Guerre en Syrie : le parti-pris de Delphine Minoui contre Bachar !

Guerre en Syrie : le parti-pris de Delphine Minoui contre Bachar !

La Syrie mène une guerre de libération de son territoire comme bien d’autres pays ont mené des guerres de reconquête. En France, bien mal placée pour critiquer cette action, on trouve des journalistes qui, sans aucune référence historique, affirment que le « régime de Damas s’obstine à reconquérir la province d’Idlib !

C’est ce qu’affirme Delphine Minoui, correspondante au Figaro, qui commence son reportage par une image littéraire censée frapper le lecteur, de pauvres enfants « aux mains gelées par le froid », en passant par les familles obligées de fuir dans des colonnes de voitures saturées et qui soulignerait la « crise humanitaire qui sévit dans cette province rebelle que le régime de Damas s’obstine à reconquérir » (Figaro 18 fév).

En France nous connaissons le parti pris des politiques et des journalistes anti- Bachar al Assad ! Tous, en 2011, au tout début de ce qui est devenu une guerre, personne ne donnait cher de Bachar ! C’était un autre tyran qui devait s’écrouler ! Les médias se prenaient pour des inquisiteurs, des Fouquier-Tinville ! Qu’importe si son régime était laïque, si les religions vivaient en bonne entente, si les femmes pouvaient circuler librement sans avoir à porter l’ignoble voile islamiste sexiste ! Il fallait, si on écoutait bien les médias et les politiciens bien-pensants, que la famille Assad tombe, que Bachar al Assad soit fusillé, ou pendu, ou étrillé sur la place publique. Il devait payer de sa vie, comme Saddam Hussein, ou Mouammar Kadhafi, les « horreurs commises », disaient-ils, par son régime !

On sait, depuis la chute d’Hussein, sa pendaison suite à un jugement inique, le massacre de Kadhafi téléguidé, dit-on, par les dirigeants français du moment, celle de Moubarak, de Ben Ali qui ont su se sauver à temps, que ces régimes politiques dictatoriaux certes, mais laïques, étaient en fait un barrage à l’intégrisme islamique bien plus meurtriers des Frères musulmans et des salafistes. Nous avons été les idiots utiles de l’Occident, et nous avons été manipulés par des intérêts autrement plus dangereux pour les peuples « libérés » d’un joug humain, pour tomber dans un autre joug religieux !

Ce n’est pas un NOUS collectif de citoyens de France, mais un nous des dirigeants français, toujours aussi corrompus, ou incapables de prendre des décisions dans l’intérêt général de la France ! La meilleure preuve étant la décision de détruire l’armée de Kadhafi avant qu’il ne règle par la force, la révolte des islamistes financés par le Qatar, à Benghazi !

On sait combien de milliers de morts depuis cette décision ! La réalité de l’esclavage des Africains depuis, combien de clandestins morts en mer, ou ceux qui ont envahi l’Europe et qui depuis, posent de vrais soucis de sécurité dans nos villes et villages et coûtent un « argent de dingue » ! Rassurez-vous, messieurs Sarkozy, Juppé, Hollande, Fabius, et autres BHL dorment sur leurs deux oreilles !

Encore aujourd’hui, la presse fait de l’anti-Bachar, comme elle fait encore de l’anti-Poutine comme elle respire ! Les médias bien-pensants sont tellement aveugles ou idiots qu’ils ne peuvent pas comprendre que Bachar Al Assad veut absolument reconquérir la totalité de son territoire, et que la province d’Idlib en fait partie ! Ce n’est pas le dictateur Erdogan de la Turquie qui l’empêchera d’aller au bout de cette reconquête ! C’est un devoir impératif que peuvent comprendre de vrais chefs d’État comme Trump et Poutine, mais que ne semblent pas comprendre les dirigeants européens pour lesquels patrie et nation sont des notions inconnues de leur vocabulaire !

La réflexion de Delphine Minoui est stupide, car aucun pays ne peut accepter d’être amputé sans réaction ! La Turquie a soutenu les islamistes d’Al-Qaïda, elle soutient également des mercenaires syriens, opposants à la Syrie légale. Si je suis son raisonnement, il aurait fallu que Clemenceau abandonnât l’idée de reconquérir l’Alsace et la Lorraine ! Après 4 ans de guerre et des millions de morts. Avec en prime, la présence de divisions allemandes ! Bêtise de bobos déconnectés !

Ce correspondant donne la parole à Abu Malek al Chami, ex-révolutionnaire, ennemi de Bachar Al Assad qui ose parler « du peuple syrien tué dans le plus grand silence et de la manière la plus horrible » ! Qui a commencé le massacre ? Qui a lancé la première pierre ?

Ce correspondant parle de bombardements sur des zones civiles, des hôpitaux, mais ne dit mot sur le fait qu’en face, ce ne sont pas des anges ! La même technique consistant à appuyer sur l’émotionnel, la mise en place de la vaseline journalistique, afin de faciliter le passage en force. Mais les mouches françaises ne croient plus à ces tentatives d’enculage systématique !

Entre-temps, lesdites mouches, ou les caves, les bêlants, ont bien compris que les dirigeants au pouvoir, de droite comme de gauche, de Sarkozy à Macron en passant par Hollande, et les dirigeants de multinationales, voulaient surtout éviter d’afficher au grand jour leurs complicités. Éviter de dire pour qui ils travaillaient finalement. Pour quels intérêts pétroliers et gaziers ils couvraient ces guerres en se foutant complètement des « petits enfants aux mains gelées par le froid » !

Gérard Brazon

https://ripostelaique.com/guerre-en-syrie-le-parti-pris-de-delphine-minoui-contre-bachar.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.