Zemmour à Hapsatou Sy : vous n’êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France

Zemmour à Hapsatou Sy : vous n’êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France

Chez Ardisson, lors de l’émission « Les terriens du dimanche » (C8), Eric Zemmour présentait son quartier d’enfance de Château Rouge (18e arrondissement) et montrait la population actuelle faite de voilées, de barbus, de boubous et de djellabas. Il prouvait ainsi le Grand remplacement aux autres invités dubitatifs, narquois, moqueurs ou scandalisés. Voir extraits en fin d’article (videos ).

S’ensuivit un petit reproche de Me William Goldnanel sur la comparaison Pétain-De Gaulle dans Un destin français (« kif-kif bourricot »), puis une grosse dispute avec Natacha Polony (« Votre ton d’institutrice, j’en ai jusque-là ! ») et enfin l’intervention grotesque d’Hapsatou Sy.

Hapsatou qui ? Sa fiche Wikipedia indique qu’elle est « une entrepreneuse et animatrice de télévision franco-sénégalaise […] En septembre 2017, elle rejoint la bande de chroniqueurs de l’émission Les Terriens du dimanche ! de Thierry Ardisson sur C8. À partir du 14 octobre 2017, tout comme son compagnon Vincent Cerutti, lui aussi candidat, elle participe à la huitième saison de Danse avec les stars sur TF1 […] Le 20 septembre 2016, elle donne naissance à leur premier enfant, une petite fille prénommée Abbie. »

Chez Ardisson, cette « business woman », comme elle se décrit, déclara tout de go à Zemmour qu’il ne devait pas connaitre ce quartier (il y vécut, adolescent) et que l’islamisation était un bobard… que cette communauté noire (« congolaise, pas musulmane ») semblait gêner le journaliste et que tout le monde – commerçants juifs compris – s’entendait à merveille. En somme, la demoiselle nous resservait l’inconsistante soupe du vivre-ensemble contre l’âcre poison du Grand remplacement.

Ensuite, Hapsatou nous fit le panégyrique des nouvelles communautés africaines qui enrichissent la France (notamment « les commerçants nigériens »), qui la remettent debout et l’embellissent (« ils ramassent les poubelles, un travail que les Français ne veulent pas faire », « c’est eux qui construisent les rues, au marteau-piqueur à 6h du matin », « des gens que la France est allé chercher »)… Bref, le Grand remplacement n’existe pas mais Hapsatou Sy s’ingénue, sans le savoir, à le décrire si bien !

Hourras, applaudissements du public… S’appeler Eric Zemmour et exprimer sa pensée face à une meute de hyènes ne doit pas être facile tous les jours… D’autant plus que, suite à l’émission, la pimbêche porte plainte contre lui

En effet, dans une séquence coupée au montage, le polémiste lui a répondu vertement sur son prénom exotique et cela n’a pas plu à la donzelle, décidément bien susceptible.

C8 a décidé de ne pas diffuser dimanche soir un échange très tendu entre le polémiste et la chroniqueuse de l’émission qui réfléchit à porter plainte.

« Vous n’êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France ».Voilà, selon nos informations, la phrase d’Eric Zemmour qui a fait sortir de ses gonds la chroniqueuse Hapsatou Sy et que la production des « Terriens du dimanche ! » sur C8 a coupé au montage.

La scène s’est déroulée jeudi , lors de l’enregistrement de l’émission de Thierry Ardisson qui faisait sa rentrée dimanche soir en invitant l’essayiste. Eric Zemmour venait défendre son nouveau livre, « Destin français ».

Et dès la fin de la séquence « le Before », les débats s’enflamment, quand Thierry Ardisson rappelle à son invité ses propos de septembre 2016 sur Rachida Dati.

A l’époque, le polémiste avait critiqué le choix de l’ancienne Ministre d’appeler sa fille « Zohra ». Dimanche soir, il persiste, regrettant que les prénoms donnés aux enfants ne soient pas toujours ceux du calendrier des Saints. A la chroniqueuse de l’émission Hapsatou Sy, étonnée, il rétorque même que sa mère aurait mieux fait de l’appeler « Corinne ». La séquence diffusée s’arrête là : la suite a été coupée au montage, sur instruction des services juridiques de C8 vendredi. Ce que confirme la production de Thierry Ardisson dans un communiqué diffusé ce lundi en fin de matinée.

«Ce n’était pas possible de laisser un échange aussi violent devant des centaines de milliers de personnes, commente Stéphane Simon, le producteur de l’émission. Eric Zemmour flirtait avec la ligne jaune, il y avait un fort risque de condamnation juridique, c’est pour cela que nous avons fait notre travail en responsabilité, en coupant la séquence au montage ».

