Masques, Conseil scientifique : Didier Raoult dézingue la gestion de la crise par l’État

Masques, Conseil scientifique : Didier Raoult dézingue la gestion de la crise par l’État

D’après le microbiologiste, l’exécutif n’a pas montré suffisamment de “volonté” dans sa gestion de l’épidémie.

Ses collègues, les revues médicales, l’État français… Didier Raoult n’a épargné personne, ce mercredi 3 juin, au micro de BFM TV. Alors que l’épidémie de coronavirus semble s’essouffler en France, le médecin est notamment revenu sur les manques qu’il a perçus de l’exécutif.

Un manque de « volonté » des autorités

Concernant les tests, par exemple, le microbiologiste a pointé la responsabilité du gouvernement, coupable, selon lui, de n’avoir pas mis « les moyens », donc « la volonté » pour dépister une large partie de la population. « Au début – parce que les gens qui se sont appropriés cette maladie technique ont décidé qu’ils étaient les seuls capables de faire les tests -, la France a été le pays dans lequel on a fait le moins de tests », a-t-il encore dénoncé.

« Les responsables sanitaires n’ont pas fait ce qu’il fallait ? », a également demandé Ruth Elkrief à son interlocuteur. Et celui-ci de répondre : « Je pense que c’était du domaine du secrétariat général de la Défense nationale, ce n’était plus le problème de la Santé. C’est une question d’organisation quasi militaire, de réquisition ».  « On a réquisitionné trop tard », a encore cinglé Didier Raoult à propos de matériels de protection.

« Ce pays partait dans le mur »

Médecin controversé en raison de sa position en faveur du très décrié traitement à base d’hydroxychloroquine, Didier Raoult est toutefois resté dans ses bottes, se présentant face aux journalistes de BFMTV comme l’élite de l’élite de la médecine française. Selon lui, il a fait ce qu’il fallait, même s’il n’a pas toujours été compris. « J’ai pensé que ce pays partait dans le mur, que le bateau était en train de couler et qu’il fallait l’empêcher de couler. C’est ce que j’ai fait », a développé le directeur de l’IUH de Marseille. Didier Raoult est aussi revenu sur son départ du Conseil scientifique, nommé par Emmanuel Macron pour aider l’exécutif à prendre des décisions politiques : « On ne parlait pas de choses sérieuses, c’est pour ça que je suis parti », a expliqué le médecin.

BFMTV

@BFMTV

Pr Didier Raoult: « J’ai pensé que ce pays partait dans le mur, que le bateau était en train de couler et qu’il fallait l’en empêcher »

Vidéo intégrée

83 personnes parlent à ce sujet

BFMTV

@BFMTV

Selon Didier Raoult, les moyens mis à disposition pendant la crise auraient dû être « du domaine de la défense nationale », pas de celui de la Santé

Vidéo intégrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.