Le scandale des fausses cartes Vitale C’est pire que ce que vous croyez!

Le scandale des fausses cartes Vitale

C’est pire que ce que vous croyez!

Mardi dernier, lors d’une commission parlementaire réunie sur le sujet de la fraude aux prestations sociales, la directrice de la Sécurité sociale a révélé qu’il y aurait 2,6 millions de fausses cartes Vitale. Mais ça ne coûte rien à la Sécurité sociale, affirme la directrice de l’organisme !


Elle travaille dur, et porte sur ses frêles et féminines épaules un poids écrasant. D’où un burn-out toujours possible.

Mathilde Lignot-Leloup était interrogée par une commission parlementaire. Interrogée ? Non, harcelée par des députés sans pitié. L’un d’eux, Michel Zumkeller, a fait preuve d’une particulière cruauté en déclarant que : « ces millions de fausses cartes vitales représentent une perte de 9 milliards d’euros par an pour l’Assurance maladie ».

Confrontée à cette basse attaque, la pauvre Mathilde Lignot-Leloup a fouillé fébrilement dans son sac à la recherche des calmants et des euphorisants qu’elle a habituellement avec elle. Malédiction : elle les avait oubliés. C’est alors qu’elle a craqué, avec une phrase digne du Gorafi : « il y a effectivement 2,6 millions de cartes vitales en surnombre, mais elles n’entraînent pas plus de consommation de prestations ».

En effet, il est patent que les heureux possesseurs de ces petits rectangles en plastique ne s’en servent absolument pas pour creuser le trou abyssal de la Sécurité sociale. Ils les collectionnent pour leur plaisir. Certains en ont deux. D’autres trois. Et ceux qui en ont quatre plastronnent.

Ces cartes vitales, ils les utilisent pour bâtir des châteaux de cartes vitales. Ils les donnent aux enfants qui jouent avec, les cartes Pokémon étant passées de mode. Quelques-uns, plutôt rares, les enfilent sur un collier qu’ils portent autour du cou : c’est un bijoux très prisé. Il y en a même qui les brandissent lors de manifestations pour montrer qu’ils sont reconnus par l’administration française.

Une hypothèse plus sérieuse, mais hélas honteusement discriminatoire, voudrait que ces cartes vitales aient élu domicile au Maghreb. Elles permettent à des centaines de milliers de ressortissants de ces pays d’être soignés gratuitement dans les hôpitaux français. Et à nombre de femmes d’accoucher en France dans de bien meilleures conditions que chez elles. Considérons donc qu’il s’agit d’une BA.

PS : Après son audition, Mathilde Lignot-Leloup a gagné une maison de repos. Aux dernières nouvelles, elle y est encore.

Le scandale des fausses cartes Vitale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.