Dis Macron, quand vas-tu sortir de la puberté ?

Dis Macron, quand vas-tu sortir de la puberté ?

C’était hier à Jérusalem. Encore un manque de discernement ! Encore un manque de retenue ! Encore un oubli de sa fonction ! Bref, encore un comportement de petit gamin en colère et en plus, qui veut imiter son grand frère ! « t’vas voir ta gueule à la récré ». Déjà, on se souvient de ses pitreries à côté de Poutine durant la coupe du monde de foot-ball, ses sauts débiles quand la France marquait un but. Décidément, et depuis longtemps, on n’est pas gâté chez nous, question président de la République. On a eu droit à : « casse-toi pauv’con ! » de notre ami Sarkozy puis à Hollande qui se tirait en douce en Vespa, fortement casqué, pour rejoindre sa belle et jeune poule. C’est toujours comme ça en France : plusieurs fois, on se désigne des nullités, puis on finit par s’en rendre compte, et on finit, enfin ! à trouver de hautes pointures. C’est vrai qu’on nous a traités de bœufs, alors…

Mais pour revenir à Macron, il aurait au moins pu se souvenir qu’il était à Jérusalem… pour célébrer le 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz par l’Armée rouge et se souvenir du million de Juifs massacrés dans les conditions effroyables que l’on connaît. Mais cela ne l’a pas empêché de faire un saut chez le Palestinien Mahmoud Abbas et « d’affirmer le soutien de la France au processus de paix dans la région fondé sur la solution à deux États », rien de moins ! Et poursuivant la philosophie de bon Samaritain qu’il applique en France avec les immigrés, il a ajouté que « la France continuera à soutenir le peuple palestinien dans ses institutions et le développement de son économie ». Ah ! la France ! c’est quelque chose, quand même, hein ! Toujours prête à défendre la veuve et l’orphelin.

Il aurait pu rappeler à l’humaniste Abbas que le Hamas avait fêté, lui, début de ce mois, le 32e anniversaire de sa création et que la charte précise (pas précisait) que « la lutte contre les Juifs est immense et très sérieuse » et que « seul le djihad peut résoudre le problème palestinien ». Oui, mais c’était hier tout cela, allez-vous me dire. Tu parles, tiens ! Qu’est-ce qu’à vociféré  Ibrahim Yazouri,  cofondateur du Hamas, le jour anniversaire ? Que « Le Hamas et sa branche militaire ne s’arrêteront qu’une fois la Palestine libérée… Pour le Hamas, tous les moyens de libérer la Palestine sont bons ». Macron aurait pu rappeler à Abbas que 4 jours après les accords d’Oslo, le 13 septembre 1993, Yasser Arafat avait déclaré : « Les Palestiniens recevront tout le territoire qu’Israël leur remettra, puis l’utiliseront comme tremplin pour procéder à d’autres gains territoriaux jusqu’à ce qu’ils obtiennent la libération totale de la Palestine, la liquidation de l’État juif ».

« Liquidation », le mot est sans équivoque. En fait, ce dont rêvent les Palestiniens mais aussi tous les musulmans de ce monde, c’est tout simplement un second Holocauste. Il y avait autrefois une valeur, c’était le respect des morts. Macron, lui, qui est un jeune trouduc et qui bien sûr n’a jamais lu ce magnifique morceau de la littérature mondiale qu’on appelle le Coran, s’en moque éperdument ; il va, lui, faire copain-copain avec les nazis d’aujourd’hui !!! Vous allez voir que demain, parti comme il est parti, il va applaudir à la vandalisation des cimetières juifs.

Philippe Arnon

https://ripostelaique.com/dis-macron-quand-vas-tu-sortir-de-la-puberte.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.