Plus vous cherchez à comprendre l’affaire du traitement du Coronavirus, et plus vous décelez des éléments pour le moins troublants….

Un timing troublant qui consiste à compliquer l’accès à l’hydroxychloroquine

Plus vous cherchez à comprendre l’affaire du traitement du Coronavirus, et plus vous décelez des éléments pour le moins troublants.

plaquenil, medicine

Après avoir classé le pape de la virologie dans la catégorie Fake news par des pigistes de journaux sous le contrôle de la classe politique, voilà qu’une volte-face s’opère sous la pression du net qui s’est fait le porte-voix du professeur Raoult.

Voici un extrait d’article. Edifiant! Nous lisons :

« Comme CheckNews l’expliquait dans un précédent article, le débat est parti en France de l’annonce du professeur Didier Raoult, de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille. Celui-ci, dans de nombreux médias, s’est enthousiasmé après la publication de travaux chinois, avant que le ministère de la Santé ne prévienne contre cette utilisation. »

Trois semaines plus tard, Didier Raoult a pourtant annoncé que son projet de recherche avait été accepté : 24 malades seront traités à l’hydroxychloroquine à l’hôpital de la Timone à Marseille. En revanche, la chloroquine ne figure pas parmi les quatre traitements étudiés dans le cadre de l’essai clinique européen qui vient d’être lancé, comprenant 3 200 patients, dont 800 en France.

L’épidémiologue de la Pitié Salpêtrière Alexandre Bleibtreu expliquait à CheckNews fin février : «Ce que l’on peut dire à l’heure actuelle, c’est que la molécule est active sur le virus in vitro. Mais il n’y a aucune donnée scientifiquement prouvée soutenant l’usage de la chloroquine chez les malades et entraînant un bénéfice chez les malades. Peut-être que des données valables vont être publiées, mais aujourd’hui, on ne peut absolument pas recommander l’usage de la chloroquine si ce n’est en s’appuyant sur des positions non documentées.» Sur Twitter, il est revenu sur sa position en fin de semaine dernière, annonçant que de nouvelles données montraient une efficacité, et que la molécule allait être utilisée sur des patients atteints du nouveau coronavirus à la Pitié Salpêtrière : « Nous allons débuter le traitement par plaquenil chez nos COVID+ à la Pitié. J’adore l’humour et critiquer les dogmes. Je me l’applique donc à moi même. Je penses avoir eu suffisamment tord [sic] pour devenir Chloroquiniste ascendant Raoultien. »

https://www.urgence-france.com/2020/03/17/urgent-la-pitie-salpetriere-a-paris-passe-ses-patients-sous-chloroquine/

Du coup, Plaquenil est le nom du médicament qui contient cette molécule connue et bien maîtrisée par la sphère médicale. Le nom de son principe actif est l’Hydroxychloroquine.

Plaquenil

Présentation de ce médicament 30 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium). Aspect et forme Comprimé pelliculé. PLAQUENIL : Ses autres formes

Composition du médicament PLAQUENIL

* par dose unitaire

Principes actifs : Hydroxychloroquin

Excipients à effets notoires ? : Lactose monohydraté, Lactose monohydraté
Autres excipients:
 Povidone, Amidon de maïs, Magnésium stéarate, Pelliculage : Hypromellose, Macrogol 4000, Titane dioxyde

Eh bien figurez-vous que dans ma tentative de comprendre un minimum les enjeux vitaux qui se jouent, je suis tombée sur ces textes que je vous invite à découvrir absolument.

Hydroxychloroquine agence santé

Principe actif Comprimé pelliculé
Hydroxychloroquine 200 mg *

Le Directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ANSES émet un avis le 12 novembre 2019 portant sur une «demande d’avis relatif à une proposition d’arrêté portant inscription sur les listes des substances vénéneuses»

Il y est dit: « L’Anses a été saisie le 8 octobre 2019 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé pour un avis sur une proposition d‘arrêté portant inscription de la hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses. » Sous le point 3 de l’avis, nous lisons: » ANALYSE ET CONCLUSIONS DE L’ANSES. Cette proposition d’arrêté envisage l’inscription sur la liste II dela substance: hydroxychloroquine. En effet, la chloroquine substance de la même famille présente un potentiel génotoxique qui pourrait être similaire pour la substance hydroxychloroquine. Des études ont été demandées aux titulaires des AMM des médicaments concernés afin d’évaluer le risque sur la santé humaine. »

Voilà donc que subitement cette molécule inquiète la sphère politico-sanitaire alors même qu’elle semblerait avoir rendu durant de longues décennies bien des services. Tout aussi étonnant est que dans sa demande du 8 octobre 2019, la directrice des affaires juridiques et réglementaires de l’ANSM, Agence nationale de sécurité du médicament, demande à l’ANSES se réfère à la médecine vétérinaire pour formuler sa demande:

plaquenil

Or, dans sa conclusion, l’ANSES admet que « Cette substance active n’entre pas dans la composition de médicaments vétérinaires autorisés, son classement est donc sans impact en médecine vétérinaire. » Ce classement n’est rien d’autre qu’une forme élégante d’embargo mis en place avant même la réalisation de tests.Curieuse décision alors que cette molécule aurait 70 ans! Mais voilà, le classement sous substances vénéneuses va jeter le discrédit sur la molécule lorsque le professeur Raoult, surpris par une forme d’hystérie politico-médiatique, va tenter de rassurer et de la préconiser en traitement.

Ce qui est encore plus troublant, c’est que le début de l’épidémie chinoise a commencé officiellement le 17 November 2019. Cela nous ramène à 5 jours après que l’ANSES ait approuvé la mise de la molécule hors de portée du grand public français !

The first COVID-19 case originated on November 17, according to Chinese officials searching for ‘Patient Zero’

Au fait l’ANSES dépendait à ce moment de Madame la ministre Agnès Buzyn, partie brusquement il y a quelques semaines…

A lire ou relire : Coronavirus: la sulfureuse coopération franco-chinoise à Wuhan. Challenges

Remarque

Inquiétez-vous pour vos aînés qui sont coupés du monde en ce moment. En Suisse, c’est l’ancienne ministre de la finance qui préside à la gestion de leur destinée. Or, leur entretien représente un gros budget… alors qu’ils sont improductifs…

Compléments

  • Je vous ai alertés sur l’organisation de la pénurie du médicament. Voici une décision qui confirme mes précédentes alertes:

Covid-19 : l’ANSM encadre la vente de paracétamol

  • Allemagne, taux de mortalité moindre qu’en France ou en Suisse:

Coronavirus : pourquoi le taux de mortalité est-il aussi faible en Allemagne ?

Commentaire : Le prof. Raoult confirme que son traitement contre le coronavirus fonctionne et qu’il reçoit des menaces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :