Le rôle de Greta : raréfier l’énergie des classes populaires européennes

Attention cette gamine bouffie est a la solde du criminel Soros .Anne

 merci a Riposte Laïque pour cet article ….

Le rôle de Greta : raréfier l’énergie des classes populaires européennes

La récente mise en scène du cyborg Gréta Thunberg et le bourrage de crane réchaufiste participent d’un conditionnement de masse au sevrage énergétique et au renchérissement de l’énergie en Europe et particulièrement en France. Tout cela s’inscrit dans un vaste continuum et dans une logique bien précise au profit des seuls marchés et au détriment des peuples. Tout se tient et ils s’agit bien d’un plan d’ensemble lié à la mondialisation, au seul profit du grand capital apatride.

Les marchés ont besoin de croissance
C’est le premier postulat qui commande tout le reste. C’est la nature même du capitalisme, pas d’investissement sans profits, pas de profits sans croissance.

L’Europe un marché sans croissance naturelle
450 millions d’habitants, une population vieillissante sans natalité, déjà saturée de biens de consommation, pas de croissance naturelle en Europe. Pour créer de la croissance en Europe, il faudrait y développer de nouveaux produits, de nouvelles technologies, dépenser des sommes folles en marketing pour susciter la demande. Ce n’est ni rentable ni profitable. Donc plus d’investissements en Europe, il y a bien mieux à faire ailleurs. Ce constat a été fait il y a bien longtemps, sa mise en oeuvre a été rendue possible il y à un peu plus de 30 ans, au moment de la chute du mur de Berlin qui a affranchi le libéralisme global de tout contrepouvoir géostratégique. C’est à ce moment là qu’à débuté la mise en place effective du grand dispositif planétaire appelé mondialisation, c’est à dire ouverture des frontières, libre circulation des capitaux, des marchandises et des hommes.

Bruxelles et les écolos au service de la mondialisation
Bien entendu, malgré un semblant d’habillage démocratique, l’Europe a d’emblée été mise en condition d’échapper totalement à la volonté des peuples. Seule la commission décide, et les commissaires appartiennent aux marchés. En 2018 il y avait à Bruxelles 20 000 lobbyistes pour 751 députés et 28 commissaires. Cette ville ne vit pratiquement que des institutions européennes et de la corruption qui leur est consubstantielle. Les écologistes sont depuis des décennies au parlement de Bruxelles pour quoi y faire ? Rien ou à peu près. En tout cas rien de visible qui soit utile à l’écologie. Au contraire, ils votent tout avec les libéraux et autres sociaux démocrates. Les parlementaires européens écologistes sont des bouffons qui trompent les naïfs qui votent pour eux. Il y a tout lieu de penser qu’ils en croquent, comme les autres d’ailleurs.

https://www.liberation.fr/planete/2018/08/31/olivier-hoedeman-a-bruxelles-il-n-y-a-pas-d-equilibre-entre-lobbyistes-du-prive-et-de-l-interet-publ_1675856

Phase 1 transfert vers les marchés émergents porteurs de croissance
Pour les marchés, il est bien plus facile et rentable de faire émerger une classe moyenne naissante de plusieurs centaines de millions de consommateurs dans les pays émergeants Chine, Inde, Asie du Sud Est, voire Brésil. Ils y trouveront une bien meilleure rentabilité et un bien meilleur retour sur investissement. Inutile d’y développer de nouveaux produits. Ces pays ont besoin de tout. On leur vendra donc des biens de consommation primaire déjà développés depuis des années, pas de frais de recherche et de développement, pas de frais de publicité et de marketing pour susciter la demande, elle est là présente, immense et en attente.

Dévitaliser l’industrie européenne et la transférer vers les pays émergeant
Pour faire naître une nouvelle classe de consommateurs dans ces pays, il faut dans un premier temps y transférer les industries manufacturières d’Europe pour y créer de l’activité, de l’emploi et commencer à solvabiliser la demande locale. La main d’oeuvre y est bon marché, docile, pas syndiquée et nombreuse, il n’y a aucune règle sociale ni environnementale. Les profits s’annoncent colossaux.

Privatiser les entreprises d’Etat et livrer la rente aux marchés
Quand il n’y a pas de croissance naturelle, on peut toujours faire de la croissance externe. Les marchés vont donc exiger que les services publics et les entreprises nationalisées Européennes et surtout françaises leur soient bradés. Bien entendu, les marchés n’accapareront que les activités rentables et les rentes récurrentes et captives liées aux services publics. Pas de frais de développement, pas de frais de marketing, il suffit de faire tourner et de récolter. De l’or en barre. Autoroutes, secteurs de l’énergie, des telécoms, du transport, tous les fleurons y passeront. Tout le secteur public devra passer dans la fournaise car il s’agit bien d’une combustion. Bien entendu les états conserveront les activités non rentables. Tout sera privatisé ; y compris maintenant des fonctions régalienne ou des biens sociaux tels le contrôle routier, l’éducation ou la santé. Les contribuables paieront, les consommateurs aussi. Ce sont les mêmes. Double peine donc pour les peuples d’Europe. Les privatisations ont été un pillage des peuples au profit des marchés. À cela il faut ajouter la corruption des dirigeants qui une fois au pouvoir se sont tous empressés de brader par passes successives.

