Pays-Bas : la police renonce à faire appliquer l’interdiction de la burqa

L ISLAM EN EUROPE AVANCE A GRAND PAS !! AVEC DES COLLABOS LÈCHES BABOUCHES QUI PLIENT L ÉCHINE DEVANT L OBSCURANTISME A VOMIR;  NOUS VOILA SOUS PEU SOUS LA CHARIA ,ET TOUS EN BURQA, QUEL PROGRÈS EN 2020

Pays-Bas : la police renonce à faire appliquer l’interdiction de la burqa

Entrée en vigueur ce jeudi 1er août, l’interdiction du voile intégral semble déjà largement remise en question par les autorités, pointe « The Guardian ».

 À peine entrée en vigueur, la loi pour l’interdiction du voile intégral dans l’espace public aux Pays-Bas semble déjà être destinée à rester un effet d’annonce. Tant la police que les transports en commun néerlandais ont fait savoir qu’ils ne comptaient pas la faire appliquer, détaille le Guardian. Ils mettent en avant le fait que la loi est difficile à faire respecter. Une annonce qui a fait reculer la régie de transports qui ne considère pas qu’elle pourra bénéficier du support adéquat des autorités.

Plus de burqa ou de niqab dans les écoles, les hôpitaux, les bâtiments publics et les transports en commun. Tel était l’objectif de la loi qui liste aussi les masques de ski ou encore les cagoules. Les contrevenants risquent une amende de 150 euros à 415 euros « s’ils couvrent leurs visages ». Mais cette législation requiert l’action des forces de l’ordre. Or, celles-ci ont déjà fait savoir que sa mise en application ne faisait pas partie des priorités. La police craint même que les femmes voilées puissent avoir peur d’entrer dans un commissariat pour déposer une plainte liée à un autre sujet.

Lire aussi Allemagne : polémique autour d’une expo sur la « mode musulmane contemporaine »

Les transports ne veulent pas gérer seuls les cas

Conséquence directe, les autorités de transport ne veulent pas se retrouver en première ligne sur ce dossier en demandant à leurs employés de faire régner la loi à la place des forces de l’ordre. Pedro Peters, un porte-parole de la RET, la régie des transports de Rotterdam, explique au Guardian : « la police nous a dit que l’interdiction n’était pas une priorité ». Pour les entreprises de transport, ce n’est pas au personnel d’assurer cette fonction, de faire appliquer la loi et d’infliger des amendes. Consigne leur a donc été donnée de prévenir les femmes concernées, mais de les laisser monter dans les transports.

Plusieurs hôpitaux du pays ont également déclaré qu’ils « ne refuseraient pas de prodiguer des soins à qui que ce soit, peu importe les vêtements portés ».

Selon un éditorial du journal conservateur Algemeen Dagblad, ce sont les citoyens eux-mêmes qui pourraient se substituer à la police en réalisant des « arrestations citoyennes ». Une explication qui aurait été confirmée par la police nationale sur Twitter. Dans le pays, entre 200 et 400 femmes porteraient le niqab ou la burqa sur une population totale de 17 millions d’habitants. Le port de la burqa reste autorisé dans la rue, contrairement à la législation en vigueur depuis 2010 en France, où la burqa et le niqab sont interdits dans l’espace public.

https://www.lepoint.fr/europe/pays-bas-la-police-renonce-a-faire-appliquer-l-interdiction-de-la-burqa-01-08-2019-2327962_2626.php

Un commentaire sur « Pays-Bas : la police renonce à faire appliquer l’interdiction de la burqa »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.