“Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c’est trahir la France ” : une ex-élue LREM recadrée par Castaner

“Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c’est trahir la France ” : une ex-élue LREM recadrée par Castaner

Auteure de tweets polémiques à l’encontre de Rachida Dati et Samia Ghali, Agnès Cerighelli a été recadrée par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a annoncé dimanche saisir la justice pour “provocation à la haine”.

Habituée des tweets polémiques, la conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye Agnès Cerighelli s’est une nouvelle fois illustrée sur les réseaux sociaux. Samedi 15 février, l’ex-élue LREM a rédigé un post pour le moins virulent à l’encontre de Rachida Dati et Samia Ghali, respectivement candidate aux municipales à Paris et Marseille. « Les partis politiques français préfèrent investir des candidats maghrébins de confession musulmane plutôt que des candidats français de confession catholique. Voilà la vraie discrimination ! », a-t-elle lancé.

Christophe Castaner

@CCastaner

S’habituer à ce genre de dérapage, rester impassible face à des propos aussi répugnants, c’est faire gagner la haine et reculer la République.
Je signale ces publications au procureur de la République pour provocation à la haine, en vertu de l’article 40 de procédure pénale. https://twitter.com/AgnesCerighelli/status/1229009069366796288 

AgnesCerighelli@AgnesCerighelli

La République est laïque, la France est chrétienne. J’alerte solennellement le @partisocialiste et @lesRepublicains. Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c’est trahir la France, son identité et son Histoire. #Elections2020 🇫🇷

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
9 385 personnes parlent à ce sujet

Et d’ajouter ce dimanche 16 février, dans un autre post illustré d’une photo de Rachida Dati. « J’appelle les Parisiennes et les Parisiens à abandonner leur naïveté et Les Républicains à sortir de leur candeur. Paris, capitale de la France, ne peut être gouvernée par une candidate maghrébine de confession musulmane. » Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a immédiatement condamné ces propos. « S’habituer à ce genre de dérapage, rester impassible face à des propos aussi répugnants, c’est faire gagner la haine et reculer la République. Je signale ces publications au procureur de la République pour provocation à la haine, en vertu de l’article 40 de procédure pénale », a indiqué le locataire de la place Beauvau.

Comme le rappelle Ouest France, Agnès Cerighelli a comparu devant la justice à Versailles le 20 janvier dernier pour des tweets postés en mars 2019 s’en prenant au « lobby LGBT ». Le tribunal doit rendre sa décision lundi dans ce dossier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.