Les marchés n’ont que faire de l’environnement
Non seulement les pays émergents ne respectent aucune norme environnementale et les industries qui y ont été délocalisées peuvent y polluer sans vergogne, mais le transport des marchandises à travers les océans est une cause majeure de pollution aux particules fines.
Un porte conteneur produit autant de particules ultrafines que 1 million de voitures.
https://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisières

Les écolos à côté de la plaque
Par conséquent, l’intoxication sur la pollution par les particuliers est une escroquerie. Tout est faux, tout n’est que mensonge. S’il y a pollution, c’est celle liée à la mondialisation. La relocalisation résoudrait une grosse partie du problème. Mais ce n’est pas l’avis des marchés. il faut donc gruger les opinions avec le concours des intégristes écologistes. Crétins d’écolos punitifs, idiots utiles, vendus et alliés objectifs des marchés.

La phase 1 de la mondialisation achevée, les marchés exigent toujours plus de croissance
Les industries manufacturières d’Europe ont été transférées vers les pays émergents. La nouvelle classe moyenne émergente de ces pays consomme. Pourtant, la croissance dans les pays émergents s’essouffle tandis que les marchés en demandent toujours plus.

L’Europe encore largement solvable doit encore être mise à contribution
Il existe encore en Europe une épargne considérable qui n’est plus investie dans la consommation et surtout un patrimoine foncier appartenant à la classe moyenne âgée qui peut représenter la garantie ultime de la dette. Ces ressources doivent être mobilisées pour soutenir la croissance par la dette.

Phase 2 : entrée forcée de nouveaux consommateurs solvabilisés par la dette
La population de souche ne crée toujours pas de croissance. Qu’à cela ne tienne. On va faire rentrer en masse de nouveaux consommateurs. Plus rien ne se produit en Europe, le chômage touche déjà une très grande partie des actifs, le peu d’industries qui y reste finit d’être bradé à l’étranger. La robotisation et les gains de productivité finissent de détruire les derniers emplois. Il n’y a plus besoin de main d’oeuvre en Europe. Qu’à cela ne tienne. La consommation de ces nouveaux venus qui ne produiront jamais rien de ce qu’ils vont consommer sera solvabilisée par des transferts sociaux et donc par de la dette. Les taux sont à zéro et maintenant négatifs, les quantitative easing des banques centrales inondent les marchés de liquidités, les états peuvent emprunter sans limite, la dette peut croitre à l’infini, elle est garantie par l’épargne de la classe moyenne et surtout par son patrimoine foncier. C’est ce qu’il faut bien comprendre et que personne ne révèle.
Que fait Macron ? Il taille dans les budgets régaliens et il emprunte à fond pour augmenter les budgets sociaux dont la majeure partie va au financement de la consommation de nouveaux venus récents ou plus anciens qui ne produisent rien.
La mondialisation fait entrer de nouveaux consommateurs et endette les états ; l’épargne et le patrimoine foncier de la classe moyenne de souche servant de garantie in fine de la dette.
Ne nous faisons aucune illusion, quand il le faudra, l’état mettra la main sur nos baraques pour se relever de la dette et il les bradera aux banques, c’est à dire aux marchés. C’est prévu.

https://ripostelaique.com/grand-remplacement-grand-depouillement-des-classes-moyennes-de-souche.html

Ils sont incorrigibles ! Ils veulent à nouveau spolier les classes moyennes de leurs héritages

C’est la phase 2 de la mondialisation, elle est en cours de parachèvement. Tout converge pour créer les conditions du grand dépouillement de la classe moyenne de souche afin de solvabliser la consommation des envahisseurs.

Phase 3 raréfaction de l’énergie, dévitalisation finale de l’Europe
Le coup suivant, c’est le sevrage énergétique de l’Europe. En effet, les ressources se raréfiant, il va falloir les réorienter vers les marchés porteurs pour y soutenir la croissance. L’Europe trop consommatrice d’énergie pour trop peu de croissance au goût des marchés va donc subir un sevrage énergétique de très grande ampleur. Il faut nous y préparer.
La campagne d’intoxication sur le réchauffement climatique vise à nous conditionner dans ce sens.
Redisons le, ce n’est pas la pollution des particuliers qui pose problème, mais celle liée aux excès de la mondialisation. Pourtant, ce sont les particuliers qui vont être mis à la diète.
D’ailleurs la mise en pace du compteur Linky préfigure ce qui nous attend. Un tarif de l’électricité évolutif en fonction de la consommation. Il existera un tarif de base correspondant à une norme de consommation par foyer. Par exemple il sera décidé qu’un ménage de 2 personnes devra consommer tant et disposer de tels appareils électriques : cumulus, convecteurs, congélateur, appareils électroménagers. Les dépassements seront facturés à un tarif allant crescendo, le compteur renseignera la fournisseur d’énergie en temps réel sur la nature des appareils en service et les dépassements seront lourdement surfacturés.
Même chose pour tous les autres postes de consommation d’énergie, en particulier l’automobile et les transports. La classe moyenne âgée va devoir rester chez elle et ne plus bouger. Quand aux travailleurs, ils vont devoir se ruiner pour aller bosser. Enfin, ceux qui auront encore du boulot. Les autres devront rester cloîtrés chez eux ou se mettre au vélo.
On peut s’attendre à ce que l’énergie nous soit mesurée et qu’elle nous soit très largement surfacturée.
Bien entendu, pour certains, l’énergie restera gratuite. Cela va de soi, il faut que le pays reste attractif pour les nouveaux venus pris en charge de A à Z.

Les marchés nous imposent le grand remplacement. Ils exigent le grand dépouillement et maintenant notre sevrage énergétique.

IL n’y a aucun arrangement possible ni avec le système ni avec la classe politique.
Il va falloir sérieusement s’occuper du grand débarrassage et la solution n’est probablement pas dans les urnes.
Seuls un renversement de régime et un changement complet de paradigme nous libèreront de la caste au pouvoir et de la mondialisation.

Martin Moisan

https://ripostelaique.com/le-role-de-greta-rarefier-lenergie-des-classes-populaires-europeennes.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.