Manuel Valls aurait touché un salaire de 20 000€ par mois… en tant que candidat à Barcelone

Manuel Valls aurait touché un salaire de 20 000€ par mois… en tant que candidat à Barcelone

D’après le quotidien catalan Ara, Manuel Valls, candidat perdant à la mairie de Barcelone, aurait reçu des dons provenant de différentes personnes, y compris en dehors de Barcelone. Un pactole qui lui aurait assuré un matelas financier.

On peut appeler cela une campagne juteuse. Selon le journal catalan Ara du 13 juin, l’ancien Premier ministre français et ex-candidat à la mairie de Barcelone Manuel Valls aurait reçu de nombreux dons pour l’aider dans sa campagne, au terme de laquelle il s’est pourtant clairement incliné le 26 mai (13,20% des voix). Le quotidien a pu contacter une vingtaine de personnes qui auraient fait partie des donateurs. Si une partie des fonds provenait de Barcelone, d’autres venaient de l’extérieur, notamment de Madrid.
Pour justifier la demande d’indemnisation, l’ancien Premier ministre français a argué du fait qu’il avait quitté son poste de député. «Il avait déjà son salaire de député et devait démissionner de l’Assemblée française», aurait confirmé l’un des financiers de sa campagne. Toutefois, cette forte somme ne correspond au revenu d’aucun député français, ni d’aucun Premier ministre français, pendant l’exercice de leurs fonctions…
Selon Ara, Manuel Valls aurait donc reçu ce salaire mensuel à partir de sa démission de l’Assemblée nationale, c’est à dire le 3 octobre 2018, jusqu’au 26 mai 2019, soit 8 mois. Pour parvenir à cette somme, de nombreux acteurs économiques se sont employés à rechercher les fonds auprès de notables espagnols. Ara affirme notamment disposer du nom de l’un de ces généreux donateurs de manière certaine : Susana Gallardo. La compagne milliardaire de Manuel Valls aurait ainsi participé à la campagne de son futur mari, à la fois financièrement et en lui ouvrant les portes de la haute société barcelonaise. Si les noms ne sont pas connus, une des particularités des nombreuses personnes impliquées dans la campagne de Manuel Valls serait qu’elles font partie de la Fondation Joan Boscà, une entité née en 2014 pour lutter contre les indépendantistes catalans.

Pour ce faire, Manuel Valls aurait assisté à plusieurs dîners afin de convaincre certaines grandes fortunes de l’aider dans sa campagne. «Beaucoup ont été abasourdis parce qu’il avait été Premier ministre de la France», aurait confessé une source contactée par Ara. La plupart des donateurs n’auraient pas voulu afficher politiquement leur soutien politique envers Manuel Valls et auraient donc demandé l’anonymat. Un membre de son équipe aurait confié que «beaucoup de gens ont aussi donné de très petites quantités». L’ancien socialiste aurait posé plusieurs conditions pour assurer la campagne, la plus extravagante étant un salaire net de 20 000 euros.

Pour justifier la demande d’indemnisation, l’ancien Premier ministre français a argué du fait qu’il avait quitté son poste de député. «Il avait déjà son salaire de député et devait démissionner de l’Assemblée française», aurait confirmé l’un des financiers de sa campagne. Toutefois, cette forte somme ne correspond au revenu d’aucun député français, ni d’aucun Premier ministre français, pendant l’exercice de leurs fonctions…

Selon Ara, Manuel Valls aurait donc reçu ce salaire mensuel à partir de sa démission de l’Assemblée nationale, c’est à dire le 3 octobre 2018, jusqu’au 26 mai 2019, soit 8 mois. Pour parvenir à cette somme, de nombreux acteurs économiques se sont employés à rechercher les fonds auprès de notables espagnols. Ara affirme notamment disposer du nom de l’un de ces généreux donateurs de manière certaine : Susana Gallardo. La compagne milliardaire de Manuel Valls aurait ainsi participé à la campagne de son futur mari, à la fois financièrement et en lui ouvrant les portes de la haute société barcelonaise. Si les noms ne sont pas connus, une des particularités des nombreuses personnes impliquées dans la campagne de Manuel Valls serait qu’elles font partie de la Fondation Joan Boscà, une entité née en 2014 pour lutter contre les indépendantistes catalans.

Lire aussi : Claque électorale pour Manuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone

https://francais.rt.com/international/62979-manuel-valls-aurait-touche-salaire-20000-euros-mois-candidat-barcelone?fbclid=IwAR2ZUmOP72WhM645gOwL8g9ReYN83kMuoaR2qVeRj3LYmgsF-_rkgZvyuoA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.