Seine-et-Marne : trois mineurs marocains sèment la panique

Que viennent faire ces  voyous en France ?  il n y a pas de guerre au Maroc que je sache et ils ne sont pas en danger chez eux ,  alors pourquoi ne pas les virer chez eux !!!

Seine-et-Marne : trois mineurs marocains sèment la panique

Comme le révèle Le Parisien, des mineurs isolés d’origine marocaine ont commis un certain nombre de délits à Coulommiers (Seine-et-Marne).

Les faits remontent au week-end dernier. Selon les informations du Parisien, trois jeunes marocains, des mineurs isolés, sont soupçonnés d’avoir commis deux cambriolages et un vol avec violence à Coulommiers (Seine-et-Marne). Ces jeunes d’origine étrangère, sans parents, qui errent dans Paris et commettent des délits en banlieue, ont tout d’abord forcé une pharmacie et une crêperie dans la nuit de vendredi à samedi. Selon les précisions du Parisien, les trois mineurs ont également visité un pavillon de la promenade du Bord-de-l’Eau dans la matinée de samedi. Alertés par un passant, les policiers ont pu interpeller les malfrats qui s’étaient cachés dans le grenier. Agés de 14, 13 et 10 ans, ils ont été placés en garde à vue. Les enquêteurs ont constaté que le plus jeune d’entre-eux fait l’objet d’un mandat de recherche émis par le parquet du tribunal de Créteil. En revanche, les deux autres ont été laissés libres, l’un avec une convocation devant le tribunal, l’autre sans poursuite faute de preuves.

17 922 mineurs étrangers isolés en 2018

Les deux jeunes ont alors profité de leur liberté pour récidiver immédiatement. Vers 21 heures, simulant un malaise, un des jeunes s’est en effet violemment jeté sur un homme de 72 ans pour dérober sa chaîne en or d’une valeur de 10 000 euros. La police a toutefois pu arrêter les individus sur le quai de la gare ferroviaire. De nouveau placés en garde à vue, ils ont été présentés au juge des enfants lundi 10 juin et ont été mis en examen.

En France, le nombre de mineurs étrangers isolés est en hausse spectaculaire depuis deux ans : de 8 000 en 2016, ils sont passés à 15 000 en 2017 puis, selon les tous derniers chiffres de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), 17 922 en 2018. Il s’agit en grande majorité de garçons – les filles ne représentent que 4 à 4,5% -, originaires pour les deux tiers d’entre eux des pays d’Afrique subsaharienne.

 

Un commentaire sur « Seine-et-Marne : trois mineurs marocains sèment la panique »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.