Grégory, lynché par 20 racailles, ne peut toujours pas retourner dans son lycée

Grégory, lynché par 20 racailles, ne peut toujours pas retourner dans son lycée

Terrible histoire que celle du jeune boxeur Grégory, brillant sur le ring comme en classe… ce qui a, forcément, suscité jalousie et haine de ceux qui attendent que tout tombe tout cuit dans leur bouche et qui ne supportent pas que l’on soit plus fort qu’eux.

Nous vous avions raconté l’histoire de Grégory… encore vivant par miracle.

https://resistancerepublicaine.com/2020/01/26/gregory-lynche-par-une-meute-de-racailles-a-20-contre-1-aidons-son-pere-a-devenir-un-autre-patrick-jardin/

Une vidéo, postée sur Facebook, rappelle ce qu’il a vécu, avec des extraits de vidéos tournées lors de son agression par ses agresseurs ou bien les spectateurs, préférant mettre en ligne le tabassage plutôt que d’aider Grégory. Attention, c’est dur, même si une partie de l’attaque a été floutée. Il faut absolument la regarder pour comprendre ce qui s’est passé, pour entendre Véronique, la maman de Grégory dire comment sa vie a basculé, comment la joie a disparu de la maison…

Mais l’histoire, hélas, n’est pas finie. 

Grégory est traumatisé. Ses parents sont traumatisés. Ils ont tous oublié ce que signifie la joie de vivre. Qui sait si Grégory pourra, un jour prochain, reprendre le chemin du lycée ?

Non pas qu’il ait peur. Mais parce qu’il a appris la peur de la bande, la peur de la haine aveugle, la peur de ce qui vous tombe dessus par hasard, sans raison… et qui peut survenir encore une fois, encore d’autres fois. Juste parce que vous êtes blanc et brillant.

Pire encore si c’est possible ?  Celui qui a fait les vidéos de Grégory était « responsable de la lutte contre la violence au lycée » (c’est quoi cette connerie, aurait dit ma grand-mère), et à ce titre, il est protégé par le proviseur qui refuse d’écouter Jérôme, le père de Grégory. Et il est libre d’aller et venir au lycée, alors que Grégory attend désespérément ses cours…

Pire encore, Grégory continue de recevoir des menaces. Et sa famille est accusée de l’utiliser pour récupérer la cagnotte mise en ligne pour aider à payer les frais de justice.

Oui, vous avez bien lu.

Dans la France de Macron, les salopards qui ont lynché un jeune gars sont libres, tranquilles, si sûrs de leur impunité qu’ils continuent à menacer, intimider… et à faire la loi dans leur lycée, dans la rue. 

Jérôme, le père de Grégory, qui disait juste après les faits qu’il fallait faire confiance à la police, à la justice… est en train de déchanter et en est réduit à faire des réponses ad hominem, à menacer les agresseurs, à annoncer « on ne touche pas mon fils ».  Il sait bien, pourtant, qu’il aura toujours tort aux yeux des tribunaux mais on sent qu’il s’en fiche. Son fils seul est important.

Et on le comprend.

Ils ne sont forts que de leur impunité, que du sentiment d’être soutenus, d’être impunis.

Les commentaires et témoignages sous les posts Facebook de Jérôme montrent  l’amertume, le sentiment que nos enfants sont en danger et que l’État s’en fout.

Triste et terrible France.

Christine Tasin

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.