La dernière trahison de Macron : la guerre d’Algérie comparée à la Shoah ! Mais jusqu’où ira l’ignominie de notre Président, qui n’a d’autre obsession que de faire l’éternel procès de la France, de la salir aux yeux du monde entier, tout en humiliant et en insultant constamment le peuple français ?

La dernière trahison de Macron : la guerre d’Algérie comparée à la Shoah !

Mais jusqu’où ira l’ignominie de notre Président, qui n’a d’autre obsession que de faire l’éternel procès de la France, de la salir aux yeux du monde entier, tout en humiliant et en insultant constamment le peuple français ?

Sur les 196 chefs d’État reconnus dans le monde, il est le seul à cracher régulièrement sur son pays, dès qu’il se déplace à l’étranger.

https://www.bvoltaire.fr/paul-marie-couteaux-sur-presque-tous-les-sujets-emmanuel-macron-joue-contre-les-interets-de-la-france/

Non content d’avoir assimilé la colonisation à un crime contre l’humanité, Emmanuel Macron compare aujourd’hui la guerre d’Algérie à la Shoah ! Une comparaison aussi odieuse qu’obscène. Comme si nos soldats n’étaient que des salauds de SS… Comme si la guerre d’Algérie avait été une guerre d’extermination !

Ce que vient de dire Macron à son retour d’Israël dépasse l’entendement et on s’étonne que les élites de ce pays millénaire restent silencieuses et se couchent devant  une telle accusation, aussi  gravissime que sordide.

« La guerre d’Algérie peut avoir le même statut que ce qu’avait la Shoah pour Chirac en 1995 » a déclaré Emmanuel Macron.

C’est tout simplement monstrueux.

Comparer la guerre d’Algérie à l’Holocauste, à une entreprise d’extermination de tout un peuple, prouve que notre Président n’a plus toute sa tête. Il délire.

Les Français ne sont ni des nazis, ni des barbares. De Gaulle n’était pas Hitler et nos généraux n’avaient rien de bourreaux comme Himmler ou Heydrich.

La France n’a jamais mis en place un appareil de la terreur, une machination diabolique pour exterminer 6 millions d’innocents dans les camps de la mort. Elle n’a jamais eu de projet génocidaire.

Il n’y a jamais eu, comme chez les nazis,  la volonté de tuer à l’échelle industrielle, il n’y a jamais eu de planification des atrocités, il n’y jamais eu de « Solution  finale » programmée !!

Nos soldats n’ont pas pratiqué de mutilations et d’exécutions sommaires sur les Algériens. Il n’y a pas eu de Josef Mengele français, pour pratiquer d’épouvantables expériences médicales sur des cobayes humains.

Il n’y a pas eu de chambres à gaz ni de fours crématoires !

Ce qu’a dit Macron est plus que scandaleux. C’est de la haute trahison envers le peuple français, envers les Pieds-noirs et envers nos dizaines de milliers de soldats morts pour la France.

Mais c’est aussi une insulte aux victimes de la Shoah, massacrées parce qu’elles étaient juives et non pas parce qu’elles faisaient la guerre.

« Avec Macron, c’est la trahison nationale à tous les étages », dit Paul-Marie Couteaux.

Mais comment Macron peut-il se vautrer dans une telle infamie ?

Notre Président a visiblement une pensée complexe, perturbée, troublante et  incompréhensible. Certains de ses discours sont si alambiqués que l’auditoire ne comprend strictement rien à ses contradictions et à ses multiples retournements de veste.

Arrogant, prétentieux et colérique, narcissique au possible, il n’est pas aimé mais il est craint. Son côté petit dictateur qui ne supporte aucune contradiction fait que son entourage se couche systématiquement.

En crachant sur la France et en la culpabilisant une fois de plus, Macron encourage et légitime la haine des musulmans envers notre pays.

Il cultive le racisme antifrançais dans les banlieues, la rancœur et l’esprit de revanche. Il sème les germes de la guerre civile de demain au nom de la repentance.

Il prétend combattre l’islamisme tout en justifiant la haine des musulmans à notre égard. Il n’y a pas pire pyromane que Macron, avec ses discours destructeurs.

Un discours d’autant plus révoltant qu’il est faux.

En arrivant en Algérie en 1830, la France a trouvé le néant. Et 132 ans plus tard, elle laissait aux Algériens un pays aussi moderne que l’Afrique du Sud, avec des villes, des routes, des voies ferrées, des aéroports, des écoles et des universités, des hôpitaux, des usines, du pétrole et du gaz à profusion et une agriculture remarquable.

Nous avons éradiqué les famines et les épidémies de peste, de choléra, de typhus, de scorbut. En 1962, l’Algérie était immensément  riche. 

Telle est la vérité.

Est-ce que nos militaires, nos administrateurs, nos colons, nos médecins, nos enseignants, nos bâtisseurs se sont comportés comme des nazis exterminateurs ?

Les élites algériennes les plus lucides regrettent le départ de la France et n’hésitent plus à le dire. Nombreuses sont celles qui vantent l’immense travail des Pieds-noirs, qui ont chéri ce pays tout autant que les Arabes et les Berbères.

Par son discours antifrançais, Macron accélère l’éclatement de la nation et sème les germes de la guerre civile annoncée par son ex-ministre de l’Intérieur.

Voici ce que dit du fond de sa cellule un « revenant » du jihad en Irak, en s’adressant à Hugo Micheron, auteur d’un ouvrage sur la menace, « Le jihadisme français, quartiers, Syrie, prisons. »

« C’est sympa de venir nous voir en prison, mais si j’étais vous, j’irais voir ce qui se passe dans les écoles. On est en train d’éduquer nos enfants pour que, quand ils auront nos âges, le rapport de force face à l’État leur soit favorable, qu’ils soient tellement nombreux que l’État ne puisse même plus les mettre en prison… »

Voilà ce qui nous attend avec Macron, qui a choisi d’attiser les braises plutôt que de protéger le peuple français.

En 2022, les Français devront décider de leur avenir et de celui de leurs enfants.

La question est de savoir s’il leur reste encore assez de courage, assez d’amour-propre, assez de dignité, assez de fierté nationale et de patriotisme pour écarter un Président qui ne cesse de les insulter, de les mépriser, de salir la France et de nous mener au chaos.

Emporté dans ses délires mondialistes, Macron devient chaque jour plus dangereux.

« Sur à peu près tous les sujets, Macron joue systématiquement contre les intérêts de la France. On a rarement atteint un tel point de corruption du pouvoir d’État ». P.-M. Couteaux.

En 2017, le psychiatre italien Adriano Segatori avait  analysé la dangerosité du personnage, traumatisé dans sa jeunesse. Pour lui, Macron est  un psychopathe qui n’aime ni la France, ni le peuple français. Il n’aime que lui-même, persuadé d’avoir raison sur tout et  ne pensant qu’à  valoriser son image. Ce en quoi il se trompe lourdement, puisqu’il est le Président le plus haï de la Ve République !

https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/la-derniere-trahison-de-macron-la-guerre-dalgerie-comparee-a-la-shoah.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.