Jeunes réfugiés en difficulté dans l’Allier ? Ah bon ?

Jeunes réfugiés en difficulté dans l’Allier ? Ah bon ?

Mireille Pasquel, de RESF, en compagniei de l’ineffable Vincent Presumey, leader FSU local, entre autres…..

Toujours prêts à réclamer davantage de migrants sans jamais se préoccuper de la situation dramatique des agriculteurs et des Gilets jaunes, des représentants de l’habituel conglomérat d’associations et de syndicats subventionnés, pro-migrants (1), faisaient le pied de grue, dimanche à Moulins.

Cette fois-ci, c’était au tour d’une vingtaine de militants de former un cercle du silence des associations humanistes, pour dénoncer les situations des mineurs réfugiés en formation professionnelle.

Place d’Allier, dimanche matin, il s’agissait donc d’essayer de faire pleurer les Auvergnats et les touristes venus faire leur marché. À distance des forains quand même.

Les larmoyants jouaient le grand air de « l’impossibilité de certains mineurs non accompagnés de poursuivre leur formation, faute d’autorisation », exemples choisis à l’appui.

« Pour eux, à 18 ans, tout change. Ils ont besoin d’une autorisation de travail de la Direccte. Sans autorisation, ils ne peuvent rien faire, ils ne peuvent pas continuer leur formation » dixit Mireille Pasquel, membre du Réseau éducation sans frontières (RESF), « Comme Mohamed, d’autres mineurs non accompagnés accueillis dans l’Allier attendent eux aussi des papiers… » source :  https://www.lamontagne.fr/moulins-03000/actualites/de-jeunes-refugies-en-difficulte-dans-l-allier_13606143/#refresh

Sauf que, ce que ce collectif ne dit pas, ou feint d’ignorer, c’est qu’au plus haut niveau de la République, des yeux bienveillants facilitent la distribution desdits papiers. Un peu comme à la grataille. Et même que les délégués du Défenseur des droits doivent faire remonter dare-dare les dossiers à Paris. Et là, aucune statistique officielle publique ne filtre quant au taux de régularisation.

Jacques Toubon verrou national favorable aux recours des mineurs isolés étrangers

Tel le secrétaire de rédaction d’un journal est le dernier verrou du montage, Jacques Toubon est le verrou national des affaires sensibles. Parmi celles-ci, le problème des mineurs isolés étrangers.

Christian Desbordes, l’un des quatre délégués du Défenseur des droits dans le département de l’Allier, a été interviewé par le quotidien La Montagne. L’article a été publié le lundi 6 mai 2019.

L’article fait le point sur le bilan de leurs interventions, efficaces et rapides la plupart du temps, dès lors qu’il s’agit bien d’un problème réel et non de saisines fantaisistes.

Si 89 % des réclamations concernent les dysfonctionnements des services publics, dont une grande partie pour les cartes grises et permis de conduire (ANTS), il est une chasse gardée parisienne.

« On est aussi saisi sur le problème des mineurs isolés étrangers. Lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans, ils rencontrent des difficultés d’octroi de titres de séjour qui remettent en cause les formations dans lesquelles ils sont engagés. Là j’ai des consignes pour faire suivre les dossiers au Défenseur des droits Jacques Toubon, à Paris. Il les centralise » source : https://ripostelaique.com/pour-toubon-la-france-refuse-trop-souvent-de-soigner-ses-etrangers.html

Les mineurs isolés étrangers, une bonne aubaine pour les organismes de formation

Ils sont nombreux à se partager le fromage, avec des descriptifs de leur offre de formation qui se résume ainsi :

« Les mineurs isolés étrangers sont au carrefour de plusieurs appartenances en termes juridiques : protection de l’enfance, droit des étrangers, droit d’asile. Ce croisement soulève le problème de leur appartenance et de leur primauté. Les interprétations des différents acteurs qui travaillent auprès de cette population est variable en fonction des parcours et origines des mineurs isolés : protection de l’enfance qui prime, des étrangers, enfance en danger, demandeur d’asile… ce sont autant de points sensibles sur ce thème de réflexion. Les modalités d’accueil des MIE sont complexes et le parcours administratif qui s’y rattache aussi. Cette formation aura pour objectifs de clarifier et de donner des apports sur le cadre légal rattaché aux MIE et de comprendre plus en détail les procédures administratives, les parcours et la place de chacun dans ceux-ci. » source :  https://www.irfa-formation.fr/formation/laccueil-de-mineurs-isoles

https://www.formassad.fr/formation/1316/accueillir-des-mineurs-non-accompagnes-mna.html ( exemples d’organismes non exhaustifs).

Le coup des emplois non pourvus

Dans l’esprit des leaders associatifs humanistes moulinois, les migrants, en majorité de jeunes hommes, (qui seraient plus utiles à leurs nations, chez eux), sont considérés comme des chances pour la France. De là donc à affirmer :

« Certains de ces jeunes sont en CAP. Les patrons les attendent ! », poursuit Mireille Pasquel. « Ils sont dans les métiers de bouche, cuisinier, serveur, boucher, ils sont dans le bâtiment… Des secteurs où il y a de l’emploi mais où les patrons ne trouvent personne », source : https://www.lamontagne.fr/moulins-03000/actualites/de-jeunes-refugies-en-difficulte-dans-l-allier_13606143/#refresh

Évidemment, lorsque le ministère de l’Éducation nationale offre le bac à près de 90 % de lycéens, dont la moitié n’a pas les capacités pour réussir à l’Université, et que, enseignants, syndicats, parents, grands-parents et gouvernants y trouvent leur compte, l’argument est pertinent. Quand on pense qu’Émile Zola avait été recalé deux fois au bac !

Par ailleurs l’argument du patronat « qui les attend » pose la question de sa coresponsabilité, avec le gouvernement, dans l’immigration massive et illégale.

Quant à l’artisan en mal de main d’œuvre manuelle, il sait qu’une volonté politique d’orientation professionnelle vers des métiers traditionnels correctement rémunérés serait le meilleur remède  au fallacieux prétexte d’une immigration de remplacement.

CQFD.

1) « Mineurs isolés étrangers : proscrire les tests d’âge osseux » : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article52122

Décision MDE-2016-052 du 26 février 2016 relative à l’accès aux droits et à la justice des mineurs isolés étrangers Rejet absolu des tests osseux par le DDD

source : Défenseur des Droits : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article54030

Accès des mineurs isolés étrangers/mineurs non accompagnés à la formation professionnelle

https://www.infomie.net/spip.php?rubrique206

Quel est le titre de séjour délivré au mineur étranger isolé à sa majorité ?

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31037

https://www.france-terre-asile.org/notre-expertise/mineurs-isoles-etrangers.html

Appel international en soutien aux capitaines Carola Rackete et Pia Klemp :http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article56181

RESF 03

c/o FCPE : http://www.educationsansfrontieres.org:8080/?page=contacts&id_rubrique=247

Réseau Éducation sans Frontières de l’Allier 03000 Moulins (janvier 2014) : « Nous avons exprimé le besoin pour RESF d’une subvention complémentaire pour 2013, et pour 2014 une subvention de 15 000 euros… 

… Depuis cette rencontre une subvention complémentaire de 2 500 € a été votée … » source : http://03.snuipp.fr/IMG/pdf_RESF_03_-_Lettre_no_6.pdf

Jacques CHASSAING

https://ripostelaique.com/jeunes-refugies-en-difficulte-dans-lallier-ah-bon.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.