vendu.» (Source)

Nous ne sommes pas loin de l’œil du cyclone et personnellement je suis très inquiet pour mes enfants et petits-enfants, car je sais que nous n’avons pas, au sein de notre pays, des femmes et des hommes assez solides pour faire barrage à cette montée des périls sauf s’ils prennent le pouvoir.

Gérard Brazon

Pour ceux qu’ils veulent en savoir un peu plus sur le racisme anti-Blancs (Olra)

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire sur « Dans la France de Macron, le racisme anti-Blancs a tous les droits »

  1. En toute honnêteté, Le Prés. Macron a beaucoup de torts à lui être reprochés. Toutefois il faut être juste. L ‘ anti- racisme est un lourd héritage qu’on ne saurait ou devrait lui attribuer : l’anti-racisme Français est très vieux et s’accentue avec les technologies nouvelles. Seuls La France et les Français peuvent imaginer et concevoir un remède à un sentiment aussi profond. La France n’a pas été un enfant de coeur : elle récolte aujourd’hui , à travers son Président, ce qu’elle a semé lors de son hégémonie colonialiste. La France a t-elle les moyens de résoudre militairement un problème que même les USA avec leur super-puissance n’arrivent pas à résoudre. Que les penseurs politiques trouvent donc un mea-culpa approprié qui puisse alléger et/ou effacer cette vilaine marque pour le bonheur des générations futures. Nous sommes arrivés à ce tournant de l’histoire humaine qu’il est essentiel d’aborder à travers des changements réels de comportement et d’humanité. C’est mon opinion.

    Sent from my iPad

    >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.