Le pape François a blasphémé : au bûcher !

Ce pape est vraiment l ‘ANTICHRIST , franc maçon , pro migrants , alors qu il connait els dangers que ces migrants représentent en venant en Europe  , et il soutient ses  Évêques et curés pédophile il est IGNOBLE …Anne

Le pape François a blasphémé : au bûcher !

Pauvre pape François élu en remplacement de Benoît XVI pour que l’Église soit plus conforme au goût du jour ! Il avait pourtant prodigué bien des efforts à propos de « l’homosexualité ». « Qui suis-je pour juger ? » avait-il dit dans une de ces conférences aériennes qu’il affectionne. De quoi décourager tous les catholiques qui croyaient défendre la morale de l’Église et sa condamnation des « actes d’homosexualité » comme « intrinsèquement désordonnés » en s’opposant à la légitimation de ceux-ci à travers le « mariage unisexe » !

La stratégie élastique qui consiste à reculer pour préparer la contre-offensive a un défaut encore plus grave dans le combat des idées que dans la guerre réelle : elle conduit le plus souvent à la capitulation. C’est ce qui vient de se produire : le « souverain pontife » a osé évoquer la psychiatrie à propos des tendances homosexuelles chez des enfants. Il a pourtant enrobé ce mot de multiples circonlocutions extrêmement respectueuses des personnes homosexuelles avec lesquelles les parents doivent dialoguer et qu’il faut respecter dans leur choix dès qu’elles sont adultes. Le mal était fait. Le pape avait blasphémé ! Parce que, dans notre société, qui marche sur sa tête en allant vers sa mort, c’est désormais le pape qui peut être voué au bûcher s’il ne respecte pas les dogmes de la pensée dominante et de son clergé médiatique.

Certains diront que ce n’est que justice à l’égard des victimes de l’Inquisition. On peut, toutefois, penser que cette censure inversée assassine l’un des progrès les plus évidents que nous avions connus : la libération de la parole. Que l’on interdise au chef d’une Église, qui représente 1,2 milliard de croyants, de tenir le seul discours qui puisse correspondre à la morale contenue dans ses textes fondamentaux et issus de sa tradition est assez inouï ! Si c’est une bonne nouvelle pour le groupe de pression « homosexuel » dont le pouvoir grandissant ne cesse de surprendre le bon sens, c’en est une très mauvaise pour la liberté de penser et de s’exprimer, sans laquelle la démocratie n’est qu’une illusion.

Le type de lynchage médiatique dont le Saint-Père a été victime au point de gommer sa parole appartient à l’ordre du réflexe et non de la réflexion. Le mot « psychiatrie » sorti du contexte a été un stimulus qui a déclenché la réprobation. Ce phénomène tue la pensée. L’Église devrait pouvoir défendre son magistère et les opinions contraires s’exprimer librement. Elle ne peut plus le faire. Pourquoi ? Sa position sur le sujet est cohérente. Tout au moins l’était-elle jusqu’à Benoît XVI. L’Église, depuis saint Augustin, ne condamne pas les personnes mais les comportements, et elle fonde son jugement sur la loi naturelle. Les deux sexes appartiennent à la nature voulue par Dieu. Les « genres » sont étrangers au plan divin.

Aujourd’hui, l’Église catholique est condamnée à se soumettre à l’inquisition médiatique. Affaiblie par le scandale des « prêtres pédophiles » qu’on lui jette à la face sans nuances, elle assume sa culpabilité au point de ne plus défendre sa ligne parce que certains de ses membres l’ont trahie sans vergogne. C’est triste pour l’Église. C’est triste, aussi, pour le débat ouvert sans lequel notre société n’est qu’un contraignant mensonge.

http://www.bvoltaire.fr/le-pape-francois-a-blaspheme-au-bucher/
Publicités

Un commentaire sur « Le pape François a blasphémé : au bûcher ! »

  1. Sans vouloir reprendre les détails et les instants, ce pape est aux catholiques ce que macron est aux français à savoir tout et son contraire, ils veulent être plus royaliste que le roi!
    Benoit 16 a été poussé à la renonciation par des circonstances connues et inconnues, il a été accusé de tous les maux de la terre et ce sont bien souvent des mensonges, en ce qui concerne la pédophilie des prêtres importe le grade il a dénoncé la situation dans ses lettres papales et ironie de l’histoire il a assumé très longtemps la fonction de pape sans en avoir le statut mais comme bras droit de Jean Paul 2 (pardonnez moi pour le titre exact du cardinal) ce dernier n’était pas enclin à déballer ce sujet d’où la retenue du cardinal.
    Les deux ont assumé avec dignité la fonction, Benoit plus spirituel et peut-être moins exubérant que Jean Paul qui avait un prestige de rock star même à l’intérieur de Saint Pierre, il provoquait une hystérie collective incroyable à imaginer.
    Je regrette mais le pape actuel a charmé la masse la plus pauvre de l’église par son histoire personnelle gosse de la misère de migrants italiens en Argentine, chétif malade depuis très longtemps il rentre dans les ordres jésuites pour remercier la Sainte Vierge de sa guérison, élu pape il rejette de nombreux symboles de sa fonction choisissant la ferraille plutôt que l’argent et l’or pour la croix et l’anneau, refusant les traditionnels chaussons rouges, refusant l’appartement pontifical etc etc menaçant de nettoyer les finances allant à la menace de dénoncer publiquement les mis en cause, bref il a sorti le grand jeu du réformateur intelligent tolérant aux mains plus propres que celles de Dieu.
    Il ne faut jamais oublier que c’est un jésuite qu’ils ont toujours été intransigeant intolérant arrogant, qu’il a été nommé évêque par Jean Paul et je crois bien que ce fut une première car ils n’étaient pas bien vus au Vatican trop gourmand à vouloir prendre le pouvoir il est le premier pape issu des jésuites!
    Jeter en pâture les prêtres et autres responsables de l’église des décennies après les faits est irresponsable criminel, l’ensemble des catholiques ne peut pas être abandonné pour satisfaire les états d’âme d’un homme fut-il le pape! En effet ces crimes sont prescrits par le temps et la mort de nombreux protagonistes, il s’agit bien souvent de on dit et de possibilités comptabilisées.
    Je ne veux pas prendre partie pour ou contre les responsables ou les victimes, il y a eu beaucoup d’erreurs commises par le passé mais personne ne condamne d’autres adultes en dehors de l’église pourtant il y en a eu beaucoup dans des fonctions auprès des enfants.
    Je condamne et je dénonce l’acharnement de laïcs ou non donneurs de leçons à vouloir mettre la tête sous l’eau à l’église catholique jusqu’à ce que mort s’ensuive, quitte à favoriser une autre religion pour qu’elle fasse le boulot à leur place, laver trop blanc n’est pas bon ça peut jaunir à la longue c’est comme la chimio bien utilisée elle peut donner de bons résultats mais en abuser peut aussi détruire ce qui n’était pas malade.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.