Une décision prise d’autant plus rapidement qu’elle fait écho à un précédent. En mars 2010, déjà, dans l’émission « Salut les terriens » de Thierry Ardisson sur Canal +, Eric Zemmour avait dérapé. Il avait estimé que les contrôles au faciès étaient dus au fait « que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ». Ce qui lui avait valu une condamnation à une amende de 1000 euros avec sursis pour incitation à la discrimination raciale. La chaîne Canal + elle avait été mise en demeure par le CSA pour ne pas avoir coupé la séquence au montage.

Hapsatou Sy envisage de quitter l’émission

Lundi matin, Monia Kashmire, autre chroniqueuse de l’émission « Les Terriens du dimanche ! », présente lors de cet échange entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy, est revenue sur l’épisode. Dans l’émission « Audrey & Co » sur LCI, elle décrit « une scène violente », avec « une tension sur le plateau ». Ce que conteste face à elle Eric Zemmour : invité de cette même émission sur LCI, il a indiqué qu’il n’y « avait rien d’inouï ni de violent ». Avant d’enfoncer le clou : « la violence, elle est du côté du peuple français qui reçoit des gens qui ne veulent plus s’appeler comme eux. La société s’est désagrégée ».

D’après nos informations, Hapsatou Sy, a souhaité le lendemain que la séquence soit diffusée en intégralité. Ce que la production comme la chaîne ont refusé, pour se prémunir de toute poursuite du CSA.

Depuis la chroniqueuse ne répond plus ni aux équipes de l’émission, ni aux sollications des médias et se contente de quelques messages sur Twitter. Dimanche soir, après la diffusion de l’émission, elle a expliqué sur le réseau social avoir vécu son « moment le plus douloureux » en télé « face à un Zemmour hargneux, insultant et agressif ». Elle annonce « réfléchir à porter plainte » contre lui et envisage même de quitter définitivement « Les Terriens du dimanche ».

Ce lundi, dans un communiqué, la production la met au pied du mur : « Quant à Hapsatou Sy, si elle souhaite quitter l’émission, il faut qu’elle en informe rapidement Thierry Ardisson ou Stéphane Simon » (ndlr le producteur). « Je travaille avec Thierry Ardisson depuis plus d’un an, a-t-elle répondu Il me connaît et connaît mon numéro. Je suis très affectée par son silence depuis jeudi et son communiqué, et j’en prends acte. Mais bon, pas grave. Ce n’est rien face à la violence de ce que je vis ».

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/pourquoi-zemmour-a-ete-coupe-au-montage-dans-les-terriens-du-dimanche-17-09-2018-7891731.php

Que ces gens, qui adorent hurler au racisme, à la xénophobie et détruire financièrement, moralement, les opposants à l’invasion migratoire et à l’islamisation de la société française, sont fragiles !

 

Extraits de l’émission, bizarrement intitulée « Eric Zemmour humilié par Hapsatou Sy »  (à déguster immodérément) :

 

Tentative d’explication de Zemmour chez la vénimeuse Ruth Elkrief :

Une plainte de plus contre Eric Zemmour…

On dit que la France reproduit 10-20 ans plus tard les affres de la culture américaine : la judiciarisation de la société s’avère, sans conteste, l’un des marqueurs de cette évolution… Pour le plus grand bonheur des avocats et l’encombrement des tribunaux. Les épigones de cette culture sont également les chantres du néoféminisme, du communautarisme, de la discrimination positive ou de « l’écologie profonde« (dont l’un des derniers avatars est le véganisme). »

Dans le pays soit-disant des Droits de l’homme et de la liberté d’expression, on porte désormais plainte contre tout et n’importe quoi. Et pour museler l’opposition, la contradiction, le débat, la pensée et la libre parole, la gauche excelle à ce petit jeu-là.

 

Note de Christine Tasin

L’inconnue, insignifiante et très narcissique Hapsatou Sy tente ainsi de se faire un nom… Que dire de son « je suis très courageuse » ? Chez les gens normaux, ce sont les autres qui vous jugent très courageux. Sauf à s’appeler Tartarin de Tarascon…

Le plus grave de tout, c’est que la judiciarisation de la société a un but politique très clair, contraindre les « lépreux » et autres patriotes qui ne pensent pas bien à se taire et à faire disparaître toute remise en cause de l’islam, de l’immigration, du grand remplacement et des méfaits de l’immigration.

C’est cela le plus terrible. La justice complice de la disparition de la pluralité du service public, de la liberté d’expression. La justice complice des antifas, comme le CSA dont on peut s’attendre qu’il fustige Ardisson et Zemmour… pour le bénéfice de la gourdasse qui croit encore que son prénom serait son identité… en France.

 

Lire en complément :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/que-nous-dit-aujourdhui-lhistoire-de-ruth-la-moabite/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.